Bilan de mes lectures du mois de mai 2015

Hello tout le monde !

Je reviens aujourd’hui pour vous présenter mes lectures du mois de mai 2015 !

Comme pour les mois précédents, je vais vous donner mon avis sur chacun des livres lus 🙂

Les résumés ont été pris sur Amazon.

Livres lus durant le mois : 10

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

3 dames de coeur et atout pique – Carole Duplessy-Rousée

3 dames de coeur et atout pique

Nombre de pages: 389 pages

Editeur: Pygmalion

Date de parution: 29 mars 2013

Résumé:

Lorsqu’un jour de tempête le destin rapproche quatre femmes que tout semble opposer, la confrontation est tonique ! Bérénice, journaliste, a quitté Paris pour Granville. Elle a choisi le célibat. Parisienne, Carmen est chasseur de tendance. Elle aime papillonner. Clémentine, attachée de direction, habite Rouen. Elle tombe souvent amoureuse d’hommes mariés… L’autre Rouennaise, Astrid, est médecin. Elle mène une existence paisible entre son époux et ses enfants. Malgré ces styles de vie divergents, un lien très fort se tisse entre elles. Et quand Bérénice découvre dans le passé de sa grand-mère d’angoissantes zones d’ombre sur fond de Seconde Guerre mondiale, les trois autres, prêtes à tout pour l’aider à comprendre, la suivent dans un périple berlinois… Beaucoup de tendresse, d’humour et de salutaires coups de gueule !

Mon avis:

J’ai vraiment bien apprécié ce roman suivant ces 4 copines que tout sépare mais qui font face ensemble à l’adversité. On s’attache facilement aux personnages et on irait bien boire un verre avec chacune des protagonistes ! Une jolie surprise que ma maman m’avait prise à la bibliothèque et que j’ai lu hyper rapidement tellement on est vite pris dans l’histoire ! Je regrette juste le fait que l’auteur a souvent recours à des ellipses temporelles ce qui fait qu’on « rate » des morceaux de l’histoire qui auraient pu nous intéresser…

Ma note: ♥♥♥

La bibliothèque des coeurs cabossés – Katarina Bivald

la bibliothèque des coeurs cabossés

Nombre de pages: 482 pages

Editeur: Denoël

Date de parution: 15 janvier 2015

Résumé:

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l’Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine. Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés -, qui l’aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance. Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel.

Mon avis:

Dès que j’ai vu la couverture de ce livre, j’ai été attirée 🙂 ben oui il y a des livres, un chat, du fouillis, tout ce que j’aime ! J’ai adoré l’ambiance de ce livre, je me suis beaucoup attachée à Sara et aussi à Amy à travers de ses lettres. Tous les habitants du petit village de Broken Wheel sont adorables et on arrive très bien à se projeter dans les rues quasi désertes. J’ai littéralement dévoré ce livre, signe d’un énorme coup de coeur 🙂 je ne peux que vous le recommander si vous avez aimé par exemple « le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates » que j’avais également adoré.  Je dois dire que le fait que l’héroïne du livre tienne une librairie m’a vraiment plu étant donné que c’est le métier (ou bibliothécaire) que j’aurais rêvé de faire !

Ma note: ♥♥♥♥♥

Imprimatur – Monaldi & Sorti

imprimatur

Nombre de pages: 852 pages

Editeur: Pocket

Date de parution: 15 avril 2004

Résumé:

L’évêque de Côme est tremblant. Si la teneur d’un mystérieux manuscrit, œuvre d’un érudit, est avérée, l’Europe a frôlé un tragique bouleversement…Tout se serait déroulé à Rome entre le 11 et le 20 septembre 1683, dans la paisible auberge du Damoiseau. Un voyageur du nom de Mourai y succombe brutalement, terrassé par un mal inconnu. L’hypothèse de la peste est avancée et l’auberge mise en quarantaine. La peur gagne vite les esprits : on découvre que Mourai est mort empoisonné. Qui est l’assassin ? L’abbé Mélani, pensionnaire lui aussi, veut savoir. Le jeune aubergiste à ses côtés, il mène l’enquête. Une investigation qui les conduira des souterrains de Rome aux grands salons des palais princiers, entre les secrets du Vatican et les terribles intrigues de la cour de Louis XIV.

