Bilan de mes lectures du mois de mars 2017

Coucou tout le monde !

Je reviens aujourd’hui pour vous présenter mes lectures du mois de mars 2017!

Les résumés et les images ont été pris sur Amazon sauf le visuel du Puits des Mémoires tome 2 qui a été pris sur le site de la Fnac.

Livres lus durant le mois de mars 2017: 7

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

Le jour où Anita envoya tout balader – Katarina Bivald

Nombre de pages: 464 pages

Editeur: Denoël

Date de parution (dans cette édition): 11 mai 2016

Résumé:

L’été de ses dix-huit ans, Anita Grankvist s’était fixé trois objectifs : apprendre à conduire une moto, acheter une maison et devenir complètement indépendante. Presque vingt ans plus tard, Anita n’a toujours pas réalisé ses rêves. Elle mène une petite vie tranquille, seule avec sa fille Emma, et travaille au supermarché local. Le départ d’Emma pour l’université va bouleverser ce quotidien un peu fade. Anita va devoir gérer quelque chose qui lui a cruellement manqué ces deux dernières décennies : du temps libre. Qu’à cela ne tienne, Anita commence à prendre des leçons de moto, se lance dans un projet impossible, apprend à connaître sa mère légèrement sénile, et tombe follement amoureuse. Finalement, n’est-ce pas merveilleux de réaliser ses rêves d’adolescence à l’approche de la quarantaine ?

Mon avis:

J’avais adoré le livre précédent de cette auteure (la bibliothèque des coeurs cabossés) et ce livre-ci est tout-à-fait dans la même veine! On y suit Anita, la petite quarantaine, qui se rend compte que sa vie est monotone et ennuyeuse. Elle essaie donc d’y mettre un peu de piment en réalisant des rêves qu’elle avait étant jeune adulte. J’ai trouvé le personnage d’Anita attachant même si un peu névrosé (avec sa fille en particulier). Il s’agit d’un livre doudou à lire sous un plaid accompagné d’un bon thé .. un livre feel good qui fait très bien son boulot.

Ma note: ♥♥♥♥

 

Angor – Franck Thilliez

Nombre de pages: 624 pages

Editeur: Fleuve Editions

Date de parution (dans cette édition): 9 octobre 2014

Résumé:

Camille Thibault est gendarme dans le nord de la France. Depuis sa greffe du cœur, ses collègues s’inquiètent pour elle. Chaque nuit, elle fait des cauchemars où une femme séquestrée l’appelle au secours. Un rêve tellement vrai, comme un souvenir… celui de son donneur ? Camille n’a plus qu’une obsession : retrouver son identité et découvrir quel drame il a vécu…
Au même moment, à une centaine de kilomètres de là, deux employés de l’Office National des Forêts constatent les dégâts des orages violents survenus en ce mois d’août. Dans une cavité laissée par un arbre déraciné, ils croient apercevoir une ombre. L’un d’eux s’approche. Deux yeux presque blancs, dépourvus d’iris, c’est tout ce qu’il aura le temps de voir avant qu’une main venue des entrailles de la terre ne lui agrippe les cheveux.
Lucie et Sharko sont en train de donner le biberon à leurs jumeaux quand Franck est appelé sur une nouvelle affaire : une femme, victime d’une longue séquestration. Presque aveugle, tant elle est restée dans le noir… sous un arbre. L’enquête prend des proportions inhabituelles lorsque Sharko s’aperçoit qu’à chacune de ses découvertes, il a été devancé par une jeune femme, gendarme dans le Nord…

Mon avis:

Même si j’ai un peu de retard dans les aventures de Sharko et Hennebelle, j’étais ravie de les retrouver pareuts dans ce roman. On les sent un peu assagis, voulant surtout mettre l’accent sur leur vie de famille, mais trop d’événements surviennent qui les titillent et leur donne encore envie d’aller sonder les profondeurs du mal. J’ai aimé le fait que d’autres personnages soient mis en avant, en particulier Camille, la jeune flic transplantée du coeur et le jeune chef de Sharko et Hennebelle (dont le nom m’échappe), ce qui laisse à penser qu’ils deviendront des personnages récurrents dans les prochains épisodes… la relève est assurée !

Ma note: ♥♥♥♥

 

Le dernier des nôtres – Adélaïde de Clermont-Tonnerre

Nombre de pages: 496 pages

Editeur: Grasset

Date de parution (dans cette édition): 17 août 2016

Résumé:

« La première chose que je vis d’elle fut sa cheville, délicate, nerveuse, qu’enserrait la bride d’une sandale bleue… » Manhattan, 1969 : un homme rencontre une femme.
Dresde, 1945 : sous un déluge de bombes, une mère agonise en accouchant d’un petit garçon.
Avec puissance et émotion, Adélaïde de Clermont Tonnerre nous fait traverser ces continents et ces époques que tout oppose : des montagnes autrichiennes au désert de Los Alamos, des plaines glacées de Pologne aux fêtes new-yorkaises, de la tragédie d’un monde finissant à l’énergie d’un monde naissant… Deux frères ennemis, deux femmes liées par une amitié indéfectible, deux jeunes gens emportés par un amour impossible sont les héros de ce roman tendu comme une tragédie, haletant comme une saga.
Vous ne dormirez plus avant de découvrir qui est vraiment « le dernier des nôtres ».

Mon avis:

Premièrement ce livre m’avait attirée de par sa jolie couverture en noir et blanc. Ensuite j’ai compris qu’il s’agissait d’un roman qui se passe lors de la Seconde Guerre Mondiale, sujet qui m’intéresse tout particulièrement. On y suit un jeune homme rêvant de faire fortune et rencontrant la femme de sa vie … mais celle-ci ne le sait pas encore ! Ils jouent un peu au chat et à la souris durant tout le roman et on revient dans le temps entre deux chapitres traitant de leur présent pour découvrir ce qu’il s’est réellement passé durant la guerre … Mensonges, trahisons ne sont pas en reste et le final est très bien amené, je ne m’y attendais pas ! J’ai aimé l’écriture de l’auteur, très fluide et cependant pleine de détails. Bref, vous l’aurez compris, ce roman a été une excellente lecture pour moi et je ne peux que vous le conseiller.

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

Là où elle repose – Kimberly McCreight

Nombre de pages: 560 pages

Editeur: le Cherche-Midi

Date de parution (dans cette édition): 18 août 2016

Résumé:

À Ridgedale, petite ville aisée du New Jersey, le corps d’un bébé est retrouvé dans les bois voisins de l’université. Malgré toutes les rumeurs et les hypothèses que ne manque pas de susciter le drame, personne ne connaît l’identité de la fillette et encore moins les raisons de sa mort. Molly Anderson, journaliste indépendante récemment arrivée avec son mari et sa fille, est recrutée par le journal local pour couvrir le fait divers. Une affaire, pour la jeune femme, qui réveille un tourment douloureux. En effet, elle a perdu un bébé et ne s’est jamais vraiment remise de cette épreuve… Or, ses investigations vont mettre à jour certains secrets bien enfouis de cette petite communauté aux apparences si convenables.

Mon avis:

Il s’agit également du 2ème livre que je lisais de cette auteure. Le premier, Amalia, traitait de la mort d’une adolescente. Ici, il s’agit de la mort d’un bébé retrouvé dans une forêt dans une petite ville tranquille et plutôt riche. Encore une fois, j’ai été impressionnée par la maîtrise de l’auteure pour nous faire prendre de fausses pistes… Dans cette communauté de prime abord irréprochable, on découvre peu à peu des failles dans chaque famille, craquelant le vernis de cette apparente perfection.  Encore une fois, j’ai été bluffée par la conclusion, je ne m’y attendais pas du tout. L’écriture est fluide, les chapitres bien rythmés, un roman à dévorer sans plus tarder !

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

Et tu n’es pas revenu – Marceline Loridan-Ivens

Nombre de pages: 112 pages

Editeur: Grasset

Date de parution (dans cette édition): 4 février 2015

Résumé:

« J’ai vécu puisque tu voulais que je vive. Mais vécu comme je l’ai appris là-bas, en prenant les jours les uns après les autres. Il y en eut de beaux tout de même. T’écrire m’a fait du bien. En te parlant, je ne me console pas. Je détends juste ce qui m’enserre le cœur. Je voudrais fuir l’histoire du monde, du siècle, revenir à la mienne, celle de Shloïme et sa chère petite fille. »

Mon avis:

Un récit pour le moins bouleversant, l’auteure « parlant » à son papa disparu dans les camps de concentration lors de la Seconde Guerre Mondiale. Elle-même en a réchappé mais elle porte en elle le poids de cette perte, ce vide et cette douleur que rien ni personne ne peut combler.

Ma note: ♥♥♥

 

La pendule du souvenir – Thierry Amstutz

Nombre de pages: 130 pages

Editeur: Slatkine

Date de parution (dans cette édition): 20 avril 2012

Résumé:

«C’est un peu avant vingt-trois heures, un jeudi, au début de l’hiver…»

Il y avait juste deux ans que Paul-Alexis Sandoz était décédé dans son élégante demeure de l’avenue Beauregard. Les derniers mois, il se nourrissait peu, se reposait moins encore et perdait régulièrement du poids. Il ne pouvait plus sortir que solidement soutenu.
Alors qu’il était un homme plein d’énergie, avec la robustesse des montagnards, sa santé s’était détérioré brusquement après son quatre-vingt-troisième anniversaire. La mort l’avait choisi comme prochaine victime.
– A son âge, avait dit l’infirmière à Roger et Jeannine, les deux enfants de Paul-Alexis Sandoz, il y a peu de chance qu’il retrouve un semblant de lucidité avec la quantité de morphine qu’on lui a injectée. Ce ne sera plus très long ; préparez-vous à son départ.
Les derniers jours de Paul-Alexis Sandoz s’étaient écoulés hors des rythmes du monde extérieur. Les yeux vitreux comme de la peinture diluée, il avait de rares moments d’éveil avant de sombrer dans un nouveau long sommeil le rapprochant de la mort.
C’est un peu avant vingt-trois heures, un jeudi, au début de l’hiver, que Paul-Alexis Sandoz partit rejoindre son épouse après une brutale et violente quinte de toux.
Dans le silence et la pénombre de la pièce, Roger arrêta le balancier de la pendule et vit sa soeur Jeannine en larmes. Il lui passa ses bras autour des épaules et elle se serra contre lui, le corps secoué de sanglots.

Mon avis:

J’ai aimé suivre « l’histoire » de cette pendule à travers les générations et suivre la vie de ses différents propriétaires. Un chouette livre à lire si tout comme moi l’horlogerie vous intéresse et si retrouver des lieux connus de Suisse dans les descriptions vous plaît. Un livre très bien écrit et qui m’a beaucoup plu.

