J’ai lu: Quand les abeilles ne danseront plus de Lena Walker

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du roman Quand les abeilles ne danseront plus de l’autrice Lena Walker.

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de cœur !

Les (♥) représentent les demis 

L’image provient de mon instagram.

quand les abeilles ne danseront plus

Nombre de pages: 264 pages

Maison d’édition: LEMART Editions

Date de parution (dans cette édition): mars 2021

4ème de couverture:

Saviez-vous que les abeilles sont en voie de disparition et que, sans elles, selon Albert Einstein, il ne nous resterait que quatre ans à vivre ? Je m’appelle Noah, j’ai douze ans et je vis à Paris avec mes parents et mes deux chiens imaginaires. Je suis le meilleur élève de ma classe, mais c’est uniquement pour faire plaisir à ma mère qui me croit surdoué. Pour la satisfaire, je passe mon temps à étudier. Un jour, j’en ai eu assez et pour avoir la paix, j’ai décidé de créer ma propre association, « Le Labo des abeilles ». Ma seule et unique recrue s’appelle Mélissa. Elle est nouvelle à l’école, a les cheveux blonds comme les blés et les yeux qui pétillent. Mélissa me fait complètement perdre la tête, mais j’ai bien l’intention de l’impressionner en lui faisant la promesse qu’à nous deux, nous allons sauver les abeilles et l’humanité. C’est l’histoire d’un adolescent hors-norme qui découvre l’amour à travers une cause écologique qui le dépasse. Ce roman est un récit d’apprentissage qui fourmille de notations justes, mordantes et remplies d’émotion.

Mon avis: 

De cette autrice, j’avais lu « les petites merveilles » que j’avais bien aimé du coup quand j’ai vu ce livre dans le catalogue France Loisirs, j’ai eu envie de me lancer car le sujet (un club fondé par des enfants pour sauver les abeilles, sur fond d’un premier amour…) était prometteur. 

J’ai cependant été un peu déçue car si l’histoire est jolie et pétrie de bonnes intentions, je n’ai pas réussi à m’attacher au personnage principal, Noah, un jeune garçon de 12 ans. Je l’ai trouvé plutôt méchant dans ses paroles envers sa maman et cela m’a hérissé le poil tout au long du roman. Le dédain et le mépris qu’il lui voue m’ont fait mal au cœur pour elle qui ne veut finalement que le meilleur pour son fils (mais il ne le perçoit pas comme ça bien entendu). Je comprends bien que ce sont des propos que les enfants peuvent réellement avoir pour leurs parents mais là j’ai trouvé que l’autrice y allait un peu trop fort peut-être ! J’ai quand même apprécié le ton humoristique que Noah emploie lorsqu’il raconte son quotidien en classe. J’ai cependant trouvé qu’il était plus concerné par ses sentiments pour Mélissa que pour l’avenir des abeilles…

On sait finalement assez peu de choses sur Mélissa, à part que ses parents sont souvent absents et qu’elle est de ce fait beaucoup plus libre que Noah.

J’ai trouvé ce livre bien plus enfantin que les petites merveilles, dans lequel j’avais pu me projeter dans l’héroïne, ce qui n’a malheureusement pas été le cas ici. 

Par ailleurs, le ton un peu moralisateur du roman l’a un peu desservi. 

J’ai passé un bon moment de lecture quand même car Lena Walker a une plume agréable et fluide.

J’espère que son prochain livre me plaira davantage 🙂 

Ma note: ♥♥(♥)

J’ai lu: La boîte à magie de Camilla Läckberg et Henrik Fexeus

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du thriller la boîte à magie du duo d’auteurs Camilla Läckberg (que l’on ne présente plus) et Henrik Fexeus, mentaliste.

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de cœur !

Les (♥) représentent les demis 

L’image provient de mon instagram.

la boîte à magie

Nombre de pages: 672 pages

Maison d’édition: Actes Sud, Actes noirs (France Loisirs pour mon édition)

Date de parution (dans cette édition):1er juin 2022

4ème de couverture:

Gröna Lund, parc d’attraction incontournable de Stockholm. Entre manèges à l’arrêt et obscurité angoissante, une boîte transpercée d’épées contenant un corps de femme est retrouvée. Pour la nouvelle enquêtrice Mina Dahbiri, l’affaire dépasse les compétences de la police. Vincent Walder, expert en mentalisme et en communication non verbale, accepte de lui prêter main-forte.
S’agit-il d’un tour de magie qui a mal tourné ou d’un tueur machiavélique ? En complément de leurs talents, une visite dans les archives policières devrait aider le duo à trouver des réponses…

Mon avis:

Quelle claque que ce roman! Je l’ai adoré du début à la fin, et pourtant il s’agit d’une sacrée petite brique.

On y suit une inspectrice, Mina, qui enquête sur une série de meurtres que tout rattache à la magie. Cette jeune femme, pleine de TOC, va demander l’aide d’un célèbre mentaliste, Vincent Walder, afin de l’aider à faire le jour sur ces affaires.

Vincent Walder, très doué dans son métier, est pourtant complètement nul dans tout ce qui est de ses propres relations humaines.

Les chapitres s’enchainent à toute vitesse, ils sont courts et vraiment bien rythmés. 

