J’ai lu: Le pacte d’Emma de Nine Gorman

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du roman Le pacte d’Emma de l’autrice et booktubeuse (du moins il fut un temps) Nine Gorman. Il s’agit de son premier roman mais elle en a écrit d’autres depuis. 

 ♥ = Bof bof, à éviter 

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de cœur !

Les (♥) représentent les demis 

L’image provient de mon instagram.

le pacte d'emma

Nombre de pages:  400 pages

Maison d’édition: Albin Michel

Date de parution (dans cette édition): 2 novembre 2017

4ème de couverture:

Je pensais qu’en me lançant dans ce pacte je risquais seulement ma vie, mais c’est ma raison qui est en train de s’envoler.

Je l’ai embrassé, mais ce n’est pas ce qui est le plus déraisonnable.

Ce qui l’est, c’est que j’ai aimé ça.

Mon avis:

J’avoue que j’ai acheté ce roman à sa sortie, par curiosité, car j’aimais beaucoup les vidéos booktube de Nine Gorman. J’avais donc envie de la soutenir surtout que le roman avait l’air sympa. 

Bon et bien je n’ai vraiment pas été transcendée par ce roman. Il se lit facilement, les pages s’enchaînent bien mais finalement j’ai trouvé un peu terne le personnage d’Emma, atteinte d’une maladie rare. Même si comprends ses raisons, je trouve qu’elle se victimise beaucoup et se laisse maltraiter par Andrew alors que le frère de celui-ci, Matthew, semble beaucoup plus intéressant (cultivé, délicat, etc.) et tient réellement à elle. Le triangle amoureux est un peu téléphoné dans les romans young adult et je pense que cela aurait pu être évité. Là aussi beaucoup de clichés avec le gentil garçon et le mauvais garçon et bien évidemment que la gentille fille s’attache au « méchant » qui en fait est très certainement comme cela à cause de son enfance ou d’une précédente relation. (violons svp)

J’ai donc trouvé Emma très crédule et naïve. Un peu suicidaire aussi. En même temps, elle n’a rien à perdre vu qu’elle est gravement malade et que son espérance de vie est fortement réduite de par sa maladie dégénérative. Je n’ai pas aimé le fait qu’elle ne prenne pas vraiment les choses en main. Elle est passive et cela m’a dérangée tout au long du roman.

Je n’ai vraiment pas réussi à m’intéresser au personnage d’Andrew que j’ai trouvé insipide. Il fait le bad boy mais j’ai trouvé qu’il n’avait aucun relief et je n’ai pas compris ce qu’Emma lui trouvait. 

J’aurais apprécié avoir plus de précisions sur Andrew et Matthew, comment cela se fait-il qu’ils sont des vampires, pourquoi? comment? enfin bref avoir un peu plus d’explications. Il y en a-t-il d’autres comme eux ou sont-ils les seuls de la ville/du pays/de la terre ? J’ai trouvé que l’autrice n’avait pas assez approfondi son sujet et je pense que cela aurait donné plus d’étoffe à ses personnages et aurait été plus intéressant, plus que les pensées coquines d’Emma à propos d’Andrew. (mais le roman reste plutôt sage, il ne faut pas oublier que c’est un livre destiné à un public adolescent – après n’importe qui peut le lire on est d’accord) Finalement, j’ai trouvé que le thème vampire était un peu un prétexte pour servir l’histoire mais que cela n’apportait pas grand chose au roman. (Andrew aurait très bien pu travailler pour un groupe de pharmaceutique et détenir la solution miracle à la maladie d’Emma, cela aurait fonctionné également)

Le twist final m’a un peu surprise – je l’ai trouvée un peu moins téléphoné que le reste du roman – mais je n’ai pas trop aimé la conclusion de l’histoire même si elle laisse la possibilité (ou pas) à une suite (je crois en fait que Nine Gorman a d’ailleurs écrit une suite qui s’appelle – sauf erreur – le serment d’Andrew mais je ne sais pas si elle est sortie (peut-être en version numérique seulement?) et même si elle sortira un jour au format papier.

