Bilan de mes lectures des mois de mai et juin 2016

Hello tout le monde !

Je reviens aujourd’hui pour vous présenter mes lectures des mois de mai et juin 2016. Encore une fois je me suis laissée avoir avec le temps qui passe c’est pourquoi j’ai regroupé les deux mois. (ainsi on repartira du bon pied avec juillet, vu que j’ai déjà lu pas mal de livres 🙂 )

Les résumés et les images ont été pris sur Amazon. (sauf le roman de Marc Voltenauer, le visuel du roman ainsi que le résumé ont été pris sur le site payot.ch)

Livres lus durant le mois de mai : 4

Livres lus durant le mois juin : 5

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

Le dragon du Muveran – Marc Voltenauer

dragon du muveran

Nombre de pages: 661 pages

Editeur: Plaisir de lire

Date de parution (dans cette édition): octobre 2015

Résumé:

Le village de Gryon, dans les Alpes vaudoises, est en émoi : dans le temple gît un cadavre, nu, allongé sur la table sainte, les bras écartés à l’image du Christ crucifié, les orbites vides et ensanglantées. À l’extrémité du couteau qui lui a transpercé le cœur, un message : « Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes les ténèbres ! »

L’inspecteur Andreas Auer est rapidement convaincu que ce meurtre est le premier acte d’une mise en scène macabre et symbolique. Peu à peu, les secrets que certains villageois auraient préféré garder enfouis refont surface et viennent semer le trouble dans ce lieu d’habitude si paisible.

Ce premier épisode des enquêtes d’Andreas Auer le met aux prises avec un tueur redoutable, dans une véritable course contre la montre haletante et riche en rebondissements.

Mon avis:

Un roman magnifiquement écrit, le suspense est maintenu jusqu’au bout et je n’avais pas deviné l’identité du tueur. J’ai adoré le fait que le roman se passe en Suisse avec des références de marques bien de chez nous (Swisscom, entre autres…) ce qui donne encore plus une sensation de réalité au roman. Le personnage d’Andreas m’a plu, le fait qu’il soit gay mais pas une caricature d’homosexuel. Les dialogues sonnent juste…. Bref, un très bon roman que je ne peux que vous recommander de lire … en attendant la suite des aventures d’Andreas Auer 🙂

Ma note: ♥♥♥♥♥

Ma raison de vivre – Rebecca Donovan

ma raison de vivre

Nombre de pages: 534 pages

Editeur: PKJ

Date de parution (dans cette édition): 5 mars 2015

Résumé:

Emma a tout fait pour empêcher Evan d’entrer dans sa vie. Non pas parce qu’il la laisse indifférente, bien au contraire, mais parce que personne ne doit savoir. Savoir qui elle est vraiment, quelle est son histoire, et surtout, ce qui l’attend tous les soirs, quand elle rentre chez elle…

Mon avis:

J’avais entendu beaucoup de bien de ce livre donc je dois dire que j’en attendais beaucoup (trop?). Depuis le début on sent que quelque chose cloque dans la vie d’Emma et tout de suite j’ai découvert le pot aux roses. J’ai trouvé ses réactions complètement à côté de la plaque par rapport à ce qu’elle endure. J’ai cependant bien aimé la romance avec Evan même si je l’ai trouvé bien trop bien pour elle. Je me réjouis de lire le tome 2 car je ne sais pas trop quelles seront les révélations de ce prochain tome qui justifieront le fait qu’il y a un 3ème tome qui vient de sortir ! Un bon roman donc mais qui traine un peu en longueur à mon goût.

