[Vidéo]Get Ready With Me – Maquillage avec la palette Sweet Peach de Too Faced ♥

Coucou tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous présenter un petit maquillage en vidéo 🙂

Cela fait longtemps que je possède la palette Sweet Peach ainsi que la palette pour le teint Sweet Peach Glow, toutes les deux de Too Faced et je n’avais jamais fait de maquillage avec sur le blog il me semble ! Du coup voilà, c’est chose faite !

Il s’agit vraiment d’un maquillage tout simple mais si vous aimeriez que je vous fasse quelque chose de plus soutenu une prochaine fois, n’hésitez pas à me le demander !

Je vous laisse avec la vidéo 😉

Produits utilisés

Visage:
– base de teint éclat minute de Clarins (en rose)
base contour des yeux hydratante photo finish de Smashbox
– fond de teint Les Beiges de Chanel en teinte 22 beige rosé
– Concealer pro longwear de MAC en teinte NC15
– Trio contouring Smashbox
– blush et highlighter palette Peach Glow de Too Faced
– spray fixateur de maquillage De Slick de Urban Decay

Yeux et sourcils:
– Paintpot Bare Study de MAC
– Palette Sweet Peach de Too Faced
– Fard rosé d’une palette Covergirl
– Mascara Grandiose de Lancôme (en noir)
– Mascara à sourcils brow design en brun de Bourjois

Lèvres:
– rouge à lèvres satin « Brave » de MAC

Et vous, vous possédez également cette palette ? ou une palette aux tons similaires ? Je dois dire que ce sont vraiment les couleurs que je porte tout le temps dernièrement !

Bisous !

Bilan de mes lectures du mois de décembre 2017

Coucou tout le monde !

Je reviens aujourd’hui pour vous présenter mes lectures du mois de décembre 2017! (un peu à la bourre, désolée!)

Les résumés et les images ont été pris sur Amazon.

Livres lus durant le mois : 7

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

Les yeux du dragon – Stephen King

Nombre de pages: 466 pages

Editeur: Flammarion Jeunesse

Date de parution (dans cette édition): 23 janvier 2016 (première sortie: 1995)

Résumé: 

Au royaume de Délain règnent le roi Roland et sa reine Sasha. Après la naissance du jeune prince héritier, Peter, qui promet de devenir un illustre monarque, le conseiller du roi, Flagg, réalise que sa position est menacée. Le sombre sorcier met au point un plan qui amènera le chaos sur Délain et brisera la famille royale…

Mon avis: 

Bon et bien je dois dire que mon avis est un peu mitigé pour du Stephen King. Autant j’ai passé un bon moment de lecture, tout s’enchaîne bien et on est vite plongés dans le vif du sujet, autant j’ai trouvé que les personnages n’avaient aucune profondeur et que l’auteur ne s’était pas embarrassé de décrire un peu le royaume où se passe le roman, en fait on ne connait que la cour du château et le château en lui-même. J’ai donc finalement eu le sentiment que l’auteur avait pris pas mal de raccourcis, la fin est un peu bâclée (trop facile!) et finalement on se dit: tout ça pour ça ?? passez votre chemin si vous aimez les romans habituels du King ! (bon on est d’accord, ce roman avait été écrit à la base pour sa fille et la cible de lectorat était donc les enfants/adolescents mais cela n’excuse pas tout)

Ma note: ♥♥

 

Phobos – tome 2 – Victor Dixen

Nombre de pages: 496 pages

Editeur: Robert Laffont

Date de parution (dans cette édition): 19 novembre 2015

Résumé: 

Reprise de la chaïne Genesis dans
3 secondes…
2 secondes…
1 seconde…

Ils croyaient maîtriser leur destin.
Ils sont les douze pionniers du programme Genesis.
Ils pensaient avoir tiré un trait sur leur vie d’avant pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées.
En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.
Elle croyait maîtriser ses sentiments. 
Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l’amour.
Elle pensait pouvoir ouvrir son coeur sans danger.
En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.
Même si les souvenirs tournent au supplice, il est trop tard pour oublier.

Le deuxième tome haletant du thriller spatial de Victor Dixen, double lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire.

Mon avis: 

Comme le tome 1 m’avait clairement laissée désemparée avec sa fin plus que sadique pour le lecteur, j’avais enchaîné directement avec le tome 2 (ou peu s’en faut). Bon je ne peux pas vous en dire beaucoup sous peine de vous spoiler (et je déteste quand on me le fait alors je ne vous le ferai en aucun cas), mais l’auteur a réussi à monter la tension encore d’un cran avec de nouveaux secrets révélés et des candidats finalement pas si lisses ! J’avais prévu de lire le tome 3 au mois de janvier mais finalement je l’ai repoussé (faute de temps et à cause du cold winter challenge où j’avais été un peu gourmande avec mes choix de livres!)et je pense lire « origines » entre le 2 et le 3 car il me semble que c’est à ce moment-là qu’il doit être lu.

Ma note: ♥♥♥♥

 

Les promesses du passé – Alyson Richman

Nombre de pages: 423 pages

Editeur: City Poche

Date de parution (dans cette édition): 8 janvier 2014

Résumé: 

Prague, en 1938. Josef et Lenka s’aiment d’un amour passionné. Mais ils sont juifs et, devant la menace nazie, la famille de Josef, fortunée, décide de s’exiler aux Etats-Unis. Le jeune homme laisse derrière lui la femme qu’il aime en lui jurant de les aider à s’enfuir, elle et sa famille. « On se retrouvera », promet-il solennellement. Ils n’en auront pas le temps : les nazis envahissent Prague. New York, en 2000. Un homme croise le regard d’une femme. « Je vous ai déjà vue quelque part », dit-il, le souffle coupé. La vie, le destin et le hasard auraient-ils uni leurs forces pour donner une nouvelle chance à un couple ravagé par les tourments de l’histoire ? Un grand roman sur le pouvoir du premier amour et la force de la mémoire.

Mon avis: 

Je n’attendais pas grand chose de ce roman qui je pensais était un simple roman d’amour et bien, quelle claque ! Ce roman se passe alternativement dans le présent mais surtout dans le passé, où on découvre la vie des deux protagonistes qui se voient séparés quand la Seconde Guerre Mondiale éclate alors qu’ils venaient à peine de se marier. J’ai trouvé ce roman bouleversant de justesse, plein d’émotion. Une belle découverte.

Ma note: ♥♥♥♥

 

Les enfants de Peakwood – Rod Marty

Nombre de pages: 383 pages

Editeur: Scrineo

Date de parution (dans cette édition): 8 octobre 2015

Résumé: 

Quels sont ces étranges maux qui affligent les habitants de Peakwood, petite ville du Montana, USA ?
D’où viennent les blessures qui apparaissent sur le corps de certains de ses habitants ? Pourquoi d’autres commencent-ils à agir étrangement ?
Seuls Chayton, le médecin de la ville, et son père, vieux chaman au savoir ancestral, savent reconnaître les signes. Le bouleversement qui approche. Quelque chose en lien avec un accident qui n’aurait jamais dû avoir lieu, dix ans plus tôt. Un secret dont ils ont juré de ne jamais reparler…
Félicitations, la mort vous offre une seconde chance…

Mon avis: 

J’étais très curieuse de lire enfin ce roman dont j’avais entendu beaucoup de bien, notamment sur des chaînes booktube. J’ai trouvé ce roman glaçant à souhait, totalement addictif et vraiment bien ficelé. Certains passages étaient dérangeants tant ils étaient affreux, on sent depuis le début du roman que la situation va dégénérer à un moment donné… jusqu’au feu d’artifice final !

