Bilan de mes lectures du mois d’octobre 2017

Coucou tout le monde !

Je reviens aujourd’hui pour vous présenter mes lectures du mois d’octobre 2017!

Les résumés et les images ont été pris sur Amazon.

Livres lus durant le mois : 8

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

La pure vérité – Jodi Picoult

Nombre de pages: 500 pages

Editeur: Presses de la Cité

Date de parution (dans cette édition): 4 octobre 2001

Résumé: 

 » – Monsieur Fisher, était-il possible qu’elle soit enceinte ? […]
– Elle n’est pas mariée, inspecteur.
– Cela n’est pas incompatible avec une grossesse, déclara Lizzie. Aaron Fisher la regarda fixement avec froideur.
– Chez nous, si !  »
Dans une étable, au sein de la communauté amish qui vit paisiblement depuis des siècles dans l’austérité et la rigueur, on retrouve un nouveau-né. Décédé. Chez ces fermiers de Pennsylvanie vivant sans électricité ni aucun véhicule à moteur, le taux de criminalité est proche de zéro. Aussi, cette découverte crée un scandale immédiat. D’autant que, très vite, la police inculpe une jeune fille de dix-huit ans… Face à une inspectrice et un procureur impitoyables, dans cette communauté repliée sur elle-même qui refuse toute justice autre que divine, une avocate voudra relever le défi de révéler la vérité.

Mon avis: 

J’ai aimé être plongée dans l’environnement d’une famille amish, je ne connaissais presque rien à leur propos et j’ai apprécié en savoir plus sur le fonctionnement de cette communauté. L’auteure nous donne presque la résolution de l’enquête sur un plateau et finalement il ne se passe pas grand chose dans ce roman. Je pense que plus qu’un policier il s’agit surtout d’un documentaire sur la vie des Amish aux Etats-Unis.

Ma note: ♥♥♥

 

Fille des cauchemars – tome 2 : l’ordre de la dague noire – Kendare Blake

Nombre de pages: 368 pages

Editeur: Hachette Black Moon

Date de parution (dans cette édition): 28 octobre 2015

Résumé: 

Cas ne parvient pas à oublier Anna.
« Anna à la robe de sang », l’esprit le plus puissant qu’il ait jamais rencontré.
Anna, qui s’est sacrifiée pour le sauver.

À présent, Anna lui apparaît même dans des rêves éveillés… ou plutôt, dans des cauchemars. L’esprit vengeur a laissé place à une jeune fille torturée.

Hallucinations ou véritables appels à l’aide ? La frontière entre illusion et réalité semble bien ténue. Anna a-t-elle définitivement quitté le monde des vivants ou est-elle revenue des enfers ? Cas ne sait plus. Il lui reste une seule certitude : quel qu’ait été son destin, il doit retrouver Anna.

Mon avis: 

J’ai été heureuse de retrouver Cas que l’on avait laissé abattu par le sacrifice d’Anna à la fin du premier tome (je n’en dirai pas plus pour ne pas vous spoiler). Cas est hanté par des cauchemars où Anna essaie d’entrer en contact avec lui et ne sait plus trop faire la différence entre le rêve et la réalité. Dans ce second tome, Cas a vraiment mûri et je l’ai trouvé moins « petit con » que dans le premier tome. Tous les personnages sont attachants et on ne s’ennuie pas une seconde. Il semble qu’il n’y aura pas de troisième tome (c’est vrai que l’auteure propose une vraie fin qui se suffit à elle-même) mais en tout cas ce dyptique était une très belle découverte young adult !

Ma note: ♥♥♥♥

 

Illska – Le Mal – Eirikur Örn Norddahl

Nombre de pages: 608 pages

Editeur: Métailié BB Nordique

Date de parution (dans cette édition): 20 août 2015

Résumé: 

Evénement dans l’histoire mondiale : Agnes Lukauskaite et Omar Arnarson se rencontrent par un dimanche matin glacial dans la queue des taxis au centre-ville de Reykjavik. Trois ans plus tard, Omar brûle entièrement leur maison, conduit jusqu’à Keflavík et quitte le pays en avion. L’histoire commence en réalité bien avant, au cours de l’été 1941, quand la moitié des habitants d’une petite ville lituanienne, Jurbarkas, sont massacrés dans la forêt alentour. Deux arrière-grands-pères d’Agnes participent au massacre – l’un d’eux tue l’autre – et trois générations plus tard Agnes met l’Holocauste au cour de sa vie. Son obsession l’amène à rencontrer Arnor, un néonazi cultivé.

Illska parle d’Holocauste et d’amour, d’Islande et de Lituanie, d’Agnes qui se perd en elle-même alors que l’ambassadeur d’Islande en Lituanie reconnaît l’indépendance des pays baltes et que des criminels lituaniens commencent à opérer depuis Reykjavik, d’Agnes qui ne sait pas qui est le père de son enfant ni si elle veut finir sa thèse sur l’extrême droite islandaise ou chater avec son amant néonazi, d’Agnes qui aime Omar qui aime Agnes qui aime Arnor.

La lecture de ce texte déclenche une jubilation aussi intellectuelle que sensuelle, due autant aux fulgurances de la pensée qu’à la maîtrise impeccable de la langue et de la narration. Illska est un livre surprenant et immense écrit par un homme jeune, mais qui est appelé à devenir un grand, sans doute un très grand écrivain.

Mon avis: 

Un livre touffu, qui me faisait un peu peur de prime abord, même si le sujet m’intéressait (forcément, sinon je ne l’aurais pas acheté hein). Le livre raconte le triangle amoureux entre Agnes, une jeune femme lituanienne,  Arnor, un néonazi islandais ainsi que Omar, un jeune islandais un peu paumé dans sa vie. Les trois protagonistes, dont on apprendra l’histoire de manière alternative dans les chapitres, sont tous les trois attachants de par leur vécu. On comprend certains comportements (mais on ne cautionne pas hein) et on se désole de voir ce que certains deviennent. Un roman passionnant, où l’on apprend pleins de choses sur la seconde guerre mondiale et la vie en Islande. Le narrateur (externe aux personnages) raconte l’histoire et certaines anecdotes avec une pointe d’humour noir et grinçant assez délicieuse…Une pépite !

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

Petit Pays – Gaël Faye

Nombre de pages: 224 pages

Editeur: Le livre de Poche

Date de parution (dans cette édition): 23 août 2017

Résumé: 

Avant, Gabriel faisait les quatre cents coups avec ses copains dans leur coin de paradis. Et puis l’harmonie familiale s’est disloquée en même temps que son «  petit pays  », le Burundi, ce bout d’Afrique centrale brutalement malmené par l’Histoire.
Plus tard, Gabriel fait revivre un monde à jamais perdu. Les battements de cœur et les souffles coupés, les pensées profondes et les rires déployés, le parfum de citronnelle, les termites les jours d’orage, les jacarandas en fleur… L’enfance, son infinie douceur, ses douleurs qui ne nous quittent jamais.

Un livre lumineux.  Astrid de Larminat, Le Figaro.

Un très beau premier roman, déchirant et incandescent, qui force l’admiration.  Yann Perreau, Les Inrockuptibles.

Gaby n’est pas un petit Africain, c’est un enfant du monde emporté par la fureur du destin. Notre hantise commune.  Maria Malagardis, Libération.

Mon avis: 

Gaël Faye nous fait revivre le génocide Tutsi au Burundi et au Rwanda. Dans ce roman (qu’on sent tout de même pas mal autobiographique) on suit le jeune Gabriel, qui vit dans une famille plutôt aisée et qui nous raconte sa vie au Burundi, ses copains, la violence omniprésente et finalement, après l’horreur, la résilience. Un très beau roman qui se lit d’une traite. La plume est fluide et si on en ressort pour le moins horrifié par les faits historiques (réels, eux) que raconte ce roman, on est heureux d’avoir découvert un jeune auteur à suivre. De très près.

Ma note: ♥♥♥♥

 

Ma meilleure ennemie – Paula Daly

Nombre de pages: 448 pages

Editeur: Cherche-Midi

Date de parution (dans cette édition): 4 février 2016

Résumé: 

Comment ne pas se faire d’illusions sur ceux qu’on aime ?

Natty et Sean forment un couple heureux depuis le lycée. Après avoir travaillé dur, ils sont devenus propriétaires d’un charmant petit hôtel dans la région des Lakes, au nord-ouest de l’Angleterre. Natty, sans doute trop perfectionniste, se démène aussi bien sur le plan professionnel que familial, sans se rendre compte que son mari se sent parfois un peu délaissé.

Quand l’école appelle pour leur annoncer que la plus jeune de leurs filles vient d’être hospitalisée lors d’un voyage scolaire en France, Natty se précipite à son chevet. Elle fait appel à sa meilleure amie, Eve, psychologue de renom, pour veiller sur sa famille en son absence.

À son retour, quelques jours plus tard, c’est le choc : Sean déclare qu’il est tombé amoureux d’Eve et qu’il veut divorcer. Tout s’écroule autour de Natty. Elle n’a pas d’autre choix que de tenter de faire face, au moins pour ses filles, et d’accepter l’inacceptable. Jusqu’au jour où elle reçoit une lettre : Eve aurait déjà agi de la sorte, à plusieurs reprises, avec des conséquences dramatiques. Natty va alors se lancer dans une bataille très dangereuse…

Mon avis: 

On sent dès le départ que les choses vont mal tourner pour la protagoniste du roman, Natty, mère de famille débordée qui néglige pour le peu son mari Sean. Suite à une maladie, sa fille cadette est hospitalisée en France et elle part immédiatement à son chevet en laissant le soin à sa meilleure amie Eve, qui est – bien évidemment – super canon et chaude comme la braise (et dangereuse en plus) de s’occuper de sa fille aînée et de son mari (non mais vraiment!). Bon je dois dire que ce roman m’a beaucoup plu mais m’a tout de même grandement agacée. Depuis le début, on sait que ça va mal tourner, on a envie de secouer Natty et de lui dire « mais pu…naise! réveille-toi ! t’as mis le loup dans la bergerie » mais c’est déjà trop tard… Quand elle rentre chez elle, son mari veut rompre et se dit amoureux de sa meilleure (ex-) amie. Une descente aux enfers commence donc pour elle et finalement l’auteure sait nous mener jusqu’au point de rupture … on retient son souffle jusqu’au bout!

