J’ai lu: L’Enchanteur pourrissant de Guillaume Apollinaire

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du conte arthurien L’Enchanteur pourrissant de Guillaume Apollinaire

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de cœur !

Les (♥) représentent les demis 

L’image provient de mon instagram.

l'enchateur pourrissant

Nombre de pages: 96 pages

Maison d’édition: Libretto

Date de parution (dans cette édition): janvier 2018, première parution en 1909

4ème de couverture:

Première oeuvre achevée qu’Apollinaire destinait à la publication, L’Enchanteur pourrissant – dont la première version date de 1898, mais qui sera publié en 1909 – sera aussi sa seule incursion dans le monde arthurien. Issu des lectures désordonnées du poète qui découvrait à cette époque les romans médiévaux bretons et empreint de sa fascination pour le thème de l’enfant sans père, L’Enchanteur pourrissant est un texte fort et révélateur du talent baroque d’Apollinaire. C’est la rencontre entre Merlin et ce grand poète qui allait faire de L’Enchanteur pourrissant une des pierres les plus atypiques de l’édifice arthurien du XXe siècle.

Mon avis:

Ce livre est un ovni à la croisée entre la pièce de théâtre, le roman historique et un recueil de poèmes. L’auteur y aborde le mythe arthurien avec un humour mordant et beaucoup de sarcasme. 

J’ai eu parfois je l’avoue un peu de peine à le suivre dans ses délires mais j’ai aimé ce texte que j’ai trouvé poétique et touchant d’une certaine manière, avec cet enchanteur qui est mort et qui voit toutes les personnes ou créatures fantastiques qu’il a pu côtoyer durant sa longue vie venir se lamenter sur leur propre sort sur sa tombe.

On y comprend que finalement on vit et on meurt seuls, quelque soit notre degré de « célébrité ». 

J’ai aimé cette incursion de Guillaume Apollinaire dans le monde arthurien et je dois dire que j’aime vraiment sa plume, il faut vraiment que je me plonge dans ses poèmes!

Son écriture – bien que dans ce livre il emploie des termes médiévaux pour coller à la période – est plutôt moderne et fluide. On  sent que l’auteur est très ouvert d’esprit ce qui est une bonne surprise sachant l’époque à laquelle il a vécu.

Bref, un petit livre que je relirai avec plaisir dans quelques années!!

Ma note: ♥♥♥♥(♥)

J’ai lu: Les Exploits d’un jeune don Juan de Guillaume Apollinaire

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du roman Les Exploits d’un jeune don Juan du poète Guillaume Apollinaire (né en 1880 et décédé en 1918).

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de cœur !

Les (♥) représentent les demis 

L’image provient de mon instagram.

les exploits d'un jeune don juan

Nombre de pages: 109 pages

Maison d’édition: folio

Date de parution (dans cette édition): septembre 2002, écrit aux alentours de 1915

4ème de couverture:

 Le jeune Roger ne rêve que de filles et de femmes, de séduction, d’abandons et d’étreintes, d’odeurs et de formes abondantes… Rapidement déniaisé, l’adolescent embrasse, caresse et séduit tout ce qui porte jupon, ne reculant devant aucun fantasme ni aucune perversion pour assouvir ses désirs et parfaire son apprentissage amoureux.

Mon avis:

Dans ce court récit érotique, on suit le jeune Roger, qui ne pense qu’au sexe toute la journée. Il est obsédée par les femmes qu’il admire et respecte profondément (c’est le cas de le dire haha). 

J’ai trouvé ce roman très bien écrit et plutôt émoustillant, surtout quand on pense l’époque à laquelle il a été écrit. J’ai été étonnée de la mention du clitoris et du plaisir que celui-ci suscite chez les femmes, j’avais l’impression que les hommes de cette période historique étaient plus ignorants sur ce sujet, j’avais tort!

L’écriture est moderne, bien rythmée, jamais ennuyante.

Roger est un amant plutôt attentif, même s’il va toujours droit au but et sans s’encombrer de complexes d’aucune sorte. Toutes les femmes y passent, que ce soit ses sœurs ou sa tante, ce qui donne un gros goût de scandale à ce roman. Cependant, même si j’ai levé les yeux au ciel plus d’une fois, j’ai trouvé ce roman plutôt amusant et très divertissant. Je l’ai lu d’une traite.

Ce court roman m’a donné envie d’en lire plus de la plume de Guillaume Apollinaire et j’ai donc acheté l’enchanteur pourrissant que j’espère lire très prochainement. 

Ma note: ♥♥♥♥(♥)