Ma note: ♥♥♥♥

 

Elle s’appelait Sarah – Tatiana de Rosnay 

Nombre de pages: 441 pages

Editeur: France Loisirs

Date de parution (dans cette édition): 2008

Résumé: 

Pour ne pas l’oublier.Paris. 2002. Julia Jarmond, journaliste américaine, est chargée de couvrir la commémoration du Vél d’Hiv. Découvrant avec horreur le calvaire de ces familles juives qui furent déportées à Auschwitz, elle s’attache en particulier au destin de Sarah et mène l’enquête jusqu’au bout, au péril de ce qu’elle a de plus cher.Paris. 16 juillet 1942. À l’aube, la police française fait irruption dans un appartement du Marais. Paniqué, le petit Michel se cache dans un placard. Pour le protéger, sa grande sœur l’enferme et emporte la clef, en lui promettant de revenir. Mais elle fait partie des quatre mille enfants raflés ce jour-là.Tatiana de Rosnay ne craint pas d’attaquer de front une page sombre de l’histoire française.Une œuvre bouleversante qui participe du devoir de mémoire.

Mon avis: 

Là encore, il s’agissait d’un livre que j’avais un peu peur de sortir de ma pile à lire, tant les critiques en étaient élogieuses. Et vous savez comment c’est quand on en attend trop d’un livre, n’est-ce pas ? Et bien j’ai été ravie de ma lecture, l’histoire tourne donc autour de Sarah, jeune juive déportée avec ses parents alors qu’elle avait enfermé son petit frère dans un placard pour le protéger, pensant revenir quelques heures plus tard. Bien sûr, on connaît la suite et l’horreur des camps de travail/de concentration donc vous pouvez bien évidemment imaginer comment les choses vont se terminer..enfin pas tout à fait ! L’histoire alterne donc entre les chapitres relatant la vie de Sarah durant la Seconde Guerre Mondiale et les chapitres suivants la vie d’une journaliste américaine vivant à Paris qui dont pondre un article sur le vélodrome d’hiver, drame dont elle ignore tout et dont tout le monde essaie d’occulter le souvenir. Jusqu’à ce qu’elle commence à enquêter sur Sarah…Un très beau roman, bien construit, touchant et dont les personnages resteront longtemps dans ma mémoire.

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

Miroir – paranoia tome 2 – Mélissa Bellevigne

Nombre de pages: 389 pages

Editeur: Hachette Black Moon

Date de parution (dans cette édition): 4 octobre 2017

Résumé: 

Qui est vraiment Judy Desforêt  ? Une jeune femme assiégée par la paranoïa et des hallucinations telles qu’elle en a perdu la raison jusqu’à vouloir se tuer  ? Un esprit troublé qui aspire aujourd’hui à guérir et démarrer une nouvelle vie  ? Est-elle victime d’un vaste complot ou bien une manipulatrice au discernement hors pair  ?
Qu’est-ce qui a pu pousser Lisa, psychiatre renommée, à baisser sa garde face à cette patiente délirante  ? Aurait-elle manqué d’objectivité et de professionnalisme  ? Épuisée par le bébé de Judy dont elle est devenue la tutrice légale, Lisa n’a plus aucune certitude sur ses conclusions et bascule dans la culpabilité.
Tandis que l’enquête sur l’agression de Judy piétine, apparaît subitement à Viryez un certain Alwyn Andrews. Le jeune homme correspond en tout point à la description qu’a donnée Judy de l’ami imaginaire qui la suit depuis sa petite enfance. Il dit la connaître, être amoureux d’elle, vouloir la revoir… Mais de nombreux doutes planent à son sujet, faisant de lui un suspect idéal.
Qu’est-il vraiment arrivé à Judy et qui faut-il croire  ?
Où s’arrête l’hallucination et où commence la réalité  ?

Mon avis: 

J’avais bien aimé le premier tome de Paranoia (en fait j’aurais préféré que l’histoire s’arrête là, c’était très bien!) donc sans surprise j’ai acheté le tome 2 à sa sortie, surtout que je suis Mélissa en tant que blogueuse depuis longtemps et que j’aime beaucoup sa plume. Je ne vais pas y aller par quatre chemins, j’ai été déçue par ce roman. J’ai trouvé que c’était du remplissage. L’histoire tourne en rond et la fin nous met encore plus dans le doute. Un tome vraiment dispensable !

Ma note: ♥♥♥

 

Glacé – Bernard Minier

Nombre de pages: 725 pages

Editeur: Pocket

Date de parution (dans cette édition): 10 mai 2012

Résumé: 

Dans une vallée encaissée des Pyrénées, au petit matin d’une journée glaciale de décembre, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le corps sans tête d’un cheval, accroché à la falaise.
Ce même jour une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée.
Le commandant Servaz, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier l’enquête la plus étrange de toute sa carrière.

Mon avis: 

Un roman qu’on n’arrive pas à lâcher jusqu’à la dernière page ! Je l’ai littéralement dévoré, le rythme était très bien maîtrisé, aucun temps mort et des personnages que j’ai aimé apprendre à connaître. Je n’ai pas voulu regarder la série télé de peur de ne plus avoir envie de lire le livre ensuite (c’est quand même une petite brique) mais je la regarderai peut-être si elle repasse à la télé 😉 J’ai trouvé le roman très bien construit et les chapitres étaient juste de la bonne longueur. De plus, le fait que l’un des personnages principaux soit suisse m’a beaucoup plu ! J’ai vraiment hâte de lire la suite des aventures de cette équipe d’enquêteurs !

Ma note: ♥♥♥♥♥

Ce qui nous amène à un total de 72 livres lus en 2017!

J’espère atteindre les 80 livres lus cette année 🙂

Et vous, qu’avez-vous lu récemment ?

bisous !

[Vidéo] Bilan de tous les produits make-up terminés en 2017!

Hello !

Je vous retrouve ce soir avec un petit article bilan, le bilan des produits make-up que j’ai réussi à finir en 2017! En effet, j’ai gardé tous les produits vides de cette catégorie afin de pouvoir vous faire un petit récapitulatif en ce début d’année.

De plus, cette année, je garde toujours les produits make-up terminés mais je note également mes dépenses dans cette catégorie afin de voir à la fin de l’année si j’ai dépensé plus d’argent en maquillage que j’en ai utilisé durant l’année ! (j’espère que vous avez compris où je voulais en venir 😉 )

Pour commencer, je dois dire que j’ai finalement été étonnée de voir le nombre de produits terminés, c’est assez fou. Je remarque également que dans certaines catégories (fonds de teint notamment) il y a un roulement sur deux ans de mes produits, en général je fais 3 mois pour terminer un fond de teint mais comme j’ai abandonné certains en cours de route (que je n’ai pas compté bien évidemment), et bien je n’en ai terminé que deux entièrement en 2017, mais j’en ai de nouveau terminé 2 en janvier de cette année. Donc c’est sûr, en 2018 j’aurai pas mal de produits teint à vous présenter! Bref, sans plus tarder, voici la vidéo que j’ai tourné pour vous présenter les produits (et vous donner un très bref avis dessus).

 

Comme vous pourrez le constater, je compte également les parfums et les baumes à lèvres car je les mets dans la même catégorie que le make-up… en effet,  j’ai également tendance à les collectionner !