Ma note: ♥♥♥

La dernière réunion des filles de la station service – Fannie Flagg

la dernière réunion des filles de la station service

Nombre de pages: 462 pages

Editeur: Cherche-Midi

Date de parution (dans cette édition): 2 avril 2015

Résumé:

Point Clear, Alabama. Après avoir marié la dernière de ses filles, Sookie Poole aspire à un repos bien mérité. Elle aimerait se consacrer enfin à elle, à son couple, faire avec Earle, son mari, les voyages dont elle rêve. Mais elle doit encore compter avec sa mère, l’incroyable Lenore Simmons Krackenberry qui, à 88 ans, épuise les infirmières à domicile les unes après les autres. Si certains de ses coups d’éclat récents peuvent laisser penser qu’elle souffre de démence sénile, le diagnostic n’est pas aisé à établir car, toute sa vie, son comportement a été des plus excentriques.
Le jour où un mystérieux interlocuteur révèle à Sookie un secret de famille parfaitement inattendu, son existence vole en éclats, à commencer par ses rapports avec sa mère. Afin de comprendre qui elle est vraiment, Sookie va alors se mettre sur la piste d’une femme exceptionnelle, Fritzi, qui, en 1940, tenait avec ses trois sœurs une station-service dans le Wisconsin. Le destin incroyable de Fritzi donnera-t-il à Sookie une nouvelle inspiration pour sa propre vie ?

Mon avis:

J’avais adoré « beignets de tomates vertes » de la même auteure donc je n’ai pas pu résister à l’envie de découvrir son nouveau roman. On y suit donc une famille (polonaise si ma mémoire est bonne) qui tient une station services aux USA. Puis la guerre éclate et les hommes de la maison sont appelés sous les drapeaux. Les femmes devront donc apprendre à se débrouiller seules. En paralèle on suit la vie d’une femme de près de 60 ans qui découvre justement que sa famille est en fait .. .polonaise et qu’elle a donc été adoptée … coup dur pour cette « authentique américaine » !(je ne vous spoile rien étant donné qu’on l’apprend au tout tout début du livre). Elle part donc à la recherche de ses origines. Le récit se partage donc en deux « voix » et j’apprécie beaucoup quand les chapitres alternent entre l’histoire de plusieurs personnages. Une très belle saga familiale.

Ma note: ♥♥♥♥

Paranoia – Mélissa Bellevigne

paranoia

Nombre de pages: 312 pages

Editeur: Blackmoon

Date de parution (dans cette édition): 1er avril 2016

Résumé:

Lisa Hernest, psychiatre reconnue et spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent en périphérie de Paris. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, internée pour paranoïa et hallucinations, enceinte de cinq mois et qui refuse de s’alimenter. Dès leur première entrevue, la jeune femme qui se dresse face à elle fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions professionnelles et personnelles. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence invisible d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours. Progressivement, Lisa, l’experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. À mesure que les mois passent et que la date de l’accouchement approche, la vérité semble s’éloigner.

Mon avis:

Forcément, il y a eu un gros buzz autour de ce livre car Mélissa Bellevigne n’est autre que la youtubeuse beauté « GoldenWendy ». Je ne savais pas trop à quoi m’attendre mais j’avais vu pas mal d’avis positifs. Toutefois, je me méfie toujours de l’engouement de certaines personnes que je pense être un peu « achetées » pour dire du bien d’un bouquin. Bon je dois dire que j’ai été un peu mauvaise langue au départ car j’ai passé un bon moment de lecture. Le roman de Mélissa est cohérent et bien écrit, mais je dirais qu’il est trop court et que certains passages auraient mérités d’être plus étoffés, certains aspects de la vie de Judy sont occultés ou passés très vite. Pareil pour la vie de la psy qui s’occupe d’elle. On la suit un peu dans son couple, etc, mais toujours de manière superficielle. Ce roman aurait mérité d’avoir 200 pages de plus pour être vraiment complet. Il m’a donc laissé un sentiment d’inachevé, trop de questions laissées ouvertes et j’ai moyennement apprécié le twist de fin 😦 apparemment aucune suite n’est prévu à ce roman…. dommage.

