[Surconsommation & confiance en soi] 2017, l’année de la prise de conscience ?

Hello,

aujourd’hui je reviens pour un article « fouillis » et assez personnel en somme car j’avais envie à nouveau d’aborder avec vous le thème de la surconsommation qui est pour moi lié à la confiance en soi. J’aurais peut-être pu appeler cet article l’année de la maturité mdr.

J’ai constaté que depuis 2012 (quand j’ai commencé mon blog) à maintenant, mon budget cosmétiques a complètement éclaté, prenant toute la place dans mes postes de dépenses. La « faute » aux youtubeuses ou autres blogueuses, qui sans cesse nous présentent de nouveaux produits (qu’elles ont souvent reçu gratuits, elles!) ? Non, juste la faute à mon manque de confiance en moi qui fait qu’à chaque fois qu’un nouveau produit « miracle » sort je pense que je serai mieux dans ma peau en le possédant, qu’on me trouvera plus intéressante et plus jolie. Bien sûr, on sait toutes que cela ne changera rien …

Evidemment, voir les photos instagram parfaites de certains comptes fait envie et n’aide pas toujours à se sentir bien dans notre peau et nous met une pression supplémentaire (faire du sport, manger sainement, etc etc.). Mais il faut savoir que la plupart du temps les photos ne sont pas le reflet de la réalité mais de la réalité à laquelle on aimerait nous faire croire… Perso ça a quand même tendance à me culpabiliser un peu. Bon j’ai trouvé une solution drastique, me désabonner de tous les comptes « moralisateurs » et m’abonner plutôt à des comptes #bodypositive et #loveyourbody qui reflètent bien mieux la vie de la majorité des femmes.

Comme déjà abordé dans le TAG 10 choses sur moi, j’ai toujours eu extrêmement peur de prendre la parole en public ou simplement d’engager la conversation avec des gens que je ne connais pas car je suis très timide. Parfois cela peut ressembler à de la froideur mais en fait c’est juste que je suis tétanisée de peur de ne pas savoir quoi dire aux gens et de me rendre ridicule… Du coup, je préfère ne pas aller vers eux. (Et après je suis fâchée contre moi-même en me disant que j’aurais du agir autrement !!)

En fait, le problème central est que je n’ai jamais eu confiance en moi. J’ai toujours eu peur du regard des autres. Aujourd’hui, à 31 ans et malgré le fait que je sois maman, mariée et très heureuse de ma vie, j’ai toujours un petit mal-être qui me fait craquer dans les magasins en pensant « avec ça j’aurai plus confiance en moi ». Je sais, c’est idiot, et souvent je regrette mes achats

C’est vrai,  j’ai des vergetures et des bourrelets – surtout depuis ma grossesse -, une peau imparfaite … mais je suis également

  • une femme aimée de son mari et ce depuis 8 ans
  • une maman comblée par sa petite fille de 22 mois qui la regarde avec des yeux pleins d’amour
  • un blogueuse/youtubeuse « amateure » qui aime beaucoup ce qu’elle fait
  • une lectrice passionnée
  • une gameuse assidue

Souvent j’oublie tous ces points positifs et me concentre uniquement sur les points négatifs.

Cette année, j’ai décidé de vraiment essayer de me raisonner avant d’acheter. Je dois dire que les project pan, où je vois comme il est dur de terminer certains produits (les fards à paupières par exemple) me dissuadent de continuer à remplir mes tiroirs avec des produits qui finiront fatalement à la poubelle au bout de quelques années, presque neufs car je n’aurai pas eu le temps de les porter car j’ai bien trop de choses.

Par conséquent, depuis début mars je sors une palette différente avec laquelle je me maquille durant une semaine. Cela me permet de redécouvrir certaines palettes et de tester certains fards que je n’avais jamais utilisés…  Je trouve ces projets très motivants et si avant j’avais « peur » de se voir creuser un fard d’une palette, maintenant j’en suis super heureuse !!

Nous sommes allés en France et en Allemagne la semaine passée et je suis restée somme toute raisonnable même si j’ai bien sûr acheté quelques trucs.

Simplement, j’essaie vraiment de ne plus remplir mon panier trop impulsivement et de prendre le temps de me poser la question de savoir si j’ai vraiment besoin/envie d’un produit avant de l’acheter. Je ne suis pas en no-buy car je n’y arriverais pas, je pense que ça serait encore pire ! Par contre, dans les prochains mois je ne pense pas acheter beaucoup de cosmétiques car j’ai tout ce qu’il me faut à la maison 🙂

Bref tout ça pour vous dire que le chemin est encore long, mais j’espère être sur la voie de la « guérison ». Je pourrais presque enlever les guillemets car il s’agit en réalité d’une vraie maladie, comme toutes les addictions peuvent l’être !

J’espère n’avoir pas été trop brouillonne dans mes propos et vous referai un bilan dans 2-3 mois pour voir s’il y a une évolution dans mes habitudes d’achat 🙂

Et vous, avez-vous également des problèmes d’addiction au shopping qui cachent peut-être autre chose ? 

Gros bisous ♥