Bases de maquillage: 2 + 1 échantillon deluxe

Fonds de teint: 2

Poudre compacte: 1

Concealers: 7

Highlighter: 1

Bronzer: 1

Contour: 1

Sprays fixateur de maquillage: 4

Eponges à maquillage: 4

Fard à paupière crème: 1

Fards à paupières poudre: 2

Mascaras: 3

Produits à sourcils: 2

Rouges à lèvres: 1

Baumes à lèvres: 3

Vernis à ongles: 7 (dont un top coat) (je dois en avoir terminé d’autres mais c’est le seul que j’ai gardé lol)

Parfums: 3

En tout sur l’année 2017, j’ai terminé 46 produits pour un total de CHF 972.40, je suis très contente de moi ! Mon but pour l’année 2018: dépasser les CHF 1’000.- de valeur de make-up/parfums terminés et surtout faire sortir plus de produits make-up de ma collection que je n’en fait entrer.

J’espère tenir mes engagements et continuer à vider mes tiroirs ! (sans les remplir d’autres choses!)

Et vous, vous avez terminé beaucoup de make-up l’année passée ? 

Bisous !

[Famille] Pourquoi je ne montre pas le visage de ma fille sur les réseaux sociaux

Hello tout le monde !

Aujourd’hui je vous retrouve avec un article un peu plus personnel, comme le dernier en date (sur le oui ou non à un 2ème enfant, juste ici) vous avait plu, cette fois-ci j’avais envie de vous parler des réseaux sociaux et de ce que j’y partage, de ma décision de ne pas surexposer ma fille sur internet.

Cet article traîne dans mes brouillons depuis depuis le 10 octobre 2017 et je n’ai jamais trouvé le courage de le terminer. D’ailleurs, la blogueuse Thérèse and the Kids a fait un article très intéressant à ce sujet ce qui m’a motivée à terminer enfin de taper mon propre article ;-). Elle n’est d’ailleurs pas du même avis que moi sur ce sujet et je le respecte tout à fait. 

J’ai accouché d’une magnifique petite fille le 21 juin 2015 et bien avant cette date-là, mon mari et moi avons décidé de ne pas montrer son visage sur les réseaux sociaux et en règle générale, de limiter ses apparitions (même de dos) sur nos photos instagram/facebook. Nos amis sont également avertis (ainsi que la crèche) que nous ne voulons pas qu’ils diffusent des photos de notre fille sur internet.

Pourquoi ? Hé bien, je ne vous apprendrai rien si je vous dis que des personnes malveillantes traînent sur le net. Qu’il est difficile voire impossible de contrôler tous les contacts sur instagram pour voir si tout le monde est réglo. De plus, ma fille n’a rien demandé, elle. Je ne vois pas pourquoi je m’octroierais le droit de diffuser des images d’elle.

Et puis, même si chacun fait bien ce qu’il veut avec les photos de ses enfants, quel est l’intérêt ? Pour avoir des compliments ? Merci, je sais que ma fille est adorable… pour montrer en vidéo ce qu’elle sait faire, ou comment elle parle ? Ce n’est pas un singe savant… J’ai parfois l’impression que certaines personnes surexposent leurs enfants par narcissisme ou par besoin d’être rassurés. 

Non, vraiment, même si parfois je trouve certains comptes qui montrent des enfants très bien, car c’est juste des moments volés et pas de la sur-exposition, je ne change pas d’avis à propos de ma fille. Par ailleurs, je suis contre les comptes Instagram qui ne sont battis que sur des photos d’enfants, genre mini top modèles, je n’aime pas la starification des enfants qui ne peut mener à rien de bon.

J’ai conscience que c’est une ambivalence car j’aime suivre certains comptes (@violavilaine par exemple) où l’on voit des enfants (montrés avec respect et intelligence) MAIS je ne veux pas montrer ma propre fille.

Le jour où elle sera assez grande pour créer elle-même son compte, soit, je l’accompagnerai dans sa démarche. (c’est pas demain la veille, ouf!)

Avant cela, il est de mon devoir, ainsi que celui de mon mari, de la protéger.

A défaut, je prends en photo mes chats qui, pour le coup, n’ont rien demandé non plus 😉

N’hésitez pas à commenter et à me donner votre avis sur ce sujet, dans le respect bien entendu !

Bisous !

[Vidéo] Produits terminés #40 – novembre 2017

Coucou tout le monde !

En retard, comme d’habitude, je vous parle de mes produits terminés du mois de novembre 2017 🙂


Tout d’abord, la vidéo …

Sous la douche

Gel nettoyant hygiène intime – Nivea

Un gel nettoyant qui faisait bien son job, il sentait bon (comme tous les produits Nivea). Je rachète éventuellement. (j’en ai encore un en stock)

Gel douche au savon d’alep et à l’huile de rose – Ultra Doux – Garnier

Un gel douche que j’ai vraiment adoré, il sentait super bon, moussait bien et l’odeur restait bien sur la peau. Je rachète.

Pour les cheveux

Shampoing pour cheveux normaux regraissant vite – Cucumber Fresh  – Fructis – Garnier

Un shampoing que j’ai adoré et j’étais étonnée car les produits Fructis m’avaient déçue il y a de cela des années et j’ai recommencé à acheter cette gamme il y a peu et j’en suis super heureuse ! De plus, cette gamme est formulée sans silicones ni parabens, ce qui n’est pas négligeable 🙂 Mes cheveux étaient bien propres, sentaient bons et regraissaient moins vite. Je rachète !

Spray coiffant actif protection chaleur – Elnett – L’Oréal

Je n’ai jamais vraiment vu de résultats sur le volume avec ce spray, je l’utilisais plus comme protecteur chaleur qu’autre chose. J’ai bien aimé son odeur ! Je rachète éventuellement.

Soins pour le visage et masques divers

Masque pour les pieds Monthly new Feet – PackAge

Je n’ai pas trouvé ce masque efficace, mes pieds n’ont pas pelé du tout. Peut-être qu’il est trop doux pour moi ? Je n’achète pas (produit reçu pour test de la part de la boutique EBeauty & Care)

Acne pimple master patch – COSRX

Des indispensables pour moi ! J’adore ces petits patchs qui aident mes boutons à cicatriser ou alors qui les aide à « sortir » (glamour oui). Je rachète !

Masque en tissu I love myself – PackAge

Un masque à appliquer avant de se maquiller, c’est assez rare pour se pencher dessus ! J’ai aimé l’effet « éclat » de ce masque ! J’achète! (produit reçu pour test de la part de la boutique EBeauty & Care)

Lingettes démaquillantes pour peaux sensibles – Garnier

J’ai trouvé ces lingettes efficaces mais j’ai détesté leur odeur ! Je ne rachète pas.

Démaquillant biphasé pour les yeux – Essence

Un bon démaquillant qui venait à bout de tous mes mascaras, même waterproof, sans trop laisser de film gras. En plus, il ne coûte vraiment pas cher (CHF 3.00 de mémoire). Je rachète!

Mousse nettoyante et purifiante – L’Inalp – L’Alpage

Je n’aime en général pas les nettoyants mousse mais j’avais quand même envie de tester celui-ci. Et bien sans surprise il ne m’a pas convenu, je ne l’ai pas trouvé efficace !Je ne rachète pas.

Eau micellaire Hydro boost – Neutrogena

Une eau micellaire que j’ai bien aimée, son odeur était agréable et elle faisait bien le job. Elle était très rafraîchissante d’où le coup de fouet d’hydratation ! Je rachète éventuellement (mais j’ai encore pleins d’autres démaquillants à utiliser avant de racheter quoi que ce soit)

Soins pour le corps

Beurre pour le corps Hawaiian Kukui creme – The Body Shop

J’ai adoré ce beurre pour le corps hyper riche et dont l’odeur était à tomber !!! Il est un peu cher mais je le rachèterai à l’occasion 🙂

Déodorant Flower Time – Nivea

Un déodorant que je n’ai pas trouvé assez efficace. Il sentait bon mais ce n’est pas ce que j’attends d’un déodorant ! Je ne rachète pas.