Ma note: ♥♥♥♥

 

Le gardien des choses perdues – Ruth Hogan

Nombre de pages: 350 pages

Editeur: Actes Sud

Date de parution (dans cette édition): 16 mai 2017

Résumé: 

Londres, mai 1974. Anthony Peardew attend sa fiancée, Thérèse. Celle-ci est étonnamment en retard. Il est loin de se douter qu’elle n’arrivera jamais, gisant au centre de l’attroupement qui s’est formé quelques centaines de mètres plus bas sur la chaussée. De retour chez lui ce même jour, Anthony réalise qu’il a égaré le médaillon que Thérèse lui avait confié, rompant ainsi la seule promesse qu’elle lui ait jamais demandé de tenir. Le coeur brisé, il passera le restant de son existence à collecter des objets trouvés au hasard de ses promenades, dans l’espoir de pouvoir un jour les restituer à leurs propriétaires. Désormais âgé de soixante-dix-neuf ans, le vieil homme décide de léguer sa demeure victorienne et les « trésors » qu’elle recèle à sa fidèle assistante Laura, qu’il pense être la seule à même d’accomplir la mission qu’il s’est donnée. En exprimant ses dernières volontés, il est loin de se douter de leurs répercussions et de l’heureuse suite de rencontres qu’elles vont provoquer… Histoire d’amour et de rédemption, Le Gardien des choses perdues explore la magie des objets, le sens qu’ils donnent à nos vies et les liens inattendus qui nous unissent aux autres. Ce premier roman enchanteur, à l’humour et au charme irrésistiblement british, est en cours de traduction dans quinze pays

Mon avis: 

Voilà un petit joyau que j’ai mis un peu par hasard dans mon panier à la Fnac de Strasbourg en début d’année… la couverture et le titre me plaisaient bien. On y suit un homme qui collecte tous les objets qu’il trouve, les étiquette (lieu et date etc.) et écrit ensuite des romans à propos de la vie (imaginée) de ces objets. A sa mort, il lègue sa collection à Laura, sa femme à tout faire, qui devra mener à bien la quête qu’il n’a pu achever lui-même:  retrouver tous les propriétaires de ces objets perdus ! Une quête ardue qui va la révéler à elle-même… J’ai adoré ce livre, les personnages sont attachants au possible (la jeune voisine autiste est à croquer) et finalement, à la fermeture de ce livre, on se sent bien, heureux. Un vrai roman feel-good sur la puissance de l’amour à travers le temps.

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

Ugly Love – Colleen Hoover

Nombre de pages: 384 pages

Editeur: Pocket

Date de parution (dans cette édition): 17 novembre 2016

Résumé: 

Tate, 23 ans, emménage provisoirement chez son frère à San Francisco. Lorsqu’elle tombe littéralement sur Miles, le voisin d’en face, l’attirance, réciproque, est immédiate.
Si le beau pilote de ligne aux yeux bleu caraïbe refuse catégoriquement toute attache, Tate n’a pas le temps pour la passion… Alors, pourquoi ne pas se laisser séduire ? Leur liaison est torride et leur arrangement parfait, tant que sont respectées les deux règles de Miles : ne pas parler du passé, ne rien espérer du futur…
Mais le cœur peut-il suivre d’autres règles que les siennes ? L’amour, même quand il n’est pas une évidence, sera-t-il plus fort que leurs promesses ?

 » Un roman tendre et léger.  » L’Est Éclair

Mon avis: 

Un roman d’amour qui commence comme un roman de fesses…. au début je me suis dit « ouh-là c’est pas trop ton style de bouquin ». Et finalement, j’ai bien aimé l’histoire d’amour entre les deux héros, même s’il s’agit d’une « banale » histoire d’amour entre un super beau mec, Miles, pilote de ligne en plus (ben voyons) et une superbe jeune femme, Tate (super intelligente en plus rooooh). Même si le personnage de Miles est hanté par son passé (qu’on ne découvrira qu’à la fin du livre), les personnages n’ont pas une grande substance ni beaucoup d’épaisseur. Je pense que Colleen Hoover voulait faire pleurer dans les chaumières et même si j’ai été émue à la révélation du secret de Miles, je n’ai pas non plus été bouleversée, la fin était un peu trop téléphonée à mon goût.. et ce roman ne me laissera pas un souvenir impérissable, même s’il s’est bien laissé lire. A lire si vous aimez les histoires d’amour … sinon, passez votre chemin.

Ma note: ♥♥(♥) 

 

Un avion sans elle – Michel Bussi

Nombre de pages: 576 pages

Editeur: Pocket

Date de parution (dans cette édition): 7 mars 2013

Résumé: 

Lyse-Rose ou Émilie ? Quelle est l’identité de l’unique rescapée d’un crash d’avion, une fillette de trois mois ? Deux familles, l’une riche, l’autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias ont baptisée « Libellule ». Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l’affaire, avant d’être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête. Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu’à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, la jeune femme va dénouer les fils de sa propre histoire jusqu’à ce que les masques tombent. Hasards et coïncidences ne sont-ils que les ricochets du destin ? Ou bien quelqu’un, depuis le début, manipule-t-il tous les acteurs de ce drame ?

Mon avis: 

J’avais beaucoup aimé le premier livre que j’avais lu de cet auteur (ne lâche pas ma main) que j’avais trouvé vraiment haletant. Je n’ai pas eu le même sentiment avec celui-ci. J’ai trouvé la partie avec le détective un peu ennuyante et longuette et finalement, la fin ne m’a pas plus bluffée que cela, je m’y attendais un peu. Je me réjouis toutefois de lire plus de romans de cet auteur car j’aime beaucoup son style d’écriture.

Ma note: ♥♥♥

 

Et voilà, c’est tout pour mes lectures du mois d’octobre ! Je suis en train de taper l’article des lectures du mois de novembre donc vous devriez l’avoir tout bientôt (entre deux articles beauté).

Avez-vous lu l’un des livres présentés ?

Bisous !

[Vidéo] Produits terminés #39 – de mi septembre à fin octobre 2017!

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous présenter mes produits terminés de mi septembre à fin octobre 2017 🙂

Sous la douche et soins pour les cheveux

Crème de douche relaxante lavande et orange – Saline de Bex (échantillon deluxe)

J’avais déjà eu l’occasion de tester ce gel douche en full size et je l’ai à nouveau bien apprécié ! En grande fan de lavande (mais j’aime quand elle est mariée à une autre senteur) je ne pouvais pas passer à côté de ce gel douche 🙂 Je rachète éventuellement.

Shampoing sec pour cheveux bruns foncés – Batiste

Malgré tout le bien que j’ai entendu sur ce shampoing sec, il ne m’a pas convaincue. J’avais l’impression que mes cheveux étaient encore plus sales après l’avoir appliqué. Je ne rachète pas (mais j’en ai encore un dans mes tiroirs car c’était un lot de deux…)

Shampoing purifiant douceur – Le Petit Marseillais

J’ai bien aimé ce shampoing même si j’ai trouvé qu’à force de l’employer il avait tendance à m’assécher les cheveux (que j’ai plutôt gras à la racine). Je ne rachète pas.

Dual Styles liss plumper – L’Oréal Professionel

Un soin lissant et volumisant agréable à utiliser et à la bonne odeur d’agrumes mais niveau effets je n’ai pas vu de grands miracles. Je ne rachète pas.

Soins pour le corps

Crème pour les mains au gingembre étincelant – The Body Shop

Une crème pour les mains que j’ai adorée, l’odeur était très gourmande et l’hydratation était bien là ! Je rachète. (si TBS refait cette gamme un jour 😉 )

Déodorant maximum protection – Rexona

Mon must-have quand je sais que je vais avoir une longue journée car avec lui, aucune chance pour que la moindre petite odeur passe !! Il est très efficace et son odeur est agréable. Je rachète.

Déodorant original – Borotalco

Un déodorant à la forte odeur de talc que je n’ai pas trouvé efficace du tout (et pourtant je ne transpire vraiment pas excessivement). Je ne rachète pas.

Crème hydratante L’Hydralpine – L’Alpage

Une bonne crème hydratante qui m’a beaucoup plu mais que j’ai trouvé quand même un poil cher. Je rachète éventuellement.

Huile raffermissante – Iam (Migros)

Une bonne huile qui faisait bien son job (mais pas de miracles malheureusement). Son odeur était agréable et l’application facile. Je n’ai néanmoins pas aimé le conditionnement dans un flacon en verre que je trouve un peu trop fragile et glissant. Je rachète éventuellement.

Soins pour le visage

Gelée micellaire visage yeux et lèvres – Sephora (échantillon deluxe)

Un bon démaquillant pour emporter avec soi en voyage. Très rafraîchissant et agréable. Je rachète éventuellement.

Pad nettoyant – Oh!K

Un petit pad nettoyant aux picots très doux pour exfolier tout en douceur notre visage. Un chouette produit (peut-être un peu gadget, je ne sais pas) mais que j’ai eu de la peine à intégrer vraiment dans ma routine (je préfère utiliser mes doigts pour appliquer mon nettoyant visage et pour le masser). Je ne pense pas racheter. (j’en ai encore un dans mes tiroirs car c’était un pack de 2)

Snail repairing foam cleanser – Mizon

Un super nettoyant pour le visage qui était très doux et à la fois super efficace. La matière était très dense et il en fallait donc très peu pour faire tout le visage, d’autant plus que le produit moussait super bien !! Je rachète.

Masque clarifiant au ginseng chinois et au riz – The Body Shop

Un masque purifiant que j’ai bien aimé même si je l’ai trouvé un poil agressif pour ma peau. Je ne rachète pas (mais j’ai bien envie de tester d’autres masques de la gamme).

Gommage visage purifiant et hydratant à la rose de Damas et la rose musquée – Saline de Bex

Il s’agit du 2ème tube de ce gommage que je termine donc inutile de vous dire qu’il fait partie de mes chouchous en matière d’exfoliation de mon visage 🙂 J’adore l’effet des petits grains qui fondent au contact de l’eau et la sensation de confort que ce gommage laisse à ma peau. Je rachète.

Peeling enzymatique – Déesse

Un chouette produit qui tenait ses promesses. Il fallait le laisser poser 5-10 mn (de tête) et ensuite le rincer à l’eau tiède. J’ai trouvé qu’il avait une bonne action exfoliante sans agresser la peau. Je rachète éventuellement (mais j’ai trouvé qu’il s’utilisait un peu vite)

Crème démaquillante à la rose – Sephora

Un bon produit pour la trousse de beauté de vacances (je l’avais d’ailleurs acheté pour cela). Il démaquille plutôt bien et laisse la peau douce et un peu hydratée. Je rachète éventuellement.

Sérum Slow Age – Vichy

Un must-have pour moi ! Ce sérum illumine la peau et aide à prévenir le vieillissement de la peau. J’aime sa douce odeur et le fait que le produit pénètre quasiment instantanément dans la peau pour pouvoir appliquer directement ma crème de jour sans effet de peluches ! Je rachète (c’est même déjà fait!)

Crème de nuit Dermo Purifyer – Eucerin

Un bon soin pour les moments où ma peau a besoin d’aide car elle fait n’importe quoi niveau boutons ! Elle aide à calmer la peau et aide à guérir les boutons tout en empêchant la formation de nouveaux boutons. Je rachète (si j’ai encore des problèmes de peau).

