[Famille] L’épineuse question du 2ème enfant

Coucou tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’un sujet très personnel qui revient souvent sur la table chez nous, sans vraiment trouver de réponse.

La question, vous l’aurez compris si vous avez lu le titre, est de savoir si oui ou non nous allons donner un petite frère/une petite soeur à notre fille Elisa (2 ans 4 mois).

Quand notre fille est née, nous avions décidé avec mon mari de nous laisser jusqu’à sa première année pour prendre notre décision. Mais quand notre fille a eu un an, le désir d’un(e) deuxième n’était pas du tout présent, entre la fatigue et le stress permanents.

En effet, j’ai baissé mon taux de travail à 60 % (je travaillais à 100% avant sa naissance) pour m’occuper de notre fille 2 jours par semaine, taux que je trouve parfait, ainsi notre fille passe 4 jours par semaine avec ses parents et 3 jours à la crèche.

Oui, car notre fille va à la crèche 3 jours par semaine. Mes beaux-parents habitants à environ 350 km de chez nous (coucou le Tessin!) et mes parents à 70 km (Hello Bienne), nous n’avons aucune aide de la part de nos familles pour garder notre fille, il n’y a que mon mari et moi (enfin bon on va pas se plaindre, c’est nous qui avons voulu faire un enfant hein mais un peu d’aide de temps en temps ben ça serait pas mal lol).

A ses débuts en crèche, j’ai du rater pas mal le travail car quand elle était malade elle ne pouvait pas y être accueillie. Bien des fois j’ai du partir du travail pour des vraies ou fausses alertes. En soi ce n’est pas grave, ma fille est toujours passée en premier. Mais mon travail ne se fait pas tout seul non plus et les jours où j’ai enfin pu aller travailler j’ai du rattraper mon retard, devant faire de longues journées bien stressantes. Si comme moi vous travaillez à temps partiel vous devez également savoir que le regard des autres est toujours assez critique, à nous faire des remarques comme quoi « on n’est jamais là » ou les « ah, tu pars déjà? ». Il ne faut cependant pas finir trop tard pour pouvoir aller chercher la puce avant la fermeture de la crèche à 18h30, faire à manger (un truc sain si possible mais des fois on fait comme on peut, j’ai arrêté de me flageller si un soir de temps en temps on mange une pizza au four) et ensuite tout s’enchaîne, jeux, douche/bain si besoin et au dodo pour ma fille vers 20h. La course quoi !

Mais on s’en sort.

J’adore cette « routine » qui s’est mise en place d’elle-même. 

Le matin, c’est mon mari qui amène notre fille à la crèche (vers 7h) ce qui me laisse le temps de finir de me préparer et de faire un peu de rangement avant de partir à mon tour. Le soir c’est en général moi qui vais la chercher car mon mari finit souvent assez tard le travail, sauf le vendredi, c’est sacré, il sort toujours un peu plus tôt pour aller chercher lui Elisa. (on y va de temps en temps ensemble d’ailleurs, j’adore ce moment où on marche main dans la main, un peu insouciants héhé).

J’adore passer 2 jours par semaine à la maison pour être avec ma fille. J’en profite pour faire un peu d’avance dans le ménage mais ce n’est pas ma priorité. J’aime surtout passer du temps avec elle. Elle a maintenant atteint la période des « pourquoi » et des « t’as vu Maman? le bus, la lune, le ciel, la nuit » – rayez la mention inutile –  et c’est passionnant de la voir évoluer et s’émerveiller devant tout et n’importe quoi. Cela me fait voir le monde autrement – à travers ses yeux – et c’est vraiment chouette.

C’est clair qu’avec mon salaire réduit et les frais de crèche exorbitants, les fins de mois ne sont pas toujours très glorieuses. Parfois j’ai l’impression de courir après du vent. Surtout que vous le savez si vous avez lu mon article sur la surconsommation, j’ai un peu de peine à gérer mes dépenses haha. De plus, je trouve les structures d’accueil pas toujours très arrangeantes pour les parents qui travaillent et qui n’ont pas d’aide extérieure.