Crème pour les mains au lait d’avoine rhealba – A-Derma

J’ai bien aimé cette crème pour les mains qui sentait bon et était bien riche. Je rachète éventuellement.

Crème pour les mains au miel et au muesli bio – Yves Rocher

Une crème pour les mains efficace mais dont l’odeur m’a un peu lassée sur la fin. Je ne rachète pas.

Maquillage et parfum

Cotons démaquillants – Demakup

Des cotons démaquillants avec des sortes de « coutures », super efficaces pour enlever le vernis à ongles car ils ne se séparent pas et ne peluchent pas. Je rachète!

Dissolvant sans acétone pour les ongles à la fraise et aux fruits de la passion – Essence

Un dissolvant qui fait super bien bon job et coûte vraiment pas cher (CHF 1.00 chez Douglas! aux soldes, prix normal CHF 2.00) Je rachète.

Eau de toilette Cerisier du Japon – The Body Shop

Une eau de toilette que j’ai bien aimée, elle était fraîche et tenait bien sur ma peau. Je rachète éventuellement.

Eponge de maquillage – Ecotools

Une super découverte, j’ai adoré cette éponge qui fait tout aussi bien le job que le beauty blender et pour la moitié de son prix ! bon par contre j’ai trouvé qu’elle s’abîmait un poil plus vite! Je rachète.

Mascara Sumptuous Extreme – Estée Lauder (project pan)

Un super mascara qui étoffait bien mes cils ! J’ai adoré la brosse en poils bien enveloppante. Je rachète éventuellement. (mais il est cher)

Concealer Liquid camouflage – Catrice (project pan)

Un concealer que j’ai vraiment adoré ! Il couvrait très bien mes cernes et tenait bien toute la journée. Il ne filait pas dans les plis! Je rachète.

Pour ma fille

Liniment – Mustela

Un indispensable pour la toilette ! Celui est très doux pour la peau et fait bien son job. Je rachète.

Sels de bain teintés jaunes – Tinti

Des sels de bain reçus en cadeau à la coop et dont on n’a vraiment pas été fans ! Il faisait l’eau jaune et l’odeur n’était pas terrible ! Je n’achète pas.

Echantillons

Je vous laisse regarder la vidéo pour voir mon avis sur les échantillons 😉

Et voilà, c’est tout pour mes produits terminés de novembre ! Je n’ai pas encore eu le temps de faire les photos et/ou une vidéo pour les produits finis de décembre mais promis j’essaie de faire ça cette semaine. Un article sur tous les produits maquillages (+ parfums) que j’ai terminé en 2017 sera également en ligne très prochainement !

Gros bisous !

Bilan de mes lectures du mois de novembre 2017

Coucou tout le monde !

Je reviens aujourd’hui pour vous présenter mes lectures du mois de novembre 2017!

Les résumés et les images ont été pris sur Amazon.

Livres lus durant le mois : 7

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

La rivière des âmes – Mireille Calmel

Nombre de pages: 302 pages

Editeur: XO Editions

Date de parution (dans cette édition): 1er mars 2007

Résumé: 

Un amour impossible peut-il se renouer au-delà du temps ?

A l’aube de ses 40 ans, Maud, romancière à succès, étouffe sous le poids d’un secret. Depuis quelques semaines, sa vie si pleine et riche lui semble se fissurer. Elle entend une voix, dans sa tête, une voix d’homme. Mais à qui en parler ? On la croira folle.
Dans un grand hôpital parisien, Vincent, brillant neurologue, tente de comprendre pourquoi il ne peut oublier une inconnue entraperçue dans un grand magasin.
À l’autre bout de Paris, la nuit, un homme tue des prostituées rousses, avec une sauvagerie inouïe.

Maud, Vincent et le tueur, trois chemins de vie qui convergent inexorablement. Trois destins dont la rencontre a déjà provoqué la passion et le drame, il y a longtemps, très longtemps, dans un château du Moyen Age.
S’ils veulent conjurer ce passé, Maud et Vincent devront choisir d’affronter leurs peurs, de se battre contre leurs démons. Pour survivre, mais surtout pour gagner la confiance et l’amour de l’être qui, au-delà du temps, leur est destiné.

Mon avis: 

J’ai été tellement déçue par ce roman de Mireille Calmel ! Je suis tellement fan de ses livres historiques romancés que je m’attendais à retrouver le rythme et son style dans un environnement plus contemporain. Malheureusement, ça n’a pas été le cas, je me suis ennuyée, j’ai trouvé certaines réaction des personnages complètement déplacées (la jeune femme qui accepte de « faire l’amour » (c’est un grand mot pour un quasi viol)  pour sauver l’âme d’un assassin on en parle ??) Et certains aspects de l’histoires sont complètement occultés.  Bref, cette fois-ci, cela ne l’a pas fait pour moi !

Ma note: ♥♥

 

Phobos tome 1 – Victor Dixen

Nombre de pages: 448 pages

Editeur: R-Jeunes adultes

Date de parution (dans cette édition): 11 juin 2015

Résumé: 

Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L’éternité pour s’aimer.

Il veulent marquer l’Histoire avec un grand H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Elle veut trouver l’amour avec un grand A.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…

Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Mon avis: 

J’ai été surprise d’accrocher immédiatement avec le concept du roman, un speed-dating qui se passe dans l’espace. 12 jeunes gens (6 garçons et 6 filles donc) ont été choisis sur casting pour se séduire lors de séances de speed-dating qui se passent dans leur vaisseau spatial et doivent se trouver chacun un partenaire avec lequel se marier à leur arrivée sur mars. Ils formeront ensuite la première colonie humaine à vivre là-bas. Mais tout ne se passe pas comme prévu !! Je ne vais pas vous en dire plus pour ne pas vous spoiler, mais j’ai bien aimé les différents personnages, issus de différents pays du monde, en particulier Mozart, le brésilien ainsi que Kelly, l’américaine au caractère bien trempé! L’héroïne du livre est bien sûr (chauvinisme??) la française Léonor, mais je n’aime pas particulièrement son caractère. Tous les protagonistes ont des secrets à cacher et sont partis sur Mars pour repartir à zéro .. mais .. en auront-ils le temps ? J’ai déjà lu le tome 2 dont je vous parlerai dans le bilan de mes lectures du mois de décembre 😉

Ma note: ♥♥♥♥

 

Quand la nuit devient jour – Sophie Jomain

Nombre de pages: 224 pages

Editeur: Pygmalion

Date de parution (dans cette édition): 27 avril 2016

Résumé: 

« On m a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m enfonce une épine dans le pied, décrire l échauffement d une brûlure, parler des n uds dans mon estomac quand j ai trop mangé, de l élancement lancinant d une carie, mais je suis incapable d expliquer ce qui me ronge de l intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà.
La dépression.
Ma faiblesse.
Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n est en mesure de m aider. Dieu, la science, la médecine, même l amour des miens a échoué. Ils m ont perdue. Sans doute depuis le début.
J ai vingt-neuf ans, je m appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois.
Le 6 avril 2016.
Par euthanasie volontaire assistée. »

Mon avis: 

Je ne pensais pas être autant bouleversée par ce roman où une jeune femme, Camille, décide de mettre fin à ses jours par le biais d’une association d’aide au suicide en Belgique. La description de son mal-être, de sa détresse permanente m’ont particulièrement touchée. J’ai aimé retrouver la plume de Sophie Jomain dans un registre plus sérieux et contemporain. Une belle découverte.

