[Surconsommation & confiance en soi] 2017, l’année de la prise de conscience ?

Hello,

aujourd’hui je reviens pour un article « fouillis » et assez personnel en somme car j’avais envie à nouveau d’aborder avec vous le thème de la surconsommation qui est pour moi lié à la confiance en soi. J’aurais peut-être pu appeler cet article l’année de la maturité mdr.

J’ai constaté que depuis 2012 (quand j’ai commencé mon blog) à maintenant, mon budget cosmétiques a complètement éclaté, prenant toute la place dans mes postes de dépenses. La « faute » aux youtubeuses ou autres blogueuses, qui sans cesse nous présentent de nouveaux produits (qu’elles ont souvent reçu gratuits, elles!) ? Non, juste la faute à mon manque de confiance en moi qui fait qu’à chaque fois qu’un nouveau produit « miracle » sort je pense que je serai mieux dans ma peau en le possédant, qu’on me trouvera plus intéressante et plus jolie. Bien sûr, on sait toutes que cela ne changera rien …

Evidemment, voir les photos instagram parfaites de certains comptes fait envie et n’aide pas toujours à se sentir bien dans notre peau et nous met une pression supplémentaire (faire du sport, manger sainement, etc etc.). Mais il faut savoir que la plupart du temps les photos ne sont pas le reflet de la réalité mais de la réalité à laquelle on aimerait nous faire croire… Perso ça a quand même tendance à me culpabiliser un peu. Bon j’ai trouvé une solution drastique, me désabonner de tous les comptes « moralisateurs » et m’abonner plutôt à des comptes #bodypositive et #loveyourbody qui reflètent bien mieux la vie de la majorité des femmes.

Comme déjà abordé dans le TAG 10 choses sur moi, j’ai toujours eu extrêmement peur de prendre la parole en public ou simplement d’engager la conversation avec des gens que je ne connais pas car je suis très timide. Parfois cela peut ressembler à de la froideur mais en fait c’est juste que je suis tétanisée de peur de ne pas savoir quoi dire aux gens et de me rendre ridicule… Du coup, je préfère ne pas aller vers eux. (Et après je suis fâchée contre moi-même en me disant que j’aurais du agir autrement !!)

En fait, le problème central est que je n’ai jamais eu confiance en moi. J’ai toujours eu peur du regard des autres. Aujourd’hui, à 31 ans et malgré le fait que je sois maman, mariée et très heureuse de ma vie, j’ai toujours un petit mal-être qui me fait craquer dans les magasins en pensant « avec ça j’aurai plus confiance en moi ». Je sais, c’est idiot, et souvent je regrette mes achats

C’est vrai,  j’ai des vergetures et des bourrelets – surtout depuis ma grossesse -, une peau imparfaite … mais je suis également

  • une femme aimée de son mari et ce depuis 8 ans
  • une maman comblée par sa petite fille de 22 mois qui la regarde avec des yeux pleins d’amour
  • un blogueuse/youtubeuse « amateure » qui aime beaucoup ce qu’elle fait
  • une lectrice passionnée
  • une gameuse assidue

Souvent j’oublie tous ces points positifs et me concentre uniquement sur les points négatifs.

Cette année, j’ai décidé de vraiment essayer de me raisonner avant d’acheter. Je dois dire que les project pan, où je vois comme il est dur de terminer certains produits (les fards à paupières par exemple) me dissuadent de continuer à remplir mes tiroirs avec des produits qui finiront fatalement à la poubelle au bout de quelques années, presque neufs car je n’aurai pas eu le temps de les porter car j’ai bien trop de choses.

Par conséquent, depuis début mars je sors une palette différente avec laquelle je me maquille durant une semaine. Cela me permet de redécouvrir certaines palettes et de tester certains fards que je n’avais jamais utilisés…  Je trouve ces projets très motivants et si avant j’avais « peur » de se voir creuser un fard d’une palette, maintenant j’en suis super heureuse !!

Nous sommes allés en France et en Allemagne la semaine passée et je suis restée somme toute raisonnable même si j’ai bien sûr acheté quelques trucs.

Simplement, j’essaie vraiment de ne plus remplir mon panier trop impulsivement et de prendre le temps de me poser la question de savoir si j’ai vraiment besoin/envie d’un produit avant de l’acheter. Je ne suis pas en no-buy car je n’y arriverais pas, je pense que ça serait encore pire ! Par contre, dans les prochains mois je ne pense pas acheter beaucoup de cosmétiques car j’ai tout ce qu’il me faut à la maison 🙂

Bref tout ça pour vous dire que le chemin est encore long, mais j’espère être sur la voie de la « guérison ». Je pourrais presque enlever les guillemets car il s’agit en réalité d’une vraie maladie, comme toutes les addictions peuvent l’être !

