J’ai lu: Impact d’Olivier Norek

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du roman Impact d’Olivier Norek. C’est le second livre de cet auteur que je lis, après Entre deux mondes que j’avais énormément apprécié.

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de cœur !

Les (♥) représentent les demis 

L’image provient de mon instagram.

Nombre de pages: 348 pages

Maison d’édition: Michel Lafon

Date de parution (dans cette édition): 22 octobre 2020

4ème de couverture:

Face au mal qui se propage
et qui a tué sa fille

Pour les millions de victimes passées
et les millions de victimes à venir

Virgil Solal entre en guerre,
seul, contre des géants.

Mon avis:

Comme « entre deux mondes », ce roman est une claque. Le thème cette fois-ci est la pollution à outrance qui mène au désastre climatique qui est prévu depuis des années. 

Un homme, Virgil Solal, qui a perdu sa fille à cause de ce fiasco écologique, va mener une guerre contre les grandes industries polluantes en s’en prenant à leurs hauts placés. 

Un flic, Nathan et une psy, Diane, vont devoir travailler ensemble afin de cerner le profil du terroriste. Ils sont cependant tiraillés entre l’envie de faire leur boulot et d’arrêter le « méchant » et leur cœur qui leur crie que finalement, « et si le méchant n’était finalement pas celui que l’on croit »?

Bref, j’ai beaucoup aimé les personnes de Nathan et Diane, leur humanité fait du bien. J’avais déjà ressenti cela dans « entre deux mondes », cette grande humanité dans les personnages d’Olivier Norek. Personne n’est tout blanc ou tout noir, il y a toujours des nuances, et ses personnages sont plein de doutes et sont souvent partagés dans les décisions qu’ils doivent prendre. Cette ambivalence est très intéressante. J’ai cependant regretté que le personnage de Virgil Solal ne soit pas plus développé, je trouve qu’on en sait finalement assez peu sur lui.

Tout le roman est entrecoupé de petites scènes qui se passent dans un futur alternatif (ou pas d’ailleurs) si rien ne change dans notre façon de polluer ce qui mènerait à des changements dramatiques de climat qui perturberaient l’habitat de certains animaux dont nous deviendrions alors les proies (ours polaires, crocodiles, etc.). J’ai trouvé ces passages très cruels mais ils nous font ouvrir les yeux sur la bêtise de l’être humain et l’urgence de changer les choses.

Même si j’ai trouvé le propos d’Olivier Norek un peu moralisateur à des moments, on ressent que c’est un sujet qui lui tient vraiment à cœur (bon je ne pense pas qu’il en aurait fait un roman sinon) et qu‘il a vraiment envie de réveiller les consciences

Un roman à mettre entre toutes les mains (surtout celles des puissants du monde) pour arrêter le désastre avant qu’il ne soit trop tard. 

Brillant.

Ma note: ♥♥♥♥(♥)


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s