Ma note: ♥♥♥

 

Le Puits des Mémoires tome 2: le fils de la lune – Gabriel Katz

Nombre de pages: 448 pages

Editeur: Pocket

Date de parution (dans cette édition): 9 avril 2015

Résumé:

Fuyant le royaume d’Helion où leur tête est mise à prix, Nils, Karib et Olen s’embarquent pour Woltan, sur les traces de leur identité. Pourquoi ont-ils assassiné le plus puissant roi du monde ? Dans leur quête de la vérité, ils vont découvrir un royaume fascinant, colossal, aux frontières des terres barbares. Mais leurs poursuivants n’ont pas abandonné la traque… Pour les fugitifs sans mémoire, c’est l’heure des révélations, et de la plongée dans le grand nord, où leur vie ne tient qu’à un fil.

Mon avis:

Que de révélations et de rebondissements dans ce 2ème tome ! J’ai été très heureuse de retrouver Nils, Olen et Karib et d’en apprendre plus sur le passé, les voir retrouver peu à peu leur vie d’avant sans pour autant avoir retrouvé la mémoire ! Comme le premier tome, les dialogues sont savoureux, pleins d’humour, les personnages attachants (Nils ♥) et l’intrigue bien menée. Je ne m’attendais à aucun des événements qui surviennent durant ce tome ! Si vous aimez les romans Fantasy, ne passez pas à côté du Puits des Mémoires!

Ma note: ♥♥♥♥♥

Et voilà, c’est tout (et c’est déjà pas mal!) pour mes lectures du mois de mars 🙂

Et vous, vous avez lu quoi récemment ? 

Bisous 🙂

♥ 10 choses sur moi ♥

Aujourd’hui j’ai eu envie de vous parler un peu de moi (comme si ce n’était déjà pas ce que je faisais à longueur d’article hein haha) et vous révéler 10 choses sur moi, des choses dont je n’ai pas encore parlé ici 🙂 J’ai vu ça sur le blog de Virginie du Blog Avec Panache et du coup j’ai eu envie de faire pareil 🙂 #copieuse

  1. En voiture, j’adore écouter des comédies musicales et chanter à tue-tête toutes les chansons 🙂
  2. Mon film préféré est la Vie de David Gale, un film avec Kate Winslet et Kevin Spacey sur la peine de mort aux USA
  3. Ma chanson préférée du moment est « Million Eyes » de Loïc Nottet, elle est juste incroyable et me met la chair de poule à chaque fois !
  4. L’un des livres (enfin c’est en 2 tomes) qui m’a le plus plu est « l’échiquier du mal » de Dan Simmons, frissons garantis ! 
  5. J’avoue regarder des émissions de téléréalités débiles genre les Marseillais ou les Princes de l’amour :/ mais ça me fait tellement rire ! 
  6. J’aime beaucoup jouer à des jeux de société, mon petit jeu préféré du moment : Kingdomino mais je vous en reparlerai bientôt en vidéo 😉
  7. J’aime bien jouer à la Nouvelle Maison du Style 2 sur Nintendo 3DS.. ça me détend et m’amuse beaucoup. (c’est un jeu où il faut gérer une boutique de fringues, gérer le stock en s’approvisionnant, préparer les vitrines, organiser les soldes et conseiller les clientes, c’est très fun !)
  8. Je joue à World of Warcraft depuis bientôt 12 ans … une démoniste spé. destruction de race morte-vivante (ou réprouvée pour les initiés 😉 ) #horde4ever
  9. Je dois avoir 500 livres à la maison que je n’ai pas encore lus … et tout autant que j’ai déjà lus je vous rassure 😉 Une journée sans lire est une journée perdue !
  10. J’ai une peur panique à l’idée de prendre la parole en public mais j’essaie vraiment de prendre sur moi et de me challenger !

Bon et bien j’espère que ces petites infos à mon sujet vous auront intéressées… 🙂

Bisous et à bientôt !

Bilan de mes lectures du mois d’octobre 2016

Hello tout le monde !

Je reviens aujourd’hui pour vous présenter mes lectures du mois d’octobre 2016! Ah bon on est déjà en 2017 ?? Bon ok, j’avoue, j’ai peut-être un peu de retard dans mes articles !! Mais je suis pleine de bonne volonté 🙂 

Les résumés et les images ont été pris sur Amazon.

Livres lus durant le mois : 7

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

Les brumes de l’apparence – Frédérique Deghelt

les-brumes-de-lapparence

Nombre de pages: 362 pages

Editeur: Actes Sud

Date de parution (dans cette édition): 5 mars 2014

Résumé:

À l’occasion d’un héritage, une Parisienne dont la vie bourgeoise ne souffre aucune remise en question se révèle médium, à l’aube de ses quarante ans. Cette faculté, d’abord violemment refusée, va bouleverser sa vie et l’obliger à reconsidérer son existence.

Mon avis:

Gros coup de coeur pour ce livre un peu mystique et très poétique. J’ai retrouvé avec plaisir la plume de Frédérique Deghelt dont j’avais beaucoup aimé « la grand-mère de Jade ». J’ai trouvé l’héroïne très attachante avec tous les bouleversements qu’elle traverse et les doutes qui l’assaillent. Au début on découvre une working girl un peu « je me la pète » puis la carapace se fend et on découvre une femme vulnérable et finalement très sympathique. J’ai apprécié que l’auteure ne prenne pas des raccourcis faciles (pas d’histoire d’amour) et laisse tout de même planer le mystère. Un très beau livre.

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

Le mystère Henri Pick – David Foenkinos

le-mystere-henri-pick

Nombre de pages: 286 pages

Editeur: Gallimard

Date de parution (dans cette édition): 1er avril 2016

Résumé:

En Bretagne, un bibliothécaire décide de recueillir tous les livres refusés par les éditeurs. Ainsi, il reçoit toutes sortes de manuscrits. Parmi ceux-ci, une jeune éditrice découvre ce qu’elle estime être un chef-d’œuvre, écrit par un certain Henri Pick. Elle part à la recherche de l’écrivain et apprend qu’il est mort deux ans auparavant. Selon sa veuve, il n’a jamais lu un livre ni écrit autre chose que des listes de courses… Aurait-il eu une vie secrète? Auréolé de ce mystère, le livre de Pick va devenir un grand succès et aura des conséquences étonnantes sur le monde littéraire. Il va également changer le destin de nombreuses personnes, notamment celui de Jean-Michel Rouche, un journaliste obstiné qui doute de la version officielle. Et si toute cette publication n’était qu’une machination? Récit d’une enquête littéraire pleine de suspense, cette comédie pétillante offre aussi la preuve qu’un roman peut bouleverser l’existence de ses lecteurs.

Mon avis:

J’ai adoré me replonger dans les mots de cet auteur que j’apprécie énormément. Cette fois-ci le thème choisi me plaisait particulièrement car cela se passe dans le milieu de l’édition. J’ai trouvé tous les personnages attachants, du pizzaiolo mystérieux à l’auteur raté et l’intrigue est plutôt bien ficelée et même si j’avais déjà deviné à la moitié du livre le fin mot de l’histoire j’ai passé un très bon moment de lecture.

Ma note: ♥♥♥♥

 

Les anges battent la campagne – Félicity Atcock tome 5 – Sophie Jomain

les-anges-battent-la-campagne

Nombre de pages: 288 pages

Editeur: Rebelle collection Lipstick

Date de parution (dans cette édition): 4 novembre 2015

Résumé:

La plupart des gens ont une famille bien comme il faut. Moi, non. Mon fils a des super pouvoirs, ma tante est un vampire, et mon père est gardé prisonnier en enfer. Si j’avais eu le caractère de ma mère, je serais restée bien tranquille chez moi, mais manque de bol, je suis le portrait craché de mon géniteur. C’est pourquoi je vais aller le chercher au sous-sol, serrer la pince à Satan et lui faire faux bond dans la foulée. Avec un peu de chance, je m’en sortirai indemne. Enfin… presque.

Mon avis:

Une suite à la hauteur des tomes précédents, j’ai retrouvé avec plaisir Felicity dans la suite de ses aventures. Comme je ne veux pas vous spoiler je ne peux pas trop vous en dire, mais j’ai apprécié ce qui se passe dans ce tome-ci, mais la fin est comment dire.. WTF ???? Franchement l’auteure nous laisse sur un cliffhanger de malade et l’attente pour savoir ce qui arrive réellement aux héros est insoutenable !! Une seule chose à dire: vivement le tome 6 !!!

Ma note: ♥♥♥♥

 

Eh bien, dansons maintenant – Karine Lambert

eh-bien-dansons-maintenant

Nombre de pages: 282 pages

Editeur: JC Lattès

Date de parution (dans cette édition): 4 mai 2016

Résumé:

Elle aime Françoise Sagan, les éclairs au chocolat, écouter Radio Bonheur et fleurir les tombes.
Il aime la musique chaâbi, les étoiles, les cabanes perchées et un vieux rhinocéros solitaire.

Marguerite a toujours vécu dans l’ombre de son mari. Marcel a perdu celle qui était tout pour lui. Leurs routes se croisent, leurs coeurs se réveillent. Oseront-ils l’insouciance, le désir et la joie ?

Après le succès de L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes, traduit dans de nombreux pays, Karine Lambert signe un roman lumineux sur la fragilité et l’ivresse d’une histoire d’amour à l’heure où l’on ne s’y attend plus.

Mon avis:

Une jolie histoire d’amour pas mièvre entre deux personnes âgées que tout opposait à la base. Eh oui, les personnages âgées ont également droit au bonheur et à refaire leur vie !! J’ai vraiment apprécié ce roman qui se déguste comme un gâteau. Je pense qu’on peut sans autre le classer dans les romans « feel good » ce qui par les temps qui courent fait vraiment du bien au moral.

Ma note: ♥♥♥♥

 

La route étroite vers le nord lointain – Richard Flanagan

la-route-etroite-vers-le-nord-lointain

Nombre de pages: 431 pages

Editeur: Actes Sud

Date de parution (dans cette édition): 6 janvier 2016

Résumé:

En 1941, Dorrigo Evans, jeune officier médecin, vient à peine de tomber amoureux lorsque la guerre s’embrase et le précipite, avec son bataillon, en Orient puis dans l’enfer d’un camp de travail japonais, où les captifs sont affectés à la construction d’une ligne de chemin de fer en pleine jungle, entre le Siam et la Birmanie. Maltraités par les gardes, affamés, exténués, malades, les prisonniers se raccrochent à ce qu’ils peuvent pour survivre – la camaraderie, l’humour, les souvenirs du pays. Au coeur de ces ténèbres, c’est l’espoir de retrouver Amy, l’épouse de son oncle avec laquelle il vivait sa bouleversante passion avant de partir au front, qui permet à Dorrigo de subsister. Cinquante ans plus tard, sollicité pour écrire la préface d’un ouvrage commémoratif, le vieil homme devenu après guerre un héros national convoque les spectres du passé. Ceux de tous ces innocents morts pour rien, dont il entend honorer le courage. Ceux des bourreaux, pénétrés de leur « devoir », guidés par leur empereur et par la spiritualité des haïkus. Celui d’Amy enfin, amour absolu et indépassable, qui le hante toujours. Les voix des victimes et des survivants se mêlent au chant funèbre de Dorrigo, se répondent et font écho. A travers elles, la « Voie ferrée de la Mort », tragédie méconnue de la Seconde Guerre mondiale, renaît sous nos yeux, par-delà le bien et le mal, dans sa grandeur dérisoire et sa violence implacable. Porté par une écriture d’une rare intensité poétique, La Route étroite vers le Nord lointain est un roman puissant sur l’absurdité de la condition humaine, une méditation ombreuse sur l’amour et la mort, un cri contre la précarité de la mémoire et l’inacceptable victoire de l’oubli.