Mon avis:

Un gros pavé que j’ai sorti de ma vieille PAL 🙂 J’ai bien apprécié ce roman même si je l’ai trouvé un peu trop pointu dans certains détails ce qui fait qu’on se perd parfois un peu dans l’histoire. En effet, les auteurs se sont basés sur des faits réels pour écrire ce roman (qui a été il me semble interdit en Italie car cela dévoile des aspects peu reluisants de l’Eglise Catholique). C’est malgré tout un bon roman, mêlant aventure et histoire et qui malgré ses 852 pages se lit assez rapidement 🙂 Je dois dire qu’étant assez friande du genre historique, j’en ai eu mon compte !

Ma note: ♥♥♥

Le liseur du 6h27 – Jean-Paul Didierlaurent

le liseur du 6h27

Nombre de pages: 218 pages

Editeur: Au Diable Vauvert

Date de parution: 5 mai 2014

Résumé:

«Peu importait le fond pour Guylain. Seul l’acte de lire revêtait de l’importance à ses yeux. Il débitait les textes avec une même application acharnée. Et à chaque fois, la magie opérait. Les mots en quittant ses lèvres emportaient avec eux un peu de cet écoeurement qui l’étouffait à l’approche de l’usine.»

Guylain Vignolles est préposé au pilon et mène une existence maussade et solitaire, rythmée par ses allers-retours quotidiens à l’usine. Chaque matin en allant travailler, comme pour se laver des livres broyés, il lit à voix haute dans le RER de 6H27 les quelques feuillets qu’il a sauvé la veille des dents de fer de la Zerstor 500, le mastodonte mécanique dont il est le servant.
Un jour, Guylain découvre les textes d’une mystérieuse inconnue qui vont changer le cours de sa vie…

Mon avis:

Encore un livre emprunté à la bibliothèque ! Il s’agit là d’un petit roman qui se lit hyper rapidement, aux personnages attachants. En effet, Guylain découvre un jour dans le métro une clé USB sur laquelle se trouve une sorte de journal intime d’une fille qui travaille comme dame-pipi dans un centre commercial. Au fil de sa lecture Guylain tombe amoureux de cette fille et fera son possible pour la retrouver… Un joli conte moderne qui ravira les amoureux des livres !

Ma note: ♥♥♥♥

L’écorchée – Donato Carrisi

l'écorchée

Nombre de pages: 428 pages

Editeur: Calmann-Lévy

Date de parution: 16 octobre 2013

Résumé:

« JE LES CHERCHE PARTOUT.
JE LES CHERCHE TOUJOURS, »

Sept ans après s’être mesurée au Chuchoteur, Mila Vasquez travaille aux Limbes, le département des personnes disparues. L’enquêtrice excelle dans son domaine. Peut-être parce qu’elle est incapable d’éprouver la moindre émotion. Ou peut-être parce qu’elle-même porte dans sa chair la marque des ténèbres.

On a tous ressenti l’envie de s’évanouir dans la nature. De fuir le plus loin possible. De tout laisser derrière soi.

Or chez certains, cette sensation ne passe pas. Elle leur colle à la peau, les obsède, les dévore et fi nit par les engloutir. Un jour, ils se volatilisent corps et biens. Nul ne sait pourquoi.

Bientôt, tout le monde les oublie. Sauf Mila.

ET PUIS, SOUDAIN, CES DISPARUS RÉAPPARAISSENT POUR TUER.

Face à eux, Mila devra échafauder une hypothèse convaincante, solide, rationnelle. Une hypothèse du mal. Mais pour les arrêter, il lui faudra à son tour basculer dans l’ombre.