Bref, tout ça pour vous dire qu’à présent, notre fille a 2 ans et 4 mois, parle plutôt bien et est très indépendante (elle s’invente pleins d’histoires et adore regarder des livres, chante beaucoup, adore les duplos avec lesquels elle construit des « châteaux »…). Nous avons trouvé un rythme à trois qui nous convient parfaitement. Nous avons recommencé à sortir (chacun notre tour bien sûr faut bien que quelqu’un garde notre fille n’est-ce pas) et à retrouver une vie « sociale ». De temps en temps, nous nous permettons un restau en famille, maintenant qu’Elisa arrive à rester tranquille environ 1h30 le temps qu’on soit servis et qu’on mange…

Du coup, nous avons peur de détruire cet équilibre avec un 2ème enfant. Notre fille va-t-elle bien le prendre? Ne va-t-elle pas régresser ?

Crédit photo : topito.com

Et puis financièrement, 2 enfants à la crèche, c’est chaud.  Et puis, vais-je pouvoir garder mon travail avec deux enfants ? On avait pu me remplacer durant mon premier congé mat’ est-ce que ce sera également le cas pour un 2ème ? Vais-je ensuite retrouver mon poste d’assistante de Direction comme avant ? Ne vais-je pas passer mon temps à courir à droite à gauche ? Et puis déjà maintenant nous n’avons jamais l’occasion de sortir en amoureux (ça fait cher la soirée de payer un(e) babysitter + les frais de restaurant, de cinéma etc.), j’ai peur que tout soit encore plus difficile ensuite,  de perdre le « reste » de vie de couple que nous avons réussi à préserver actuellement (nous passons de belles soirées à la maison, notre fille dormant super bien depuis toute petite).

Notre appartement (que nous adorons) est un 4,5 pièces mais l’une des chambres est notre bureau (et bien rempli), ce n’est pas envisageable de le transformer en chambre. Notre fille partagera-t-elle sa chambre ? Faudrait-il déménager pour plus grand ?

Et puis finalement, est-ce que je pourrai encore avoir du temps pour moi pour lire, écrire sur mon blog, jouer aux jeux vidéos? Égoïstement, je me pose ces questions, oui. Je sais bien qu’au début tout sera réduit (comme à la naissance de notre fille) mais j’ai peur de passer ensuite mon temps à faire la police entre les deux enfants et de me perdre là au milieu.

D’un autre côté, à chaque fois que je vois des nouveaux-nés (je suis en train de suivre la série Netflix *Call the Midwife* qui suit des sages-femmes dans les années 50-60), cela me donne envie ! Sachant que j’ai eu des problèmes pour avoir notre fille et j’ai du suivre un traitement incluant des injections, (syndrome des ovaires poli-kystiques ou OPK pour les intimes lol), il ne faudrait pas trop tarder à s’y mettre si on ne veut pas que les enfants aient 10 ans d’écart haha. De plus, ayant moi-même un grand frère, je trouve que les moments passés à jouer ensemble et même à se chamailler restent de très bons souvenirs pour moi, je n’aimerais pas priver ma fille de ça.

Crédit photo : topito.com

Crédit photo : topito.com

Bref, tout ça tourne dans ma tête, me stresse. J’ai l’impression d’entendre le tic-tac de mon horloge biologique dans ma tête (même si je n’ai « que » 31 ans).

J’ai envie, mais j’ai peur.

Je crois que mon mari est dans le même état d’esprit que moi.

Et puis, j’ai fait une légère dépression à la naissance de notre fille (pas assez entourée par ma famille, je me suis sentie dépassée), je n’ai pas envie de revivre ça. Je ne sais pas comment j’arriverais encore à tout gérer entre un bébé, ma fille, les chats (oui nous avons 2 chats 🙂 ), mon travail, le ménage et mes hobbies que je ne veux pas abandonner car j’en ai aussi besoin pour être épanouie.

Parfois je pense aussi à tout ce qu’il se passe sur terre et je me demande si c’est bien responsable de mettre encore au monde un enfant dans notre triste époque ? Cela m’avait déjà rendu malade en 2015 rien que de penser à l’avenir de ma fille dans ce monde qui devient fou …

Est-ce que notre fille pourrait regretter de ne pas avoir de soeur/frère ? (après c’est clair, on ne ferait pas un 2ème pour occuper la première, on est là pour ça)

Quand je me relis je me dis que finalement c’est surtout l’aspect financier qui me/nous retient et je trouve ça triste qu’on vive à une époque où on est obligés de réfléchir à toutes ces choses avant de se lancer. (enfin les personnes raisonnables et responsables le font)

Et vous, vous en pensez quoi ? plutôt enfant unique ou fratrie ?

