Bilan de mes lectures du mois d’octobre 2016

Hello tout le monde !

Je reviens aujourd’hui pour vous présenter mes lectures du mois d’octobre 2016! Ah bon on est déjà en 2017 ?? Bon ok, j’avoue, j’ai peut-être un peu de retard dans mes articles !! Mais je suis pleine de bonne volonté 🙂 

Les résumés et les images ont été pris sur Amazon.

Livres lus durant le mois : 7

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

Les brumes de l’apparence – Frédérique Deghelt

les-brumes-de-lapparence

Nombre de pages: 362 pages

Editeur: Actes Sud

Date de parution (dans cette édition): 5 mars 2014

Résumé:

À l’occasion d’un héritage, une Parisienne dont la vie bourgeoise ne souffre aucune remise en question se révèle médium, à l’aube de ses quarante ans. Cette faculté, d’abord violemment refusée, va bouleverser sa vie et l’obliger à reconsidérer son existence.

Mon avis:

Gros coup de coeur pour ce livre un peu mystique et très poétique. J’ai retrouvé avec plaisir la plume de Frédérique Deghelt dont j’avais beaucoup aimé « la grand-mère de Jade ». J’ai trouvé l’héroïne très attachante avec tous les bouleversements qu’elle traverse et les doutes qui l’assaillent. Au début on découvre une working girl un peu « je me la pète » puis la carapace se fend et on découvre une femme vulnérable et finalement très sympathique. J’ai apprécié que l’auteure ne prenne pas des raccourcis faciles (pas d’histoire d’amour) et laisse tout de même planer le mystère. Un très beau livre.

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

Le mystère Henri Pick – David Foenkinos

le-mystere-henri-pick

Nombre de pages: 286 pages

Editeur: Gallimard

Date de parution (dans cette édition): 1er avril 2016

Résumé:

En Bretagne, un bibliothécaire décide de recueillir tous les livres refusés par les éditeurs. Ainsi, il reçoit toutes sortes de manuscrits. Parmi ceux-ci, une jeune éditrice découvre ce qu’elle estime être un chef-d’œuvre, écrit par un certain Henri Pick. Elle part à la recherche de l’écrivain et apprend qu’il est mort deux ans auparavant. Selon sa veuve, il n’a jamais lu un livre ni écrit autre chose que des listes de courses… Aurait-il eu une vie secrète? Auréolé de ce mystère, le livre de Pick va devenir un grand succès et aura des conséquences étonnantes sur le monde littéraire. Il va également changer le destin de nombreuses personnes, notamment celui de Jean-Michel Rouche, un journaliste obstiné qui doute de la version officielle. Et si toute cette publication n’était qu’une machination? Récit d’une enquête littéraire pleine de suspense, cette comédie pétillante offre aussi la preuve qu’un roman peut bouleverser l’existence de ses lecteurs.

Mon avis:

J’ai adoré me replonger dans les mots de cet auteur que j’apprécie énormément. Cette fois-ci le thème choisi me plaisait particulièrement car cela se passe dans le milieu de l’édition. J’ai trouvé tous les personnages attachants, du pizzaiolo mystérieux à l’auteur raté et l’intrigue est plutôt bien ficelée et même si j’avais déjà deviné à la moitié du livre le fin mot de l’histoire j’ai passé un très bon moment de lecture.

Ma note: ♥♥♥♥

 

Les anges battent la campagne – Félicity Atcock tome 5 – Sophie Jomain

les-anges-battent-la-campagne

Nombre de pages: 288 pages

Editeur: Rebelle collection Lipstick

Date de parution (dans cette édition): 4 novembre 2015

Résumé:

La plupart des gens ont une famille bien comme il faut. Moi, non. Mon fils a des super pouvoirs, ma tante est un vampire, et mon père est gardé prisonnier en enfer. Si j’avais eu le caractère de ma mère, je serais restée bien tranquille chez moi, mais manque de bol, je suis le portrait craché de mon géniteur. C’est pourquoi je vais aller le chercher au sous-sol, serrer la pince à Satan et lui faire faux bond dans la foulée. Avec un peu de chance, je m’en sortirai indemne. Enfin… presque.