Mon avis:

Au début, j’ai été surprise par le nombre de personnages dans le roman et les longues descriptions (un peu ennuyantes je dois dire). Puis j’ai commencé à faire le plan des lieux et des personnages dans ma tête et j’ai vraiment apprécié ce roman bouleversant sur un aspect de la Seconde Guerre Mondiale dont j’ignorais tout. Sachant qu’il s’agit d’une période de l’Histoire qui me fascine (et qui m’horrifie également), j’ai été emportée par l’histoire de Dorrigo. Un roman que j’ai littéralement dévoré tant il m’a passionnée.

Ma note: ♥♥♥♥

 

Pars avec lui – Agnès Ledig

pars-avec-lui

Nombre de pages: 349 pages

Editeur: Pocket

Date de parution (dans cette édition): 7 avril 2016

Résumé:

Ils s’appellent Roméo et Juliette. Comme s’ils étaient prédestinés. Mais c’est à eux d’écrire leur histoire, en dépit des accrocs, des cahots et des heurts.
Lui est pompier, un héros du quotidien, solide comme un roc. Mais pas assez pour résister à une chute de huit étages, heureusement amortie par des arbres.
Elle est infirmière. De celles pour qui leur travail va bien plus loin que soigner les corps. Attentive, attentionnée, elle donne aux autres sans compter ce que son propre compagnon, Laurent, lui refuse.
Ces deux êtres cabossés par la vie vont se tendre la main. Et apprendre qu’envers et contre tout être heureux ce n’est pas regarder d’où l’on vient, mais où l’on va.

Mon avis:

Je pense qu’il s’agit là du seul livre de l’année 2016 qui a réussi à me faire pleurer et à me bouleverser autant. Ce livre m’a emporté dans une tornade émotionnelle sans précédent. A un moment j’ai même du poser le livre tant j’étais mal pour Juliette. Un beau roman, puissant  – mais dont je ne veux pas trop vous parler pour vous laisser le découvrir – et qui est bien parti pour être dans le top 5 de mes livres préférés de l’année 2016.

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

Mémoires d’un jeune homme dérangé – Frédéric Beigbeder

memoires-dun-jeune-homme-derange

Nombre de pages: 148 pages

Editeur: La Table Ronde

Date de parution (dans cette édition): 4 avril 2001

Résumé:

« Le roman le plus snob de la rentrée? N’hésitez pas ce sont les Mémoires d’un jeune homme dérangé, prestement enlevés par un godelureau éthylique, nihiliste et sarcastique. »

« On pense à Musset, à Poil de Carotte, au poil à gratter. »

« L’élégance déjantée de son style cache beaucoup d’efforts, et comme un retour à l’esprit des fondateurs Beigbeder est le Morny du nightclubbing. »

« Paris ressemblera donc à un chapitre de Fitzgerald. »

« On réédite mon introuvable premier roman? Zut! Il va donc cesser d’être culte? »

Mon avis:

Le héros de ce roman est agaçant au plus haut point, il écume les soirées et boit beaucoup, se drogue même. A un moment il rencontre l’amour… un roman sympa à lire (même s’il saute un peu du coq à l’âne) mais qui ne restera pas longtemps dans la mienne, de mémoire (je l’ai déjà presque oublié d’ailleurs).

Ma note: ♥♥

 

Et voilà c’est tout pour mes lectures du mois d’octobre 2016, j’essaierai de vous taper les articles novembre/décembre le plus rapidement possible !!

Et vous, qu’avez-vous lu récemment ?

Bisous !

Bilan de mes lectures du mois de septembre 2016

Hello tout le monde !

Je reviens aujourd’hui pour vous présenter mes lectures du mois de septembre 2016!

Les résumés et les images ont été pris sur Amazon.

Durant ce mois de septembre j’ai lu pas mal de livres récents 😉

Livres lus durant le mois : 5

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

American Girl – Jessica Knoll

american-girl

Nombre de pages: 365 pages

Editeur: Actes Sud

Date de parution (dans cette édition): 1er juin 2016

Résumé:

Sa vie parfaite est un parfait mensonge. Adolescente, TifAni FaNelli a connu, à la prestigieuse Bradley School, une terrible humiliation publique qui l’a contrainte à se réinventer totalement. Aujourd’hui, elle a un boulot glamour, une garde-robe hors de prix et un fiancé beau et riche. Elle est à deux doigts de cette vie parfaite qu’elle a tant travaillé à obtenir. Mais TifAni a un secret. Son passé, qui n’a cessé de la hanter, menace de resurgir et de tout détruire sur son passage. Premier roman de Jessica Knoll, American Girl est un page-turner implacable et sexy.

Mon avis:

J’avais lu la première page de ce livre dans le magazine « Marie-Claire » et je dois dire qu’il a tout de suite retenu mon attention! L’histoire de cette fille qui lutte toute sa vie pour atteindre l’idéal de la parfaite Américaine sophistiquée est très touchante. Au fur et à mesure du récit, on commence à ressentir un malaise, un mal-être. Puis, en toile de fond, se dessine un drame encore plus grave que ce que l’héroïne du roman a subit (et que je ne vous spoilerai pas ici bien entendu). A lire absolument.

Ma note: ♥♥♥♥

 

Le Grand Marin – Catherine Poulain

le-grand-marin

Nombre de pages: 368 pages

Editeur: Editions de l’Olivier

Date de parution (dans cette édition): 4 février 2016

Résumé:

Quand Lili Colt arrive à Kodiak, un port de l’Alaska, elle sait qu’elle va enfin réaliser son rêve : s’embarquer sur un de ces bateaux qui partent pêcher au loin. Pour la jeune femme, une runaway qui a fui jadis le confort d’une famille française pour  » faire la route « , la véritable aventure commence. Le choc est brutal. Il lui faut dormir à même le pont dans le froid insupportable, l’humidité permanente et le sel qui ronge la peau, la fatigue, les blessures…Seule femme au milieu de ces hommes rudes, au verbe rare et au geste précis qui finiront par l’adopter. A terre, Lili partage la vie des marins -les bars, les clubs de strip-tease, les motels miteux. Quand elle tombe amoureuse du  » Grand marin « , elle sait qu’il lui faudra choisir entre sa propre liberté et son attirance pour cet homme dont la fragilité la bouleverse. Entre Jack London et Marguerite Duras, Catherine Poulain fait entendre une voix unique dans le paysage littéraire français, avec ce magnifique premier roman qu’on devine très autobiographique.

Mon avis:

Ce roman m’a permis d’en apprendre plus sur le dur métier de marin. Les descriptions sont tellement précises que parfois on aimerait que l’auteure raccourcisse un peu. J’ai eu un peu de peine à m’y retrouver parmi les personnages car ils ont tous des surnoms et l’auteure ne les appellent pas forcément toujours pareil. J’ai aimé le caractère de l’héroïne du roman même si parfois je la trouve un peu bornée quand il s’agit de continuer à travailler alors qu’elle est malade ou blessée. La partie romance est bien menée et m’a bien plu, même si j’aurais préféré qu’elle soit encore plus étoffée. J’ai passé tout de même un bon moment de lecture car ce livre m’a vraiment fait voyager 🙂

Ma note: ♥♥♥

 

Méthode 15-33 – Shannon Kirk

methode-15-33

Nombre de pages: 289 pages

Editeur: Denoël

Date de parution (dans cette édition): 11 février 2016

Résumé:

Imaginez une jeune fille de 16 ans, enceinte et vulnérable, que l’on vient d’arracher de force à la douceur de son foyer pour la jeter dans une camionnette crasseuse. Elle est seule, terrifiée… Maintenant, imaginez une jeune fille de 16 ans, enceinte et manipulatrice de génie, que l’on vient de jeter à l’arrière d’une camionnette crasseuse. Dès les premières minutes de son enlèvement, elle se focalise avec calme et détermination sur deux choses : sauver l’enfant qu’elle porte et se venger. Méthodique et calculatrice, elle met au point un plan à l’organisation quasi scientifique où rien n’est laissé au hasard. Sa volonté de fer et son ingéniosité seront ses meilleures armes contre la brutalité de ses oppresseurs et il ne lui restera alors plus qu’à attendre le moment idéal pour lancer son attaque.

Mon avis:

Il y a eu un tel battage médiatique autour de ce livre que je dois dire que j’en attendais beaucoup. Trop, peut-être ? L’héroïne, une ado de 16 ans enceinte et surdouée, est un peu trop sûre d’elle-même à mon goût et sait déjà qu’elle va s’en sortir car ses tortionnaires sont « trop benêts ». Bref elle se sent toujours supérieure ce qui  m’a un peu gonflée (même si c’est vrai que c’est une surdouée) j’ai trouvé que l’intrigue était un peu bâclée car pas assez développée et un peu rapide. Certaines scènes sont un peu tirées par les cheveux! Un livre tout de même agréable à lire – le style est entraînant, on n’a plus envie de le lâcher! –  mais pas autant que je l’aurais voulu!