N’hésitez pas à me donner votre avis et/ou votre ressenti à ce sujet !

Bisous !

Crédit photo : topito.com

p.s. désolée pour la tartine ! 😛

15 réflexions sur “[Famille] L’épineuse question du 2ème enfant

  1. Coucou Elodie,
    C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai lu ton article. Je n’ai pas encore d’enfants mais je comprends ta frustration au niveau financier. Je me sens aussi bloquée dans ma vie parce que je ne trouve pas de travail dans mon domaine. Pour ton cas peut-être que tu trouveras grâce à cet article des autres mamans qui ont eu une situation similaire à la tienne avant de faire un 2ème bébé et qui ont trouvé des solutions. Je comprends que c’est pas facile en n’ayant pas de famille proche pour aider. Je te souhaite plein de bonheur à toi et ta famille.

    • Coucou Elsa, merci pour ton gentil commentaire ! cet article est dans un coin de ma tête depuis un bout de temps, je me disais que c’était trop personnel. En même temps, ça avait besoin de sortir car ces derniers mois je ne pense qu’à ça à vrai dire … merci beaucoup en tout cas pour tes encouragements et tes vœux, cela me touche beaucoup! Gros bisous !

      • Ca se ressent dans ton article. Je pense (j’espère, du moins) que le fait de l’écrire et de l’avoir physiquement devant toi t’a aidé à structurer un peu ta pensée 🙂

  2. Salut,
    Merci pour ton article c’est toujours intéressant de voir la réflexion qu’un couple peut avoir. C’est vrai que ce n’est pas du tout prévu pour l’instant, mais avec le chéri nous savons que nous envisagerons cela que lorsque nous aurons une situation stable.
    C’est triste de penser qu’à présent on doit penser à notre situation économique avant d’avoir des enfants. Quand j’y repense qu’à l’époque de mes parents, ils ne pensaient pas à cela avant d’avoir des enfants. Mon père m’avait même dit que si on y réfléchissait trop on ne ferait pas d’enfants…

    • coucou Aude ! c’est vrai que la Suisse n’aide pas vraiment les familles. et encore, on est deux à travailler (meme si moi à temps partiel), je n’ose imaginer la situation des familles monoparentales ! C’est clair que faire des enfants et faire des économies n’est pas vraiment compatible de nos jours. mais peut-être effectivement qu’on se pose trop de questions ! Mais comme on dit, on ne peut pas non plus faire des bébés et ne pas réfléchir à plus loin, pourra-t-on leur payer des études, une location, etc. ? une fois que la crèche sera passée il y aura toujours d’autres frais! pas évident … bisous 🙂

  3. Coucou,
    Bravo pour ce billet très touchant et si vrai! Tu décris la situation et la gestion stressante du quotidien de beaucoup de parents.
    Au fond, vous seuls pouvez décider d’agrandir votre famille. C’est drôle, parce que tu résumes très bien mon état d’esprit pour un éventuel 3ème 😉
    Pour nous, deux, c’était une évidence! Même si clairement plus difficile qu’avec un (financièrement mais aussi pour la gestion du temps pour eux et pour nous). Mais les voir jouer ensemble et devenir complices est la plus belle récompense! C’est une chouette dynamique.
    Bisous
    Virginie

    • Coucou Virginie et merci pour ton gentil commentaire 🙂 ho un 3ème ? hihi 🙂 c’est clair que la gestion du temps est toujours problèmatique… quant à la question financière .. on en parle même pas :/ c’est clair que c’est ce que je me dis, après tu vois tes enfants jouer ensemble et tu es bien, je n’ai pas l’impression qu’on soit une famille incomplète actuellement mais je me demande si un/une 4ème dans la famille n’équilibrerait pas encore mieux les choses… à réfléchir ! bisous ❤