Lotion tonique sans alcool à l’iris – Clarins

Un très bon tonique rafraîchissant pour le matin, très doux et sans alcool. J’aime beaucoup son odeur et ma peau le tolère super bien. Je rachète.

Masques en tissu

Masque tissu Hello Kitty

Un masque hydratant avec un motif Hello Kitty dessus, très mignon ! par contre je ne sais pas du tout où trouver cette marque car c’est des amis qui me l’avait ramené du Japon ! Je ne rachète pas.

Kit Pimple clear – gel nettoyant + pad exfoliant + masque purifiant – Cosrx

Un chouette set à emporter en voyage car il contient un gel nettoyant, un pad exfoliant ainsi qu’un masque purifiant. Je rachète éventuellement.

Masque tissu Honey Nutrition + Vitalizing  – Manefit

Un masque très cocooning et qui a bien repulpé ma peau ! Je rachète.

Masque tissu Lotus – Etude House

Je ne me rappelle plus trop des vertus de ce masque mais je l’avais beaucoup aimé ! Je rachète.

Masque tissu water moisture – Acwell

Ce masque a bien hydraté ma peau qui tiraillait, donc il est efficace ! Je rachète.

Masque tissu Pearl – The Face Shop

Un masque qui donne de l’éclat que je trouve vraiment super enveloppant 🙂 je rachète.

Produits pour enfant

Lait nourrissant au cold cream – Mustela

Une crème très nourrissante pour la peau de ma fille qui est très sèche. On a d’autres crèmes à terminer avant de racheter quoi que ce soit (je suis plus raisonnable que pour moi haha) mais je pense la racheter ensuite. Je rachète.

Crème de soin baby – Nivea (échantillon deluxe)

Une chouette petite crème bien riche et qui fait bien son job. J’adore l’odeur des produits Nivea-bébé 🙂 J’achète (c’est même déjà fait mais en version hiver).

Produits pour homme

Gel douche énergisant L’Alpiniste – L’Alpage

Mon mari a beaucoup apprécié ce gel douche à l’odeur très fraîche et tonifiante. L’odeur restait longtemps sur sa peau 🙂 Par contre, le flacon est en plastique très dur ce qui fait qu’il n’est pas facile de presser dessus pour faire sortir le produit (surtout vers la fin). Il rachète éventuellement.

Maquillage

Spray fixateur de maquillage instant matte – Essence

Un petit spray qui fait bien son job. Si j’avais une critique je dirais que le jet du spray n’est pas super homogène mais bon, je chipote. Je rachète.

Concealer Match 2 cover en teinte claire – Essence

Un concealer super crémeux et vraiment agréable à appliquer, bonne tenue. Je rachète éventuellement (mais je préfère les concealers où je ne dois pas mettre mes doigts ou un pinceau dedans).

Stick de contouring me & my umbrella – Essence

Un petit stick que j’ai vraiment bien apprécié, il avait juste la bonne couleur pour le contouring de mon visage ! Je ne peux pas racheter (car c’était une Edition Limitée) mais j’ai racheté le produit contouring en stick de la gamme permanente qui a la même couleur.

Fard à paupière 130 – Kiko

Un fard que j’avais depuis super longtemps dans ma collection et qui commençait à faire des « bulles ». J’ai quand même touché le pan mais je m’en sépare car il est devenu vraiment vieux et que j’ai beaucoup d’autres fards chair en meilleur état dans ma collection à utiliser. Je ne rachète pas.

Fard à paupière beige – Colour Pop

J’aimais beaucoup ce fard pour illuminer sous mon arcade sourcilière mais malheureusement il a séché dans son pot !! Apparemment ces super shock eyesshadows ne durent pas très longtemps (elles sèchent très vite) du coup j’ai vraiment commencé à mettre l’accent sur l’utilisation de mes autres fards de la gamme pour ne pas devoir tous les jeter sans en avoir profité. J’ai cependant remarqué que les fards mates séchaient plus vite que les irisés/pailletés. Je ne rachète pas.

Echantillons

Hydrabeauty micro sérum – Chanel

Une crème super agréable à utiliser, elle pénétrait vite et laissait la peau bien rebondie. Je n’achète pas car bien trop cher pour mon budget !

Sérum anti-pores dilatés – Clarins

Un sérum dont je n’ai pas trop compris l’utilité. Je n’ai rien remarqué de spécial ! Je n’achète pas.

 

Je viens de me rendre compte que j’ai oublié de faire une photo du bain dissolvant de chez Sephora, il était bien mais peut-être un poil cher comparé à celui de chez Essence que je trouve également très bien. Je ne rachète pas.

Et voilà, c’est tout pour mes produits terminés de mi septembre à fin octobre, je vais tourner ce week-end je pense la vidéo de mes produits terminés du mois de novembre 🙂

Vous connaissez certains produits que j’ai terminé ?

bisous !

[Project pan] Terminer 6 produits avant la fin de l’année : update #1 !

Coucou tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour le premier udpate de mon projet commencé fin septembre et qui consiste à terminer 6 produits de maquillage avant la fin de l’année !

Sans plus attendre, voici donc mes progrès en images 🙂

Base de maquillage Météorites de Guerlain

Comme vous pouvez le constater, j’ai bien descendu le niveau de ma base de teint, je n’ai utilisé qu’elle depuis le début de mon projet (à part 4-5 jours peut-être où j’ai utilisé autre chose) et je suis très contente de mes progrès ! Cette base sera belle et bien terminée fin décembre 🙂

Mascara Sumptuous Lashes d’Estée Lauder (noir)

J’arrive au bout de ce mascara ! Je ne l’ai pas encore terminé mais je pense que d’ici à fin novembre cela sera le cas 🙂 suite au prochain épisode !

Vernis à ongles Luxembourg Garden de L’Oréal (5 ml)

J’ai un peu honte car je n’ai utilisé ce vernis qu’une seule fois (sur mes ongles des mains et sur ceux des pieds) du coup le niveau a baissé mais pas considérablement. Je dois vraiment mettre l’accent sur lui dans les prochaines semaines !!

Poudre compacte de Manhattan en teinte naturelle

là aussi, j’ai bien avancé ! Le pan s’aggrandit de plus en plus ! Par contre, comme ce n’est pas mon poudre préférée (elle n’est pas très matifiante), je ne l’utilise pas tous les jours c’est pourquoi elle n’est pas encore terminée !

Fond de teint Double Wear Light d’Estée Lauder en teinte 1.0

Là également, on pourra constater que j’ai fait une belle avancée ! Il me reste un peu moins d’un quart de produit et j’essaie de l’utiliser tous les jours. Cependant,je dois le mixer avec un fond de teint plus clair car il devient un poil foncé du coup cela prend plus de temps pour le terminer car j’en mets (forcément!) moins. Je pense que d’ici la fin de l’année il sera néanmoins facilement terminé.

Concealer Liquid Camouflage de Catrice en teinte 020 light beige

J’ai mis un trait pour en mettre un mais en fait je suis en train de racler vraiment les bords pour bien le terminer, il est quasiment vide ! Je pense que je peux encore l’utiliser 5-6 jours et il ira dans mes produits finis 🙂

Et voilà, c’est tout pour ce petit update ! J’espère que ce type d’article vous intéresse toujours !

Bisous 🙂

Bilan de mes lectures du mois de septembre 2017

Coucou tout le monde !

Je reviens aujourd’hui pour vous présenter mes lectures du mois de septembre 2017!

Les résumés et les images ont été pris sur Amazon sauf pour La petite fille dans le miroir de Marie Javet, le visuel ainsi que le résumé ont été pris sur le site payot.ch .

Livres lus durant le mois : 8

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

La petite fille dans le miroir – Marie Javet

Nombre de pages: 220 pages

Editeur: Plaisir de lire

Date de parution (dans cette édition): avril 2017

Résumé: 

June Lajoie, une auteure américaine de best-sellers, passe l’été dans un hôtel d’Interlaken, évitant tout contact social. Depuis longtemps, elle porte le poids d’un lourd secret.

Vingt ans plus tôt, Lizzie Willow, une jeune fille de bonne famille extrêmement riche, se libère du joug des convenances sociales le temps d’un été et vit une passion amoureuse, entre Montreux et Lausanne. Mais l’idylle tourne vite au drame…

Le passé et le présent se croisent, se mêlent et s’éclairent l’un l’autre, jusqu’au moment où une présence énigmatique dans un miroir révèle le regard d’une petite fille. Qu’essaie-t-elle de dire à June et Lizzie ? L’intrigue de ce roman au suspense bien ficelé permettra de le découvrir, page après page, jusqu’à un dénouement surprenant.

Mon avis: 

J’ai été réellement étonnée par ce roman car je ne m’attendais pas du tout à ce qu’il comporte du fantastique et je dois dire que j’ai bien aimé me faire surprendre. Au fil des chapitres on reconstitue la vie de Judy et on s’y attache de plus en plus, jusqu’au moment où on apprend ce qu’elle a fait… la fin m’a beaucoup plu, ce roman fait réfléchir sur le fait de prendre ses responsabilités, quoi qu’il advienne. Un seul bémol pour ma part, la résolution de l’enquête concernant la petite fille dans le miroir est un peu rapide à mon goût. J’aurais peut-être souhaité que cet aspect-là de l’histoire soit plus développé (70-80 pages de plus peut-être ??). Une belle découverte, j’ai hâte de lire le prochain roman de cette auteure avec qui j’ai eu l’occasion de discuter à Gryon à la sortie du livre « qui a tué heidi? » de Marc Voltenauer. Pour la petite histoire, quand je suis arrivée vers la table à laquelle elle se tenait pour vendre et faire dédicacer son livre elle m’a dit « vous êtes Elodie non ? Je ne rappelle d’avoir discuté avec vous sur Facebook! » Et bien je peux vous dire que cela m’a fait super plaisir, elle doit voir tellement de personnes tant réellement que virtuellement que je me suis sentie privilégiée ! Je ne peux que vous conseiller ce roman 🙂

Ma note: ♥♥♥♥

 

Les garçons de l’été – Rebecca Lighieri

Nombre de pages: 448 pages

Editeur: P.O.L.

Date de parution (dans cette édition): 3 janvier 2017

Résumé: 

Zachée et Thadée, deux frères, étudiants brillants et surfeurs doués, déploient les charmes de leur jeunesse sous l’été sauvage de la Réunion. Mais l’été et la jeunesse ont une fin, et il arrive qu’elle survienne plus vite et plus tragiquement que prévu.

Mon avis: 

Ce livre raconte l’histoire d’une famille bourgeoise à qui tout réussi et qui tombe de plus en plus dans l’horreur suite à une morsure de requin qui coûtera une jambe au fils aîné. Quand le vernis se fend, on découvre que chaque membre de la famille a des failles et que le mal guette… J’ai adoré le début du livre, l’écriture est fluide et l’histoire passionnante. J’ai par contre détesté la fin, bâclée, invraisemblable et somme toute assez ridicule ! Je lui mets 3 étoiles mais si on avait enlevé les deux derniers chapitres il aurait très certainement mérité ses 5 étoiles!!