Mon avis:

Etant donné que j’avais adoré « le chuchoteur » du même auteur, il était normal que je me plonge dans la suite ! On retrouve là Mila Vasquez qui doit faire face à d’étranges meurtres perpétrés par des personnes sensées êtres disparues. S’engage alors une course contre la montre pour trouver le pourquoi du comment. J’ai adoré ce livre aussi tordu que le précédent. Donato Carrisi sait tenir un rythme haletant tout au long de son récit et jusqu’à la fin on ne sait pas qui est le méchant et surtout pourquoi. Pour ma part je me réjouis de me plonger dans le Tribunal des Ames du même auteur !

Ma note: ♥♥♥♥

De là, on voit la mer – Philippe Besson

de là on voit la mer

Nombre de pages: 204 pages

Editeur: Julliard

Date de parution: ??

Résumé:

Louise, 40 ans, part s’installer dans une villa en Toscane pour écrire son roman. Elle abandonne à Paris son mari, François, meurtri mais résigné. À Livourne, ville portuaire ou règne une chaleur écrasante, tout l’enchante : la qualité du silence, la mer partout présente, l’incessant ballet des ferries vers les îles. Et cette parfaite solitude que seule vient déranger la présence discrète et dévouée de Graziella, la gouvernante qui s’occupe de la maison. Louise n’a jamais connu un tel sentiment de plénitude. Elle écrit l’histoire d’une femme qui doit réapprendre à vivre après la disparition de son mari. Les mots viennent à elle tout naturellement. Un jour, un jeune homme sonne à sa porte. C’est Luca, le fils de Graziella. Élève à l’Académie navale, il porte ses vingt et un ans avec une grâce insolente. Jamais Louise n’aurait pu envisager d’être troublée par un garçon de cet âge. Tenter de résister au charme de Luca serait pourtant aussi vain que de vouloir échapper à la moiteur de l’été. Au moment ou elle cède à la sensualité de ce corps qui l’attire, elle apprend qu’un accident de voiture a grièvement blessé son mari. Fiction, fantasme et réalité se télescopent, mais dans quel but ? Louise doit se rendre au chevet de François, plus vulnérable que jamais. Forte de cette ferveur inattendue qui lui a ouvert les yeux, elle sait que l’instant est venu d’affronter tous les mensonges accumulés avec les années, quelles qu’en soient les conséquences…

Mon avis:

Un couple qui bat de l’aile, une femme écrivain égoïste et égocentrique qui part en Italie pour écrire son livre et passer un été torride avec un jeune italien … Voilà en gros le pitch de ce roman … j’ai détesté le personnage de Louise que j’ai trouvé hyper cruelle avec son mari, même si d’un côté elle reste honnête avec lui (bon en même temps elle l’a quand même trompé tout l’été ..) Bref, un roman qui se lit facilement malgré tout mais qui ne restera pas forcément dans ma mémoire.

Ma note: ♥♥

La vie des elfes – Muriel Barbery

la vie des elfes

Nombre de pages: 294 pages

Editeur: Gallimard

Date de parution: 12 mars 2015

Résumé:

Quoi de commun entre la petite Maria, qui vit dans un village reculé de Bourgogne, et une autre fillette, Clara qui, à la même époque, après avoir grandi dans les Abruzzes, est envoyée à Rome afin d’y développer un don prodigieux pour la musique ? Peu de choses, apparemment. Pourtant, il existe entre elles un lien secret : chacune, par des biais différents, est en contact avec le monde des elfes, monde de l’art, de l’invention, du mystère, mais aussi de l’osmose avec la nature, qui procure à la vie des hommes sa profondeur et sa beauté. Or une grave menace, venue d’un elfe dévoyé, pèse sur l’espèce humaine, et seules Maria et Clara sont en mesure, par leurs dons conjugués, de déjouer ses plans. Les deux fillettes, une fois réunies, auront à mener un long combat.