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

Donneur sain – Tess Gerritsen

Nombre de pages: 418 pages

Editeur: Calmann-Lévy

Date de parution (dans cette édition): 1997

Résumé: 

Parce qu’elle a préféré transplanter un coeur disponible à un adolescent mourant plutôt qu’à la riche Mme Voss, Abby DiMatteo, jeune chirurgienne récemment engagée dans un hôpital de Boston, se voit réprimandée par ses supérieurs et mise sous haute surveillance. Cependant, un autre coeur est trouvé pour Mme Voss. Très vite. Trop vite. Abby découvre que l’identité du donneur a été falsifiée. Quel odieux trafic se dissimule derrière la façade respectable de cet hôpital ultra©moderne ? Mark, le fiancé d’Abby, est©il de ceux qui ont intérêt à contrecarrer son enquête par tous les moyens ? La jeune femme devra affronter toutes les menaces pour découvrir la vérité, au fil d’un suspense superbement conduit.

Mon avis: 

Un bon thriller médical qui nous fait nous poser pleins de questions. Est-ce également comme ça « en vrai » ? Les riches peuvent-ils si facilement se mettre en premier sur les listes de demandeurs d’organes ? J’ai vraiment apprécié ce thriller glaçant à souhait, le rythme est haletant et on ne s’ennuie pas une seule seconde. Mêmes les descriptions médicales sont intéressantes ! J’ai hâte de lire d’autres livres de cette auteure.

Ma note: ♥♥♥♥

 

La formule de Dieu – José Rodrigues Dos Santos

Nombre de pages: 720 pages

Editeur: Pocket 

Date de parution (dans cette édition): 2 mai 2013

Résumé: 

Printemps 1951, deux espions de la CIA épient une rencontre de la plus haute importance entre David Ben Gourion, « premier » Premier Ministre de l’État d’Israël, et Albert Einstein. L’objet de leur discussion : l’obtention de l’arme nucléaire par le jeune état juif et l’existence de Dieu. Cinquante ans plus tard, Tomas Noronha, expert en cryptologie, est appelé au Caire par une mystérieuse jeune femme. Sa mission : déchiffrer un cryptogramme caché dans un document détenu par le gouvernement de Téhéran. Un manuscrit écrit de la main d’Albert Einstein dont le contenu pourrait bousculer l’ordre mondial. Tomas Noronha devient alors un agent double censé collaborer avec les Iraniens pour informer l’Occident. Mais au cours de son enquête, il découvre que le fameux manuscrit contient beaucoup plus de choses que ne l’espéraient ses différents commanditaires. Il serait tout simplement la preuve scientifique de l’existence de Dieu.

Mon avis: 

Un roman à la « Da Vinci Code » qui m’a vraiment passionnée ! J’ai plongé avec plaisir dans les écrits secrets d’Albert Einstein et j’ai aimé toutes les théories qui y sont décrites ! Ce livre est très bien écrit et le rythme du récit est très soutenu, on ne s’ennuie pas une seconde ! Apparemment il y aurait un second tome .. affaire à suivre donc 😉

Ma note: ♥♥♥♥

 

Ne pars pas sans moi – Gilly Macmillan

Nombre de pages: 480 pages

Editeur: Les Escales Editions

Date de parution (dans cette édition): 25 février 2016

Résumé: 

Par un joyeux dimanche, Rachel et son petit garçon de 8 ans se promènent en forêt. Désirant plus que tout être une bonne mère, et soucieuse de l’indépendance et de l’autonomie de son enfant, Rachel l’autorise à partir quelques mètres devant elle pour aller jouer. Arrivée au bout du chemin, l’angoisse la saisit : Ben a disparu.
Après une conférence de presse catastrophique, médias et réseaux sociaux se déchaînent. Pour eux, Rachel est responsable de la disparition de son enfant. Pourquoi n’a-t-elle pas veillé sur lui ? Comment se fait-il qu’elle ait du sang sur les mains ? Pendant que la police se lance dans une véritable course contre la montre pour retrouver Ben, Rachel se débat entre la culpabilité, le désespoir et la peur.
Rongée par le doute, assaillie par la violence de ceux qui la croient coupable et tandis que la moindre de ses certitudes s’écroule, elle ne sait plus quoi faire. Attendre patiemment que les forces de l’ordre lui ramènent son fils ou suivre son instinct et partir elle-même à sa recherche ?

Mon avis: 

L’histoire de cette mère dont le fils disparaît en forêt est très prenante et en même temps assez téléphonée. J’ai été déçue de la fin (que je ne vous dévolerai pas bien sûr), j’ai trouvé que le début de l’histoire était assez long pour un final plutôt bâclé, comme si l’auteure en avait eu marre et avait eu envie de boucler son roman.  Dommage, cela commençait bien !

Ma note: ♥♥♥

 

La beauté des jours – Claudie Gallay

Nombre de pages: 420 pages

Editeur: Actes Sud

Date de parution (dans cette édition): 16 août 2017

Résumé: 

Jeanne mène une vie rythmée par la douceur de l’habitude. Elle était jeune quand elle a épousé Rémy, ils ont eu des jumelles, sont heureux ensemble et font des projets raisonnables. Mais Jeanne aime aussi le hasard, les surprises de l’inattendu. L’année du bac, un professeur lui avait fait découvrir l’artiste serbe Marina Abramovic. Fascinée par cette femme qui engage son existence dans son travail, Jeanne a toujours gardé une photographie de sa célèbre performance de Naples : comme un porte-bonheur, la promesse qu’il est possible de risquer une part de soi pour vivre autrement. Quand Jeanne s’amuse à suivre tel ou tel inconnu dans la rue ou quand elle calcule le nombre de bougies soufflées depuis son premier anniversaire, c’est à cet esprit audacieux qu’elle pense. Surtout cet été-là. Peut-être parce que, les filles étant parties, la maison parait vide ? Ou parce que sa meilleure amie, qui s’est fait plaquer, lui rappelle que rien ne dure ? Ou parce qu’elle recroise un homme qu’elle a aimé, adolescente ? Jeanne se révèle plus que jamais songeuse et fantasque, prête à laisser les courants d’air bousculer la quiétude des jours. A travers la figure lumineuse de Jeanne et la constellation de personnages qui l’accompagnent et la poussent vers un accomplissement serein, Claudie Gallay compose un roman chaleureux et tendre sur la force libératrice de l’art, sur son pouvoir apaisant et révélateur. Et sur la beauté de l’imprévisible.

Mon avis: 

J’ai eu un peu de peine à me mettre dans l’histoire car les phrases et les chapitres sont courts, les tournures de phrases font très « paysannes », il faut s’y habituer. Et finalement, je me suis laissée emportée, l’histoire de cette mère de famille qui n’aspire qu’à la nouveauté et à briser sa (pas si) morne routine est prenante, on se fait vite prendre dans l’histoire, même si finalement il ne s’y passe pas grand chose. Un roman qui se lit d’une traite et qui fait réfléchir sur le sens de notre vie.

Ma note: ♥♥♥♥

 

Et voilà, je vous prépare très vite l’article pour mes lectures du mois de décembre !

Et vous, vous avez lu certains de ces livres ? Dites-moi tout 🙂

Dites-moi également si vous aimeriez qu’en 2018 je vous fasse un article par livre (un peu plus fouillé) ou si vous préférez que je continue les bilans mensuels ?

Bisous !

Mes bonnes résolutions pour 2018!

Coucou tout le monde !