Ma note: ♥♥♥

 

Nos âmes jumelles – Samantha Bailly

nos-ames-jumelles

Nombre de pages: 311 pages

Editeur: Rageot

Date de parution (dans cette édition): 27 mai 2015

Résumé:

L’une est blonde, l’autre brune. L’une solaire et populaire, l’autre timide et solitaire. Sonia dite Yuna écrit pour une association, Trames, qui publie un fanzine. Elle y rencontre Lou-Tiamat, qui s’affirme dans l’art du dessin suite au divorce brutal de ses parents. Leur amitié virtuelle se double d’échanges sur leurs créations et leur vie affective. Jusqu’au jour où les deux jeunes filles se rencontrent un week-end autour d’un projet…

Mon avis:

Là encore nous avons un livre dont j’avais entendu le plus grand bien. J’ai été pour le moins déçue car il s’agit d’une histoire « classique » d’amitié 2.0 entre deux adolescentes que tout séparent aux premiers abords et qui en fait se ressemblent bien plus qu’on ne pourrait le penser. Le style est très moderne – pas mal de paragraphes sont sous format discussion Messenger ou e-mail – et le roman se lit très très vite. J’ai aimé le thème du livre (l’amitié, l’écriture et le dessin) par contre l’histoire en elle-même est trop simple, certains « mystères » sont trop vite et trop facilement résolus (les mails du mystérieux garçon) et je trouve que ça tombe un peu à plat. Je ne lirai pas la suite même si j’ai passé un moment sympa de lecture car la cible de lecteurs de cette duologie est vraiment les adolescents et cela fait un moment que je ne fais plus partie de ce groupe d’âge 😉

Ma note: ♥♥♥

 

Tout n’est pas perdu – Wendy Walker

tout-nest-pas-perdu

Nombre de pages: 341 pages

Editeur: Editions de Noyelles

Date de parution (dans cette édition): 12 mai 2016

Résumé:

Alan Forrester est thérapeute dans la petite ville cossue de Fairview, Connecticut. Il reçoit en consultation une jeune fille, Jenny Kramer, quinze ans, qui présente des troubles inquiétants.
Celle-ci a reçu un traitement post-traumatique afin d’effacer le souvenir d’une abominable agression dont elle a été victime quelques mois plus tôt. Mais si son esprit l’a oubliée, sa mémoire émotionnelle est bel et bien marquée.
Bientôt tous les acteurs de ce drame se succèdent dans le cabinet d’Alan, et lui confient leurs pensées les plus intimes, laissant tomber leur masque pour faire apparaître les fissures et les secrets de cette petite ville aux apparences si tranquilles.

Ce thriller, d’une puissance rare, plonge sans ménagement dans les méandres de la psyché humaine et laisse son lecteur pantelant. Entre une jeune fille qui n’a plus pour seul recours que ses émotions et une famille qui se déchire, tiraillée entre obsession de la justice et besoin de se reconstruire, cette intrigue à tiroirs qui fascine par sa profondeur explore le poids de la mémoire et les mécanismes de la manipulation psychologique.

Mon avis:

Une adolescente est victime d’un viol lors d’une fête entre amis et ses parents prennent la décision de lui faire prendre un traitement qui lui permettra d’effacer de sa mémoire tout ce qui a trait à ce drame afin qu’elle puisse se reconstruire. On suit donc la jeune femme mais également son psychologue, sa mère et son père (qui consultent ce même psychologue) et plus on avance dans le récit, entre les mensonges des uns et des autres et les faux-semblants et plus on touche du doigt ce qui s’est réellement passé .. il ne manque plus que des bribes de ce qui lui est arrivé reviennent à la jeune femme pour que le vernis craque et que certaines vérités remontent à la surface… Un roman qui m’a tenue en haleine du début à la fin, sans temps mort, avec une fin qui n’était vraiment pas téléphonée ! Je le recommande vraiment 🙂

Ma note: ♥♥♥♥

Et voilà, c’est tout pour mes lectures du mois de septembre !!

Je dois encore vous écrire mon bilan du mois d’octobre, mais j’ai lu 7 livres durant ce mois-ci du coup cela me prendra peut-être un peu plus de temps …

Et vous, qu’avez-vous lu dernièrement ? Quels sont vos derniers coups de coeur ?

Bisous !

[vidéo] Bookhaul à la Fnac de Strasbourg – mars 2016

Coucou tout le monde !

Je reviens aujourd’hui pour vous poster ma vidéo sur mes achats livres-mangas-comics effectués fin mars 2016 lors d’un court séjour à Strasbourg !

Comme les prix sont bien plus bas qu’en Suisse j’en ai profité pour me prendre quelques livres qui me faisaient envie 🙂

Livres présentés :

– coffret Orange avec tome 5
– One man punch tome 2
– Super Mario tome 9
– Fairy Tail tome 50 avec 50 cartes postales
– Maliki tome 2 – l’esprit empoisonné
– Dofus tome 1 Les vents d’émeraude
– Dofus tome 3 Les larmes turquoises
– Harley Quinn tomes 1 et 2
– Coiffures trop belles pour cheveux rebelles de Marion Blush
– Je m’appelle Radar de Reif Larsen
– Paranoia de Mélissa Bellevigne
– L’exception de Audur Ava Olafsdottir
– La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan
– Et je danse aussi d’Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat

Et vous, vous avez acheté des livres récemment ? bisous !

Bilan de mes lectures du mois de janvier 2016

Hello tout le monde !

Voici comme chaque mois le bilan de mes lectures du mois précédent !

Les résumés ont été pris sur Amazon ou sur Babelio.

Livres lus durant le mois : 5

 

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

Le jeu de l’ange – Carlos Ruiz Zafon

le jeu de l'ange

Nombre de pages: 537 pages

Editeur: Editions de Noyelles

Date de parution: 20 août 2009

Résumé:

Barcelone, années 1920. David Martin, dix-sept ans, travaille au journal La Voie de l’Industrie. Son existence bascule un soir de crise au journal : il faut trouver de toute urgence un remplaçant au feuilletoniste dominical. Sur les conseils de Pedro Vidal, chroniqueur à ses heures, David est choisi. Son feuilleton rencontre un immense succès et, pour la première fois, David est payé pour ce qu’il aime le plus au monde : écrire. En plein succès, David accepte l’offre de deux éditeurs peu scrupuleux : produire à un rythme effréné des feuilletons sous pseudonyme. Mais après quelques années, à bout de force, David va renoncer. Ses éditeurs lui accordent alors neuf mois pour écrire son propre roman. Celui-ci, boudé par la critique et sabordé par les éditeurs, est un échec. David est d’autant plus désespéré que la jeune fille dont il est amoureux depuis toujours – et à laquelle le livre est secrètement dédié – va épouser Pedro Vidal. Son ami libraire, Sempere, choisit ce moment pour l’emmener au Cimetière des livres oubliés, où David dépose le sien. Puis arrive une offre extraordinaire : un éditeur parisien, Corelli, lui propose, moyennant cent mille francs, une fortune, de créer un texte fondateur, sorte de nouvelle Bible,  » une histoire pour laquelle les hommes seraient capables de vivre et de mourir, de tuer et d’être tués, d’offrir leur âme « . Du jour où il accepte ce contrat, une étrange mécanique du meurtre se met en place autour de David. En vendant sa liberté d’écrivain, aurait-il vendu son âme au diable ? Épouvanté et fasciné, David se lance dans une enquête sur ce curieux éditeur, dont les pouvoirs semblent transcender le temps et l’espace.

Mon avis:

Cela faisait longtemps que ce livre était dans ma pile à lire ! J’ai retrouvé avec plaisir la plume de Carlos Ruiz Zafon et son univers oscillant entre le fantastique et le thriller. Comme son dernier livre m’avait beaucoup déçue (le prisonnier du ciel sauf erreur), j’avais un peu peur d’être également déçue par celui-ci … et bien pas du tout ! L’histoire est passionnante, les personnages attachants et les événements s’enchaînent tellement vite qu’on ne s’ennuie pas une seconde !

Ma note: ♥♥♥♥

 

Le secret de la pierre occulte (tome 1) – Artur Balder

le secret de la pierre occulte

Nombre de pages: 575 pages

Editeur: Albin Michel collection Wiz

Date de parution: 3 septembre 2008

Résumé:

Un crime dans une abbaye. Un secret gardé depuis des siècles. Un jeune alchimiste qui peut changer l’histoire.

Angleterre, 1099. Le corps sans vie de frère Gaufrey est retrouvé en plein coeur de la cathédrale de Westminster. Le jeune apprenti Idruk Maiflower, possédant le don inné de l’alchimie, vient d’être accepté dans la prestigieuse confrérie de Wilton. Ces deux événements que rien ne semble lier vont pourtant changer le destin d’Idruk. Le redoutable Inquisiteur suprême, Lord Malkmus de Mordred, le traque sans relâche, forçant le jeune alchimiste à fuir son village. Quel sombre dessein poursuit cet homme qui cache son visage derrière un masque ? Placé sous la protection du puissant ordre du Lion Rouge, Idruk devra le découvrir avant que le chaos n’engloutisse le royaume…

Mon avis:

L’ambiance de ce roman est assez sombre et l’intrigue aurait pu être vraiment intéressante si l’auteur n’avait pas tout compliqué et j’ai parfois perdu le fil à certains moments. J’ai également regretté le fait que certaines parties du livres sont un peu (beaucoup) pompées de Harry Potter. La plus grosse blague a été que malgré le fait qu’il n’y avait aucune mention de tome 1 sur la couverture, le roman ne se finit pas et la suite n’a jamais été traduite en Français….. vous imaginez ma déception ! Lire 575 pages pour finalement n’avoir aucune chance de savoir la suite … De plus, je ne trouve pas vraiment que ce livre mérite d’être sous jeunesse… je l’ai trouvé dans l’ensemble assez ardu et il me semblerait plus adapté pour des jeunes adultes. Le personnage principal est un peu trop « téméraire » à mon goût et change pas mal de caractère au fil du récit… ce roman m’a laissé un goût un peu amer même s’il n’étais pas vraiment mauvais.

Ma note: ♥♥

 

Tant que nous sommes vivants – Anne-Laure Baudoux

tant que nous sommes vivants

Nombre de pages: 298 pages

Editeur: Gallimard jeunesse

Date de parution: 25 septembre 2014

Résumé:

Bo et Hama travaillent dans la même usine. Elle est ouvrière de jour, lui, forgeron la nuit. Dès le premier regard, ils tombent follement amoureux. Un matin, une catastrophe survient et ils doivent fuir la ville dévastée. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers les territoires inconnus… Mais quand l’ombre a pris la place de la lumière, l’amour suffit-il à nous garder vivants ?

Mon avis:

J’ai adoré cette fable des temps modernes et cette belle histoire d’amour entre les deux protagonistes de l’histoire … Ce roman m’a vraiment fait « voyager » et j’avais à chaque fois hâte de retrouver les mots de l’auteur. Je le recommande pour toutes les personnes qui aiment les histoires d’amour et les ambiances oniriques.

Ma note: ♥♥♥♥

 

Un amour impossible – Christine Angot

un amour possible

Nombre de pages: 217 pages

Editeur: Flammarion

Date de parution: 19 août 2015

Résumé:

Pierre et Rachel vivent une liaison courte mais intense à Châteauroux à la fin des années 1950. Pierre, érudit, issu d’une famille bourgeoise, fascine Rachel, employée à la Sécurité sociale. Il refuse de l’épouser, mais ils font un enfant. L’amour maternel devient pour Rachel et Christine le socle d’une vie heureuse. Pierre voit sa fille épisodiquement. Des années plus tard, Rachel apprend qu’il la viole. Le choc est immense. Un sentiment de culpabilité s’immisce progressivement entre la mère et la fille. Christine Angot entreprend ici de mettre à nu une relation des plus complexes, entre amour inconditionnel pour la mère et ressentiment, dépeignant sans concession une guerre sociale amoureuse et le parcours d’une femme, détruite par son péché originel : la passion vouée à l’homme qui aura finalement anéanti tous les repères qu’elle s’était construits.