  4. Hello! Personnellement je suis enfant unique ! Je n’ai pas souffert , juste un peu à l’adolescence , j’aurais aimé avoir une oreille attentive pour m’écouter. C’est beau te livrer ton questionnement ici. Je pense que tu te poses beaucoup de questions pour quelque chose qui devrait se faire avec amour, donc est-ce vraiment votre désir si votre routine vous convient ? Biz cri cri

    • Hello Cri Cri! alors je suis contente de lire que tu es enfant unique et que tu n’en a pas souffert. Je pense que l’adolescence est une période problématique pour tous les jeunes, j’ai un frère et je n’ai jamais tellement discuté ni interragit avec lui à partir de l’adolescence… c’est clair que les choses doivent se faire naturellement, mais je ne peux m’empêcher de penser à tous les aspects de la chose, justement car on est seuls pour s’occuper de nos enfants. Que parfois je suis fatiguée et à cran et que je ne sais pas si j’arriverais à m’en sortir avec un 2ème… mais cette idée me travaille quand même .. alors c’est peut-être un signe ! à voir ce que l’avenir nous réservera ! bisous !

  5. Ton article me parle énormément. Je suis dans la même réflexion que toi même si j’ai déjà arrêté la contraception en décembre l’année passée (y a peu de chance que je tombe enceinte naturellement donc bon…). On aimerait un second, c’est certain, mais je me pose tellement de questions sur l’aspect pratique et financier. Je suis terrifiée à l’idée qu’on s’en sorte pas. En plus on ne trouve pas d’appartement assez grand dans notre budget. On est dans un 3,5 et enzo est gardé par la famille. Mais si on bouge, c’est vers mon travail et là il n’y aura plus que la crèche comme solution. Si on rajoute un second enfant dans l’équation ça va faire un sacré changement de budget et il y a des jours où j’ai l’impression qu’on arrivera pas à faire face. Je suis à 50% et niveau santé mon medecin risque de me faire baisser encore mon taux, donc encore moins de revenus. Sans parler de l’aspect personnel. Enzo dort super bien depuis tout petit mais le second? S’il ne fait pas ses nuits et ses siestes, ça va être très sport de garder une vie personnelle et de couple. Même si je sais que ça ne dure pas éternellement. Mais est-ce que je tiendrai encore entre 2 et 4 ans en intensif avec un tout petit? Bref tellement de choses qui m’angoissent tout comme toi. En revanche avec ma sœur on a une relation vraiment fusionnelle, si on était comme chien et chat (même si on jouait tout le temps ensemble) jusque vers 8-10 ans, après on est devenu inséparable. J’aimerai offrir une chance à enzo de connaître ça, de grandir accompagné d’un autre bout de chou qui lui fera voir les choses différemment et qui pourra peut être l’accompagner tout au long de sa vie 🙂
    Enfin voilà, faire des enfants dans notre monde actuel c’est compliqué même si ça ne devrait pas l’être. Pour nous je laisse la nature décider, car je ne veux pas m’imposer de traitements lourds en plus de ce que j’ai déjà. Ça me rendrait triste de ne plus jamais être enceinte, mais je suis heureuse d’avoir pu devenir maman.
    Bon courage dans vos réflexions et peu importe votre choix, ça sera le bon 🙂

    • coucou Alessia! merci beaucoup pour ton retour sur ce billet, je vois qu’on est dans la même situation ! pareil que toi, j’ai envie d’en avoir un 2ème mais j’ai peur de ne pas pouvoir faire face financièrement ensuite. on ne part déjà pas tellement en vacances (à part cet automne on a pu prendre congé de la crèche 2 semaines, ça nous a payé une semaine au sud de la france hihi), heureusement que mon mari a un bon salaire car sinon je ne sais pas comment on ferait. comme toi je trouve les loyers exorbitants (j’habite à Grandson) mais bon c’est les prix pour l’endroit et la grandeur. j’ai aussi peur de perdre ce chouette rythme qu’on a, le week-end on peut dormir facile jusqu’à 8h45 Elisa dort super bien et beaucoup. (pourvu que ça dure!) du coup le 2ème si ça se trouve il sera pas du tout comme ça hahaha j’avoue égoistement j’aurais un peu de peine à sacrifier mes « grasses mat » car quand je vois certains gamins levés à 5h30 tous les jours et bien je me sens chanceuse. comme tu dis, je ne sais pas non plus si j’arriverais à tenir le rythme en jonglant avec tout (et en essayant de préserver ma vie de couple qui en a quand meme pris un coup à la naissance de la puce). En tout cas j’espère que si c’est ton/votre choix qu’un petit bout fera son nid au creux de ton ventre 🙂 pour ma part j’hésite à arrêter la pilule aussi, de toute façon sans traitement j’ai peu de chance de tomber enceinte également .. on pourrait laisser faire la nature … gros bisous ❤