Ma note: ♥♥♥

La magie du rangement – Marie Kondo

la magie du rangement

Nombre de pages: 256 pages

Editeur: First

Date de parution (dans cette édition): 26 février 2015

Résumé:

Mettre de l’ordre dans votre intérieur afin d’améliorer votre quotidien et changer littéralement votre vie : voilà de quoi il s’agit ! Vous êtes dubitatif ? Laissez-vous surprendre par la méthode de Marie Kondo qui a déjà séduit plus de 2 millions de lecteurs dans le monde.
Pourquoi un tel intérêt pour le rangement ? Parce que la vie commence seulement (véritablement)une fois que l’on a fait du tri. Dans cet essai pratique déjà best-seller, l’auteur nous explique simplement, mais fermement, d’oublier nos bonnes vieilles habitudes : passer une journée par an à tout jeter ne sert à rien ! S’attaquer à chaque pièce l’une après l’autre non plus… En procédant ainsi, dans quelques jours, vous nagerez de nouveau en plein désordre.
Le rangement doit être un moment privilégié. Et chaque objet qui nous entoure doit nous procurer de la joie. Vraiment. Si ce n’est pas le cas, alors il faut s’en débarrasser. Tout de suite. Vous voulez en savoir plus? Entrez dans le monde magique du rangement, et attendez-vous à quelques surprises, car lorsqu’on y voit clair, notre regard sur la vie change…

Mon avis:

Ayant un problème avec l’accumulation compulsive de produits ou objets en tous genres (habits, livres, maquillages, etc.), je me suis dit que ce livre me ferait peut-être du bien. J’avais déjà lu des livres sur le même sujet de l’auteure Dominique Loreau et à chaque fois il en avait résulté un gros tri de tout mon appartement.  Avec la magie du rangement il en a été de même, le livre nous pose la question si les objets nous mettent en joie ou non pour éviter de s’encombrer avec des choses qui ne nous conviennent pas ou plus. Bon par contre j’ai trouvé un peu cucul (désolée pour l’expression) le fait de devoir dire « merci » à son sac à main pour avoir porté nos affaires durant la journée… Ce livre m’a tout de même donné des clés pour ré-organiser mes affaires et donc je l’ai trouvé en cela très efficace. Lire ce livre, c’est réussir à remplir des sacs et des sacs (poubelle) d’objets inutiles accumulés durant des années 🙂 et quel bien fou ça fait !

Ma note: ♥♥♥

Le journal de moi… maman – Muriel Ighmouracène

le journal de moi maman

Nombre de pages: 223 pages

Editeur: Larousse

Date de parution (dans cette édition): 9 janvier 2013

Résumé:

SEMAINE 1

Elle est là ! (Et ce n’est pas QUE de la joie…)

VENDREDI 23 H à la maternité. Elle est là- Posée sur mon ventre, toute nue contre moi. Je ne sais pas comment faire pour réussir à la serrer hyperfort – sans l’étouffer, tant qu’à faire – tout en la regardant. Je louche pour la voir, je recule la tête pour l’admirer et puis je me sens trop loin, je la serre à nouveau de toutes mes forces.
C’est moi qui l’ai sortie, je l’ai prise de mes mains et posée sur moi, je n’en reviens Je suis mère ! toujours pas. Je suis SA mère.
Cette petite créature gluante et chaude posée là sur moi. Je suis sa mère. Je craignais de la trouver moche après neuf mois passés là-dedans, de ne pas la reconnaître. Bon, j’imagine bien qu’elle ne dévoile pas encore tout son potentiel et qu’elle gagnera à être propre et habillée, mais je la trouve déjà assez canon !
Elle a le culot de ressembler à son père, ce que je trouve assez gonflé vu qu’elle vient de passer neuf mois en «ail inclusive» dans le giron maternel, mais je me souviens de la légende urbaine qui dit que les bébés commencent par ressembler au papa pour que celui-ci soit sûr qu’il s’agit bien de sa progéniture… En effet, là, pas de doute, c’est bien la fille de son père ! Personnellement je n’avais pas d’inquiétude à ce sujet…

Julien est comme paralysé par l’émotion.

13h45, Julien est sous le choc.