Le duo Mina-Vincent fonctionne vraiment bien et les auteurs nous épargne une amourette qui aurait été vraiment téléphonée et pour le moins déplacée. 

J’ai trouvé les deux héros plutôt intéressants, ils sont pleins de défauts mais vraiment attachants. Ils sont humains, ont des failles. Leurs qualités sont cependant complémentaires et Vincent insuffle à Mina la confiance qui lui fait parfois défaut et elle fait de même avec lui.

Avis toutefois aux âmes les plus sensibles, certaines descriptions sont vraiment gores et j’étais déjà en larme à la fin du premier chapitre… Ce thriller prend aux tripes et joue avec nos émotions!

L’enquête est vraiment passionnante et même si je me suis doutée de la fin avant de la lire, j’ai aimé la façon dont les auteurs sont parvenus à cette conclusion, il n’y a aucune zone d’ombres, tout est expliqué à la fin. J’ai toujours adoré la plume de Camilla Läckberg pour cette raison, et ce roman, bien qu’il soit écrit à 4 mains, ne fait pas exception à la règle. On sent également l’expertise dans tout ce qui est du monde du spectacle d’Henrik Fexeus, qui apporte une originalité et une touche particulière au roman.

Bref, vous l’aurez compris, je n’ai pas pu lâcher ce thriller et me réjouis d’ores et déjà de lire la suite des aventures de nos deux anti-héros 🙂  (enfin, je prie pour retrouver un jour ce duo improbable mais essentiel)

Ma note: ♥♥♥♥♥

J’ai lu: Bye Bye Blondie de Virginie Despentes

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du roman Bye Bye Blondie de l’autrice Virginie Despentes qui trainait depuis bien trop longtemps dans ma pile à lire 😉 

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de cœur !

Les (♥) représentent les demis 

L’image provient de mon instagram.

bye bye blondie

Nombre de pages:  342 pages

Maison d’édition: Grasset

Date de parution (dans cette édition): 18 août 2004

4ème de couverture:

« Une fille qu’on rencontre en HP n’est pas une fille qui rend heureux. Il voulait jouer contre le reste du monde, avoir raison contre toutes les évidences,
il pensait que c’était ça l’amour. Il voulait prendre ce risque, avec elle, et qu’ils arrivent sur l’autre rive, sains et saufs. Mais ils réussissent juste à s’entraîner au fond. Il est temps de renoncer… »
Gloria a été internée en hôpital psychiatrique. Contre toute attente, la punkette « prolo » y a rencontré Éric, un fils de bourgeois aussi infréquentable qu’elle ; ils se sont aimés comme on s’aime à seize ans. Puis la vie, autant que les contraintes sociales, les a séparés. Vingt ans après, à nouveau, leurs chemins se croisent.
Portrait d’une femme blessée aux prises avec ses démons, traversée des années punk, chronique d’un amour naufragé, Bye Bye Blondie est sans doute le livre le plus émouvant de Virginie Despentes.

Mon avis:

J’ai été de suite embarquée dans cette histoire, moi qui craignait un peu la plume de cette autrice dont j’avais beaucoup entendu parler mais sans jamais oser me lancer. 

Et bien j’ai été très agréablement surprise par cette histoire où l’on suit Gloria, jeune femme perdue, extrême dans toutes ses réactions, alcoolique et psychotique, qui retrouve des années après son premier amour Eric, qui entretemps, a fait fortune en devenant une star de la télévision. 

J’ai été touchée par la détresse de Gloria. On sent qu’elle a envie d’y croire encore malgré tout. De croire au prince charmant. De se sentir spéciale pour quelqu’un. Que quelqu’un croie en elle et ne la voit pas juste comme une looseuse alcolo qui n’a rien su faire de sa vie. 

C’est une jeune femme à fleur de peau, qui a tendance à laisser sa colère dicter toute sa vie. Il s’agit pourtant d’une personne intelligente mais qui se retrouve malgré elle victime d’un cercle vicieux d’autodestruction. Quand elle retrouve sa lucidité elle se dégoûte et recommence à boire… et à agir de manière impulsive et inconsidérée. C’est plus fort qu’elle.

Eric, de son côté, est une homme qui a réussi sa vie même si finalement la célébrité l’a laissé plutôt esseulé. Il n’a pas vraiment d’amis et sait que la plupart de ses connaissances ne seraient plus là s’il ne devait plus être célèbre. Il est plutôt secret. Retrouver Gloria des années après leur séparation est comme un bol d’air frais pour lui, même si Gloria n’est pas facile à vivre. Il veut prendre soin d’elle et qu’elle sorte de sa spirale infernale de violences en tous genres. 

J’ai aimé les personnages de ce roman que j’ai trouvés très attachants, leur rugosité les rends vrais. La plume est fluide, les mots bien choisis. C’est un roman dans lequel on plonge et qu’on ne peut refermer qu’après l’avoir terminé. Un hymne au passage à l’âge adulte et aux choix de vie que l’on peut faire durant ses années déterminantes…. ce roman nous apprend qu’il n’est – en principe – jamais trop tard pour changer son destin.

Une histoire triste et touchante qui m’a donné envie de lire d’autres livres de cette autrice!

Ma note: ♥♥♥♥