  6. Hello!

    Si ça peut te rassurer aussi, je suis fille unique et j’ai eu la chance d’avoir des parents qui m’ont toujours sociabilisé avec les autres enfants. J’ai toujours été bien entourée et je n’ai jamais souffert d’un manque de frère et soeur. Ça m’a permis aussi de développer la créativité et une imagination débordante! 😂 Je pense qu’il ne faut pas se forcer ni culpabiliser… même si c’est toujours plus facile à dire qu’à faire 🙂

    • coucou Eileen, merci beaucoup pour ton commentaire ! bon côté sociabilisation elle va à la crèche et joue régulièrement avec les voisin(e)s dans le jardin … merci pour ton message déculpabilisant, après tout, on ne fait pas un 2ème pour occuper le premier mais bien car le besoin et l’envie s’en fait ressentir. bisous !!

  7. Coucou ! Ton article est très touchant, car il reflète la réalité actuelle et on s’en rend compte que quand on y est vraiment dedans je pense. En tous cas c’est déjà bien que vous y réfléchissez, ça veut dire que c’est important pour vous et que vous ne prenez pas ça à la légère ! Je pense que lorsqu’un couple décide de devenir parent, il va faire automatiquement des sacrifices. Certes, ce n’est pas évident, des fois je me demande comment ma maman a fait pour avoir 5 enfants ^^ mais je sais qu’avoir des frères et soeurs c’est vraiment chouette, même si ce n’est pas toujours facile. Après tout rien qu’avoir un seul enfant ce n’est pas évident et il y a déjà là des sacrifices à faire sur sa vie de couple (je pense). En avoir 2 ou plus… c’est peut-être le double de sacrifices, mais si ça en vaut la peine… pourquoi pas ? 🙂 Après effectivement si niveau budget ça va pas, c’est à y réfléchir encore plus.
    Est-ce que le budget maquillage peut éventuellement baisser ? ( 😉 ) Ou le budget vacances ? Ou autre ? J’avais vu une fois une émission qui montrait pour ceux qui avaient de la peine à gérer son argent (comme moi ahah), que retirer du cash et le mettre dans des enveloppes, ça aidait à mieux gérer son argent, puisqu’une fois l’argent retiré, on utilisait plus la carte. Donc c’est là qu’on peut choisir le budget shopping, sorties, bouffe, dépenses fixes etc. 🙂
    En tous cas j’ai beaucoup aimé ton article. Avoir des enfants ça demande beaucoup de réflexion, chose que pas tout le monde fait 😉 Bisous !

    • Coucou Roberta !!merci pour ton message ! Bien sûr on peut toujours rogner deux trois dépenses (ps les vacances on ne part déjà pas tellement et pas loin)mais je pense que c’est surtout niveau économies et 3eme pilier qu’il faudrait rogner et ca ca me fait peur pour le futur. Niveau dépenses bien sûr je peux faire mieux mais je ne dépenses plus tellement en makeup cette année 😊Après j’ai (et mon mari aussi) un versement qui part direct sur un compte (2/3 de mon salaire même un Peu plus )pour les dépenses de la famille en début de mois mais avec un deuxième cela ne suffirait plus avec les frais de crèche et je n’ai pas un très gros salaire à 60%. Donc à réfléchir s’il vaudrait pas mieux arrêter de travailler mais je n’y tiens pas car pour la retraite c’est pas terrible et c’est également l’occasion de voir du monde et de se sentir « importante » (même si c’est important d’être à la maison hein mAis pas reconnu à sa juste valeur malheureusement. J’ai aussi peur de perdre la
      Complicité que j’ai avec ma fille si un deuxième enfant arrive,qu’elle m’en veuille et de détourne de moi. Enfin voilà status quo pour le moment quoi 🙈🙈bisous !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s