 

Ma note: ♥♥♥

 

Le vieil homme et la guerre (tome 1) – John Scalzi

Nombre de pages: 379 pages

Editeur: Milady SF

Date de parution (dans cette édition): 23 septembre 2016

Résumé: 

« J’ai fait deux choses le jour de mes soixante-quinze ans : je suis allé sur la tombe de ma femme. Puis je me suis engagé. » À soixante-quinze ans, l’âge requis, John Perry n’est pas le seul à intégrer les Forces de défense coloniale, billet pour les étoiles, mais sans retour. Rien ne le retient plus sur Terre. Combien d’années peut-il espérer vivre ? S’engager, c’est protéger l’expansion de l’humanité dans la Galaxie, retrouver une seconde jeunesse et, à l’issue du service, obtenir le statut de colon sur une planète nouvelle. Mais qu’advient-il réellement de ces recrues ?

Mon avis: 

Il s’agit d’un pur roman de science-fiction où les retraités partent dans l’espace pour défendre les colonies humaines contre les autres races peuplant l’univers. En participant à ce programme, les vieilles personnes sont « retapées » et retrouvent une nouvelle jeunesse, les transformant en machines à tuer surentraînées. Cependant, malgré le fait que la SF n’est pasp mon genre de prédilection, j’ai trouvé ce roman inventif et original, le personnage de John est très attachant (j’adore la façon que l’auteur le fait s’exprimer, on a l’impression de l’entendre vraiment parler), j’ai passé un excellent moment de lecture et je viens de voir qu’il y a deux suites que j’aurai beaucoup de plaisir à lire. On réfléchit également beaucoup sur la place de l’être humain dans le monde et la suprématie qu’il croit lui être due.

Ma note: ♥♥♥♥

 

Les suprêmes – Edward Kelsey Moore

Nombre de pages: 414 pages

Editeur: Actes Sud édition Babel

Date de parution (dans cette édition): 6 mai 2015

Résumé: 

Elles se sont rencontrées à la fin des années 1960 et ne se sont plus quittées : tout le monde les appelle «les Suprêmes», en référence au célèbre groupe de chanteuses des seventies. L’intrépide Odette converse avec les fantômes et soigne son cancer à la marijuana sur les conseils avisés de sa défunte mère, tandis que la sage Clarice endure les frasques de son volage époux pour gagner sa part de ciel. Toutes deux ont pris sous leur aile Barbara Jean, éternelle bombe sexuelle que l’existence n’a cessé de meurtrir. Complices dans le bonheur comme dans l’adversité, ces trois irrésistibles quinquas afro-américaines se retrouvent tous les dimanches dans l’un des restaurants de leur petite ville de l’Indiana : entre commérages et confidences, rire et larmes, elles se gavent de poulet frit en élaborant leurs stratégies de survie. Invitation à une lecture aussi décalée que féconde de la problématique raciale aux Etats-Unis, ce formidable roman de l’amitié et de la résilience s’affirme comme une exemplaire défense et illustration de l’humanisme conçu comme la plus réjouissante des insurrections.

Mon avis: 

Un très beau roman sur l’amitié de trois femmes depuis l’adolescence jusqu’à la retraite… On passe du passé au présent pour comprendre l’histoire et les antécédents de chacune et j’ai vraiment adoré chacun des personnages. Jusqu’à la fin on est tenu en haleine et jamais le soufflé ne redescend. Ce livre m’a fait du bien, j’étais à chaque fois ravie de retrouver les trois héroïnes.. un livre qui gagne à être connu !(ce livre a réussi à m’arracher des larmes c’est pourquoi il méritait amplement ses 5 coeurs 🙂 )

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

Carnaval – Ray Celestin

Nombre de pages: 528 pages

Editeur: 10-18

Date de parution (dans cette édition):19 mai 2016

Résumé: 

Un thriller inspiré d’un fait divers survenu à La Nouvelle-Orléans en 1919, entre tensions raciales, corruption, vaudou, jazz et mafia

Lorsqu’en 1919 un tueur en série s’attaque aux habitants de La Nouvelle-Orléans en laissant sur les lieux de ses crimes des cartes de tarot, la panique gagne peu à peu. On évoque le vaudou. Les victimes étant siciliennes, les rivalités ethniques sont exacerbées. Un policier, Michael Talbot, un journaliste, John Riley, une jeune secrétaire de l’agence Pinkerton, Ida, et un ancien policier tout juste sorti de prison, Luca D’Andrea, vont tenter de résoudre l’affaire. Mais eux aussi ont leurs secrets… Alors qu’un ouragan s’approche de la ville, le tueur, toujours aussi insaisissable, continue à sévir. Le chaos est proche.

Mon avis: 

J’avais lu beaucoup de bien de ce roman et je dois dire que j’ai vraiment bien accroché avec cette histoire de serial killer opérant en Nouvelle Orléans. J’imaginais tout à fait l’ambiance dans ma tête tant les descriptions étaient bien détaillées (sans être ennuyantes). Ce livre aborde des sujets graves (racisme, pauvreté, mafia, etc.) ce qui n’est pas forcément le cas de tous les policiers/thrillers, ce que j’ai trouvé vraiment intéressant. Par contre, j’ai trouvé la fin un peu décevante mais lirai tout de même le prochain opus avec plaisir (vu que la fin laisse présager que d’autres enquête des mêmes protagonistes sont à prévoir) 🙂

Ma note: ♥♥♥♥

 

Un dimanche au bord de la piscine – Madeleine Wickham alias Sophie Kinsella

Nombre de pages: 352 pages

Editeur: Pocket (mon édition était un France Loisirs)

Date de parution (dans cette édition): octobre 2015

Résumé: 

C’est dimanche de baignade chez les Delaney. Comme tous les ans lorsque le soleil est haut et la piscine ouverte, tous les voisins de Melbrook sont invités à partager la plus belle propriété du coin. Une journée idyllique en perspective…
Mais tout à coup la petite Katie, 7 ans, chute du plongeoir. Direction l’hôpital. Si la fillette va bien, la belle harmonie a disparu. Les langues se délient, on accuse les parents, persifle sur leurs flirts respectifs, la piscine pas aux normes… Et tout le village de plonger en eaux troubles…

Mon avis: 

Très vite lu, très vite oublié ! Une chute d’une enfant sur un plongeoir, un couple qui se sépare et un amant avocat aux dents un peu trop longues et nous voilà pour 300 pages de « c’est de ta faute non de la tienne etc. » pour finalement revenir au point de départ. Pas forcément déplaisant à lire mais j’ai surtout trouvé que les personnages n’avaient aucune profondeur, on n’arrive pas à se mettre à leur place et à comprendre ce qu’il se passe dans leur tête, l’auteure ne fait que rester à la surface. Dommage.

Ma note: ♥♥

 

Retour à Little Wing – Nickolas Butler

Nombre de pages: 384 pages

Editeur: Points

Date de parution (dans cette édition): 20 août 2015

Résumé: 

Ils étaient quatre inséparables. Hank, Kip, Ronny et Lee. Les rois de la petite ville de Little Wing. À l’âge adulte, leurs chemins ont divergé. Certains sont restés et voudraient fuir. D’autres sont partis loin et ne pensent qu’à revenir. Tous sont en quête de quelque chose, du bonheur peut-être. Quoi qu’il arrive, Little Wing est leur port d’attache. C’est chez eux. Toujours, ils s’y retournent.

Mon avis: 

Un roman sur 4 amis d’enfance dont les chemins se séparent à l’âge adulte mais qui tentent tout de même de rester soudés et de s’entraider malgré leurs différents chemins de vie. J’ai aimé le fait que chaque chapitre soit raconté du point de vue de l’un des protagonistes, ainsi on a les différentes versions des histoires de chacun et on sait exactement ce que chacun pense des autres. Un beau roman qui m’a beaucoup émue sur la fin, pas un coup de coeur (mais de peu) mais un roman que je garderai précieusement dans ma bibliothèque.

Ma note: ♥♥♥♥

 

Les délices de Tokyo – Durian Sukegawa

Nombre de pages: 224 pages

Editeur: Le Livre de Poche

Date de parution (dans cette édition): 3 mai 2017

Résumé: 

« Écouter la voix des haricots » : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges qui accompagne les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d’embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu’elle lui a fait partager.

Mon avis: 

Une petite merveille de délicatesse, je ne m’attendais vraiment pas à apprécier autant ce roman. Il ne s’y passe pas grand chose mais chaque dialogue, chaque description, est un régal. J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre et surtout le personnage de la veille femme (Tokue) qui réalise enfin son rêve de « travailler » dans une patisserie alors qu’elle a vécu toute sa vie en paria. Une pépite à découvrir!

Ma note: ♥♥♥♥

Et voilà, c’est tout pour mes lectures du mois de septembre 🙂 j’espère avoir le temps de vous taper l’article d’octobre rapidement 🙂

A bientôt !

[Vidéo] Produits terminés #38 – d’août à mi septembre 2017 !

Une fois n’est pas coutume, je reviens (en retard) avec un article produits terminés 😛

Cette fois-ci, il s’agit des produits que j’ai utilisés durant le mois d’août et jusqu’à mi septembre 2017. J’ai tourné hier ma vidéo des produits terminés de mi septembre à mi-fin octobre 2017, du coup il faut que je me dépêche de vous la mettre en ligne et de taper l’article également !!

Pour commencer, comme d’habitude, pour celles et ceux qui préfèrent, je vous laisse avec la vidéo 🙂

Sous la douche

Shampoing Deep Cleansing – I am (Migros)

Un shampoing qui nettoie vraiment en profondeur (comme son nom l’indique d’ailleurs!) le cuir chevelu et le laisse bien frais et sans démangeaisons. Grâce à ce shampoing mes cheveux regraissaient moins vite mais à condition de l’utiliser en alternance avec d’autres produits sinon comme d’habitude mes cheveux s’habituent au bout d’un moment. Son gros plus : il sent super bon et en plus il ne coûte que CHF 3.00! Je rachète. (c’est même déjà fait!)

Douche baume de soin nutrition intense à l’huile d’argan, à la cire d’abeille et aux pétales de rose – Le Petit Marseillais

Un produit de douche que j’ai trouvé vraiment agréable, il sentait très bon (doux et féminin), moussait bien et laissait la peau bien parfumée, presque hydratée. Je rachète.

Shampoing douche des lagons Monoï de Tahiti – Yves Rocher

Un indispensable pour moi chaque été ! Ce gel douche (personnellement je n’ai jamais essayé de l’utiliser sur les cheveux!) sent les vacances et j’adore le fait que l’odeur reste sur la peau. Mon mari l’utilise également de temps à autres 🙂 Je rachète (l’été prochain).

