J’ai lu: Le dernier secret de Solenn de Royer

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du récit le dernier secret de l’autrice Solenn de Royer. 

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de cœur !

Les (♥) représentent les demis 

L’image provient de mon instagram.

le dernier secret

Nombre de pages:  416 pages

Maison d’édition: Grasset

Date de parution (dans cette édition): 6 octobre 2021

4ème de couverture:

En 1988, Claire rencontre François Mitterrand.
Elle est étudiante en droit, il est président de la République.
Cinquante ans de vie les séparent.
Ils s’aimeront à huis-clos, jusqu’à la fin, en 1996.
Voici révélé le dernier secret du grand président.
A la fois récit amoureux et histoire d’un règne, ce livre exceptionnel mêle portraits, dialogues, souvenirs, déjeuners à l’Elysée, soirées, lectures, promenades sur les quais de la Seine, carnets, temps volé au temps.
Dans une langue magnifique et pure, au plus proche de ces deux êtres, comme un grand tableau au Louvre où se dessinent amour et mort, Solenn de Royer nous offre des pages intimes et politiques, qu’à votre tour vous n’oublierez jamais.

Mon avis:

Je ne sais pas pourquoi mais j’ai toujours été assez fascinée par les anciens présidents, ceux qui étaient en place quand j’étais petite. 

Dans ce récit, on suit donc Claire (prénom fictif), étudiante en droit et qui est pour le moins obsédée par le président de la République François Mitterrand. C’est une jeune femme à peine sortie de l’adolescence – bien que majeure – et lui est un homme déjà vieux. Elle fait tout pour le croiser et qu’il s’intéresse à elle. Elle s’impose peu à peu dans sa vie (pour son plus grand plaisir car comment ne pas être flatté de l’intérêt que peut nous porter une jeune femme de 20 ans quand on en a 50 de plus?). 

Ils ont des conversations interminables sur pleins de sujet. Une complicité intergénérationnelle pour le moins exceptionnelle. J’ai trouvé assez fou la facilité avec laquelle le président peut prendre du temps dans son emploi du temps chargé pour ses diverses maîtresses, il arrive toujours à se rendre disponible, au téléphone notamment, il prend tous les jours le temps de téléphoner à Claire. 

« Dire je t’aime, c’est une promesse. Je ne peux pas t’en faire. »

Le dernier secret, de Solenn de Royer, page 149

J’ai trouvé très belle la retranscription de leurs échanges. On sent leur attachement mutuel. Un amour plutôt sage charnellement mais très passionnelle à l’écrit et à l’oral. Claire a toujours besoin d’être rassurée, elle cherche un peu la figure du père qui va veiller sur elle et la cajoler. Elle rêve de grandes déclarations d’amour alors qu’il la couvre tous les jours –  en prenant du temps pour elle – de preuves d’amour. 

J’ai trouvé Claire plutôt autocentrée et un peu égoïste. Jamais elle n’a une pensée pour la femme de François Mitterrand. De plus, elle est jalouse de son autre maîtresse, Anne Pingeot, l’amour de sa vie. 

Je pense qu’elle est subjuguée par le pouvoir que représente le président et se sent valorisée d’être aimée par un homme de sa trempe. François Mitterrand, quant à lui, est également rassuré dans son rôle de mâle dominant en ayant plusieurs femmes bien plus jeunes que lui qui se pâment d’amour pour lui. J’ai aimé les scènes qu’ils passent ensemble chez elle, incognito, dans la plus grande simplicité, lui qui est habitué aux grands restaurants et à ce qu’on lui déroule le tapis rouge. Je pense que ça le changeait et lui faisait du bien, Claire le reposait dans un sens, même si son énergie le fatiguait également énormément. Elle le coupait de son rôle de président.

Ce livre se lit très rapidement et l’écriture est agréable.  Je n’ai cependant pas pu m’empêcher d’être un peu choquée par l’écart d’âge. Evidemment, il n’y a pas d’âge pour s’aimer mais quand même, comment tomber amoureuse d’un homme de cet âge quand on la petite vingtaine ? Comment peut-on se projeter dans une histoire d’amour dont on sait la durée limitée et sans vrai avenir commun possible ? Tout cet aspect-là est très romanesque finalement. Claire est totalement fascinée et subjuguée par François Mitterrand. Elle mendie presque son attention.

Une belle histoire d’amour, bien que triste, qui m’a fait envie de lire « Lettres à Anne » de François Mitterrand (même si je ne me suis pas encore lancée!) car ce président amateur de bonne littérature et à la culture immense m’a donné envie d’en savoir plus sur lui 🙂

 

Ma note: ♥♥♥♥


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s