J’espère n’avoir pas été trop brouillonne dans mes propos et vous referai un bilan dans 2-3 mois pour voir s’il y a une évolution dans mes habitudes d’achat 🙂

Et vous, avez-vous également des problèmes d’addiction au shopping qui cachent peut-être autre chose ? 

Gros bisous ♥

9 réflexions sur “[Surconsommation & confiance en soi] 2017, l’année de la prise de conscience ?

  1. Je viens de lire tout ce que t’as écris et me suis d’une certaine façon sentie concernée par le même problème! Je ne vais pas raconter ma vie(mois d’août 59 ans) donc il y a de quoi faire…disons que les fondations n’ont pas été bien faites depuis petite et j’ai tjrs traîné un mal-être et je manquait de confiance en moi malgré k j’ai tjrs fait confiance trop facilement aux autres et évidemment beaucoup de déceptions et de problèmes:( j’ai commencé une thérapie il y a longtemps qui me fait du bien et j’ai beaucoup avancé.Mais comme j’ai eu un grave accident il y a 28 ans suis restée handicapée de beaucoup de choses le pire c’est (vessie et intestins) et toute ma jambe et pied gauche malgré des opérations je porte des bottines orthopédiques été comme hiver et perte de sensibilité à beaucoup d’endroits j’ai perdu le « côté assez féminin k j’avais par le passé et même si je ne suis pas moche je me sens beaucoup diminuée et choisi de vivre seule depuis 15 ans avec des chats que j’adore💜excuse-moi pr la longueur et s’il y a des fautes j’ai fait k 2 ans de français et avant tjrs travaillé avec les chiffres! J’ai toujours aimé acheter des choses mais c’était raisonnable et beaucoup pr les autres comme pr acheter leur amour.il y a bientôt 3 ans je suis tombée et cassé le fémur et vers la hanche et opérée.je suis restée 1 mois et ensuite je me suis dit pourquoi pas acheter une tablette et me mettre sur les raisons sociaux d’abord internet, YouTube et dernièrement instragram où j’accepte peu de monde! Et depuis là ça été la « catastrophe » commander par internet voulu acheter ce k les youtubeuses trouvaient super d’acheter j’ai suivi comme un mouton tout ça me faisait du bien sûr le moment d’accumuler des produits donc je n’avais pas besoin et rempli des commodes avec plein de choses k je n’utilise pas!alors parfois je les donnais ou récemment vendu quelques produits et j’ai perdu beaucoup d’argent, après c’était des autres choses et je me retrouve à payer tous les mois beaucoup d’argent que je pourrais neutre ds autre chose ou autres plaisir mais non je me sens tellement mal parfois et encore repris 12 kg parce que je peut pas trop me dépenser et j’ai arrêté de fumer depuis un un ça n’a pas aider et suis beaucoup à la maison alors je ne regarde plus mon corps ds la glace et parfois je sorts mon maquillage et je les regarde mais j’utilise très peu, tout ça à cause d’un mal être qui sera tjrs là même si je vais mieux parfois je me dis que les réseaux sociaux comme YouTube ça peut faire beaucoup de mal à des gens fragiles qui n’ont pas confiance en eux parfois je pense me désabonner mais ça m’occupe aussi même si je me désabonne de quelques sites pr le moment comme je n’ai pas de mari ni d’enfant ça me tien compagnie et les produits de maquillage j’ai toujours aimé ça depuis adolescente et je voulais faire un métier en relation avec ça mais pas pû choisir puisque je vivais chez mon oncle et du faire ce qu’il a voulu et gagner ma vie assez vite pr qu’il en profite aussi même si je n’ai jamais été bien payée et me voilà à L’AI depuis l’âge de 32 ans! Bref tout ça pr te dire qu’il doit avoir beaucoup de personnes ds notre cas même si elles sont pas seules suffit qu’il y aie ce truc »manque de confiance en nous » et ns ns aimons pas assez ou pas du tout malgré k je suis sociable je resterai tjrs fragile mais espère un jour changer un peu cette addiction même si c’est juste un peu ça m’irait déjà bien mais à mon âge et ds ma situation je n’y crois pas trop!!! Voilà je pense avoir été un peu longue ds mon explication et m’en excuse par avance…je te souhaite bonne chance et donne de tes nouvelles ds quelques mois d’accord? T’es jeune, mignone une famille il te faut juste peut-être croire et t’aimer un peu plus d’accord? Je t’embrasse et à bientôt*-*bisous Ana

    • coucou Ana ! Merci pour ton long message ! oui c’est vite fait de se laisser influencer par ce qu’on voit sur les réseaux sociaux et ensuite de se mettre mal financièrement. sur le moment on est contentes et après on regrette… en tout cas je te souhaite plein de bonheur et te fais de gros bisous, merci de me suivre !

