J’ai lu: Les refuges de Jérôme Loubry

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du roman les refuges de l’auteur Jérôme Loubry.

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de cœur !

Les (♥) représentent les demis 

L’image provient de mon instagram.

les refuges

Nombre de pages:  432 pages

Maison d’édition: le livre de poche

Date de parution (dans cette édition): 2 septembre 2020

4ème de couverture:

Installée en Normandie depuis peu, Sandrine est priée d’aller vider la maison de sa grand-mère, une originale qui vivait seule sur une île minuscule, pas très loin de la côte.
Lorsqu’elle débarque sur cette terre grise et froide, Sandrine découvre une poignée d’habitants âgés organisés en quasi-autarcie. Tous décrivent sa grand-mère comme une personne charmante, loin de l’image que Sandrine en a.
Pourtant, l’atmosphère est étrange. En quelques heures, la jeune femme se rend compte que les habitants cachent un secret. Quelque chose ou quelqu’un les terrifie. Et pourtant, aucun d’entre eux ne quitte jamais l’île. Pourquoi ?

Mon avis:

Un roman à tiroirs assez dérangeant, l’auteur (que je découvre avec ce roman) manie le suspense avec brio.

Après l’avoir terminé, je dois dire que j’étais un peu déboussolée, je n’étais pas sûre de l’avoir apprécié. Avec du recul (je l’ai lu le mois passé), je me rends compte qu’il m’a marqué plus que je ne l’aurais pensé et que je m’en rappelle très bien, ce qui est plutôt rare, même après seulement un mois (je dois dire que je lis une dizaine de livres par mois, ceci explique cela). 

J’ai aimé l’ambiance poisseuse de ce roman. On sent tout de suite que quelque chose cloche sans arriver pour autant à mettre le doigt dessus. A chaque révélation, on se dit « mais oui bien sûr » mais je n’avais pas deviné la finalité du roman.

Les mécanismes d’écriture utilisés m’ont fait pas mal penser à Franck Thilliez et je dois avouer que cela m’a bien plu, même si j’ai été beaucoup moins perdue que dans le dernier roman de celui-ci, Labyrinthes (mais revenons à nos moutons).

J’ai été assez touchée par le personnage de Sandrine qu’on sent complètement perdue et au bord du pétage de plomb.

Certains passages sont vraiment durs à lire, j’ai été plus d’une fois prise aux tripes. 

Tout l’histoire est bien ficelée, j’ai aimé les chapitres alternant le passé et le présent. la vérité est terrible et m’a laissée pantoise. 

Si vous aimez douter de tout et vous faire avoir par un auteur talentueux, foncez! 🙂 

Ma note: ♥♥♥♥(♥)


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s