Je vous souhaite une excellente année 2018, que celle-ci vous apporte tout ce dont vous avez toujours rêvé mais surtout, la santé 🙂

Qui dit nouvelle année, dit bonnes résolutions, non ?!? Pour ma part j’en ai 10 liées à ma surconsommation et au blogging 😉 on va essayer de s’y tenir ! Pour le reste, je vous ferai peut-être un autre article quant à mes aspirations plus personnelles pour 2018, si cela vous intéresse! 🙂


Je partage donc avec vous les objectifs que j’aimerais atteindre en 2018:

  1. Acheter moins de 50 livres cette année. (En 2016: 175 – en 2017 : 105…) Les livres pris dans « la boîte à livres » de ma commune ne comptent pas! Et de ce fait faire baisser ma pile à lire qui contient pas moins de 500 livres ! (donc j’ai de quoi faire ne vous en faites pas… sachant que je lis environ  70 livres par année!)
  2. Ne pas acheter plus de 3 palettes de maquillage dans l’année. Par contre quand une palette entre, une autre doit sortir de ma collection … (comme j’ai déjà procédé cette année!)
  3. Rester en no-buy pour tout ce qui est soins du corps et des cheveux (gels douche, shampoings, crèmes pour le corps etc.) et finir enfin mon stock !
  4. Utiliser plus de makeup que j’en achète ! (à ce propos je vous ferai un récapitulatif bientôt du montant total en maquillage et parfums utilisés en 2017!) Pour 2018, j’essaierai de tenir à jour mon carnet de finances également pour faire un paralèle entre ce qui entre dans ma collection et ce qui en sort !
  5. Finir au moins 3 parfums… j’en ai une quinzaine !
  6. Etre plus régulière au niveau des posts sur le blog et sur ma chaîne YT.. c’est pas gagné ! 😛
  7. Toucher le pan à 10 fards à paupières ! J’en reparlerai plus en détails dans un prochain project #panporn 🙂 
  8. Finir 5 vernis à ongles et ne pas en ajouter plus de 15 à ma collection. (j’en ai déjà acheté 3 aux soldes en janvier donc faudra vraiment freiner les achats)
  9. Toucher le pan d’un highlighter de ma collection. Je pense au Mary-Lou Manizer de The Balm que j’ai fait tomber le jour de nouvel an en me préparant et que j’ai du represser car il était en mille morceaux! #oncommencebienlannee
  10. Toucher le pan d’un blush de ma collection. J’avais dans l’idée de tenter cet exploit avec le blush Rockateur de Benefit, mais on verra !

Bon donc vous  l’aurez compris, mes objectifs sont toujours de consommer moins mais mieux! J’essaie vraiment de m’améliorer à ce propos, ce n’est pas tous les jours évidents, surtout que quand j’ai des journées « sans » j’ai tendance à faire du shopping en ligne pour me « consoler ». 😦 J’aimerais perdre cette mauvaise habitude !! 

J’espère que ce petit article vous aura interpellé(e)s ou au moins un peu interessé(e)s 🙂 !

Et vous, vous avez aussi des bonnes résolutions pour cette nouvelle année ?

Bisous !

[Vidéo] Get ready with me – maquillage lumineux pour jour pluvieux !

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous partager une vidéo que j’ai postée sur ma chaîne youtube (lien en haut à droite), un get ready with me avec la palette The Original de Sleek, une super redécouverte pour moi 🙂

 

Produits utilisés :

– Sérum et crème L’Inalp de L’Alpage

– Base de teint Météorites de Guerlain

– Baume à lèvres à la rose de Sephora

– Color correcting naked skin en rose et en vert de Urban Decay

– Fond de teint double wear light d’Estée Lauder en intensité 1.0

– Fond de teint Forever de Dior en teinte 12

– Concealer Naked Skin de Urban Decay en teinte light

– Poudre libre universelle de Chanel

– Poudre compacte Manhattan en teinte naturelle

– Bronzer Laguna Tiaré de Nars

– Blush Rosy Glow de Dior

– Base à paupière paintpot de MAC en teinte Painterly

– Palette Semi sweet Chocolate Bar de Too Faced

– Palette The Original de Sleek

– Mascara Clinique (nouveau)

– Designer brow de Bourjois en teinte brun

– Rouge à lèvres The Face Shop en teinte Red Ribbon Gift

 

J’en profite pour vous souhaiter à toutes et tous une excellente année 2018 étant donné que cet article sera certainement le dernier de l’année !

Profitez à fond de toutes les opportunités qui s’offrent à vous mais surtout, ne vous prenez pas trop la tête ! 🙂

Bisous !

Rosy Glow, le blush magique signé Dior

Hello tout le monde !

J’ai l’impression que cela fait des siècles que je ne vous ai pas parlé d’un produit coup de coeur dans un article. Non attendez… ça fait bien des siècles en fait !

Pourtant, ce ne sont pas les produits qui manquent ! Souvent je fais des photos mais ensuite j’oublie de faire les articles… #blogueuseencartonbonjour

Lors d’une promotion 3 pour 2 sur le site de douglas.ch j’ai craqué pour un blush qui me faisait de l’oeil depuis très longtemps, le fameux Diorskin Rosy Glow de chez Dior !

Bon alors je sais que vous allez me demander ce que ce blush a de spécial et bien je vous répondrais tout simplement qu’il s’adapte au PH de votre peau pour diffuser une couleur bonne mine sur vos joues et qui dure toute la journée. Oui Madame.

Packaging

Comme toujours chez Dior, le packaging est très soigné (et très salissant), le boîtier comporte également un petit pinceau (que je n’ai jamais employé),un grand miroir (toujours pratique) ainsi qu’un pochon de rangement (totalement inutile bien sûr, qui s’amuse à ranger tous ses produits dans leur pochon, hein!?).

Application

Il faut y aller doucement car la couleur n’apparaît pas instantanément vu qu’elle s’adapte au PH de la peau. De ce fait, j’aime l’appliquer en deux fois pour ne pas ressembler à un clown.

Longévité

Effectivement, il tient toute la journée sans retouche 🙂

Odeur

Il sent la rose, vous savez que j’aime beaucoup tout ce qui sent la rose donc cela est loin de me déranger mais je sais que certaines personnes sont très sensibles aux odeurs c’est pourquoi je préfère le signaler.

Prix

Bon c’est là le gros bémol de cette revue, ce blush coûte environ CHF 69.90 (selon les magasins). Vous pouvez le trouver chez Marionnaud, Douglas ou encore chez Manor.

Bref, vous l’aurez compris, pour moi c’est un gros coup de coeur, il est tellement innovant que j’en oublie son prix pour le moins abusif… il donne juste la bonne dose de couleur à mes joues, comme si j’avais pris un grand bol d’air frais !!!

Et vous, avez-vous déjà testé ce fameux blush ?

Qu’en pensez-vous ?

Bisous !

Rosy Glow Blush Dior porté

Bilan de mes lectures du mois d’octobre 2017

Coucou tout le monde !

Je reviens aujourd’hui pour vous présenter mes lectures du mois d’octobre 2017!

Les résumés et les images ont été pris sur Amazon.

Livres lus durant le mois : 8

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

La pure vérité – Jodi Picoult

Nombre de pages: 500 pages

Editeur: Presses de la Cité

Date de parution (dans cette édition): 4 octobre 2001

Résumé: 

 » – Monsieur Fisher, était-il possible qu’elle soit enceinte ? […]
– Elle n’est pas mariée, inspecteur.
– Cela n’est pas incompatible avec une grossesse, déclara Lizzie. Aaron Fisher la regarda fixement avec froideur.
– Chez nous, si !  »
Dans une étable, au sein de la communauté amish qui vit paisiblement depuis des siècles dans l’austérité et la rigueur, on retrouve un nouveau-né. Décédé. Chez ces fermiers de Pennsylvanie vivant sans électricité ni aucun véhicule à moteur, le taux de criminalité est proche de zéro. Aussi, cette découverte crée un scandale immédiat. D’autant que, très vite, la police inculpe une jeune fille de dix-huit ans… Face à une inspectrice et un procureur impitoyables, dans cette communauté repliée sur elle-même qui refuse toute justice autre que divine, une avocate voudra relever le défi de révéler la vérité.

