Bilan de mes lectures du mois de janvier 2016

Hello tout le monde !

Voici comme chaque mois le bilan de mes lectures du mois précédent !

Les résumés ont été pris sur Amazon ou sur Babelio.

Livres lus durant le mois : 5

 

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

Le jeu de l’ange – Carlos Ruiz Zafon

le jeu de l'ange

Nombre de pages: 537 pages

Editeur: Editions de Noyelles

Date de parution: 20 août 2009

Résumé:

Barcelone, années 1920. David Martin, dix-sept ans, travaille au journal La Voie de l’Industrie. Son existence bascule un soir de crise au journal : il faut trouver de toute urgence un remplaçant au feuilletoniste dominical. Sur les conseils de Pedro Vidal, chroniqueur à ses heures, David est choisi. Son feuilleton rencontre un immense succès et, pour la première fois, David est payé pour ce qu’il aime le plus au monde : écrire. En plein succès, David accepte l’offre de deux éditeurs peu scrupuleux : produire à un rythme effréné des feuilletons sous pseudonyme. Mais après quelques années, à bout de force, David va renoncer. Ses éditeurs lui accordent alors neuf mois pour écrire son propre roman. Celui-ci, boudé par la critique et sabordé par les éditeurs, est un échec. David est d’autant plus désespéré que la jeune fille dont il est amoureux depuis toujours – et à laquelle le livre est secrètement dédié – va épouser Pedro Vidal. Son ami libraire, Sempere, choisit ce moment pour l’emmener au Cimetière des livres oubliés, où David dépose le sien. Puis arrive une offre extraordinaire : un éditeur parisien, Corelli, lui propose, moyennant cent mille francs, une fortune, de créer un texte fondateur, sorte de nouvelle Bible,  » une histoire pour laquelle les hommes seraient capables de vivre et de mourir, de tuer et d’être tués, d’offrir leur âme « . Du jour où il accepte ce contrat, une étrange mécanique du meurtre se met en place autour de David. En vendant sa liberté d’écrivain, aurait-il vendu son âme au diable ? Épouvanté et fasciné, David se lance dans une enquête sur ce curieux éditeur, dont les pouvoirs semblent transcender le temps et l’espace.

Mon avis:

Cela faisait longtemps que ce livre était dans ma pile à lire ! J’ai retrouvé avec plaisir la plume de Carlos Ruiz Zafon et son univers oscillant entre le fantastique et le thriller. Comme son dernier livre m’avait beaucoup déçue (le prisonnier du ciel sauf erreur), j’avais un peu peur d’être également déçue par celui-ci … et bien pas du tout ! L’histoire est passionnante, les personnages attachants et les événements s’enchaînent tellement vite qu’on ne s’ennuie pas une seconde !

Ma note: ♥♥♥♥

 

Le secret de la pierre occulte (tome 1) – Artur Balder

le secret de la pierre occulte

Nombre de pages: 575 pages

Editeur: Albin Michel collection Wiz

Date de parution: 3 septembre 2008

Résumé:

Un crime dans une abbaye. Un secret gardé depuis des siècles. Un jeune alchimiste qui peut changer l’histoire.

Angleterre, 1099. Le corps sans vie de frère Gaufrey est retrouvé en plein coeur de la cathédrale de Westminster. Le jeune apprenti Idruk Maiflower, possédant le don inné de l’alchimie, vient d’être accepté dans la prestigieuse confrérie de Wilton. Ces deux événements que rien ne semble lier vont pourtant changer le destin d’Idruk. Le redoutable Inquisiteur suprême, Lord Malkmus de Mordred, le traque sans relâche, forçant le jeune alchimiste à fuir son village. Quel sombre dessein poursuit cet homme qui cache son visage derrière un masque ? Placé sous la protection du puissant ordre du Lion Rouge, Idruk devra le découvrir avant que le chaos n’engloutisse le royaume…

Mon avis:

L’ambiance de ce roman est assez sombre et l’intrigue aurait pu être vraiment intéressante si l’auteur n’avait pas tout compliqué et j’ai parfois perdu le fil à certains moments. J’ai également regretté le fait que certaines parties du livres sont un peu (beaucoup) pompées de Harry Potter. La plus grosse blague a été que malgré le fait qu’il n’y avait aucune mention de tome 1 sur la couverture, le roman ne se finit pas et la suite n’a jamais été traduite en Français….. vous imaginez ma déception ! Lire 575 pages pour finalement n’avoir aucune chance de savoir la suite … De plus, je ne trouve pas vraiment que ce livre mérite d’être sous jeunesse… je l’ai trouvé dans l’ensemble assez ardu et il me semblerait plus adapté pour des jeunes adultes. Le personnage principal est un peu trop « téméraire » à mon goût et change pas mal de caractère au fil du récit… ce roman m’a laissé un goût un peu amer même s’il n’étais pas vraiment mauvais.

