J’ai lu: Dans la mer vivante des rêves éveillés de Richard Flanagan

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du roman Dans la mer vivante des rêves éveillés (quel titre magnifique!) de l’auteur australien Richard Flanagan, dont j’avais beaucoup aimé l’un des romans précédents, la route étroite vers le nord lointain.

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de cœur !

Les (♥) représentent les demis 

L’image provient de mon instagram.

dans la mer vivante des rêves éveillés

Nombre de pages: 288 pages

Maison d’édition: Actes Sud

Date de parution (dans cette édition): 2 février 2022

4ème de couverture:

Réunis dans une chambre d’hôpital, à Hobart, Tasmanie, Anna et ses deux frères veillent leur mère âgée, Francie, récemment victime d’une hémorragie cérébrale. Dehors, les incendies font rage, et tandis que le monde se meurt, la fratrie décide de maintenir la vieille femme
en vie – contre sa volonté et l’avis des médecins.
Alors que Francie s’engage dans un long calvaire ponctué d’opérations et de traitements, déjouant tous les pronostics, sa fille Anna est victime d’un mystérieux phénomène : des parties de son corps disparaissent. Un doigt, puis un genou… Aussi étrange que cela puisse paraître,
Anna ne ressent rien. Plus troublant encore, personne ne semble s’en rendre compte…

Mon avis:

J’avais tellement envie d’aimer ce roman, je suis vraiment déçue de ne pas l’avoir apprécié comme l’autre roman que j’avais lu de l’auteur, la route étroite vers le nord lointain. 

Là, l’auteur nous parle d’une fratrie, 2 frères et une sœur, qui doivent décider du sort de leur mère gravement malade. Celle-ci aimerait mourir mais eux ne sont pas prêts à lui dire adieu. 

Le postulat de départ était engageant, je me suis dit qu’il y a avait du potentiel pour que ce roman me plaise. Le fait que la fille, Anna, commence à voir certaines parties de son corps disparaître, comme un parallèle avec sa mère de plus en plus absente à elle-même était plutôt bien pensé. Cependant, j’ai eu le sentiment que le roman tournait vraiment en rond, même s’il n’était pas très long. 

J’ai trouvé l’un des frères hyper agaçant et d’un tel égoïsme ! Il ne veut pas s’occuper de sa mère, mais par contre il ne veut pas non plus la laisser mourir en paix. C’est un petit garçon gâté qui pense que l’argent peut tout acheter.

Je pense être un peu passée à côté de ce roman qui n’a pas réussi à me toucher outre-mesure. J’ai surtout été agacée tout au long du livre par cette fratrie qui ne cesse de se plaindre et de se lamenter sans chercher une seule seconde à se mettre à la place de leur mère mourante. Pour ma part, j’ai trouvé dommage que le fond n’ait pas été à la hauteur de la forme. Je retenterai cependant ma chance avec cet auteur car sa plume caustique me plait beaucoup, en espérant que son prochain roman sera plus à mon goût!

Ma note: ♥♥


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s