Mon avis: 

J’ai aimé être plongée dans l’environnement d’une famille amish, je ne connaissais presque rien à leur propos et j’ai apprécié en savoir plus sur le fonctionnement de cette communauté. L’auteure nous donne presque la résolution de l’enquête sur un plateau et finalement il ne se passe pas grand chose dans ce roman. Je pense que plus qu’un policier il s’agit surtout d’un documentaire sur la vie des Amish aux Etats-Unis.

Ma note: ♥♥♥

 

Fille des cauchemars – tome 2 : l’ordre de la dague noire – Kendare Blake

Nombre de pages: 368 pages

Editeur: Hachette Black Moon

Date de parution (dans cette édition): 28 octobre 2015

Résumé: 

Cas ne parvient pas à oublier Anna.
« Anna à la robe de sang », l’esprit le plus puissant qu’il ait jamais rencontré.
Anna, qui s’est sacrifiée pour le sauver.

À présent, Anna lui apparaît même dans des rêves éveillés… ou plutôt, dans des cauchemars. L’esprit vengeur a laissé place à une jeune fille torturée.

Hallucinations ou véritables appels à l’aide ? La frontière entre illusion et réalité semble bien ténue. Anna a-t-elle définitivement quitté le monde des vivants ou est-elle revenue des enfers ? Cas ne sait plus. Il lui reste une seule certitude : quel qu’ait été son destin, il doit retrouver Anna.

Mon avis: 

J’ai été heureuse de retrouver Cas que l’on avait laissé abattu par le sacrifice d’Anna à la fin du premier tome (je n’en dirai pas plus pour ne pas vous spoiler). Cas est hanté par des cauchemars où Anna essaie d’entrer en contact avec lui et ne sait plus trop faire la différence entre le rêve et la réalité. Dans ce second tome, Cas a vraiment mûri et je l’ai trouvé moins « petit con » que dans le premier tome. Tous les personnages sont attachants et on ne s’ennuie pas une seconde. Il semble qu’il n’y aura pas de troisième tome (c’est vrai que l’auteure propose une vraie fin qui se suffit à elle-même) mais en tout cas ce dyptique était une très belle découverte young adult !

Ma note: ♥♥♥♥

 

Illska – Le Mal – Eirikur Örn Norddahl

Nombre de pages: 608 pages

Editeur: Métailié BB Nordique

Date de parution (dans cette édition): 20 août 2015

Résumé: 

Evénement dans l’histoire mondiale : Agnes Lukauskaite et Omar Arnarson se rencontrent par un dimanche matin glacial dans la queue des taxis au centre-ville de Reykjavik. Trois ans plus tard, Omar brûle entièrement leur maison, conduit jusqu’à Keflavík et quitte le pays en avion. L’histoire commence en réalité bien avant, au cours de l’été 1941, quand la moitié des habitants d’une petite ville lituanienne, Jurbarkas, sont massacrés dans la forêt alentour. Deux arrière-grands-pères d’Agnes participent au massacre – l’un d’eux tue l’autre – et trois générations plus tard Agnes met l’Holocauste au cour de sa vie. Son obsession l’amène à rencontrer Arnor, un néonazi cultivé.

Illska parle d’Holocauste et d’amour, d’Islande et de Lituanie, d’Agnes qui se perd en elle-même alors que l’ambassadeur d’Islande en Lituanie reconnaît l’indépendance des pays baltes et que des criminels lituaniens commencent à opérer depuis Reykjavik, d’Agnes qui ne sait pas qui est le père de son enfant ni si elle veut finir sa thèse sur l’extrême droite islandaise ou chater avec son amant néonazi, d’Agnes qui aime Omar qui aime Agnes qui aime Arnor.

La lecture de ce texte déclenche une jubilation aussi intellectuelle que sensuelle, due autant aux fulgurances de la pensée qu’à la maîtrise impeccable de la langue et de la narration. Illska est un livre surprenant et immense écrit par un homme jeune, mais qui est appelé à devenir un grand, sans doute un très grand écrivain.

Mon avis: 

Un livre touffu, qui me faisait un peu peur de prime abord, même si le sujet m’intéressait (forcément, sinon je ne l’aurais pas acheté hein). Le livre raconte le triangle amoureux entre Agnes, une jeune femme lituanienne,  Arnor, un néonazi islandais ainsi que Omar, un jeune islandais un peu paumé dans sa vie. Les trois protagonistes, dont on apprendra l’histoire de manière alternative dans les chapitres, sont tous les trois attachants de par leur vécu. On comprend certains comportements (mais on ne cautionne pas hein) et on se désole de voir ce que certains deviennent. Un roman passionnant, où l’on apprend pleins de choses sur la seconde guerre mondiale et la vie en Islande. Le narrateur (externe aux personnages) raconte l’histoire et certaines anecdotes avec une pointe d’humour noir et grinçant assez délicieuse…Une pépite !

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

Petit Pays – Gaël Faye

Nombre de pages: 224 pages

Editeur: Le livre de Poche

Date de parution (dans cette édition): 23 août 2017

Résumé: 

Avant, Gabriel faisait les quatre cents coups avec ses copains dans leur coin de paradis. Et puis l’harmonie familiale s’est disloquée en même temps que son «  petit pays  », le Burundi, ce bout d’Afrique centrale brutalement malmené par l’Histoire.
Plus tard, Gabriel fait revivre un monde à jamais perdu. Les battements de cœur et les souffles coupés, les pensées profondes et les rires déployés, le parfum de citronnelle, les termites les jours d’orage, les jacarandas en fleur… L’enfance, son infinie douceur, ses douleurs qui ne nous quittent jamais.

Un livre lumineux.  Astrid de Larminat, Le Figaro.

Un très beau premier roman, déchirant et incandescent, qui force l’admiration.  Yann Perreau, Les Inrockuptibles.

Gaby n’est pas un petit Africain, c’est un enfant du monde emporté par la fureur du destin. Notre hantise commune.  Maria Malagardis, Libération.

Mon avis: 

Gaël Faye nous fait revivre le génocide Tutsi au Burundi et au Rwanda. Dans ce roman (qu’on sent tout de même pas mal autobiographique) on suit le jeune Gabriel, qui vit dans une famille plutôt aisée et qui nous raconte sa vie au Burundi, ses copains, la violence omniprésente et finalement, après l’horreur, la résilience. Un très beau roman qui se lit d’une traite. La plume est fluide et si on en ressort pour le moins horrifié par les faits historiques (réels, eux) que raconte ce roman, on est heureux d’avoir découvert un jeune auteur à suivre. De très près.

Ma note: ♥♥♥♥

 

Ma meilleure ennemie – Paula Daly

Nombre de pages: 448 pages

Editeur: Cherche-Midi

Date de parution (dans cette édition): 4 février 2016

Résumé: 

Comment ne pas se faire d’illusions sur ceux qu’on aime ?

Natty et Sean forment un couple heureux depuis le lycée. Après avoir travaillé dur, ils sont devenus propriétaires d’un charmant petit hôtel dans la région des Lakes, au nord-ouest de l’Angleterre. Natty, sans doute trop perfectionniste, se démène aussi bien sur le plan professionnel que familial, sans se rendre compte que son mari se sent parfois un peu délaissé.