Mon avis:

Une suite à la hauteur des tomes précédents, j’ai retrouvé avec plaisir Felicity dans la suite de ses aventures. Comme je ne veux pas vous spoiler je ne peux pas trop vous en dire, mais j’ai apprécié ce qui se passe dans ce tome-ci, mais la fin est comment dire.. WTF ???? Franchement l’auteure nous laisse sur un cliffhanger de malade et l’attente pour savoir ce qui arrive réellement aux héros est insoutenable !! Une seule chose à dire: vivement le tome 6 !!!

Ma note: ♥♥♥♥

 

Eh bien, dansons maintenant – Karine Lambert

eh-bien-dansons-maintenant

Nombre de pages: 282 pages

Editeur: JC Lattès

Date de parution (dans cette édition): 4 mai 2016

Résumé:

Elle aime Françoise Sagan, les éclairs au chocolat, écouter Radio Bonheur et fleurir les tombes.
Il aime la musique chaâbi, les étoiles, les cabanes perchées et un vieux rhinocéros solitaire.

Marguerite a toujours vécu dans l’ombre de son mari. Marcel a perdu celle qui était tout pour lui. Leurs routes se croisent, leurs coeurs se réveillent. Oseront-ils l’insouciance, le désir et la joie ?

Après le succès de L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes, traduit dans de nombreux pays, Karine Lambert signe un roman lumineux sur la fragilité et l’ivresse d’une histoire d’amour à l’heure où l’on ne s’y attend plus.

Mon avis:

Une jolie histoire d’amour pas mièvre entre deux personnes âgées que tout opposait à la base. Eh oui, les personnages âgées ont également droit au bonheur et à refaire leur vie !! J’ai vraiment apprécié ce roman qui se déguste comme un gâteau. Je pense qu’on peut sans autre le classer dans les romans « feel good » ce qui par les temps qui courent fait vraiment du bien au moral.

Ma note: ♥♥♥♥

 

La route étroite vers le nord lointain – Richard Flanagan

la-route-etroite-vers-le-nord-lointain

Nombre de pages: 431 pages

Editeur: Actes Sud

Date de parution (dans cette édition): 6 janvier 2016

Résumé:

En 1941, Dorrigo Evans, jeune officier médecin, vient à peine de tomber amoureux lorsque la guerre s’embrase et le précipite, avec son bataillon, en Orient puis dans l’enfer d’un camp de travail japonais, où les captifs sont affectés à la construction d’une ligne de chemin de fer en pleine jungle, entre le Siam et la Birmanie. Maltraités par les gardes, affamés, exténués, malades, les prisonniers se raccrochent à ce qu’ils peuvent pour survivre – la camaraderie, l’humour, les souvenirs du pays. Au coeur de ces ténèbres, c’est l’espoir de retrouver Amy, l’épouse de son oncle avec laquelle il vivait sa bouleversante passion avant de partir au front, qui permet à Dorrigo de subsister. Cinquante ans plus tard, sollicité pour écrire la préface d’un ouvrage commémoratif, le vieil homme devenu après guerre un héros national convoque les spectres du passé. Ceux de tous ces innocents morts pour rien, dont il entend honorer le courage. Ceux des bourreaux, pénétrés de leur « devoir », guidés par leur empereur et par la spiritualité des haïkus. Celui d’Amy enfin, amour absolu et indépassable, qui le hante toujours. Les voix des victimes et des survivants se mêlent au chant funèbre de Dorrigo, se répondent et font écho. A travers elles, la « Voie ferrée de la Mort », tragédie méconnue de la Seconde Guerre mondiale, renaît sous nos yeux, par-delà le bien et le mal, dans sa grandeur dérisoire et sa violence implacable. Porté par une écriture d’une rare intensité poétique, La Route étroite vers le Nord lointain est un roman puissant sur l’absurdité de la condition humaine, une méditation ombreuse sur l’amour et la mort, un cri contre la précarité de la mémoire et l’inacceptable victoire de l’oubli.