Mon avis:

Un récit qui fait un peu froid dans le dos, on y suit Christine Angot lors de son enfance puis adolescence, avec un père absent (il vient d’une famille riche et n’avait pas voulu épouser la mère de l’auteure car elle venait d’une famille trop pauvre) qui tout d’un coup veut d’occuper de sa fille chérie. Au début, comme elle avait toujours idéalisé ce père qu’elle ne connaissait presque pas, elle le met sur un pied d’estal (il a des bonnes manières et beaucoup de culture) et commence à critiquer sa mère et lui reprocher un tas de choses alors que celle-ci a toujours fait tout ce qu’elle pouvait pour qu’elles s’en sortent et a toujours travaillé dur pour que sa fille ne manque jamais de rien. Et pourtant, malgré les apparences, un malaise subsiste… l’image parfaite du père finit par se craqueler pour finir en miettes. Un livre dur mais que je vous recommande si la vie de Christine Angot vous intéresse. Personnellement je n’ai pas vraiment aimé la façon d’écrire de l’auteure, un peu comme cela vient. On sent que les phrases ne sont pas vraiment « construites », je ne sais pas comment l’expliquer !

Ma note: ♥♥

 

Ca peut pas rater ! – Gilles Legardinier

ca peut pas rater

Nombre de pages: 422 pages

Editeur: Fleuve

Date de parution: 2 octobre 2014

Résumé:

– J’en ai ras le bol des mecs. Vous me gonflez ! J’en ai plus qu’assez de vos sales coups ! C’est votre tour de souffrir ! Ma voix résonne dans tout le quartier. Et là, trempée, titubante, épuisée, je prends une décision sur laquelle je jure de ne jamais revenir : je ne vais plus rien leur passer. On remet les compteurs à zéro. On renverse la vapeur. Je vais faire payer ce fumier. Chaque joueur doit vous donner mille baffes. Je vais me venger de tout. Puisque aucun bonheur ne descendra d’un ciel illusoire, je suis prête à aller chercher le peu qui me revient jusqu’au fond des enfers. La gentille Marie est morte, noyée de chagrin. À présent, c’est la méchante Marie qui est aux commandes. À partir de maintenant, je renvoie les ascenseurs et je rends la monnaie de toutes les pièces. Les chiens de ma chienne sont nés et il y en aura pour tout le monde. La vengeance est un plat qui se mange froid et je suis surgelée. La rage m’étouffe, la haine me consume.

Mon avis:

Au début du roman je me suis dit « oulà c’est vraiment super mal écrit! » puis, au fur et à mesure du récit j’ai vraiment accroché et j’ai commencé à vraiment bien aimer les personnages (surtout les personnages masculins) car le personnage principal m’a vraiment énervée à certains moments (surtout lors du vol d’un certain petit animal …) de par ses réactions un peu excessives. La fin du roman m’a vraiment beaucoup plu, j’ai adoré la conclusion de l’histoire 🙂 Il s’agit vraiment d’un roman « feel good » et je pense que cette histoire en fera rêver plus d’une 🙂

Ma note: ♥♥♥♥

et voilà c’est tout pour mes lectures (romans) du mois de janvier 2016 !

Dites-moi ce que vous avez lu dernièrement et également si vous aimeriez que je vous parle également des bds/mangas que je lis ?

Bonne soirée, bisous !

Bilan de mes lectures des mois de novembre et décembre 2015

Hello tout le monde !

Tout d’abord je voulais vous souhaiter à toutes et tous une excellente année 2016 🙂 j’espère que celle-ci a bien commencé pour vous 🙂

Voici enfin le bilan de mes lectures des mois de novembre et décembre 2015. Comme j’ai très peu lu durant le mois de décembre, je me suis permis de tout mettre ensemble !

Les résumés ont été pris sur Amazon.

Livres lus durant le mois de novembre : 5

Livres lus durant le mois de décembre : 3

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

Nos étoiles ont filé – Anne-Marie Revol

nos étoiles ont filé

Nombre de pages: 345 pages

Editeur: J’ai lu

Date de parution: 1er octobre 2011

Résumé:

« Mes étoiles filantes, C’est étrange… Dans le vocabulaire courant, quand on perd son père, sa mère ou ses deux parents, on dit qu’on est « orphelin » Quand on perd sa femme, on dit qu’on est « veuf » Ou « veuve », quand c’est son époux. En revanche, quand on perd ses enfants, on ne dit rien. Il n’y a pas de mot pour désigner cet état. »

Mon avis:

Ce livre m’a bouleversée. Etant moi-même maman depuis cet été, comment ne pas se mettre à la place de cette maman qui perd tragiquement ses deux filles dans un incendie. Et en même temps, même si l’horreur l’a frappée, elle décide de continuer à vivre, avec son mari (avec qui par chance tout va bien) et de garder la tête hors de l’eau. Ce récit, écrit sous forme de lettres adressées à ses filles, nous permet de la suivre durant l’année qui suit ce drame et de comprendre comment elle arrive à s’en sortir. Une histoire vraie magnifique même si tragique, un vrai chant d’espoir dans l’innommable.

Ma note: ♥♥♥♥

 

Les anges sont de mauvais poils – Felicity Atcock tome 3 – Sophie Jomain

les anges sont de mauvais poil

Nombre de pages: 325 pages

Editeur: Rebelle

Date de parution: 25 octobre 2013

Résumé:

La fièvre du samedi soir a brûlé et mon jardin se retrouve une nouvelle fois envahi par les vampires. J’aurais dû savoir que j’allais au-devant de sacrés ennuis en acceptant de les héberger. Ma stupidité me perdra, me voilà encore plongée dans une histoire que j’aurais préféré éviter. Ce coup-ci, ce sont les changelings qui me tournent autour et ils ne sont pas de très bon poil. En ajoutant deux ou trois fées au décor, un fiancé mégalo et un lycan sexy à mourir, c’est l’explosion assurée. Il n’y a pas à dire, je suis un authentique aimant à problèmes.

Mon avis:

J’ai apprécié retrouver Felicity dans ce 3ème tome, elle a gagné en maturité. J’ai beaucoup aimé le personnage de Phil et le mystère qui s’en dégage. En même temps, il représente le mec idéal parmi les machos présents dans le roman ! la fin du livre m’a tellement laissée sur le cul (désolée pour l’expression mais c’est vraiment ça), que j’ai enchaîné directement avec le tome 4 !

Ma note: ♥♥♥

 

Les anges sont sans merci – Felicity Atcock tome 4 – Sophie Jomain

les anges sont sans merci

Nombre de pages: 295 pages

Editeur: Rebelle

Date de parution: 14 octobre 2014

Résumé:

Des fées sorties de nulle part sont responsables du plus grand drame de ma vie. Elles m’ont mise K.O., ça, c’est certain, mais il ne sera pas dit que je me suis laissé marcher sur les pieds. Car s’il y a bien un truc qu’il ne faut jamais faire sous peine de représailles, c’est voler à une femme ce qu’elle a de plus cher. Alors c’est vrai que je n’ai pas vraiment le profil de la grande méchante, mais je suis quand même prête à leur botter l’arrière-train, même si pour ça je dois d’abord faire face à ce que je redoutais le plus : la trahison.

Mon avis:

Là encore, il s’en passe des choses ! Entre Stan, Phil et Terrence, le coeur de Felicity balance mais elle est moins agaçante que dans les deux premiers tomes. ça serait vous spoiler de vous raconter plus l’histoire donc je m’arrête là mais j’ai hâte de lire le tome 5 qui vient de sortir et qui est déjà dans ma pàl 😉

Ma note: ♥♥♥

 

Nous les menteurs – E. Lockhart

nous les menteurs

Nombre de pages: 273 pages

Editeur: Gallimard Jeunesse

Date de parution: 4 mai 2015

Résumé:

Une famille belle et distinguée. L’été. Une île privée. Le grand amour. Une ado brisée. Quatre adolescents à l’amitié indéfectible, les Menteurs. Un accident. Un secret. La vérité.

Mon avis:

J’ai été assez déçue par ce roman qui, même s’il est très bien écrit, à une fin téléphonée. En effet, si comme moi vous lisez beaucoup de thrillers (je pense notamment aux Camilla Läckberg) vous aurez vite deviné le pourquoi du comment. Donc un final sans grande surprise pour une lecture néanmoins agréable mais dont le public ciblé est bien les adolescents. (oui je sais c’est du jeunesse :P)

Ma note: ♥♥

 

The Revolution of Ivy – Amy Engel

the revolution of ivy

Nombre de pages: 322 pages

Editeur: Lumen

Date de parution: 4 novembre 2015

Résumé:

Condamnée à l’exil pour ses crimes, Ivy se retrouve seule au-delà de la barrière qui protège les siens d’un monde hostile, dévasté par l’arme atomique des décennies plus tôt. Trahie par sa famille, abandonnée par Bishop, elle doit quitter Westfall et s’enfonce dans la nature sauvage et découvre qu’elle est habitée. Cette année, mon tour est venu. Mais la ville où elle est née se tord dans les convulsions d’un coup d’État, et le chaos ne tarde pas à régner. C’est un Bishop différent qui débarque dans le camp où Ivy s’est réfugiée, un Bishop qui a découvert, entretemps, plus d’une vérité. Il est temps pour la jeune fille de décider ce qu’elle compte faire : se venger ou… faire la révolution ? Le deuxième et dernier tome de la série The Book of Ivy clôt une saga dystopique où survie en milieu hostile, complots meurtrier et manipulations politiques se mettent en travers du chemin d’un duo à l’alchimie saisissante. Découvrez l’aventure finale d’Ivy, assassin devenue survivante !

Mon avis:

J’avais tellement hâte de continuer et terminer cette saga en deux tomes que dès que je l’ai acheté je l’ai lu directement ! et c’est assez rare pour le préciser… J’ai beaucoup aimé cette suite et fin même si j’ai trouvé la première partie du roman (dans la forêt puis le camp) un peu longue. Par contre, dès que Bishop revient dans l’histoire (au presque 3 tiers du livre quand même, je n’en pouvais plus d’attendre!) je trouve que les événements s’enchaînent à une vitesse folle. De plus, j’ai trouvé la fin un peu précipitée, comme si l’auteure avait envie de tout boucler hyper rapidement. J’ai trouvé aussi que la façon dont les choses se terminent est un peu « facile » dans le sens où « tout est bien qui finit bien ou presque » (sans vous spoiler). Cependant, j’ai passé un très bon moment de lecture et je ne peux que vous recommander ce dyptique !