  2. Je pense qu’on peut être nombreuse à se retrouver dans ton billet. Que ce soit une addiction au shopping (make-up ou autres) ou autres addictions, je pense que ça cache souvent quelque chose dont on a un peu conscience mais qu’on essaie de ne pas voir.

    Je rejoins ton point de vue avec les médias, les réseaux sociaux. Cela devient très dur d’avoir confiance en soi avec toutes ses images de vie parfaite dont on est bombardés.

    Gros becs!

    • Coucou 🙂 oui on en avait déjà parlé ensemble 🙂 c’est vrai que certains comptes insta ou autres on tendance à nous faire sentir moches mais cela ne reflète pas la réalité .. en tout cas merci pour ton gentil commentaire qui me touche beaucoup 🙂 gros bisous ❤ et à dimanche 🙂

  3. Coucou Elodie ! Ton article est très touchant, ça n’a pas dû être facile de le partager avec nous ! Comme disent Ana et Laetitia dans les commentaires plus haut, je pense qu’on est nombreuses en effet à se retrouver dans ta situation. Qui plus, qui moins. Personnellement j’achète pas pour les mêmes raisons que toi, mais le résultat est le même. Je pense que quand j’étais petite j’ai eu trop de limites pour tout. Et maintenant que je ne vis plus chez mes parents et que je gagne ma vie, j’ai tendance à me lâcher, car je suis « libre » et je peux faire « ce que je veux ». Mais c’est vrai qu’au final on a pas besoin de tout ça !
    Par contre j’ai remarqué que j’arrive à être plus raisonnable en magasin que sur Internet ahah par exemple dans les nouveaux Sephora de Manor j’ai encore rien acheté !
    J’ai cependant remarqué que les projets 10 pan m’aident bien, je diminue bien les produits même si ça prend du temps, du coup je culpabilise un peu moins si j’ai X fonds de teint et X anticernes à terminer, car je sais que avec ce projet ça m’aide à les terminer. Après il faut bien choisir ses produits aussi, pas facile les premières fois 🙂
    L’idée de varier les palettes chaque mois ou chaque semaine est une très bonne idée aussi, c’est ce que je fais souvent maintenant 🙂 Courage en tous cas ! Bisous !

    • Coucou Roberta ! Effectivement, j’ai longtemps hésité avant d’appuyer sur le bouton « publier » et l’article était dans mes brouillons depuis un moment.. j’écrivais un bout, j’effaçais, etc. même maintenant je n’ai pas réussi à retranscrire exactement tout ce que je voulais dire à ce propos. oui c’est vrai que moi aussi j’achète beaucoup plus sur internet qu’en magasin, c’est le piège ! en magasin on se rend plus facilement compte qu’on dépasse les limites tandis que sur internet c’est un peu plus flou et on paie par carte de crédit .. d’où le piège !! je n’ai pas abordé ce sujet non plus, (enfin pas en profondeur du moins) mais tous ces achats m’ont créé une dette que je peine à baisser avec mon salaire à temps partiel !! j’ai un peu (beaucoup) abusé pdt mon congé mat seule à la maison avec le bébé .. j’avais du temps pour trainer sur le net !! cette année j’ai vraiment envie de me reprendre en main, je voulais m’inscrire pour des cours de musique mais actuellement à cause de ça je n’ai pas les moyens donc c’est une motivation supplémentaire pour ne plus acheter et utiliser ce que j’ai 😉 effectivement les project pan aident énormément, cette année j’ai choisi des produits que j’aime et c’est beaucoup plus simple, je me débarrasse des produits que je n’aime pas, ça fait toujours des heureuses 🙂 bisous et merci pour ton gentil commentaire, courage à toi aussi pour ton projet 🙂

  4. Excellente analyse! J’ai compris depuis longtemps que les achats, compulsifs ou non, comblaient un manque de confiance en moi (dans les fringues surtout). Puis j’ai atteint un stade où, comment dire, les fringues n’y peuvent plus rien! Je consomme bcp moins mais j’ai encore du plaisir à acheter des jolis objets pour m’entourer, la plupart du temps inutiles! Y’a encore du boulot, mais c’est déjà pas mal.
    Très touchée pour le message d’Ana, il y a des destins vraiment cruels, courage et lumière à elle.

    • merci pour ton gentil message 🙂 je vois que je ne suis pas la seule dans cette situation. j’ai aussi l’impression que c’est la société qui veut ça. qui nous impose des modèles et des idéaux trop éloignés de ce que l’on peut être en réalité (alors qu’on est toutes très bien comme on est) ce qui nous complexe et nous force à consommer à outrance. un bon sujet de réflexion en effet … courage à toi pour ce long chemin … gros becs !

  5. Pingback: [Famille] L’épineuse question du 2ème enfant | BadGeekette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s