Bon vous l’aurez compris, j’ai trouvé ce roman sympa à lire mais sans plus, je pense que j’en attendais beaucoup car j’en avais entendu tellement de bien mais la sauce n’a pas prise avec moi 😦 Dommage!

Je me laisserai toutefois peut-être tenter par un prochain roman de l’autrice car j’ai bien aimé son style d’écriture. 

Ma note: ♥♥(♥)


J’ai lu: The mortal instruments tome 3, la cité de verre de Cassandra Clare

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du roman La cité de verre, le tome 3 de la série The Mortal Instruments de l’autrice Casssandra Clare.

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de cœur !

Les (♥) représentent les demis 

L’image provient de mon instagram.

mortal instruments tome 3

Nombre de pages:  624 pages

Maison d’édition: PKJ

Date de parution (dans cette édition): 6 mai 2013

4ème de couverture:

La lutte entre le bien et le mal se poursuit. Valentin rassemble son armée pour éradiquer la lignée des Chasseurs d’Ombres. Clary se rend dans la Cité de Verre afin de sauver sa mère et découvrir son passé. S’introduire dans la Cité sans l’autorisation de l’Enclave n’est pas sans danger…
Au cours de sa quête, Clary rencontre Sébastien, un garçon énigmatique. Avec lui, elle comprend que le seul moyen d’arrêter la fureur de Valentin est de former une alliance entre Chasseurs d’Ombres et Créatures Obscures. Comment conclure une telle union ? Clary saura-t-elle maîtriser ses nouveaux pouvoirs à temps pour cet ultime affrontement ?

Mon avis:

Cette année j’ai décidé de continuer (enfin!) certaines séries commencées il y a bien trop longtemps. C’est le cas pour mortal instruments dont j’avais lu le tome 1 il y a bien deux-trois ans je pense. L’année passée j’avais lu le tome 2 et je pensais enchaîner directement avec le tome 3 mais finalement ca n’a pas été le cas ! 

J’ai été contente de retrouver tout l’univers créé par Cassandra Clare pour ce tome 3 qui clôture un cycle de la saga.

Clary prend de plus en plus confiance en elle et en ses pouvoirs, ses capacités étant bien plus grandes que tout ce qu’elle peut imaginer. Je l’ai trouvée moins nunuche et plus mature que dans les tomes précédents.

Simon, son meilleur ami, se fait de mieux en mieux à sa nouvelle condition de créature de la nuit et prend également de plus en plus confiance en lui ce qui fait plaisir. J’aime toujours autant ses traits d’esprit 🙂

Jace, quand à lui, est toujours en train de vouloir prouver qu’il est le plus brave et le plus courageux, quitte à prendre des risques inconsidérés. Cela force tout de même l’admiration tant il est dévolu à la cause des chasseurs d’ombres.

J’ai également beaucoup aimé le personnage d’Alec qui se livre de plus en plus, il est de moins en moins effacé.

Sa soeur Isabelle est également plus nuancée dans ce tome, elle montre un côté d’elle plus calme et posé.

Bref, j’ai vraiment adoré tous les personnages de ce tome 3 et son scénario, même si certains événements très durs sont survenus qui m’ont arraché une larme. 

J’ai beaucoup aimé visiter la cité des chasseurs de démons, Idris. 

Ce tome 3 ouvre de nouvelles perspectives que je me réjouis de lire dans le tome 4 (que j’ai déjà commencé je dois vous l’avouer!)

Bref, difficile de trop vous en dévoiler, il s’agit d’un tome 3 donc c’est toujours délicat d’en parler …

Si vous ne connaissez pas encore l’univers Mortals Instruments, laissez-vous tenter 🙂 

D’ailleurs, avez-vous regardé la série sur Netflix ? J’attends de finir les 6 tomes pour me lancer mais j’aurais volontiers pris des avis sur la série 🙂

Ma note: ♥♥♥♥(♥)