Ma note: ♥♥♥♥

 

La singulière tristesse du gâteau au citron – Aimee Bender

la singulière tristesse du gâteau au citron

Nombre de pages: 331 pages

Editeur: Points

Date de parution: 6 février 2014

Résumé:

Le jour de ses 9 ans, Rose mord avec délice dans son gâteau d’anniversaire. S’ensuit une incroyable révélation : elle ressent précisément le mal-être éprouvé par sa mère en le préparant. Car, dans sa famille, chacun dispose d’un pouvoir unique, qu’il doit taire ; pour ces super-héros du quotidien, ce don est un fardeau. Comment supporter le monde quand la moindre bouchée provoque un séisme intérieur ?

Mon avis:

Ce livre était dans mon top 10 des livres que je voulais sortir de ma pàl au mois de décembre. Et bien quelle déception ! l’histoire est sympathique mais traîne en longueur. En fin de compte il ne se passe pas grand chose avec ces « super-héros du quotidien » (comme le dit le résumé). Du coup, même si le roman ne faisait que 331 pages, j’ai fait assez long pour le lire car je me suis un peu ennuyée. C’est dommage car le thème aurait pu être mieux traité !

Ma note: ♥♥

 

Les Outrepasseurs, tome 2 : la reine des neiges – Cindy Van Wilder

les outrepasseurs tome 2 la reine des neiges

Nombre de pages: 364 pages

Editeur: Gulfstream

Date de parution: 4 septembre 2014

Résumé:

Les Outrepasseurs viennent enfin de capturer la dernière fée libre, Snezhkaïa, la Reine des Neiges. Ils ignorent qu’ils viennent de déclencher une malédiction qui risque de les anéantir. Peter, qui supporte de moins en moins de se plier à la volonté de Noble, tente de retrouver le Chasseur pour mettre fin à cette lutte séculaire…

Mon avis:

J’avais bien aimé le premier tome de cette saga même si ce n’était pas un coup de coeur car j’avais trouvé long la mise en place des personnages et de l’histoire (le premier tome raconte en fait comment les Outrepasseurs sont devenus ce qu’ils sont). Ici on retrouve donc Peter, quelques années après son intégration forcée au sein de cette communauté et qui s’y sent de moins en moins à sa place. En effet, il ne supporte plus que Noble fasse la loi et fasse enfermer et/ou torturer les fé(e)s. Cependant, le retour du chasseur et l’arrivée de la Reine des Neiges pourraient bien changer la donne !

Ma note: ♥♥♥♥

 

La mer en hiver – Susanna Kearsley

la mer en hiver

Nombre de pages: 455 pages

Editeur: Charleston

Date de parution: 9 octobre 2015

Résumé:

Printemps 1708, une flotte jacobite de soldats français et écossais échoue à faire revenir James Stewart, le roi exilé, sur ses terres d’Écosse afin de réclamer sa couronne.

De nos jours, Carrie McClelland s’inspire de cet épisode historique dans son nouveau roman. Installée aux abords du château de Slains, au coeur d’un paysage écossais désolé et magnifique, elle crée une héroïne portant le nom d’une de ses ancêtres, Sophia, et commence à écrire.

Mais elle se rend compte que ses mots acquièrent une vie propre et que les lignes entre fiction et faits historiques se brouillent de plus en plus. Tandis que les souvenirs de Sophia attirent Carrie encore plus au coeur de l’intrigue de 1708, elle découvre une histoire d’amour fascinante, oubliée avec le temps. Après trois cents ans, le secret de Sophia doit être révélé…

Mon avis:

J’ai eu un peu de peine au début à me plonger dans cette histoire mais ensuite quelle épopée ! J’ai adoré le fait que nous passons du passé au présent entre Carrie, de nos jours, qui écrit un roman historique (un peu romancé) qui raconte la débâcle qu’a été la tentative de reprise de ses terres par le roi James Stewart. Il y aura bien évidemment une (même deux) histoires d’amour et que dire sinon que vous le savez peut-être, mais j’adore les romans historiques (ou romancés) avec un fond de romance 🙂 Une très belle histoire, qui m’a surprise à la fin, un vrai beau roman qui fait rêver, parfait pour la saison froide, à lire au coin du feu 🙂

Ma note: ♥♥♥♥

Et voilà, c’est tout pour mes lectures de ces deux derniers mois, je suis en train de vous préparer un top/flop 2015, j’espère que cela vous intéressera !

Et vous, qu’avez-vous lu dernièrement ?

bisous !

Cold Winter Challenge 2015 [lecture]

Salut tout le monde !

Je reviens aujourd’hui pour vous faire part des livres que j’ai décidé de lire dans le cadre du Cold Winter Challenge 2015 organisé cette année par Antonine de la chaîne Booktube Chocolate Readers et Margaud de la chaîne Margaud Liseuse 🙂

Vous pouvez d’ailleurs trouver toutes les infos utiles sur ce challenge sur la page facebook dédiée :  https://www.facebook.com/events/786725481450855/

C’est la première fois que je me lance dans un challenge livre mais celui-ci me semble assez facilement réalisable, car il s’agit de lire 3 livres (minimum) correspondants aux critères donnés par les organisatrices. Bien sûr, on peut également lire plus de livres si cela nous fait plaisir ! Le challenge commence aujourd’hui (1er décembre 2015) et dure jusqu’au 29 février 2016 soit comme vous l’aurez compris durant toute la période hivernale.

Voici les deux menus concoctés par Antonine et Margaud :

Menu d’Antonine « Magie en hiver », votre menu sera composé de :
– Un conte/une nouvelle
– Un roman avec une couverture hivernale
– Une histoire d’amour

Menu de Margaud « Noël scintillant », votre menu sera composé de :
– Une réécriture de conte
– Une histoire prenant place à Noël
– Un roman dont le titre contient le mot hiver/neige/glace

Margaud a dit dans sa vidéo sur le sujet que l’on pouvait mixer les deux listes si cela nous arrangeait, alors voici les livres que j’ai choisi de lire :

IMG_9407

Une histoire d’amour

Tant que nous sommes vivants d’Anne-Laure Bondoux

IMG_9410

Un roman avec une couverture hivernale

Un bûcher sous la neige de Susan Fletcher

IMG_9408

Un roman dont le titre contient le mot hiver/neige/glace

Les fiancés de l’hiver de Christelle Dabos – La passe-miroir livre 1

La reine des neiges de Cindy Van Wilder – Les Outrepasseurs tome 2

La mer en hiver de Susanna Kearsley

J’espère réussir ce challenge ! mais étant donné que je n’ai choisi que 5 livres, je pense que cela sera assez facile 🙂

Et vous, participez-vous à ce challenge ou à un autre ? Auriez-vous préféré que je vous fasse ma sélection en vidéo ? Dites-moi tout 🙂

bisous !

Bilan de mes lectures du mois d’octobre 2015

Hello tout le monde !

Voici enfin le bilan sur mes lectures du mois d’octobre 2015 !

Les résumés ainsi que les images ont été pris sur Amazon.

Livres lus durant le mois : 6

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

La mère parfaite est une mytho – Virginie Duplessy

la mère parfaite est une mytho

Nombre de pages: 234 pages

Editeur: de l’opportun

Date de parution: 21 mai 2015

Résumé:

La vérité va enfin éclater : la mère parfaite n’existe pas, c’est The mytho ! Voilà de quoi déculpabiliser toutes les mamans et les rassurer avec humour. Entre trucs et astuces pour femme débordée, dénonciations jubilatoires des mères-modèles exaspérantes, questions taboues et clins d’oeil de nanas – qui parleront à plus d’une -, Virginie Duplessy nous offre à toutes (et à tous !) un manuel salvateur qui donne le sourire. Biberons, belle-mère, petits pots, accouchement, crèche, mari, anniversaires, jouets, sexe, épilation, poussette… tout y passe ! La mère normale contre-attaque sans langue de bois, mais toujours avec beaucoup d’humour et de tendresse. La mère parfaite n’existe pas et… c’est tant mieux

Mon avis:

Un petit livre rigolo à lire sans se prendre la tête. Je ne me suis pas retrouvée dans la plupart des situations mais j’ai quand même souri pas mal de fois en lisant certains passages. Je le recommande si vous aimez les livres genre « la femme parfaite est une connasse » etc.

Ma note: ♥♥

 

L’architecte du sultan – Elif Shafak

l'architecte du sultan

Nombre de pages: 452 pages

Editeur: Flammarion

Date de parution: 22 avril 2015

Résumé:

Istanbul, XVIe siècle. Le jeune Jahan débarque dans cette ville inconnue avec pour seul compagnon un magnifique éléphant blanc qu’il est chargé d’offrir au sultan Soliman le Magnifique. En chemin, il rencontrera des courtisans trompeurs et des faux amis, des gitans, des dompteurs d’animaux ainsi que la belle et espiègle Mihrimah. Il attirera bientôt l’attention de l’architecte royal, Sinan : une rencontre fortuite qui va changer le cours de son existence. Au coeur de l’Empire ottoman, quand Istanbul était le centre grouillant de la civilisation, L’architecte du sultan est un conte magique où l’on découvre le destin extraordinaire d’un garçon aux origines modestes qui se verra élevé au plus haut rang de la cour. «C’est le roman le plus ambitieux qu’ait écrit Elif Shafak jusqu’à présent, et le meilleur.» The Independent «Elif Shafak peint le merveilleux tableau d’une ville grouillant de secrets, d’intrigues politiques et de liaisons amoureuses.» The Daily Times

Mon avis:

Une plongée dans un univers que je ne connaissais que très peu et qui m’a passionnée ! Intrigues à la cour, amours impossibles, trahisons, amitiés, tout est là pour faire de ce roman un super page-turner. Le personnage de Jahan est très attachant, j’ai aimé son caractère et son amour pour « son » éléphant. Les personnages secondaires sont très sympathiques également (les gitans, etc.) et les décors très bien décrits. Bref, j’ai beaucoup aimé ce livre !

Ma note: ♥♥♥♥

 

Pamphlet contre un vampire – Sophie Jomain

pamphlet contre un vampire

Nombre de pages: 431 pages

Editeur: France Loisirs

Date de parution: 20 décembre 2012

Résumé:

S’il y a bien un truc qui m’agace, ce sont les romans à l’eau de rose sauce vampire. Mais qu’ont-elles, à la fin, ces amoureuses de Dracula d’opérette ? Ça ne tourne vraiment pas rond chez elles et ça commence à bien faire ; il est grand temps de rétablir la vérité : les vampires n’existent pas. Comment ça, « et s’ils existent ? » ? Eh bien, s’ils existent, je vais m’occuper de leur refaire le portrait, ça changera ! Je vais jeter sur mon blog un pamphlet ; un pamphlet contre les vampires. Et si, par le plus grand des hasards, un certain Hugo Rivoire un garçon aussi mignon qu’effrayant décide de me faire fermer mon clapet, il trouvera à qui parler ! Parfaitement ! Sauf que mon petit doigt me dit que je risque de le regretter…

Mon avis:

Grande fan du travail de Sophie Jomain (j’avais adoré la saga les étoiles de Noss Head), quand ma maman m’a pris ce livre à la bibliothèque j’étais super heureuse. Cependant, je l’ai vraiment trouvé en-dessous de ce qu’elle a pu écrire ensuite (je crois d’ailleurs qu’il s’agit là de son premier roman). Certains dialogues sonnent creux, les personnages n’ont aucune profondeur, je n’ai vraiment pas réussi à m’identifier à l’héroïne… bref, un petit roman sympa mais dont (c’est dire) je ne me souviens déjà presque plus.