Douche gommante et exfoliante corps  gamme L’Hydralpine – L’Alpage

Un gommage dont j’attendais beaucoup (de par son prix) et qui finalement m’a déçue car je l’ai trouvé un peu trop agressif vu qu’il est fait avec du sel. Il avait tendance à me piquer les jambes (vu que je les rase) et j’ai trouvé qu’il s’utilisait très vite ! Par contre il faisait bien son job et j’adore toujours autant l’odeur de la gamme l’Hydralpine! Néanmoins je préfère toujours les gommages de chez TBS qui sont souvent en promotion. Je ne rachète pas.

Soins pour le corps

Gel anti-cellulite Cellu Destock – Vichy

Un gel anti-cellulite qui avait un vrai effet tenseur sur la peau. Après c’était juste sur le moment, comme toutes les crèmes du genre, mais je l’ai trouvé agréable à utiliser ! Cependant, elle n’était pas vraiment donnée si vous voyez ce que je veux dire ! Je ne rachète pas.

Déodorant spray go fresh (au concombre) – Dove

Un bon déodorant qui sent bon le concombre (vous connaissez mon amour pour les cosmétiques qui sentent le concombre non?) et qui fait bien son job.. je dis oui ! Je rachète.

Crème pour le corps au jojoba et à l’aloe vera – Lavera

J’avais acheté cette crème demi-prix à la Coop car j’étais curieuse de tester cette marque. Hé bien j’ai été déçue, l’odeur n’était pas terrible, la crème avait un peu de peine à pénétrer et (heureusement) le pot s’est terminé assez vite ! Par contre elle hydratait bien. Je ne rachète pas.

Soins pour le visage

Crème gommante douce quotidienne – Clinique (échantillon deluxe)

J’ai eu un gros coup de coeur pour ce nettoyant gommant qui se présente sous forme de crème avec de micro-grains (comme du sable en fait) et qui nettoie ma peau en douceur. Je rachète! (c’est même déjà fait, même si depuis j’ai testé le nettoyant LaNeige que je préfère :/)

Take the day off démaquillant biphasé pour les yeux – Clinique (échantillon deluxe)

Un bon démaquillant que j’avais déjà pu tester à plusieurs reprises (à chaque commande sur le site Clinique vous recevez pleins de miniatures deluxe) et qui est très efficace. Il ne pique pas du tout les yeux. Par contre, je ne pense pas mettre ce prix pour un démaquillant… Je ne rachète pas (mais je l’adore quand même!)

Démaquillant pour les yeux biphasé Bi-Facil – Lancôme (échantillon deluxe)

Comme pour le démaquillant Clinique ci-dessus, j’ai trouvé que ce démaquillant faisait bien son job sans irriter mes yeux. Je ne rachète pas (à cause de son prix mais je crois que j’en ai encore eu une bouteille dans le set de Noël Lancôme de l’année passée).

Soin imperfections sévères Phys-AC global – A-Derma

Une crème qui ne m’a pas du tout convenue, elle m’a piqué la peau où je pouvais avoir des imperfections. En plus, j’ai détesté son odeur. Je ne rachète pas.

Contour des yeux larmes de fantômes – Garancia

Un bon contour des yeux éclaircissant, l’application roll-on est sympa et rafraîchissante le matin ! Je rachète éventuellement.

Contour des yeux – Clarins (échantillon deluxe)

Un bon contour des yeux assez riche, par contre je pense que le full size est assez onéreux. Je ne rachète pas.

Ecran de ville SPF 40 – Clarins

En été (comme en hiver d’ailleurs), je porte toujours sur ma crème de jour et sous mon fond de teint une crème solaire de ville non grasse qui protège ainsi ma peau des rayons du soleil. Celle-ci est excellente, sa texture est laiteuse et matifie légèrement mon teint. Elle pénètre instantanément ! Je rachète.

Mediheal PDF masque en tissu -Line Frinds

Un excellent masque qui m’a vraiment donné de l’éclat, c’est rare que je voie vraiment une différence avant-après et là franchement c’était flagrant. Je rachète.

Patch anti-boutons Acne Pimple Master Patch – COSRX

Des super patches à appliquer sur un bouton qu’on a trituré ou qui est en train de sortir pour l’aider à sortir et le faire cicatriser plus vite. Dans les faits, le résultat est bluffant (et un pu dégueu aussi car tout ce qui est dans le bouton se retrouve piégé dans le patch)… c’est devenu des indispensables pour moi !! Je rachète (c’est même déjà fait!).

Soin embellisseur anti-imperfections gamme Normaderm – Vichy

J’ai adoré ce soin hydratant qui donnait la juste hydratation à ma peau mixte. J’ai bien aimé son odeur très fraîche ! Je rachète (c’est même déjà fait).

Crème contour des yeux Sensitive Vegetal – Yves Rocher

Un contour des yeux que j’avais reçu en cadeau lors d’une commande sur le site de la marque. Il était bien, il faisait son job correctement. Je rachète éventuellement.

Baume à lèvres au miel – Bio Beauté by Nuxe

Un baume pour les lèvres super riche qui hydratait en profondeur mes lèvres 🙂 je l’appliquais le soir avant de dormir et le matin mes lèvres étaient bien repulpées 🙂 Je rachète éventuellement.

Crème hydratante peaux mixtes – Bio Beauté by Nuxe (échantillon deluxe)

Une crème que j’ai bien aimé et qui sent bon les agrumes. Elle était assez nourrissante mais comme elle était formulée pour les peaux mixtes elle ne me faisait pas briller. Je rachète éventuellement.

Baume en gel réparateur masque de nuit gamme Idealia – Vichy

Un masque de nuit que j’ai utilisé assez peu et qui a fini par me donner des boutons, je m’en sépare ca cela fait longtemps qu’il est ouvert et ne convient pas à mon type de peau. Je ne rachète pas.

Gel frais nettoyant gamme pureté thermale – Vichy

Un bon nettoyant, très doux et à l’odeur agréable. Je rachète éventuellement.

Soins pour les mains

Crème pour les mains Coconut Milk – Skinfood

Une crème bien hydratante et qui sentait bon la noix de coco ! Je rachète éventuellement.

Crème pour les mains my Castle – Etude House

Une crème au parfum agréable (je n’en suis plus sûre mais je crois qu’elle sentait les fleurs) dans un joli packaging, je dis oui ! Je rachète éventuellement (mais je crois que c’était une édition limitée!).

Maquillage et soins pour les ongles

Vernis à ongles J-Lo Nude + rose – L’Oréal

De chouettes vernis à ongles qui tenaient plutôt bien ! J’adore le pinceau large des vernis L’Oréal ! Je ne pourrai pas racheter l’édition limitée (J-Lo) mais peut-être que je rachèterai le rose si je le retrouve (mais dernièrement je n’ai plus vu cette gamme de vernis à ongles en magasin!) Je rachète éventuellement.

Vernis à ongles couleur caramel

Un vernis que j’avais eu dans une Pretty Box et que j’avais bien aimé.  La couleur était vraiment jolie ! Par contre, j’ai trouvé le pinceau trop petit et la tenu pas folichonne. Je ne rachète pas.

Dissolvant sans acétone – Cien (Lidl)

Un bon dissolvant pas cher qui faisait bien son job !! Je rachète.

Fond de teint Camouflage 2 en 1 – Essence

Un fond de teint que j’ai adoré au début car il matifiait vraiment bien ma peau mais ensuite il a tourné très vite (durée de conservation 6 mois après ouverture) et a commencé à migrer bizarrement sur ma peau en cours de journée. Je rachète éventuellement (au début il était vraiment bien!).

Beauty Blender (noir)

Une éponge qu’on n’a plus besoin de présenter ! J’aime vraiment beaucoup cette éponge, elle permet d’appliquer homogènement le fond de teint tout en donnant un aspect naturel au rendu. Par contre, j’ai découvert les éponges EcoTools et elles sont bien moins chères et tout autant efficaces (voire même plus, je préfère leur forme biseautée!). Je rachète éventuellement.

Mascara Better Than Sex Waterproof – Too Faced

Quelle déception que ce mascara! J’en avais tellement entendu parler (enfin, surtout de la version non waterproof) que j’ai voulu le tester ! Et bien j’ai été très déçue, la matière est très sèche et s’applique mal, je trouve la matière lourde sur les cils et le rendu vraiment pas joli. En plus, il avait tendance à s’effriter en cours de journée. Je ne rachète pas.

Bon et bien c’est tout pour mes produits terminés des deux derniers mois 🙂

Vous terminez également beaucoup de produits ??

Je vous fais de gros bisous et vous dis à tout bientôt !

[Famille] L’épineuse question du 2ème enfant

Coucou tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’un sujet très personnel qui revient souvent sur la table chez nous, sans vraiment trouver de réponse.

La question, vous l’aurez compris si vous avez lu le titre, est de savoir si oui ou non nous allons donner un petite frère/une petite soeur à notre fille Elisa (2 ans 4 mois).

Quand notre fille est née, nous avions décidé avec mon mari de nous laisser jusqu’à sa première année pour prendre notre décision. Mais quand notre fille a eu un an, le désir d’un(e) deuxième n’était pas du tout présent, entre la fatigue et le stress permanents.

En effet, j’ai baissé mon taux de travail à 60 % (je travaillais à 100% avant sa naissance) pour m’occuper de notre fille 2 jours par semaine, taux que je trouve parfait, ainsi notre fille passe 4 jours par semaine avec ses parents et 3 jours à la crèche.

Oui, car notre fille va à la crèche 3 jours par semaine. Mes beaux-parents habitants à environ 350 km de chez nous (coucou le Tessin!) et mes parents à 70 km (Hello Bienne), nous n’avons aucune aide de la part de nos familles pour garder notre fille, il n’y a que mon mari et moi (enfin bon on va pas se plaindre, c’est nous qui avons voulu faire un enfant hein mais un peu d’aide de temps en temps ben ça serait pas mal lol).

A ses débuts en crèche, j’ai du rater pas mal le travail car quand elle était malade elle ne pouvait pas y être accueillie. Bien des fois j’ai du partir du travail pour des vraies ou fausses alertes. En soi ce n’est pas grave, ma fille est toujours passée en premier. Mais mon travail ne se fait pas tout seul non plus et les jours où j’ai enfin pu aller travailler j’ai du rattraper mon retard, devant faire de longues journées bien stressantes. Si comme moi vous travaillez à temps partiel vous devez également savoir que le regard des autres est toujours assez critique, à nous faire des remarques comme quoi « on n’est jamais là » ou les « ah, tu pars déjà? ». Il ne faut cependant pas finir trop tard pour pouvoir aller chercher la puce avant la fermeture de la crèche à 18h30, faire à manger (un truc sain si possible mais des fois on fait comme on peut, j’ai arrêté de me flageller si un soir de temps en temps on mange une pizza au four) et ensuite tout s’enchaîne, jeux, douche/bain si besoin et au dodo pour ma fille vers 20h. La course quoi !