Il ne bouge pas, il est à côté de nous, comme paralysé par l’émotion. J’ai l’impression qu’il a fait en quelques secondes le chemin que j’ai fait en neuf mois, les angoisses, les joies, les doutes. En un éclair, nous sommes devenus parents. Du moins, aux yeux du monde et de la société car, pour nous, le processus est en marche depuis un moment déjà…
«On va vérifier que tout va bien, le liquide amniotique était un peu teinté. On va l’emmener à côté quelques minutes et on vous la ramène.»
Aïe. Première séparation. Premier pincement au coeur. Ma fille, celle qui habitait chez moi depuis sa création, va quitter la pièce. Julien n’a pas bougé. «Vas-y, Julien, suis-la !
– Euh…» Il me regarde, hagard.
«Mon amour, elles vont l’emmener à côté, tu la suis ? Je ne veux pas qu’elle soit toute seule.
– Ah oui, oui.»

Mon avis:

J’avais reçu ce livre de la part de ma Maman à la naissance de ma fille l’année passée. Il fallait lire quelques pages chaque semaine pour accompagner l’auteure du livre qui elle aussi est une jeune maman. Grâce à ce livre j’ai pu me rassurer sur pleins de choses (dépression post-partum, kilos en trop, coliques du nourrisson, premières dents, etc.). J’aimais beaucoup mon petit rituel du dimanche soir (vu que j’avais accouché un dimanche j’avais décidé de lire la page de la semaine le dimanche soir). Ce n’est pas un livre informatif sur les enfants mais plutôt un partage d’expérience. Très bien écrit et très drôle, je le recommande pour toutes les futures mamans 🙂

Ma note: ♥♥♥♥

 

Eragon, l’héritage (tome 4) – Christopher Paolini

Eragon l'héritage

Nombre de pages: 888 pages

Editeur: Bayard Jeunesse

Date de parution (dans cette édition): 3 mars 2014

Résumé:

Il y a peu encore, Eragon n’était qu’un simple garçon de ferme, et Saphira, son dragon, une étrange pierre bleue ramassée dans la forêt… Depuis, le sort de plusieurs peuples repose sur leurs épaules. De longs mois d’entraînement et de combats, s’ils ont permis des victoires et ranimé l’espoir, ont aussi provoqué des pertes cruelles. Or, l’ultime bataille contre Galbatorix reste à mener. Certes, Eragon et Saphira ne sont pas seuls, ils ont des alliés : les Vardens conduits par Nasuada, Arya et les elfes, le roi Orik et ses nains, Garzhvog et ses redoutables Urgals. Le peuple des chats-garous s’est même joint à eux avec son roi, Grimrr Demi-Patte. Pourtant, si le jeune Dragonnier et sa puissante compagne aux écailles bleues ne trouvent pas en eux-mêmes la force d’abattre le tyran, personne n’y réussira. Ils n’auront pas de seconde chance. Tel est leur destin. Il faut renverser le roi maléfique, restaurer la paix et la justice en Alagaësia. Quel que soit le prix à payer.

Mon avis:

J’avais lu les trois précédents à leur sortie en Français et j’avais tardé à lire celui-ci. Heureusement qu’il y avait un résumé des tomes précédents au début ! J’ai apprécié retrouver Eragon, qui a bien mûri. Même si je le trouve un peu « lisse » comme héros (pour cela je lui préfère clairement son cousin Rowan) j’ai adoré sa complicité avec sa dragonne Saphira. Durant tout ce tome il est question de guerre contre Galbatorix car Eragon et ses alliés vont porter l’assaut final qui décidera de l’avenir de tous. J’ai dévoré ce dernier tome que je trouve très abouti et j’ai aimé la fin, l’auteur n’a pas pris des raccourcis faciles ou téléphonés. Une très bonne saga fantasy à mettre dans toutes les mains. (bon peut-être pas les plus jeunes car dans ce dernier tome il y a beaucoup de morts violentes)

Ma note: ♥♥♥♥

Maybe not – Colleen Hoover

maybe not

Nombre de pages: 146 pages

Editeur: Hugo Roman

Date de parution (dans cette édition): 10 mars 2016

Résumé:

Il s’agit d’un spin-off de Maybe Someday !

