J’ai lu: Vigile de Hyam Zaytoun

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du récit Vigile de l’autrice Hyam Zaytoun. Il s’agit de son premier livre.

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de cœur !

Les (♥) représentent les demis 

L’image provient de mon Instagram.

vigile

Nombre de pages: 101 pages

Maison d’édition: Le Tripode

Date de parution (dans cette édition): 11 juin 2020

4ème de couverture:

Un bruit étrange, comme un vrombissement, réveille une jeune femme dans la nuit. Elle pense que son compagnon la taquine. La fatigue, l’inquiétude, elle a tellement besoin de dormir… Il se moque sans doute de ses ronflements. Mais le silence revenu dans la chambre l’inquiète. Lorsqu’elle allume la lampe, elle découvre que l’homme qu’elle aime est en arrêt cardiaque.


Avec une intensité rare, Hyam Zaytoun confie son expérience d’une nuit traumatique et des quelques jours consécutifs où son compagnon, placé en coma artificiel, se retrouve dans l’antichambre de la mort

Mon avis:

Savoir qu’il s’agit d’un récit et non d’un roman vous prend dès les premières pages dans un étau d’émotions.

On suit donc Hyam Zaytoun, qui suite à un arrêt cardiaque de son mari, a la présence d’esprit et le tact nécessaire pour lui faire un massage cardiaque en attendant l’arrivée des secours. Elle nous raconte les jours qui suivent, l’attente interminable à l’hôpital, où elle doit gérer ses émotions et celles de ses proches, avec des mots tellement bien choisis. Essayer de ménager au mieux ses enfants.

Impossible de ne pas être touché en plein coeur avec ce récit écrit à fleur de peau, alors que l’homme qu’elle aime est entre la vie et la mort. Un récit court mais terriblement percutant.

On se sent un peu voyeurs mais en même temps on se sent proches de la narratrice. Elle nous raconte sa tristesse, ses regrets de ne pas avoir assez profité de son mari si celui-ci venait à ne pas s’en sortir. Elle s’en veut d’avoir été parfois dure avec lui, de ne pas l’avoir épargné entre les travaux de la maison, les enfants et tout le reste.

Ceux qui te connaissent savent. On ne peut qu’être stupéfait. Tu sembles si solide. Le temps n’a pas de prise sur toi. Tu fais si jeune et les seize ans qui nous séparent l’un de l’autre ne se devinent pas. (…) 

Oui je me sens soudain si coupable. De ne pas t’avoir protégé, pas assez aimé, pas assez regardé. Si j’avais su, est-ce que j’aurais pu? (…)

Vigile de Hyam Zaytoun, pages 28-29

Ce livre nous fait nous rendre compte qu’on a tendance à prendre comme acquise la présence des gens qui comptent pour nous. Ce témoignage est là pour nous rappeler que tout peut basculer d’un moment à l’autre et qu’il faut profiter de chaque instant que la vie nous offre. J’ai lu ce livre dans un état second, il m’a bouleversée.

Un récit magnifique dont je me souviendrai longtemps. 

Ma note: ♥♥♥♥♥


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s