Ma note: ♥♥

 

Puzzle – Franck Thilliez

puzzle

Nombre de pages: 430 pages

Editeur: Fleuve Noir

Date de parution: 3 octobre 2013

Résumé:

Ilan et Chloé, deux jeunes gens spécialistes des chasses au trésor ont rêvé des années durant de participer à la partie ultime, d’un jeu mystérieux dont on ne connaît pas les règles, dont on ne connaît pas l’entrée, et dont on ne sait même pas s’il existe. Mais dont on connaît le nom : Paranoïa. Lorsqu’un an après leur rupture Chloé réapparaît dans la vie d’Illan en lui annonçant qu’elle sait comment jouer, ce dernier a totalement rompu avec l’univers des jeux, et vit isolé dans la maison de ses parents disparus en mer. Officiellement morts, mais Ilan est persuadé qu’ils ont été enlevés à cause de leurs recherches scientifiques. Après avoir refusé l’aventure, Illan cède alors que Chloé lui fait part de la rumeur : le gagnant remporterait 300 000 euros. Après un premier jeu de pistes dans Paris, les deux amis sont enfin sélectionnés. C’est alors qu’ils découvrent la règle numéro 1 : « Quoiqu’il arrive, rien de ce que vous allez vivre n’est la réalité. Il s’agit d’un jeu. », rapidement suivie, à leur arrivée sur les lieux du jeu – un gigantesque bâtiment isolé en pleine montagne appelé Complexe psychiatrique de Swanessong – de la règle numéro 2 : « L’un d’entre vous va mourir. » Quand les joueurs découvrent le premier cadavre, quand Illan retrouve dans le jeu des informations liées à la disparition de ses parents, la distinction entre le jeu et la réalité est de plus en plus difficile à faire… Et Paranoia peut alors réellement commencer…

Mon avis:

J’ai aimé l’ambiance à la « shutter island » qui émane de ce roman. Cependant, j’ai très vite compris de quoi il retournait et d’ailleurs si vous avez lu le livre dont j’ai cité le nom juste avant (ou vu le film), je pense que vous n’aurez comme moi pas besoin d’aller jusqu’à la fin du livre pour comprendre la vérité. J’ai quand même passé un bon moment de lecture, Franck Thilliez sait instiller un sentiment d’urgence dans ses romans ce qui fait qu’on ne peut pas la lâcher avant la fin 🙂 D’ailleurs, si vous vous posez la question, les pièces de puzzle en début de chaque chapitre forment une image si on les assemble toutes et cela nous « spoile » sur le dénouement …

Ma note: ♥♥♥

 

L’ombre de Gray Mountain – Josh Grisham

l'ombre de gray mountain

Nombre de pages: 477 pages

Editeur: JC Lattès

Date de parution: 25 mars 2015

Résumé:

Nous sommes en 2008. La carrière de Samantha Kofer dans un grand cabinet d’avocats de Wall Street est sur des rails dorés… Mais la récession frappe soudain. La jeune femme se retrouve du jour au lendemain au bas de l’échelle, limogée, raccompagnée vers la sortie, quasiment jetée dehors par une escorte de vigiles. Samantha a toutefois de la « chance » dans son malheur ; un cadeau de ses supérieurs : si elle accepte de travailler gratuitement pendant un an dans un centre d’aide juridique, elle pourra peut-être réintégrer sa place au cabinet.
En quelques jours, Samantha quitte donc Manhattan pour s’installer à Brady, en Virginie, une bourgade de deux mille deux cents âmes au coeur des Appalaches, un recoin du monde où elle n’aurait jamais pensé mettre les pieds. Mattie Wyatt, une figure éminente de Brady et directrice du centre juridique va lui montrer comment aider « les vrais gens ayant de vrais problèmes ». Pour la première fois dans sa carrière d’avocate, Samantha va préparer un procès, connaître la violence des salles d’audience, se faire réprimander par un juge, recevoir des menaces de la part de gens qui n’apprécient guère qu’une avocate de New York mette son nez dans leurs affaires. Elle va apprendre également que Brady, comme nombre de petites villes, cache de lourds secrets.
Ce nouveau travail va entraîner Samantha dans les eaux troubles et dangereuses de l’exploitation minière, une terra incognita où il n’y a ni lois, ni code du travail, ni respect des biens et des personnes. Deux camps s’opposent. La population s’entre-déchire. La montagne elle-même est en danger, attaquée de toutes parts par les sociétés de charbonnage. La violence est partout. Et, en quelques semaines, Samantha va se retrouver emportée dans un combat judiciaire dont l’issue sera fatale.

Mon avis:

De prime abord, le sujet n’avait pas vraiment l’air de m’intéresser (l’exploitation du charbon aux USA) mais je me suis vite prise au jeu et j’ai vraiment adoré en apprendre plus sur les techniques qu’ils utilisent pour « détruire » les montagnes. Je dois dire que ça m’a assez révoltée ! Comme à son habitude, John Grisham arrive à nous intéresser à n’importe quoi tant il connait bien son sujet sans pour autant nous noyer dans le flot d’informations. J’ai aimé les personnages qui sont tous très attachants. Je n’ai vraiment pas vu passer les 477 pages de ce roman !

Ma note: ♥♥♥♥

 

 

Amelia – Kimberly McCreight

amelia

Nombre de pages: 523 pages

Editeur: Cherche-Midi

Date de parution: 26 août 2015

Résumé:

À New York, Kate élève seule sa fille de 15 ans, Amelia. En dépit d’un rythme professionnel soutenu, elle parvient à être à l’écoute de cette adolescente intelligente et responsable, ouverte et bien dans sa peau. Très proches, elles n’ont pas de secrets l’une pour l’autre. C est en tout cas ce que croit Kate, jusqu’à ce matin d’octobre où elle reçoit un appel de l’école. On lui demande de venir de toute urgence. Lorsqu’elle arrive, Kate se retrouve face à une cohorte d’ambulances et de voitures de police. Elle ne reverra plus jamais sa fille. Amelia a sauté du toit de l’établissement.
Désespoir et incompréhension. Pourquoi une jeune fille en apparence si épanouie a-t-elle décidé de mettre fin à ses jours ? Rongée par le chagrin et la culpabilité, Kate tente d’accepter l’inacceptable… Mais un jour, elle reçoit un SMS anonyme qui remet tout en question : « Amelia n’a pas sauté. »
Obsédée par cette révélation, Kate s’immisce alors dans la vie privée de sa fille et réalise bientôt qu’elle ne la connaissait pas si bien qu’elle le pensait. À travers les SMS, les mails d Amelia, les réseaux sociaux, elle va tenter de reconstruire la vie de son enfant afin de comprendre qui elle était vraiment et ce qui l’a poussée à monter sur le toit ce jour-là. La réalité qui l’attend sera beaucoup plus sombre que tout ce qu elle avait pu imaginer.

Une vision singulière du malaise de l adolescence. Des personnages inoubliables. Un sens du suspense unique. Une critique dithyrambique. Ce premier roman de Kimberly McCreight est un chef-d uvre. Nicole Kidman en a acquis les droits d adaptation cinématographique pour un film produit par HBO.

Mon avis:

Un seul mot : wahoooo !! mon Dieu, ce livre a été vraiment un ascenseur émotionnel pour moi !! J’ai souri, pleuré, je me suis fâchée enfin bref, toute la palette émotionnelle y est passée ! Etant maman également, je ne peux qu’imaginer la douleur de cette mère (Kate) qui se bat pour connaitre et comprendre la vérité sur la mort de sa fille car à l’instar du sms qu’elle reçoit, elle est également persuadée que sa fille n’a pas sauté du toit de son école … mauvaises fréquentations, communautés secrètes, la vérité ira bien plus loin que ce qu’elle pouvait imaginer… J’ai aimé les personnages de ce roman et le fait que le roman soit entrecoupé de conversations SMS, profils Facebook, etc, pour remonter le fil du temps et assembler les pièces du puzzle. Cela m’a fait mal au coeur de voir la « descente aux enfers » d’Amelia, jeune fille pour qui tout allait bien avant de faire de mauvaises rencontres.

Ma note: ♥♥♥♥♥

Et voilà c’est tout pour mes lectures du mois d’octobre 2015 🙂

Mes lectures du mois de novembre suivront dans peu de temps…

Et vous, vous avez lu quoi le mois passé ?

bisous

Bilan de mes lectures du mois d’août 2015

Hello tout le monde !

Voici enfin le bilan sur mes lectures du mois d’août 2015 ! Comme vous pourrez le remarquer, j’ai lu pas mal de livres récents le mois passé !

Les résumés ont été pris sur Amazon.

Livres lus durant le mois : 7

 

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

Mr Mercedes – Stephen King

mr mercedes

Nombre de pages: 474 pages

Editeur: Albin Michel

Date de parution: 28 janvier 2015

Résumé:

« Je crois qu’il y a plein de gens qui rêvent de faire ce que j ai fait…
La seule différence, c est que moi, je l’ai vraiment fait ! »

Midwest 2009. Un salon de l’emploi. Dans l’aube glacée, des centaines de chômeurs en quête d’un job font la queue. Soudain, une Mercedes rugissante fonce sur la foule, laissant dans son sillage huit morts et quinze blessés. Le chauffard, lui, s’est évanoui dans la brume avec sa voiture, sans laisser de traces.
Un an plus tard. Bill Hodges, un flic à la retraite, reste obsédé par le massacre. Une lettre du tueur à la Mercedes va le sortir de la dépression et de l’ennui qui le guettent, le précipitant dans un redoutable jeu du chat et de la souris.

Avec ce polar très noir, véritable plongée dans le cerveau d’un psychopathe qui ferait passer Norman Bates pour un enfant de choeur, Stephen King démontre une fois encore son époustouflant talent de conteur, qui s’affranchit des frontières et des genres.

