J’ai lu: Une journée d’automne de Wallace Stegner

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du roman Une journée d’automne de l’auteur Wallace Stegner. 

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de cœur !

Les (♥) représentent les demis 

L’image provient de mon instagram.

une journée d'automne

Nombre de pages: 149 pages

Maison d’édition: Gallmeister

Date de parution (dans cette édition): 6 septembre 2018

4ème de couverture:

Suspendue au bras de son mari Alec, Margaret guette avec impatience l’arrivée du train de sa sœur Elspeth, venue d’Écosse pour vivre avec eux dans l’Iowa. Vive et malicieuse, s’émerveillant d’un rien, Elspeth respire la joie de vivre et ne tarde pas à illuminer leur vie de riches fermiers bien installés. Mais alors que l’automne s’annonce, un triangle amoureux se forme peu à peu entre Alec et les deux sœurs. Lorsque survient l’irréparable, celui-ci ne tarde pas à se transformer en piège dramatique. Il faudra alors sauver ce qui peut l’être. Dans ce court roman demeuré inédit en France, Wallace Stegner révèle avec la virtuosité qu’on lui connaît les drames qui se jouent derrière les apparences d’une existence paisible.

Mon avis:

Une histoire plutôt tragique sur la fin programmée d’un mariage. Quand Margaret, mariée avec Alec, accueille sa petite soeur Elspeth dans leur foyer, elle est loin d’imaginer que celle-ci et son mari tomberont fous amoureux. 

Au fil des pages, on sent la tension sensuelle et sexuelle monter entre Alec et Elspeth, même si au début ils font semblant d’ignorer leurs sentiments en égard à Margaret qu’ils ne veulent pas faire souffrir. 

J’ai finalement eu pitié de Margaret qui n’arrive pas à quitter son mari car elle est malgré tout toujours amoureuse (ou du moins elle essaie de s’en persuader). Alec et Elspeth également, qui devront côtoyer la personne qu’ils aiment et qui les aime en retour sans pouvoir vivre leur amour au grand jour. Les trois sont malheureux alors qu’il aurait juste suffit de ne pas se soucier du regard des autres…. et de divorcer, mais à l’époque, cela ne se faisait pas, ce n’était pas socialement acceptable. De plus, malgré tout, Margaret aime profondément sa soeur ce qui rend la situation d’autant plus délicate.

C’est un roman qui se lit très vite, l’écriture est agréable et les ambiances bien décrites mais l’histoire est somme toute assez banale et téléphonée.

Ma note: ♥♥♥

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s