Mais on s’en sort.

J’adore cette « routine » qui s’est mise en place d’elle-même. 

Le matin, c’est mon mari qui amène notre fille à la crèche (vers 7h) ce qui me laisse le temps de finir de me préparer et de faire un peu de rangement avant de partir à mon tour. Le soir c’est en général moi qui vais la chercher car mon mari finit souvent assez tard le travail, sauf le vendredi, c’est sacré, il sort toujours un peu plus tôt pour aller chercher lui Elisa. (on y va de temps en temps ensemble d’ailleurs, j’adore ce moment où on marche main dans la main, un peu insouciants héhé).

J’adore passer 2 jours par semaine à la maison pour être avec ma fille. J’en profite pour faire un peu d’avance dans le ménage mais ce n’est pas ma priorité. J’aime surtout passer du temps avec elle. Elle a maintenant atteint la période des « pourquoi » et des « t’as vu Maman? le bus, la lune, le ciel, la nuit » – rayez la mention inutile –  et c’est passionnant de la voir évoluer et s’émerveiller devant tout et n’importe quoi. Cela me fait voir le monde autrement – à travers ses yeux – et c’est vraiment chouette.

C’est clair qu’avec mon salaire réduit et les frais de crèche exorbitants, les fins de mois ne sont pas toujours très glorieuses. Parfois j’ai l’impression de courir après du vent. Surtout que vous le savez si vous avez lu mon article sur la surconsommation, j’ai un peu de peine à gérer mes dépenses haha. De plus, je trouve les structures d’accueil pas toujours très arrangeantes pour les parents qui travaillent et qui n’ont pas d’aide extérieure.

Bref, tout ça pour vous dire qu’à présent, notre fille a 2 ans et 4 mois, parle plutôt bien et est très indépendante (elle s’invente pleins d’histoires et adore regarder des livres, chante beaucoup, adore les duplos avec lesquels elle construit des « châteaux »…). Nous avons trouvé un rythme à trois qui nous convient parfaitement. Nous avons recommencé à sortir (chacun notre tour bien sûr faut bien que quelqu’un garde notre fille n’est-ce pas) et à retrouver une vie « sociale ». De temps en temps, nous nous permettons un restau en famille, maintenant qu’Elisa arrive à rester tranquille environ 1h30 le temps qu’on soit servis et qu’on mange…

Du coup, nous avons peur de détruire cet équilibre avec un 2ème enfant. Notre fille va-t-elle bien le prendre? Ne va-t-elle pas régresser ?

Crédit photo : topito.com

Et puis financièrement, 2 enfants à la crèche, c’est chaud.  Et puis, vais-je pouvoir garder mon travail avec deux enfants ? On avait pu me remplacer durant mon premier congé mat’ est-ce que ce sera également le cas pour un 2ème ? Vais-je ensuite retrouver mon poste d’assistante de Direction comme avant ? Ne vais-je pas passer mon temps à courir à droite à gauche ? Et puis déjà maintenant nous n’avons jamais l’occasion de sortir en amoureux (ça fait cher la soirée de payer un(e) babysitter + les frais de restaurant, de cinéma etc.), j’ai peur que tout soit encore plus difficile ensuite,  de perdre le « reste » de vie de couple que nous avons réussi à préserver actuellement (nous passons de belles soirées à la maison, notre fille dormant super bien depuis toute petite).

Notre appartement (que nous adorons) est un 4,5 pièces mais l’une des chambres est notre bureau (et bien rempli), ce n’est pas envisageable de le transformer en chambre. Notre fille partagera-t-elle sa chambre ? Faudrait-il déménager pour plus grand ?

Et puis finalement, est-ce que je pourrai encore avoir du temps pour moi pour lire, écrire sur mon blog, jouer aux jeux vidéos? Égoïstement, je me pose ces questions, oui. Je sais bien qu’au début tout sera réduit (comme à la naissance de notre fille) mais j’ai peur de passer ensuite mon temps à faire la police entre les deux enfants et de me perdre là au milieu.

D’un autre côté, à chaque fois que je vois des nouveaux-nés (je suis en train de suivre la série Netflix *Call the Midwife* qui suit des sages-femmes dans les années 50-60), cela me donne envie ! Sachant que j’ai eu des problèmes pour avoir notre fille et j’ai du suivre un traitement incluant des injections, (syndrome des ovaires poli-kystiques ou OPK pour les intimes lol), il ne faudrait pas trop tarder à s’y mettre si on ne veut pas que les enfants aient 10 ans d’écart haha. De plus, ayant moi-même un grand frère, je trouve que les moments passés à jouer ensemble et même à se chamailler restent de très bons souvenirs pour moi, je n’aimerais pas priver ma fille de ça.

Crédit photo : topito.com

Crédit photo : topito.com

Bref, tout ça tourne dans ma tête, me stresse. J’ai l’impression d’entendre le tic-tac de mon horloge biologique dans ma tête (même si je n’ai « que » 31 ans).

J’ai envie, mais j’ai peur.

Je crois que mon mari est dans le même état d’esprit que moi.

Et puis, j’ai fait une légère dépression à la naissance de notre fille (pas assez entourée par ma famille, je me suis sentie dépassée), je n’ai pas envie de revivre ça. Je ne sais pas comment j’arriverais encore à tout gérer entre un bébé, ma fille, les chats (oui nous avons 2 chats 🙂 ), mon travail, le ménage et mes hobbies que je ne veux pas abandonner car j’en ai aussi besoin pour être épanouie.

Parfois je pense aussi à tout ce qu’il se passe sur terre et je me demande si c’est bien responsable de mettre encore au monde un enfant dans notre triste époque ? Cela m’avait déjà rendu malade en 2015 rien que de penser à l’avenir de ma fille dans ce monde qui devient fou …

Est-ce que notre fille pourrait regretter de ne pas avoir de soeur/frère ? (après c’est clair, on ne ferait pas un 2ème pour occuper la première, on est là pour ça)

Quand je me relis je me dis que finalement c’est surtout l’aspect financier qui me/nous retient et je trouve ça triste qu’on vive à une époque où on est obligés de réfléchir à toutes ces choses avant de se lancer. (enfin les personnes raisonnables et responsables le font)

Et vous, vous en pensez quoi ? plutôt enfant unique ou fratrie ?

N’hésitez pas à me donner votre avis et/ou votre ressenti à ce sujet !

Bisous !

Crédit photo : topito.com

p.s. désolée pour la tartine ! 😛

[SP] J’ai lu: Eunoto de Nicolas Feuz

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du tout nouveau roman de l’auteur suisse Nicolas Feuz, Eunoto – les noces de sang, que j’ai eu la chance de recevoir de sa part fin août.  J’ai pu rencontrer M. Feuz lors du salon du livre de Genève 2017 et il est vraiment très sympathique, abordable et plein d’humour. J’aime préciser ceci car étant d’une timidité extrême, je suis toujours très stressée à l’idée d’adresser la parole à un écrivain dont j’apprécie le travail et pourtant je n’ai eu aucun problème à discuter avec lui, il sait mettre les gens à l’aise dès le premier instant 🙂

Eunoto

Bref, je m’égare, parlons donc de ce fameux nouveau roman, nommé Eunoto – les noces de sang. J’ai fait une petite recherche sur google et Eunoto est en fait un rite de passage chez les guerriers Massaï (Kenya). Ce roman prend chronologiquement place juste avant le début de la trilogie Massaï (Ilmoran – l’avènement du guerrier / Ilayok – le berceau de la folie / Ilpayiani – le crépuscule massaï) et juste après Emorata – pour quelques grammes de chair. (dont j’ai parlé lors de mon dernier update lecture, ici)

Pour la petite histoire et pour celles et ceux qui l’ignoreraient, Nicolas Feuz est actuellement Procureur de la République du Canton de Neuchâtel avec une spécialisation dans la lutte contre le trafic de stupéfiants. Il prend d’ailleurs toujours un malin plaisir dans ses romans à maltraiter les procureurs, allez savoir pourquoi 😉

Nombre de pages: 391 pages

Editeur: Nicolas Feuz

Date de parution: 17 octobre 2017

Résumé (4ème de couverture)

Il lui promit de l’aimer pour le meilleur et pour le pire, sachant que seul le pire les attendait. Il lui promit de l’aimer jusqu’à ce que la mort les sépare. Mais pas au-delà.

Le monstre de St-Ursanne est-il victime d’une erreur judiciaire ? Qui sont ces jeunes filles décapitées, dont les corps ont été retrouvés au château de Valangin et au barrage de Schiffenen? Pourquoi un gendarme genevois a-t-il été tué devant les HUG? Jeune inspecteur de la police neuchâteloise, Michaël Donner trouvera-t-il des réponses en ville de Lausanne ou dans le domaine skiable des Quatre Vallées? Quand l’enquête sur un tueur en série prend une dimension romande et requiert la mise en ouvre de l’entraide intercantonale…

Mon avis

Tout d’abord, je vous conseille de lire « Emorata » avant de commencer à lire « Eunoto » (même si vous pouvez bien entendu commencer par Eunoto) car ainsi vous aurez déjà fait connaissance avec l’inspecteur Michaël Donner et sa coéquipière et (nouvellement) compagne Lara Pittet. Dans cette « suite », on retrouve donc avec bonheur Michaël Donner qui a pris un peu de bouteille suite à sa précédente (et première) enquête très éprouvante au cours de laquelle son mentor Andreas Rohrer avait trouvé la mort. Plus que jamais déterminé à être un bon flic à la hauteur des espérances de son père adoptif, Michaël se jette à corps perdu dans son travail et devient très vite l’un des meilleurs éléments de la police neuchâteloise.

Quand des cadavres de jeunes femmes sont retrouvés un peu partout en Suisse romande, c’est bien sûr lui qui est envoyé pour enquêter. Et quand on retrouve sur les cadavres l’ADN d’un homme enfermé en prison depuis des années, le fameux monstre de St-Ursanne, tout le système judiciaire est remis en question. Le monstre de St-Ursanne est-il innocent, comme il le clame depuis tout ce temps ? Ou bien s’agit-il d’une machination à plus grande échelle? Je ne peux vous en dire plus sous peine de vous spoiler mais Nicolas Feuz sait nous mener exactement où il le veut pour nous égarer dans les méandres de la noirceur humaine.

Dans ce roman, Donner prend cette fois encore beaucoup d’initiatives et de risques, n’hésitant pas à mettre en péril sa propre intégrité physique. J’ai aimé toutefois qu’il soit un tantinet plus réfléchi que dans Emorata, un peu moins à foncer tête baissée (quoique…)!

La fin m’a pour le moins estomaquée (je ne m’y attendais pas du tout!) et je n’ai à présent qu’une hâte, m’attaquer enfin à la trilogie massaï qui dort sagement dans ma bibliothèque !!!

