Bilan de mes lectures du mois de décembre 2019

Coucou tout le monde !

Je reviens aujourd’hui pour vous présenter mes lectures du mois de décembre 2019.

Les résumés et les images ont été pris sur Amazon sauf pour Taveyanne, la porte du diable de Marc Voltenauer, le résumé a été pris sur le site payot.ch

Livres lus durant le mois : 6

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

Les (♥) représentent les demis 

 

Jackson Hole – Karel Gaultier [SP]

Nombre de pages: 445 pages

Editeur: Slatkine & Cie

Date de parution (dans cette édition): 3 octobre 2019

Résumé: 

Crise économique et jeux de pouvoir à Jackson Hole, Wyoming, capitale méconnue de la finance mondiale. Que se joue-t-il dans les coulisses des grandes institutions qui nous dirigent ? Un banquier lève le voile, dans un thriller dévastateur.

Matteo Andreani est au faîte de sa gloire. Surnommé Le Devin pour sa faculté à prédire le cours des marchés, ce financier de 40 ans rêve de la Banque Centrale Européenne. Un accident d’avion sur la piste de Jackson Hole, le village du Wyoming où se réunissent chaque été les grands argentiers de la planète, lui en offre l’opportunité. Mais, sitôt nommé président de la BCE, des tensions internationales sur le marché de l’énergie précipitent une crise mondiale. Les marchés dégringolent, Chinois et Américains s’affrontent, faisant les beaux jours des crypto-monnaies et de la Camorra. Dans le plus grand secret, une réunion de la dernière chance se tient à Jackson Hole. Dans ce petit village perdu des Montagnes Rocheuses, les banquiers ont 48 heures pour sauver l’économie mondiale.
Un roman sombre et foisonnant, qui révèle les arcanes du pouvoir économique mondial, animé par la corruption et la soif de puissance.

Mon avis: 

Vous trouverez mon avis complet juste ici

Ma note: ♥♥♥

 

Taveyanne, la porte du diable – Marc Voltenauer

Nombre de pages: 101 pages

Editeur: Auzou Suisse

Date de parution (dans cette édition):18 octobre 2019

Résumé: 

Un village aux habitants inquiétants et un lourd secret. Plongez dans le mystère de Taveyanne !
En vacances dans le village de Taveyanne (Gryon), Mélissa et son frère Adam se renseignent sur la disparition d’un cabri. Mais cette enquête va rapidement les mener sur la piste d’une tout autre affaire, beaucoup moins innocente…
Quel sombre secret cache donc ce charmant petite hameau d’alpage ?

Mon avis: 

Un chouette roman pour les 10-12 ans, moins angoissant toutefois que le roman de Nicolas Feuz paru dans la même collection et dont j’ai parlé le mois passé, Black Justice 1.0. Dans celui-ci, on retrouve le joli village de Gryon et environs et les neveux de l’inspecteur Auer, accompagnés du St-Bernard Minus, bien connu des fans de Marc Voltenauer. J’ai beaucoup aimé le fait que les personnages soit liés à l’univers de l’auteur et que tout ait une cohérence. L’intrigue est sympathique et les jeunes protagonistes vraiment courageux !! Un roman qui m’a fait penser à la série « Alice » (bibliothèque verte) que j’adorais vers 10-12 justement 🙂

Ma note: ♥♥♥♥

 

La Moira, l’intégrale – Henri Loevenbruck [Cold Winter Challenge]

Nombre de pages: 960 pages

Editeur: J’ai Lu

Date de parution (dans cette édition): 4 octobre 2017

Résumé: 

Aléa, jeune orpheline solitaire, dérobe un jour une bague qui lui confère des pouvoirs étranges. Politiciens et religieux convoitent autant qu’ils redoutent cette élue aux facultés uniques… Serait-elle appelée à devenir le Samildanach, l’élu des druides, à qui revient la charge de façonner l’avenir du monde ? La guerre est proche et gronde, le destin de l’île de Gaelia est sur le point de basculer.

Mon avis: 

Rolala je ne sais même pas par où commencer tant j’ai adoré cette trilogie (j’ai donc lu l’intégrale oui oui) ! L’ambiance est magique, on se repère bien dans les lieux grâce à la carte du début du roman et on est tout de suite plongés et passionnés par l’histoire. On suit Alea, jeune femme dont le destin est de devenir la nouvelle Samiladanach, l’élu des Druides, alors que ce poste était jusqu’à présent toujours occupé par des hommes, seuls personnes autorisées à manier la magie. J’ai aimé le personnage d’Alea, même si parfois je l’ai trouvée agaçante de par son apparente confiance en elle. J’ai aimé son rapport avec la magie et l’utilisation qu’elle en fait. J’ai adoré le fait que Henri Loevenbruck a su imaginer un monde à part (bien qu’assez similaire au nôtre par bien des points, le patriarcat, la religion, la cupidité des hommes etc). J’ai adoré le fait qu’Alea communique avec une louve et certaines scènes m’ont vraiment arraché des larmes. Tous les personnages sont attachants et on prie chaque seconde pour qu’il ne leur arrive rien… ce qui  n’est malheureusement pas le cas, l’auteur n’a vraiment pas épargné ses lecteurs !! J’ai cependant vraiment adoré ce roman et me réjouis de retrouver son ambiance dans le seconde cycle des Loups, Gallica (une jolie brique de 1000 pages elle aussi haha).