Mon avis:

Ce roman est assez malsain dans le sens que l’on sait dès le début qui est l’assassin et on suit alternativement le policier à la retraite Bill Hodges et l’assassin ! Une partie du chat et de la souris commence alors entre les deux protagonistes du roman, l’assassin essayant de décourager et de pousser au suicide le vieux flic. J’ai adoré ce roman bien que certains passages soient franchement borderline (la relation qu’entretient l’assassin avec sa mère, etc.) mais dans l’ensemble j’ai trouvé que ce roman était vraiment un très bon king, il ne fait pas peur mais il est profondément dérangeant, montrant que les gens dont on se méfie le moins sont souvent ceux qui ont le plus à cacher. Un vendeur de glace sympathique peut en cacher un autre….

Ma note: ♥♥♥♥

 

Entre mes mains le bonheur se faufile – Agnès Martin-Lugand

entre mes mains le bonheur se faufile

Nombre de pages: 281 pages

Editeur: Pocket

Date de parution: 7 mai 2015

Résumé:

Iris étouffe dans sa petite vie étriquée de la bourgeoisie de province. Un mariage qui se délite, un métier frustrant, elle s’échappe dans des drapés vaporeux et de sages petites robes sur mesure. La couture est son refuge, la machine suivant la cadence de son cœur apaisé. Jusqu’au jour de l’explosion, lorsque Iris découvre que ses parents lui ont volé ses aspirations de jeunesse. Alors elle déchire le carcan et s’envole pour suivre la formation dont elle rêvait. Et, de fil en aiguille, sous l’égide autoritaire de l’élégante Marthe, Iris se confectionne une nouvelle vie, dans l’exubérance du Paris mondain

Mon avis:

Au début, on apprend donc qu’Iris, la petite trentaine, rêve depuis toujours de faire de sa passion (le stylisme) son métier. Mais comme sa famille lui a caché qu’elle avait été accepté dans une école de couture, elle a fait carrière dans les banques même si cela ne l’intéresse pas. Du coup, le jour où la vérité éclate, Iris quitte son boulot et part à Paris pour rejoindre l’Atelier, une prestigieuse « école » dont Marthe, une ancienne mannequin et femme magnifique est la propriétaire. Iris va tomber sous l’influence de cette femme et connaître Gabriel, le protégé de Marthe …. vous raconter la suite serait vous spoiler mais j’ai adoré le personnage d’Iris même si je l’ai trouvée un peu naïve à certains moments, j’ai aimé le fait qu’elle se tienne droite dans ses bottes ! Un petit roman (et romance) qui se laisse lire rapidement 🙂

Ma note: ♥♥♥

 

Book of Ivy – Amy Engel

book of ivy

Nombre de pages: 342 pages

Editeur: Lumen

Date de parution: 5 mars 2015

Résumé:

Au nom de quoi seriez-vous prêt à tuer ? À la suite d’une guerre nucléaire dévastatrice, la population des États-Unis s’est retrouvée décimée. Un groupe de survivants a fini par se former, mais en son sein s’est joué une lutte de pouvoir entre deux familles pour la présidence de la petite nation. Les Westfall ont perdu. Cinquante ans plus tard, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, dans une cérémonie censée assurer l’unité du peuple. Cette année, mon tour est venu. Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le fils du président que je suis destinée à épouser. L’objectif, c’est la révolution, et le retour au pouvoir des miens. Peu importe qu’un cœur de chair et de sang batte dans sa poitrine, peu importe qu’un innocent soit sacrifié pour des raisons politiques. Peu importe qu’en apprenant à le connaître, je fasse une rencontre qui change ma vie. Mon destin est scellé depuis l’enfance. Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera. Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? Book of Ivy est le premier roman d’Amy Engel, à la fois suspense insoutenable, dystopie cruelle et histoire d’amour torturée.

Mon avis:

Je crois que mon avis se résume à ça : « oh mon Dieu!!!!!donnez-moi la suiiiiiiiiiiiiiiiite »  et c’est encore peu de le dire !! J’ai adoré cette dystopie, même si je pensais que ce serait un peu une copie de l’élite de Kiera Cass. Et bien, comme je me trompais ! On suit donc Ivy, qui est promise au fils du président (et ennemi de la famille), Bishop, dont finalement elle pourrait bien tomber amoureuse … car les choses ne sont pas toutes noires comme le décrivent sa famille depuis qu’elle est toute petite et Ivy se rendra vite compte qu’elle a été utilisée par sa propre famille pour arriver à leurs fins et récupérer le pouvoir. J’ai vraiment vraiment hâte de lire la suite qui devrait sortir en fin d’année il me semble !!

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

La Fille du train – Paula Hawkins

la fille du train

Nombre de pages: 378 pages

Editeur: Sonatine

Date de parution: 7 mai 2015

Résumé:

Vous ne voyagerez plus jamais comme avant… Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu… Ce thriller exceptionnel connaît un succès incroyable depuis sa sortie. 1er des ventes aux Etats-Unis, en Angleterre et au Canada, traduit en plus de 26 langues, il est en cours d’adaptation cinématographique. Il vous suffit d’ouvrir ce livre et de vous laisser entraîner dans le piège paranoiaque et jubilatoire qu’il vous tend pour comprendre à quel point cette publication fait figure d’évènement.

Mon avis:

J’ai aimé le fait que le récit soit parfois mené du point de vue de Rachel et parfois des autres protagonistes de l’histoire, ainsi on arrive à reconstituer un peu le puzzle des événements. Cependant, j’ai trouvé un peu dommage qu’il faille toujours faire un peu attention aux dates des récits car ils ne se suivent pas forcément et on peut vite s’embrouiller dans les faits ! La trame de l’histoire est sympa mais j’avais très vite découvert le responsable de la disparation de Jess … donc je pense que ce roman fait passer un bon moment mais sans plus, je n’ai pas été transcendée par ce thriller !

Ma note: ♥♥♥

 

La vie est facile, ne t’inquiète pas – Agnès Martin-Lugand

la vie est facile ne t'inquiète pas

Nombre de pages: 317 pages

Editeur: Michel Lafon

Date de parution: 23 avril 2015

Résumé:

 » Alors que j’étais inconsolable, il m’avait mise sur le chemin du deuil de mon mari. J’avais fini par me sentir libérée de lui aussi. J’étais prête à m’ouvrir aux autres.  » Depuis son retour d’Irlande, Diane a tourné la page sur son histoire tumultueuse avec Edward, bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de son ami Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C’est là, aux Gens…, son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné et surtout il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car Diane sait qu’elle ne se remettra jamais de la perte de sa fille. Pourtant, un événement inattendu va venir tout bouleverser : les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé, vont s’effondrer les unes après les autres. Aura-t-elle le courage d’accepter un autre chemin ?

Mon avis:

Ce livre est la suite du roman  » Les gens heureux lisent et boivent du café »et je dois dire que je l’ai préféré au premier tome. On y retrouve Diane, quelques mois après son voyage en Irlande où elle avait rencontré Edward et sa famille qui l’avait adoptée. J’ai eu du plaisir à retrouver les personnages du livre précédent et de voir que Diane avait évolué, elle n’est plus en dépression et se donne le droit d’être heureuse et de refaire sa vie malgré le deuil de son mari et sa fille. Un livre qui se lit facilement, qui fait du bien et qu’on repose de bonne humeur !

Ma note: ♥♥♥

 

L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes – Karine Lambert

l'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes

Nombre de pages: 216 pages

Editeur: Le Livre de Poche

Date de parution: 10 juin 2015

Résumé:

Cinq femmes d’âges et d’univers différents cohabitent dans un immeuble parisien. Elles ne veulent plus entendre parler d’amour et ont inventé une autre manière de vivre. L’arrivée d’une nouvelle locataire va bousculer leur équilibre. Juliette est séduite par l’atmosphère chaleureuse de cette ruche, à un détail près : l’entrée est interdite aux hommes. Va-t-elle faire vaciller les certitudes de ses voisines ou renoncer, elle aussi ? Ce roman vif et tendre oscille entre humour et gravité pour nous parler de la difficulté d’aimer, des choix existentiels, des fêlures des êtres humains et de leur soif de bonheur. On s’y sent bien.

Mon avis:

Ce petit livre narre l’histoire de 5 femmes vivant dans le même immeuble et qui ont décidé de ne plus laisser entrer d’hommes dans leur vie (même pas un plombier, il faut que ce soit une femme!). Jusqu’au jour où la jeune Juliette s’installe dans ledit immeuble… elle, elle n’a pas renoncé aux hommes, ni au bonheur qu’un homme peut lui apporter ! J’ai bien aimé ce livre mais j’ai trouvé la fin un peu baclée, je ne vous la raconte évidemment pas pour ne pas vous spoiler, mais j’ai trouvé que l’histoire était longue à se développer et paf d’un coup la conclusion était là ! dommage …

Ma note:  ♥♥♥

 

L’éveil de Mademoiselle Prim – Natalia Sanmartin – Fenollera

l'éveil de Mlle prim

Nombre de pages: 344 pages

Editeur: Pocket

Date de parution: 18 juin 2015

Résumé:

Cherche esprit féminin détaché du monde. Capable d’exercer fonction de bibliothécaire. Pouvant cohabiter avec chiens et enfants. De préférence sans expérience professionnelle. Titulaires de diplômes s’abstenir. Mademoiselle Prim, bardée de diplômes et sans expérience d’enfants et de chiens, ne répondait qu’en partie à ce profil… Engagée par un étrange gentleman, aussi cultivé que peu délicat, elle va découvrir la singularité et les secrets du petit village de Saint-Irénée d’Arnois. Loin du monde moderne, les habitants semblent s’être mis d’accord pour faire de leur vie un bonheur permanent. Prudence Prim tombe vite sous le charme de ce paradis perdu et de sa devise : profitez de la splendeur des choses simples de la vie !

Mon avis:

Il s’agit à mon sens d’un OVNI littéraire ! Mademoiselle Prim débarque dans une petite ville où les gens vivent comme au siècle dernier, des personnes qui ont quitté le monde « réel » pour venir s’installer dans cette ville et exercer un métier à l’opposé de leur formation initiale. Leur façon de s’exprimer est très courtoise ce qui rend le roman complètement irréaliste, les dialogues ne sonnent pas justes. J’ai eu beaucoup de peine à me plonger dans cette histoire que j’ai trouvé un peu trop invraisemblable pour être vraie ! Le personnage de Mlle Prim est sympa mais sans plus, on a souvent envie de la secouer ! En plus, je n’ai pas aimé la fin qui n’était pas vraiment claire.  Un récit sympathique à lire mais sans plus pour ma part. J’ai toujours un peu de peine avec les livres d’où je ressors dubitative car il y a trop de portes ouvertes…

Ma note: ♥♥

 

Et voilà, c’est tout pour mes lectures du mois passé, j’ai eu le temps de lire pas mal et surtout des nouveautés ! le mois de septembre sera je pense un peu plus pauvre mais regorgera de belles surprises !

 

Avez-vous déjà lu ces livres, quel est votre avis ?

Belles lectures à vous,

 

bisous 🙂