De plus, je ne peux manquer de noter que Michaël Donner fait la connaissance d’un certain inspecteur Auer qui enquête sur des meurtres commis à Gryon… (cf mon article sur qui a tué Heidi? de Marc Voltenauer) j’ai adoré ce clin d’oeil et la rencontre de ces deux héros que j’apprécie énormément et qui immortalise l’amitié qui lie les deux auteurs 🙂

Pour terminer, je ne peux que vous conseiller ce roman si vous aimez les bons polars et si en plus vous êtes suisses comme moi (ou si du moins vous connaissez la région), vous serez heureux de reconnaître les lieux décrits (avec beaucoup de précision!) ce qui est fort appréciable et permet de mieux imaginer les scènes de meurtres glaçantes à souhait.

Une pépite que j’ai dévorée en deux jours et que je vous recommande les yeux fermés.

Ma note: ♥♥♥♥♥

* je remercie encore Nicolas Feuz pour l’envoi de son roman en SP ainsi que pour sa confiance!

Bilan de mes lectures du mois d’août 2017

Coucou tout le monde !

Je reviens aujourd’hui pour vous présenter mes lectures du mois d’août 2017!

Les résumés et les images ont été pris sur Amazon sauf pour Eunoto, le visuel a été pris sur le site Babelio.com

Livres lus durant le mois : 8

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

Emorata – Nicolas Feuz

Nombre de pages: 362 pages

Editeur: Nicolas Feuz

Date de parution (dans cette édition): 21 octobre 2014

Résumé: 

Un policier suisse est retrouvé assassiné sur une plage du Grau-du-Roi… Après ILMORAN, l’avènement du guerrier, ILAYOK, le berceau de la folie, et ILPAYIANI, le crépuscule massaï, retrouvez la toute première enquête de Michaël Donner, dans ce prequel de la « trilogie massaï ». Encore jeune aspirant de l’ERAP, l’école de police, Donner se retrouve mêlé malgré lui à une sordide affaire d’assassinats, qui le mènera de la métropole horlogère de La Chaux-de-Fonds aux vastes étendues sauvages de la Camargue. Cette sombre expérience contribuera à forger son caractère et définira certaines lignes de son comportement en tant que futur inspecteur de la brigade des stupéfiants neuchâteloise.

Mon avis: 

Dans ce roman, on apprend à connaître le jeune inspecteur neuchâtelois Michaël Donner qui est amené à enquêter sur la découverte du cadavre d’un policier suisse en Camargue ce qui l’entraînera ensuite à faire le lien avec le cadavre d’une femme découpée en morceaux retrouvée à La Chaux-de-Fonds. L’enquête devient très vite trépidante et on en veut toujours plus ! Comme pour Horrora Borealis, j’ai adoré retrouver des décors connus (Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds…) et j’ai apprécié le personnage de Donner même s’il prend souvent des décisions inconsidérées et veut parfois jouer au héros . Ce livre est un prélude à la trilogie Massaï que j’ai dans ma bibliothèque et que je pense très bientôt lire 🙂 Il se place chronologiquement juste avant le nouveau roman de l’auteur « Eunoto » que j’ai eu la chance de lire en SP et dont je vous parlerai de manière plus détaillée très bientôt.

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

La couleur des sentiments – Kathryn Stockett

Nombre de pages: 624 pages

Editeur: Babel

Date de parution (dans cette édition): 10 octobre 2013

Résumé: 

Jackson, Mississippi, 1962. Dans quelques mois, Martin Luther King marchera sur Washington pour défendre les droits civiques. Mais dans le Sud, toutes les familles blanches ont encore une bonne noire, qui a le droit de s’occuper des enfants mais pas d’utiliser les toilettes de la maison. Quand deux domestiques, aidées par une journaliste, décident de raconter leur vie au service des Blancs dans un livre, elles ne se doutent pas que la petite histoire s’apprête à rejoindre la grande, et que leur vie ne sera plus jamais la même.

Mon avis: 

Je n’ai pas vu le film tiré de ce livre (d’ailleurs si ça avait été le cas je n’aurais peut-être pas lu le livre, des fois je suis fainéante, surtout quand il s’agit d’un pavé de 600 pages…) mais comme j’avais entendu beaucoup de bien de cette histoire, j’avais décidé de me lancer enfin cet été. On y découvre un groupe de gouvernantes noires qui servent dans des familles blanches de classe moyenne à riche. J’ai aimé le fait que l’histoire soit racontée selon les différents points de vue des protagonistes. J’ai trouvé tous les personnages attachants et l’histoire passionnante. J’ai appris des choses sur les années 60 qui m’ont fait frémir ! Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde avec ce roman qui raconte avec justesse et sensibilité cette triste page de l’histoire américaine (même si la page n’est pas encore vraiment tournée apparemment 😥 )

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

Le roman de l’été – Nicolas Fargues

Nombre de pages: 336 pages

Editeur: Folio

Date de parution (dans cette édition): 6 mai 2011

Résumé: 

« Pas facile, à 55 ans, de se mettre à la littérature. Surtout par un si beau soleil dehors. Et votre
fille qui annonce qu’elle amène une copine italienne pour les vacances. Sans compter les voisins
d’en face qui, dès que vous vous décidez enfin à prendre la plume face à l’océan, voudraient
vous faire comprendre que, tout ce qu’ils demandent, c’est une vue sur la mer eux aussi ».

Mon avis: 

J’ai trouvé ce roman assez plat et sans grand intérêt, un bobo veut se lancer dans l’écriture mais l’inspiration ne lui vient pas…  j’ai l’impression d’avoir déjà lu 10 livres dans ce genre 😦 en fait je n’ai pas réussi à m’identifier aux personnages, j’étais indifférente à leur destin ! Je trouve que ce roman aurait mérité d’être plus développé, les personnages plus profonds et la trame plus fournie. Dommage.

Ma note: ♥♥

Ne lâche pas ma main – Michel Bussi

Nombre de pages: 448 pages

Editeur: Pocket

Date de parution (dans cette édition): 7 mai 2014

Résumé: 

Un couple d’amoureux dans les eaux turquoise de l’île de La Réunion.
Farniente, palmiers, soleil.
Un cocktail parfait.
Pourtant, le rêve tourne court. Quand Liane disparaît de l’hôtel, son mari, Martial, devient le coupable idéal. Désemparé, ne sachant comment prouver son innocence, il prend la fuite avec leur fille de 6 ans. Pour la police, cela sonne comme un aveu : la course-poursuite, au cœur de la nature luxuriante de l’île, est lancée.

Mon avis: 

C’est le premier roman que je lis de cet auteur et je dois dire que j’ai été surprise en bien même si la résolution de « l’enquête » m’a un peu laissée sur ma faim car certaines choses sont pour moi invraisemblables. Cependant, j’ai bien aimé les personnages (surtout la maîtresse du policier) et les dialogues sonnaient justes. Je ne suis jamais allée à la Réunion mais j’avais l’impression d’y être, tant les descriptions étaient précises et détaillées. Un bon policier/thriller à lire en été sur son transat !

Ma note: ♥♥♥

Les fabuleuses aventures d’un indien malchanceux qui devint milliardaire – Vikas Swarup

Nombre de pages: 368 pages

Editeur: 10/18

Date de parution (dans cette édition): 16 août 2007

Résumé: 

Quand un serveur de dix-huit ans, pauvre et inculte, est le vainqueur de  » Qui veut gagner un milliard de roupies ? « , la production soupçonne une escroquerie. Sommé de s’expliquer, Ram Mohammad Thomas replonge dans ses souvenirs. À travers ses péripéties tragi-comiques, des bidonvilles de Bombay à Bollywood, l’Inde d’aujourd’hui, violente et contrastée, se dévoile.

Mon avis: 

J’avais vu le film il y a quelques années mais j’avais entendu dire que le livre était bien différent et du coup et bien j’ai voulu le lire pour voir si cela était vrai ou non. Hé bien, totalement ! Autant le film édulcorait un peu tout et misait out sur le drame, autant le livre est plus pointu quant aux explications du pourquoi du comment ce jeune indien connaît toutes les réponses aux questions posées durant l’émission « qui veut gagner un millard de roupies ». J’ai trouvé également le personnage principal bien plus attachant dans sa fragilité dans le livre que dans le film. J’ai toutefois trouvé que le livre présentait quelques longueurs que l’auteur aurait pu écourter !

Ma note: ♥♥♥

 

Carol – Patricia Highsmith

Nombre de pages: 314 pages

Editeur: Le livre de Poche

Date de parution (dans cette édition): 1er septembre 1991

Résumé: 

Thérèse, vendeuse dans un grand magasin, rencontre Carol, qui est belle, fascinante, fortunée. Elle va découvrir auprès d’elle ce qu’aucun homme ne lui a jamais inspiré : l’amour. Une passion naît, contrariée par le mari de Carol, lequel n’hésite pas à utiliser leur petite fille comme un moyen de chantage.
Second roman de Patricia Highsmith, Carol fut refusé, en 1951, par son éditeur américain en raison de la hardiesse du sujet. Il parut sous un pseudonyme, Claire Morgan. Nous pouvons aujourd’hui lire ce roman pour ce qu’il est : la preuve que Patricia Highsmith n’est pas seulement un maître du genre policier, mais avant tout une romancière de premier ordre, qui, avec pudeur et sensibilité, nous parle ici d’un amour revendiquant sa liberté.

Mon avis: 

Deux femmes se rencontrent dans un grand magasin et tombent sous le charme l’une de l’autre. Une histoire d’amour « interdite »à une époque où les couples homosexuels n’étaient pas aussi courants qu’à présent. Je n’ai pas tellement aimé ce roman car j’ai trouvé le rythme trop lent, les personnages un peu étranges (la jeune qui ne dit jamais rien etc.) et finalement peu attachants. Pas le meilleur livre sur le sujet, je trouve qu’il a malheureusement mal vieilli (il avait été écrit en 1951 initialement) ! Je pense que le film tiré de ce roman et sorti l’année passée sera sûrement plus intéressant.

Ma note: ♥♥

 

Ce qui nous lie – Samantha Bailly

Nombre de pages: 288 pages

Editeur: Milady

Date de parution (dans cette édition): 19 septembre 2014

Résumé: 

Alice a un don. Les liens entre les individus lui apparaissent sous forme de fils lumineux. Un phénomène inexplicable qu’elle a appris à dissimuler et à utiliser pour démasquer les hommes infidèles et venger les femmes trompées. Mais au fond, Alice aspire à retrouver une vie « normale », celle du bureau, des collègues et des relations simples. Son nouveau job dans un cabinet de recrutement semble lui offrir tout cela, et plus encore.