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

Simone Veil, L’aube à Birkenau – Récit recueilli par David Teboul

Nombre de pages: 300 pages

Editeur: Les Arènes

Date de parution (dans cette édition): 20 novembre 2019

Résumé: 

« La guerre avait fauché une génération. Nous étions   effondrés. Mon oncle et ma tante avaient beau être médecins, ils ne possédaient plus rien. Leur clientèle avait disparu.   Leur maison avait été pillée. Leurs économies avaient fondu. Le lendemain de mon arrivée à Paris, comme ils n’avaient   ni argent ni vêtements à m’offrir, c’est une voisine qui m’a   secourue avec une robe et des sous-vêtements.   Il régnait dans la maison une atmosphère de désolation.
Il n’y avait plus le moindre meuble. Les miroirs avaient été volés, à part ceux qui étaient scellés aux murs et que les   pillards n’avaient pas pu emporter.
Je faisais ma toilette matinale devant un miroir brisé par une balle. Mon image y apparaissait fissurée, fragmentée.  J’y voyais un symbole.
Nous n’avions rien à quoi nous raccrocher. Ma sœur Milou était gravement malade, mon oncle et ma tante avaient perdu le goût de vivre.
Nous faisions semblant de vouloir continuer. »

Mon avis: 

J’ai aimé en savoir plus sur la vie de Simone Veil et en particulier sur le récit de sa déportation durant la guerre. J’ai trouvé la façon de David Talboul pour recueillir les propos de Simone Veil très respectueuse. Simone Veil était non seulement une grande Dame de l’Histoire mais également, dans sa jeunesse, pleine de courage et de résilience. Il ne me reste plus qu’à me plonger dans « une vie » pour en connaître plus sur la suite de sa vie.

Ma note: on ne peut pas mettre de note à ce genre de document

 

Agatha – Frédérique Deghelt [Cold Winter Challenge]

Nombre de pages: 251 pages

Editeur: Babel

Date de parution (dans cette édition): 7 novembre 2018

Résumé: 

Se glissant dans la peau de la célèbre romancière britannique, Frédérique Deghelt s’est amusée à imaginer les quelques jours pendant lesquels Agatha Christie, découvrant la liaison qu’entretient son mari avec une femme plus jeune qu’elle, met en scène sa disparition et se réfugie dans un hôtel du Yorkshire où elle se fait enregistrer sous le nom de la maîtresse de son époux. Un roman plein de charme sur un épisode entouré de mystère, mais bien réel, de la vie de l’auteur des Dix Petits Nègres.

Mon avis: 

J’ai aimé en savoir un peu plus sur la reine du crime et sur cet épisode (véridique) de sa vie. Après avoir découvert que son mari la trompe et veut la quitter, Agatha Christie disparaît à l’autre bout du pays sans vraiment penser à mal mais juste pour oublier sa douleur. Comme elle est déjà célèbre, sa disparition fait vite des vagues et son mari est même soupçonné de l’avoir tuée. J’ai trouvé certains passages très amusants et j’aime toujours autant la plume de Frédérique Deghelt.

Ma note:♥♥♥(♥)

 

La forge au loup – François Bourdon

Nombre de pages: 420 pages

Editeur: presses de la cité

Date de parution (dans cette édition): 5 mars 2015

Résumé: 

Au début du XXe siècle, Hermine, douce épouse délaissée, va s’émanciper au fil des ans en reprenant les rênes de la prospère fabrique de boulonnerie familiale, la Forge au Loup…
Une nouvelle édition du premier grand succès littéraire de l’un des auteurs phares de Terres de France.

Hermine a à peine vingt ans lorsqu’elle arrive à la Lombarde, belle propriété au cœur des Ardennes près de Charleville-Mézières. Jeune mariée, elle connaît vite les désillusions du mariage auprès d’un époux égoïste. Sa belle-mère, Mathilde Lecœur, règne en maîtresse incontestée sur la Forge au Loup, une boulonnerie prospère de la vallée de la Meuse employant près de quinze cents personnes.
Délaissée par les siens, la jeune femme s’intéresse rapidement à la vie de l’usine, se lie d’amitié avec une ouvrière, Anna-Maria, et se bat pour améliorer les conditions de travail des hommes et des femmes du fer. A la mort de sa belle-mère, Hermine reprend seule les commandes de la fabrique. Elle saura affirmer de jour en jour, face à la débâcle de la Grande Guerre, et à ses amours manquées, une personnalité courageuse, indépendante, généreuse…
Une nouvelle édition du premier grand succès littéraire de l’un des auteurs phares de Terres de France.