Mon avis:

Hum … que dire ?? j’avais adoré l’élégance de l’hérisson alors je dois dire que j’étais très curieuse et impatiente de découvrir ce nouveau roman de l’auteure ! Et bien quelle ne fut pas ma déception en entamant ce livre sans queue ni tête, où l’on ne comprend pas tout ce qui s’y passe ! Trop de descriptions, trop d’onirisme tuent le récit. Muriel Barbery a voulu montrer qu’elle connaissait beaucoup d’adjectifs pour décrire des endroits et des atmosphères, mais elle a perdu ses lecteurs en route ! En tout cas pour ma part j’ai eu beaucoup de peine à le terminer (même si c’est ce que j’ai fait). Si vous cherchez un roman fantasy, clairement, passez votre chemin. La fin laisse augurer une suite que je ne lirai en aucun cas.

Ma note: ♥

Un jour – David Nicholls

un jour

Nombre de pages: 620 pages

Editeur: 10/18

Date de parution: 2 février 2012

Résumé:

15 juillet 1988. Emma et Dexter se rencontrent pour la première fois. Tout les oppose, pourtant ce jour marque le début d’une relation hors du commun. Pendant vingt ans, chaque année, ils vont se croiser, se séparer et s’attendre, dans les remous étourdissants de leur existence. Un conte des temps modernes où la splendeur d’aimer a fait chavirer le monde entier.

Mon avis:

Cela fait un moment que j’avais cette pépite dans ma PAL et je ne savais pas trop quand la sortir ! En  effet, on m’avait dit que la fin était horrible du coup je n’étais pas très pressée de m’y mettre ! Cependant, l’autre jour le film passait à la tv du coup je l’ai enregistré mais avant de le voir je me suis dit qu’il serait judicieux d’avoir lu le roman (car comme il s’agit d’un pavé, je me suis dit que si j’avais vu le fim je n’aurais peut-être plus envie de le lire après!) Et bien j’ai vraiment adoré suivre Emma et Dexter de leur adolescence à leur vie d’adulte, les voir évoluer, détester Dexter quand il se comporte comme un trou de cul (désolée du terme) avec Emma qui reste malgré tout toujours là pour lui. Parfois on a envie de les secouer et de leur dire « mais bordel pourquoi tu ne lui dit pas que tu l’aimes??? » mais cela fait partie du jeu ! Bref, comme le dit si bien le résumé Amazon, un très joli conte moderne, une belle romance mais pas cul-cul pour un sou !

Ma note: ♥♥♥♥

Plonger – Christophe Ono-dit-Biot

plonger

Nombre de pages: 444 pages

Editeur: Gallimard

Date de parution: 22 août 2013

Résumé:

« Ils l’ont retrouvée comme ça. Nue et morte. Sur la plage d un pays arabe. Avec le sel qui faisait des cristaux sur sa peau. Une provocation. Une invocation. À écrire ce livre, pour toi, mon fils. » Un homme enquête sur la femme qu’il a passionnément aimée. Elle est partie il y a plusieurs mois, pour une destination inconnue, le laissant seul avec leur petit garçon. Quand le roman s’ouvre, on l’appelle pour lui dire qu on l’a retrouvée morte, sur une plage, près des vagues, vraisemblablement noyée, dans un pays lointain au paysage minéral qui pourrait être l’Arabie. Elle était artiste, elle s’appelait Paz. Elle était solaire, inquiète, incroyablement douée. Elle étouffait en Europe. Pour son fils, à qui il doit la vérité sur sa mère, il remonte le fil de leur amour – leur rencontre, les débuts puis l’ascension de Paz dans le monde de l’art, la naissance de l’enfant et essaie d’élucider les raisons qui ont précipité sa fin. Des trésors de la vieille Europe aux mégapoles du nouveau monde, du marbre des musées au sable des rivages sensuels où l’on se lave de tout, « Plonger » est l’itinéraire d une héroïne de notre temps. En quête de liberté, de profondeur, et de pureté dans un monde de plus en plus étouffant.