Ma note: ♥♥

 

Tant que nous sommes vivants – Anne-Laure Baudoux

tant que nous sommes vivants

Nombre de pages: 298 pages

Editeur: Gallimard jeunesse

Date de parution: 25 septembre 2014

Résumé:

Bo et Hama travaillent dans la même usine. Elle est ouvrière de jour, lui, forgeron la nuit. Dès le premier regard, ils tombent follement amoureux. Un matin, une catastrophe survient et ils doivent fuir la ville dévastée. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers les territoires inconnus… Mais quand l’ombre a pris la place de la lumière, l’amour suffit-il à nous garder vivants ?

Mon avis:

J’ai adoré cette fable des temps modernes et cette belle histoire d’amour entre les deux protagonistes de l’histoire … Ce roman m’a vraiment fait « voyager » et j’avais à chaque fois hâte de retrouver les mots de l’auteur. Je le recommande pour toutes les personnes qui aiment les histoires d’amour et les ambiances oniriques.

Ma note: ♥♥♥♥

 

Un amour impossible – Christine Angot

un amour possible

Nombre de pages: 217 pages

Editeur: Flammarion

Date de parution: 19 août 2015

Résumé:

Pierre et Rachel vivent une liaison courte mais intense à Châteauroux à la fin des années 1950. Pierre, érudit, issu d’une famille bourgeoise, fascine Rachel, employée à la Sécurité sociale. Il refuse de l’épouser, mais ils font un enfant. L’amour maternel devient pour Rachel et Christine le socle d’une vie heureuse. Pierre voit sa fille épisodiquement. Des années plus tard, Rachel apprend qu’il la viole. Le choc est immense. Un sentiment de culpabilité s’immisce progressivement entre la mère et la fille. Christine Angot entreprend ici de mettre à nu une relation des plus complexes, entre amour inconditionnel pour la mère et ressentiment, dépeignant sans concession une guerre sociale amoureuse et le parcours d’une femme, détruite par son péché originel : la passion vouée à l’homme qui aura finalement anéanti tous les repères qu’elle s’était construits.

Mon avis:

Un récit qui fait un peu froid dans le dos, on y suit Christine Angot lors de son enfance puis adolescence, avec un père absent (il vient d’une famille riche et n’avait pas voulu épouser la mère de l’auteure car elle venait d’une famille trop pauvre) qui tout d’un coup veut d’occuper de sa fille chérie. Au début, comme elle avait toujours idéalisé ce père qu’elle ne connaissait presque pas, elle le met sur un pied d’estal (il a des bonnes manières et beaucoup de culture) et commence à critiquer sa mère et lui reprocher un tas de choses alors que celle-ci a toujours fait tout ce qu’elle pouvait pour qu’elles s’en sortent et a toujours travaillé dur pour que sa fille ne manque jamais de rien. Et pourtant, malgré les apparences, un malaise subsiste… l’image parfaite du père finit par se craqueler pour finir en miettes. Un livre dur mais que je vous recommande si la vie de Christine Angot vous intéresse. Personnellement je n’ai pas vraiment aimé la façon d’écrire de l’auteure, un peu comme cela vient. On sent que les phrases ne sont pas vraiment « construites », je ne sais pas comment l’expliquer !

Ma note: ♥♥

 

Ca peut pas rater ! – Gilles Legardinier

ca peut pas rater

Nombre de pages: 422 pages

Editeur: Fleuve

Date de parution: 2 octobre 2014

Résumé:

– J’en ai ras le bol des mecs. Vous me gonflez ! J’en ai plus qu’assez de vos sales coups ! C’est votre tour de souffrir ! Ma voix résonne dans tout le quartier. Et là, trempée, titubante, épuisée, je prends une décision sur laquelle je jure de ne jamais revenir : je ne vais plus rien leur passer. On remet les compteurs à zéro. On renverse la vapeur. Je vais faire payer ce fumier. Chaque joueur doit vous donner mille baffes. Je vais me venger de tout. Puisque aucun bonheur ne descendra d’un ciel illusoire, je suis prête à aller chercher le peu qui me revient jusqu’au fond des enfers. La gentille Marie est morte, noyée de chagrin. À présent, c’est la méchante Marie qui est aux commandes. À partir de maintenant, je renvoie les ascenseurs et je rends la monnaie de toutes les pièces. Les chiens de ma chienne sont nés et il y en aura pour tout le monde. La vengeance est un plat qui se mange froid et je suis surgelée. La rage m’étouffe, la haine me consume.

Mon avis:

Au début du roman je me suis dit « oulà c’est vraiment super mal écrit! » puis, au fur et à mesure du récit j’ai vraiment accroché et j’ai commencé à vraiment bien aimer les personnages (surtout les personnages masculins) car le personnage principal m’a vraiment énervée à certains moments (surtout lors du vol d’un certain petit animal …) de par ses réactions un peu excessives. La fin du roman m’a vraiment beaucoup plu, j’ai adoré la conclusion de l’histoire 🙂 Il s’agit vraiment d’un roman « feel good » et je pense que cette histoire en fera rêver plus d’une 🙂

Ma note: ♥♥♥♥

et voilà c’est tout pour mes lectures (romans) du mois de janvier 2016 !

Dites-moi ce que vous avez lu dernièrement et également si vous aimeriez que je vous parle également des bds/mangas que je lis ?

Bonne soirée, bisous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s