Quand l’école appelle pour leur annoncer que la plus jeune de leurs filles vient d’être hospitalisée lors d’un voyage scolaire en France, Natty se précipite à son chevet. Elle fait appel à sa meilleure amie, Eve, psychologue de renom, pour veiller sur sa famille en son absence.

À son retour, quelques jours plus tard, c’est le choc : Sean déclare qu’il est tombé amoureux d’Eve et qu’il veut divorcer. Tout s’écroule autour de Natty. Elle n’a pas d’autre choix que de tenter de faire face, au moins pour ses filles, et d’accepter l’inacceptable. Jusqu’au jour où elle reçoit une lettre : Eve aurait déjà agi de la sorte, à plusieurs reprises, avec des conséquences dramatiques. Natty va alors se lancer dans une bataille très dangereuse…

Mon avis: 

On sent dès le départ que les choses vont mal tourner pour la protagoniste du roman, Natty, mère de famille débordée qui néglige pour le peu son mari Sean. Suite à une maladie, sa fille cadette est hospitalisée en France et elle part immédiatement à son chevet en laissant le soin à sa meilleure amie Eve, qui est – bien évidemment – super canon et chaude comme la braise (et dangereuse en plus) de s’occuper de sa fille aînée et de son mari (non mais vraiment!). Bon je dois dire que ce roman m’a beaucoup plu mais m’a tout de même grandement agacée. Depuis le début, on sait que ça va mal tourner, on a envie de secouer Natty et de lui dire « mais pu…naise! réveille-toi ! t’as mis le loup dans la bergerie » mais c’est déjà trop tard… Quand elle rentre chez elle, son mari veut rompre et se dit amoureux de sa meilleure (ex-) amie. Une descente aux enfers commence donc pour elle et finalement l’auteure sait nous mener jusqu’au point de rupture … on retient son souffle jusqu’au bout!

Ma note: ♥♥♥♥

 

Le gardien des choses perdues – Ruth Hogan

Nombre de pages: 350 pages

Editeur: Actes Sud

Date de parution (dans cette édition): 16 mai 2017

Résumé: 

Londres, mai 1974. Anthony Peardew attend sa fiancée, Thérèse. Celle-ci est étonnamment en retard. Il est loin de se douter qu’elle n’arrivera jamais, gisant au centre de l’attroupement qui s’est formé quelques centaines de mètres plus bas sur la chaussée. De retour chez lui ce même jour, Anthony réalise qu’il a égaré le médaillon que Thérèse lui avait confié, rompant ainsi la seule promesse qu’elle lui ait jamais demandé de tenir. Le coeur brisé, il passera le restant de son existence à collecter des objets trouvés au hasard de ses promenades, dans l’espoir de pouvoir un jour les restituer à leurs propriétaires. Désormais âgé de soixante-dix-neuf ans, le vieil homme décide de léguer sa demeure victorienne et les « trésors » qu’elle recèle à sa fidèle assistante Laura, qu’il pense être la seule à même d’accomplir la mission qu’il s’est donnée. En exprimant ses dernières volontés, il est loin de se douter de leurs répercussions et de l’heureuse suite de rencontres qu’elles vont provoquer… Histoire d’amour et de rédemption, Le Gardien des choses perdues explore la magie des objets, le sens qu’ils donnent à nos vies et les liens inattendus qui nous unissent aux autres. Ce premier roman enchanteur, à l’humour et au charme irrésistiblement british, est en cours de traduction dans quinze pays

Mon avis: 

Voilà un petit joyau que j’ai mis un peu par hasard dans mon panier à la Fnac de Strasbourg en début d’année… la couverture et le titre me plaisaient bien. On y suit un homme qui collecte tous les objets qu’il trouve, les étiquette (lieu et date etc.) et écrit ensuite des romans à propos de la vie (imaginée) de ces objets. A sa mort, il lègue sa collection à Laura, sa femme à tout faire, qui devra mener à bien la quête qu’il n’a pu achever lui-même:  retrouver tous les propriétaires de ces objets perdus ! Une quête ardue qui va la révéler à elle-même… J’ai adoré ce livre, les personnages sont attachants au possible (la jeune voisine autiste est à croquer) et finalement, à la fermeture de ce livre, on se sent bien, heureux. Un vrai roman feel-good sur la puissance de l’amour à travers le temps.

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

Ugly Love – Colleen Hoover

Nombre de pages: 384 pages

Editeur: Pocket

Date de parution (dans cette édition): 17 novembre 2016

Résumé: 

Tate, 23 ans, emménage provisoirement chez son frère à San Francisco. Lorsqu’elle tombe littéralement sur Miles, le voisin d’en face, l’attirance, réciproque, est immédiate.
Si le beau pilote de ligne aux yeux bleu caraïbe refuse catégoriquement toute attache, Tate n’a pas le temps pour la passion… Alors, pourquoi ne pas se laisser séduire ? Leur liaison est torride et leur arrangement parfait, tant que sont respectées les deux règles de Miles : ne pas parler du passé, ne rien espérer du futur…
Mais le cœur peut-il suivre d’autres règles que les siennes ? L’amour, même quand il n’est pas une évidence, sera-t-il plus fort que leurs promesses ?

 » Un roman tendre et léger.  » L’Est Éclair

Mon avis: 

Un roman d’amour qui commence comme un roman de fesses…. au début je me suis dit « ouh-là c’est pas trop ton style de bouquin ». Et finalement, j’ai bien aimé l’histoire d’amour entre les deux héros, même s’il s’agit d’une « banale » histoire d’amour entre un super beau mec, Miles, pilote de ligne en plus (ben voyons) et une superbe jeune femme, Tate (super intelligente en plus rooooh). Même si le personnage de Miles est hanté par son passé (qu’on ne découvrira qu’à la fin du livre), les personnages n’ont pas une grande substance ni beaucoup d’épaisseur. Je pense que Colleen Hoover voulait faire pleurer dans les chaumières et même si j’ai été émue à la révélation du secret de Miles, je n’ai pas non plus été bouleversée, la fin était un peu trop téléphonée à mon goût.. et ce roman ne me laissera pas un souvenir impérissable, même s’il s’est bien laissé lire. A lire si vous aimez les histoires d’amour … sinon, passez votre chemin.

Ma note: ♥♥(♥) 

 

Un avion sans elle – Michel Bussi

Nombre de pages: 576 pages

Editeur: Pocket

Date de parution (dans cette édition): 7 mars 2013

Résumé: 

Lyse-Rose ou Émilie ? Quelle est l’identité de l’unique rescapée d’un crash d’avion, une fillette de trois mois ? Deux familles, l’une riche, l’autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias ont baptisée « Libellule ». Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l’affaire, avant d’être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête. Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu’à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, la jeune femme va dénouer les fils de sa propre histoire jusqu’à ce que les masques tombent. Hasards et coïncidences ne sont-ils que les ricochets du destin ? Ou bien quelqu’un, depuis le début, manipule-t-il tous les acteurs de ce drame ?

Mon avis: 

J’avais beaucoup aimé le premier livre que j’avais lu de cet auteur (ne lâche pas ma main) que j’avais trouvé vraiment haletant. Je n’ai pas eu le même sentiment avec celui-ci. J’ai trouvé la partie avec le détective un peu ennuyante et longuette et finalement, la fin ne m’a pas plus bluffée que cela, je m’y attendais un peu. Je me réjouis toutefois de lire plus de romans de cet auteur car j’aime beaucoup son style d’écriture.

Ma note: ♥♥♥

 

Et voilà, c’est tout pour mes lectures du mois d’octobre ! Je suis en train de taper l’article des lectures du mois de novembre donc vous devriez l’avoir tout bientôt (entre deux articles beauté).

Avez-vous lu l’un des livres présentés ?

Bisous !