Mon avis:

J’ai été séduite par cette histoire d’un homme qui, après l’annonce de la mort de sa compagne, nous raconte leur rencontre, leurs débuts, leurs disputes, mais surtout la passion qu’il a pour elle. Paz veut découvrir le monde; le narrateur, ancien journaliste, ne veut plus parcourir le monde car il a déjà vu beaucoup trop d’horreur dans le monde et sortir d’Europe le terrifie. Paz étouffe dans cette relation et part à l’aventure et surtout à la rencontre des requins qui la fascine et surtout de Nour, le requin qu’elle a adopté (elle a payé le puçage du squale et peut le suivre en temps réel depuis son pc). Son obsession pour cet animal la ménera en Arabie où elle sera retrouvée morte sur une plage. Le narrateur part donc là-bas (en bravant sa terreur) pour découvrir ce qui est arrivé. Un très beau roman d’amour, dramatique (car on sait déjà au tout début du roman (et d’ailleurs c’est également écrit sur la 4ème de couverture) que Paz est morte. Cela rend le tout encore plus fort. J’ai vraiment apprécié cette lecture !

Ma note: ♥♥♥♥

Julie & Julia – Julie Powell

julie et julia

Nombre de pages: 344 pages

Editeur: Seuil

Date de parution: 7 mai 2008

Résumé:

Une jeune New-Yorkaise bientôt trentenaire, lasse d’enchaîner des boulots sans intérêt, décide de reprendre sa vie en main. S’emparant du vieux livre de cuisine de sa mère, L’Art de la cuisine française de Julia Child, elle s’invente un projet dément: réaliser les 524 recettes du livre… En un an ! Dans sa cuisine minuscule! Avec un humour dévastateur et une pointe de folie, elle nous raconte ses pérégrinations de cuisinière, sa crise de la trentaine, sa mère envahissante, sa meilleure amie nymphomane… De réussites triomphantes en purs désastres, de crises de larmes en dîners alcoolisés, elle poursuit sa route pavée de mottes de beurre. Et s’aperçoit un jour que sa vie a changé.

Mon avis:

J’ai trouvé ce livre rigolo et sympathique, il se laisse lire très facilement ! J’ai eu malheureusement de la peine à me plonger dans ce récit car d’un côté on voit que Julie s’en sort assez difficilement financièrement (vu le taudis où elle vit avec son mari) et elle achète pleins de mets très chers pour réussir son challenge, ce qui je trouve ne cadre pas trop avec sa situation financière. De plus, je trouve que le fait qu’elle souffre d’une maladie qui l’empêche d’avoir des enfants (à moins de se soumettre à un lourd traîtement) est relegué au second plan, comme si cela n’avait pas trop d’importance, ce que je trouve un peu dommage. De plus, je ne comprends pas que son blog ait rencontré un tel succès car selon le livre, elle explique juste ses mésaventures en cuisine ! Bref, ce livre ne m’a pas séduite plus que cela, même s’il s’agit d’une histoire vraie 😉

Ma note: ♥♥

Voilà c’est tout pour mes lectures du mois passé !

Avez-vous déjà lu les livres présentés ? Si oui, n’hésitez pas à me donner votre avis 🙂

bisous !

PS. je ne pense pas qu’il y aura autant de livres les prochains mois (quoi que juin a bien commencé) car étant donné que ma puce peut naître d’un jour à l’autre, je pense que j’aurai moins de temps pour bouquiner .. en attendant, je profite bien de ces jours « off » pour avancer dans mes lectures et baisser ma PAL sans cesse grandissante.  (d’ailleurs à présent je choisis mes prochaines lectures en utilisant random.org et en comptant les livres dans ma bibliothèque …car faire une book jar comme certaines booktubeuses me prendrait beaucoup trop de temps, ma PAL s’élevant à un peu moins de 300 livres….)

2 réflexions sur “Bilan de mes lectures du mois de mai 2015

  1. Pingback: Bilan de mes lectures du mois d’août 2016 | BadGeekette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s