Mon avis:

Au début, j’ai été surprise par le nombre de personnages dans le roman et les longues descriptions (un peu ennuyantes je dois dire). Puis j’ai commencé à faire le plan des lieux et des personnages dans ma tête et j’ai vraiment apprécié ce roman bouleversant sur un aspect de la Seconde Guerre Mondiale dont j’ignorais tout. Sachant qu’il s’agit d’une période de l’Histoire qui me fascine (et qui m’horrifie également), j’ai été emportée par l’histoire de Dorrigo. Un roman que j’ai littéralement dévoré tant il m’a passionnée.

Ma note: ♥♥♥♥

 

Pars avec lui – Agnès Ledig

pars-avec-lui

Nombre de pages: 349 pages

Editeur: Pocket

Date de parution (dans cette édition): 7 avril 2016

Résumé:

Ils s’appellent Roméo et Juliette. Comme s’ils étaient prédestinés. Mais c’est à eux d’écrire leur histoire, en dépit des accrocs, des cahots et des heurts.
Lui est pompier, un héros du quotidien, solide comme un roc. Mais pas assez pour résister à une chute de huit étages, heureusement amortie par des arbres.
Elle est infirmière. De celles pour qui leur travail va bien plus loin que soigner les corps. Attentive, attentionnée, elle donne aux autres sans compter ce que son propre compagnon, Laurent, lui refuse.
Ces deux êtres cabossés par la vie vont se tendre la main. Et apprendre qu’envers et contre tout être heureux ce n’est pas regarder d’où l’on vient, mais où l’on va.

Mon avis:

Je pense qu’il s’agit là du seul livre de l’année 2016 qui a réussi à me faire pleurer et à me bouleverser autant. Ce livre m’a emporté dans une tornade émotionnelle sans précédent. A un moment j’ai même du poser le livre tant j’étais mal pour Juliette. Un beau roman, puissant  – mais dont je ne veux pas trop vous parler pour vous laisser le découvrir – et qui est bien parti pour être dans le top 5 de mes livres préférés de l’année 2016.

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

Mémoires d’un jeune homme dérangé – Frédéric Beigbeder

memoires-dun-jeune-homme-derange

Nombre de pages: 148 pages

Editeur: La Table Ronde

Date de parution (dans cette édition): 4 avril 2001

Résumé:

« Le roman le plus snob de la rentrée? N’hésitez pas ce sont les Mémoires d’un jeune homme dérangé, prestement enlevés par un godelureau éthylique, nihiliste et sarcastique. »

« On pense à Musset, à Poil de Carotte, au poil à gratter. »

« L’élégance déjantée de son style cache beaucoup d’efforts, et comme un retour à l’esprit des fondateurs Beigbeder est le Morny du nightclubbing. »

« Paris ressemblera donc à un chapitre de Fitzgerald. »

« On réédite mon introuvable premier roman? Zut! Il va donc cesser d’être culte? »

Mon avis:

Le héros de ce roman est agaçant au plus haut point, il écume les soirées et boit beaucoup, se drogue même. A un moment il rencontre l’amour… un roman sympa à lire (même s’il saute un peu du coq à l’âne) mais qui ne restera pas longtemps dans la mienne, de mémoire (je l’ai déjà presque oublié d’ailleurs).

Ma note: ♥♥

 

Et voilà c’est tout pour mes lectures du mois d’octobre 2016, j’essaierai de vous taper les articles novembre/décembre le plus rapidement possible !!

Et vous, qu’avez-vous lu récemment ?

Bisous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s