Mon avis: 

Sur fond de première guerre mondiale, cette histoire met en valeur l’engagement d’une jeune femme dans l’entreprise de métallurgie qui appartient à la famille de son mari. J’ai aimé le fait que l’héroïne ne se laisse pas marcher sur les pieds et impose ses idées. Elle ne perd jamais la face, même quand son mari la délaisse pour une autre.  J’ai juste trouvé la fin un peu décevante, finalement faire tout ça pour ne finalement être vraiment heureuse qu’en fin de vie c’est un peu dommage !! Hermine aura donc vécu une vie de sacrifice, comme sa belle-mère dont elle pensait être si différente 😉 Bref, un joli roman tout de même si vous aimez les romances sur fond historique, je l’ai dévoré !

Ma note: ♥♥♥♥

 

Et voilà, c’est tout pour mes lectures du mois de décembre 2019 !!

Globalement je suis contente du nombre de livres lus cette année, mais j’espère vider encore plus ma pile à lire en 2020, même si ça va être sport avec l’arrivée d’un 4ème membre dans notre famille au mois de juin!

Et vous, qu’avez-vous lu durant les fêtes ?

A bientôt 🙂

[SP] J’ai lu: Jackson Hole de Karel Gaultier

Hello!

J’ai reçu il y a quelques semaines de la part des Editions Slatkine & Cie le livre « Jackson Hole » premier roman de l’auteur Karel Gaultier.

Ce jeune auteur travaille dans une banque privée et son métier lui a inspiré ce roman qui se passe dans le monde de la finance.

Nombre de page: 445 pages

Editeur: Slatkine & Cie

Date de sortie: 03.10.2019

Résumé:

Matteo Andreani, fringant quadragénaire que l’on surnomme le Devin de par le fait qu’il semble prévoir tous les mouvements financiers pour avoir toujours un coup d’avance, est nommé président de la Banque Centrale Européenne (BCE) suite à un crash aérien qui a vu périr les grandes pontes de la finance mondiale. Magouilles, pots de vin, mensonges… tout est bon pour se hisser au sommet et surtout y rester, même s’il faut pour cela sacrifier sa propre intégrité et au passage détruire des vies… Matteo aura 48 heures pour sauver le monde d’une crise financière lors d’une réunion de la dernière chance à Jackson Hole.

Mon avis:

Alors pour commencer, il faut dire que le monde de la finance n’est pas un domaine qui m’intéresse forcément de prime abord (heureusement, l’auteur a ajouté un lexique de tous les termes et abréviations du jargon financier, j’y ai eu souvent recours). J’ai donc eu un peu de peine à me mettre dans « le bain » pour ensuite me faire prendre par l’intrigue qui est bien construite. Les magouilles, sabotages, etc. dont usent et abusent les gens de la finance pour arriver à leurs fins m’ont un peu donné la nausée et j’espère que l’auteur a forcé un peu le trait car sinon c’est vraiment effrayant!

Matteo est un personnage que j’ai eu de la peine à apprécier (il est tellement imbu de lui-même!) mais je l’ai trouvé cependant attendrissant dans les scènes avec son meilleur ami, génie des mathématiques atteint d’autisme qu’il essaye de préserver et de protéger à tout prix. (même si là encore il y a un intérêt derrière)

Vers la fin, on comprend qu’il n’est finalement qu’une marionnette entre les mains de puissances encore plus grandes que lui. Lui qui pensait tout maîtriser à la perfection et abuser son monde s’est finalement fait lui-même rouler dans la farine.

Ce thriller qui n’en est pas vraiment un a réussi à m’intéresser à un sujet auquel je ne connaissais rien, ce qui est assez étonnant pour être souligné !! La fin m’a cependant pour le moins laissée sur ma faim car je l’ai trouvée un peu précipitée et pour le moins illogique. (je ne peux pas vous en dire plus sans vous spoiler, chose que j’essaie de ne jamais faire dans mes chroniques!)

Côté forme, j’ai aimé l’écriture précise et les chapitres courts qui s’enchaînent très rapidement pour un rythme plutôt trépidant, on ressent encore plus l’urgence de la situation critique dont Matteo doit réussir à s’extirper sans y laisser trop de plumes.

De ce fait, je me réjouis de découvrir cet auteur dans un autre univers, j’espère que son prochain roman prendra place dans un autre domaine que la finance (même si je comprend qu’il est plus facile de parler de ce qu’on connait déjà et dont on maîtrise parfaitement les codes).

Comme vous l’avez compris, il ne s’agit pas d’un coup de coeur mais j’ai tout de même passé un chouette moment de lecture.

Ma note: ♥♥♥

Et vous, avez-vous déjà lu ce roman ?

Un grand merci aux Editions Slatkine & Cie pour l’envoi de ce SP!