Quand il a l’opportunité de s’installer en colocation avec une jolie blonde, Warren accepte sans hésiter. Ce pourrait être une expérience excitante…
Mais peut-être pas.

Surtout quand cette coloc est Bridgette, une fille un peu froide et très têtue. Rapidement, la tension est tellement palpable que ces deux-là ont du mal à rester dans la même pièce. Mais Warren a une théorie : quand on est capable de tant de haine pour une personne, on peut facilement transformer ces sentiments en passion. Et il a bien l’intention de le tester sur Bridgette. Réussira-t-il à réchauffer son coeur et lui apprendre à aimer ?

Peut-être. Mais peut-être pas.

Mon avis:

Bon en fait tout est de ma faute. J’ai acheté tous les livres de Colleen Hoover étant donné que je n’en entend que du bien. Par contre, je me suis complètement plantée en lisant ce livre-ci sans savoir qu’il s’agissait d’un spin off de « Maybe Someday » (oui c’est marqué sur Amazon mais pas sur la 4ème de couv..) qui est je crois son plus gros succès. Donc vous pouvez tout-à-fait lire ce roman seul mais il vous spoilera peut-être sur le roman précédent ce qui est dommage…. De plus j’ai trouvé les dialogues un peu « plats » et les scènes de fesses un peu trop fréquentes… j’espère donc que tous les romans de l’auteure ne sont pas dans cette veine car je risque d’être bien déçue !

Ma note: ♥♥

Le coma des mortels – Maxime Chattam

coma des mortels

Nombre de pages: 389 pages

Editeur: Albin Michel

Date de parution (dans cette édition): 1er juin 2016

Résumé:

Qui est Pierre ? Et d’ailleurs, se nomme-t-il vraiment Pierre?Un rêveur ? Un affabulateur ? Un assassin ?Une chose est certaine, on meurt beaucoup autour de lui. Et rarement de mort naturelle.Rebondissements incessants, métamorphoses, humour grinçant… un livre aussi fascinant que dérangeant, en quête d’une vérité des personnages qui se dérobe sans cesse. Un roman noir virtuose dont l’univers singulier n’est pas sans évoquer celui d’un cinéma où David Lynch filmerait Amélie Poulain.

Mon avis:

J’ai été assez déroutée par ce nouveau roman de Maxime Chattam qui est – pour ceux du fond qui ne suivent pas – mon auteur favori au monde. Là pour le coup il ne s’agit pas vraiment d’un roman noir, pas vraiment d’un roman humoristique ni d’un roman d’amour … un peu un mix de ces trois avec un zeste de folie. J’ai eu de la peine à m’attacher au personnage principal. Ce n’est pas un mauvais roman mais ce n’est en tout cas pas le meilleur de Maxime Chattam. Allez Maxime, pour le prochain, reviens au roman bien noir qui tâche et tout ira bien 🙂

Ma note: ♥♥

Et voilà c’est tout pour mon bilan de mes lectures des deux mois précédents !

Et vous, vous avez lu quoi ?

bisous !

3 réflexions sur “Bilan de mes lectures des mois de mai et juin 2016

  1. Raaaah bon sang c’est pas vrai que tu as commencé par maybe not !!! Non seulement c’est la suite d’un roman qui est vraiment génial, mais en plus elle est décevante !! Dommage, mais lis quand même maybe someday 😉

    • mais oui je suis vraiment une cruche !! j’ai pas du tout lu le résumé ni rien je l’ai pris dans ma bibliothèque et voilà 😉 je me suis dit qu’entre deux pavés ça passait bien un petit livre de (même pas) 150 pages !! ne t’en fais pas, je lirai quand même maybe someday 🙂 sûrement même dans pas trop longtemps 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s