Mon avis: 

J’avais lu beaucoup d’avis positifs sur ce roman où on suit Alice, jeune femme séduisante qui a le don de voir – sous forme de traits lumineux – les liens que peuvent avoir entre eux les personnes qu’elle rencontre. Bon, je ne vais pas y aller par 4 chemins. Ce roman m’a déçue, même s’il est bien écrit et le rythme est entraînant. Non, il m’a déçue car j’ai trouvé que les personnages n’avaient aucune épaisseur, tout se passe beaucoup trop vite et finalement je dois vous avouer ne même pas me souvenir complètement de l’histoire… c’est dire ! Un roman sympa pour les 13-16 ans mais pas au-delà à mon avis … je ne faisais juste pas partie du public ciblé.

Ma note: ♥♥

 

[SP] Eunoto – Nicolas Feuz

Nombre de pages: mystère !

Editeur: Nicolas Feuz

Date de parution (dans cette édition): mi octobre 2017

Résumé: 

Je vous en dirai plus dans ma chronique 😉

Mon avis: 

Je suis en train de vous préparer un article dédié à ce livre… stay tuned !

Ma note: vous la saurez lors de ma revue qui paraîtra dans quelques jours 🙂 

 

Et voilà, c’est tout pour mes lectures du mois d’août 2017 !

Et vous, qu’avez vous lu cet été ?

Bisous !

[Vidéo] Favoris beauté du moment ♥

Coucou tout le monde !

En ce début du mois d’octobre, on se retrouve avec mes produits favoris du mois écoulé !

Je vous avais posté il y a deux semaines ma vidéo à ce sujet :

Soins

Contour des yeux Gold CF-Nest – Elizavecca

Une crème qui donne vraiment un coup de jeune à mon contour de l’oeil tout en l’hydratant super bien. Je l’adore, il en faut très peu et la contenance du tube est énorme !

Contour des yeux Q10 – Cien

Un très bon soin contour des yeux que j’utilise la nuit. Il m’a coûté moins de CHF 5.00 de mémoire chez Lidl. Il est très agréable d’application et est très hydratant sans laisser de film gras sur la peau.

Crème solaire pour les peaux impures, SPF 50 – Eucerin

Une bonne crème solaire pour le visage, qui ne peluche pas sur la crème de jour et permet de se maquiller sans problème par-dessus car elle matifie ma peau ! J’aime son conditionnement en flacon airless. Je ne peux que vous la conseiller !

Baume à lèvres à la rose – Sephora

Un baume à lèvres riche et bien enveloppant pour avoir des lèvres bien nourries et légèrement rosées ! J’adore son odeur de rose !

Maquillage

Blush longue tenue en teinte heated – Sephora

Je n’avais jamais eu l’occasion de tester tellement le maquillage Sephora (à part les rouges à lèvres liquides sans transfert) et je dois dire que je suis ravie du rendu et de la tenue de ce petit blush ! Il s’agit d’un corail légèrement irisé du plus bel effet.

Spray fixateur de maquillage Instant Matt – Essence

Si vous êtes à la recherche d’un produit efficace et pas cher, je ne peux que vous le recommander même si (je l’ai terminé à l’heure où je vous écris) sur la fin le spray ne fonctionnait plus bien du tout et lâchait de grosses gouttes.

Contour stick me & my umbrella + contouring stick 2 en 1 – Essence (tous les deux)

De bons produits pour le contouring crème que j’ai appris à apprécier, ces produits se fondent très bien dans la peau et ont une tenue plutôt honorable pour leur prix.

En haut: contour en stick Essence En bas: blush Sephora en teinte heated

Rouge à lèvres Ecstasy en teinte Dolci – Armani

Il s’agit d’un rouge à lèvres que j’ai depuis longtemps dans ma collection et que j’adore toujours autant ! Il a vraiment la couleur « mes lèvres en mieux », très confortable et facile à appliquer. La tenue est correcte mais pas folle non plus. Après avoir mangé il faudra en ré-appliquer !

Rouge à lèvres liquide ultra matte lip en teinte Viper + crayon assorti – Colour Pop

J’aime beaucoup les rouges à lèvres Colour Pop bien qu’ils assèchent un peu les lèvres donc il faut bien s’assurer d’avoir les lèvres gommées et hydratées au préalable ! Sinon ces rouges tiennent bien et sont plutôt confortables.

Paint pot en teinte Stormy Pink – MAC

J’ai ressorti ces derniers temps ce paint pot que j’adore, il est violet-gris et fait une base parfaite pour un smoky vite fait bien fait !! Grâce à ce produit, mes fards tiennent toute la journée sans filer dans les plis 🙂

Liquid Aura – Urban Decay

A la base il s’agit d’un produit qui s’utilise pour donner un aspect « glowy » à n’importe quel fond de teint. Personnellement, je ne trouve pas que cela donne un effet fou (en tout cas c’est très discret) – même si l’effet bonne mine est tout de même là – mais du coup je l’utilise également pour rendre plus clair un fond de teint un poil trop foncé !!

Ombre à paupières en stick hypnôse en teinte Erika F – Lancôme

Il s’agit d’un fard vert-gris superbe et très lumineux. J’avais déjà ce fard en version poudre et du coup, quand j’ai vu que Lancôme l’avait sorti dans la version stylo je n’ai pas hésité une seconde !! Je fais en général ma base avec le paint pot Stormy Pink et ensuite j’applique ce stylo sur toute ma paupière mobile, je fond les deux couleurs entre elles et voilà, un petit makeup sophistiqué hyper rapide pour les matins pressés !

De haut en bas: Hypnôse stylo Lancôme en teinte Erika F, Paintpot Stormy Pink de MAC, Crayon Viper de Colour Pop, Rouge Ecstasy en teinte Dolci d’Armani

Palettes Chocolate Bar & Semi Sweet Chocolate Bar – Too Faced

J’ai longtemps hésité à me séparer de ces deux palettes, jusqu’à ce que je me décide à les réutiliser un petit peu pour prendre une décision et je dois dire que j’en suis super contente ! Nous sommes partis une semaine à la mer la semaine passée (donc après ces photos) et je n’ai emporté que la semi sweet avec moi et je dois dire que j’ai bien creusé certains fards 🙂 je suis heureuse d’avoir redécouvert ces deux palettes même si en ce qui concerne la Chocolate Bar j’ai finalement décidé de vraiment la vendre (ma décision n’était pas encore prise lors de la vidéo  – oui je suis une grand indécise!)! En effet, même si je l’aime beaucoup, j’ai déjà ces autres teintes dans d’autres palettes du coup elle me fait doublon …Concernant la semi sweet, j’ai vraiment appris à la dompter car quand je la regardais elle ne m’inspirait pas plus que cela mais finalement je l’adore, elle permet de faire des looks aux tonalités chaudes ou froides, elle est super polyvalente. De plus, certaines teintes peuvent être employées en highlighter, pour faire les sourcils ou encore pour faire du contouring ou du bronzing. Je suis contente de lui avoir donné une nouvelle chance 🙂

Cette semaine, ma palette à l’honneur est la sweet peach, toujours de Too Faced, donc je pense qu’elle sera à nouveau dans mes favoris 🙂

Et vous, c’est quoi vos favoris du moment ?

Bisous !!

[Project pan] Terminer 6 produits d’ici à fin 2017 !

Coucou tout le monde !

Comme annoncé dans mon article précédent, j’ai décidé de me relancer dans un project pan mais en ne choisissant cette fois-ci que 6 produits que je vais tenter de terminer entièrement d’ici à la fin de l’année.

Voici donc les produits choisis:

Base de maquillage Météorites de Guerlain

J’adore cette base qui unifie mon teint en un clin d’oeil et qui la matifie. Elle est ouverte depuis un an je pense car je « l’économisais » (on se rend compte de la connerie de la chose ou bien?) du coup maintenant je n’utilise plus qu’elle car je ne veux pas qu’elle tourne étant donné le prix qu’elle m’avait coûtée !! (dans les CHF 80.00 de mémoire.. oui je sais ça fait mal au portemonnaie!) Elle sent divinement bon la violette, comme toute la gamme météorites. J’en suis plus ou moins à la moitié et une pompe suffit pour faire tout mon visage (du moins les zones où j’ai besoin d’une base).

Mascara Sumptuous Extrême d’Estée Lauder

Un mascara que j’avais eu dans un set de Noël de la marque et que je trouve vraiment très bien. Il est très noir, ne colle pas les cils entre eux, tient bien toute le journée sans s’effriter et est facile à démaquiller, bref, il a tout bon! Comme cela fait un petit moment qu’il est entamé (6 mois en tout cas) j’aimerais vraiment le terminer avant qu’il ne soit plus utilisable.

Vernis à ongles Luxembourg Garden de L’Oréal (5 ml)

Il s’agit du premier vernis L’Oréal de cette gamme que j’ai eu, il faisait partie d’une box ! Sachant que je ne suis plus abonnée à des box depuis belle lurette, je pense que ce vernis doit au moins avoir 6 ans… donc même si la texture n’a pas changée (j’ai toujours adoré les vernis L’Oréal pour ça), je souhaite le terminer cet automne/hiver, je ne pense pas que cela sera diffcile, la contenance est moindre et il est déjà presque à la moitié ! (j’ai fait un trait mais on ne le voit pas très bien, il faut que je trouve un stylo d’une autre couleur la prochaine fois !). En plus sa couleur bleue-grise est parfaite pour la saison froide !

Poudre compacte en teinte naturelle de Manhattan

Une poudre que j’aime bien, très fine et qui ne fait pas d’effet plâtre sur la peau. J’ai déjà largement touché le pan et aimerais la terminer rapidement pour faire de la place dans mes tiroirs !! Elle est également parfaite pour poudrer l’anticernes !

Fond de teint Double Wear Light d’Estée Lauder en teinte 1.0

Un fond de teint que j’apprécie beaucoup, il a une bonne couvrance, est très crémeux et agréable. Il ne marque pas mes zones de sécheresse. Cela fait bien un an qu’il est ouvert (même s’il faut l’utiliser dans les 24 mois) donc comme j’en suis à la moitié environ (je vous ferai un trait la prochaine fois, je ne voyais pas où j’en étais mais j’ai trouvé une lampe chez moi qui me permet de voir à travers les emballages opaques 😉 ) j’ai vraiment envie de le terminer pour ne pas avoir dépensé de l’argent dans le vide.

Concealer Liquid Camouflage de Catrice en teinte 020 light beige

Pour terminer, j’aimerais terminer ce concealer de chez Catrice qui est ouvert depuis bien trop longtemps (il était dans ma trousse de vacances depuis l’année passée et je l’ai retrouvé cet été). Sa texture n’a pas changée du coup je souhaite vraiment le terminer, il m’en reste un tiers environ. Il couvre bien mes cernes et tient très bien sans filer dans les ridules.

Bon et bien, vous n’avez plus qu’à me souhaiter bonne chance 🙂

Et vous, vous faites également des listes de produits à finir en priorité ? 

Bisous 🙂