J’ai lu: La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du livre la petite boulangerie du bout du monde de l’autrice britannique Jenny Colgan.

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de cœur !

Les (♥) représentent les demis 

L’image provient de mon instagram.

la petite boulangerie du bout du monde

Nombre de pages: 512 pages

Maison d’édition: Pocket

Date de parution (dans cette édition): 7 janvier 2016

4ème de couverture:

Quand son mariage et sa petite entreprise font naufrage, Polly quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d’une île des Cornouailles. Quoi de mieux qu’un village de quelques âmes battu par les vents pour réfléchir et repartir à zéro ?
Seule dans une boutique laissée à l’abandon, Polly se consacre à son plaisir favori : préparer du pain. Petit à petit, de rencontres farfelues – avec un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands – en petits bonheurs partagés, ce qui n’était qu’un break semble annoncer le début d’une nouvelle vie…

Mon avis:

Je savais plus ou moins à quoi m’attendre en commençant ce roman. Une jeune femme qui quitte tout pour ouvrir (rayez les mentions inutiles) une librairie/une boulangerie/un salon de beauté…. on sait tous comment l’histoire va se dérouler!

Là il s’agit donc (comme le titre l’indique) d’une boulangerie – mais pas tout à fait! 

En effet, Polly décide de s’installer sur une île des Cornouailles, par choix financier car elle n’a plus un sous vaillant (qui dit encore ça !?)après la faillite de son entreprise et vivre dans ce village portuaire coûte bien moins cher que Plymouth.

Une fois installée chez une vieille femme acariâtre, propriétaire de la boulangerie du village, elle va faire la connaissance de marins mignons et d’un apiculteur américain plutôt canon, le tout en gardant toujours contact avec sa meilleure amie Kerensa, jeune femme magnifique à qui tout réussit (sauf les relations amoureuses). Là-bas, elle montrera ses talents de boulangère, faisant de l’ombre à sa logeuse qui voit d’un très mauvais œil cette petite jeune qui essaie de prendre sa place.

Même si certains aspects du roman étaient un peu cliché, j’ai eu un petit coup de cœur pour cette histoire (d’autant plus que j’étais en vacances au bord de la mer et du coup j’étais un peu dans l’ambiance). Polly est plutôt attachante, jeune femme un peu paumée qui essaie de reprendre sa vie en main, même si elle se trompe parfois. Les dialogues sont vraiment savoureux et je dois dire que l’autrice a le don pour créer une galerie de personnages hauts en couleur. Je n’ai pas trouvé l’héroïne nunuche et même si la fin est un peu téléphonée, j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir le fin mot de l’histoire. 

C’est un roman qui fait du bien et qui donne le sourire.

Ce n’est cependant pas une simple histoire d’amitié et d’amour, on y trouve aussi des actes de courage et des deuils à surmonter, ce qui rend le tout vraiment plus profond qu’une simple romance et lui ôte un côté linéaire qui aurait pu être ennuyant.

J’ai vraiment hâte de retrouver Polly dans les deux tomes suivants; « une saison à la petite boulangerie » et  « un Noël à la petite boulangerie » que je vais essayer de lire d’ici à la fin de l’année.

Un bonbon à savourer ! 

Ma note: ♥♥♥♥(♥)


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s