J’ai lu: Disparues de S. J. Watson

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du roman Disparues de l’auteur anglais S. J. Watson.

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de cœur !

Les (♥) représentent les demis 

L’image provient de mon instagram.

disparues

Nombre de pages:  448 pages

Maison d’édition: Sonatine

Date de parution (dans cette édition): 8 avril 2021

4ème de couverture:

Traumatisée par son passé, Alex Young souffre d’amnésie partielle. Pour mieux se reconstruire, elle se consacre corps et âme à sa nouvelle vie de réalisatrice. Après un documentaire sur les prostituées d’Amsterdam, elle est de retour en Angleterre avec un nouveau projet : montrer la vie quotidienne d’une petite ville durement frappée par la crise. Blackwood Bay, où elle a vécu quand elle était jeune, semble l’endroit idéal. Hier cité touristique florissante de bord de mer, c’est aujourd’hui une ville fantôme, hantée par la disparition d’une adolescente dix ans plus tôt. Alors qu’elle essaye d’en savoir plus sur cette étrange histoire, Alex va se heurter à un mur de secrets et de non-dits. Elle va devoir raviver la mémoire collective, tout autant que ses souvenirs enfouis, pour enfin lever le voile sur une vérité qui laissera le lecteur sans voix.

Mon avis:

L’ambiance est sombre et poisseuse, dès le début on sent que quelque chose cloche dans ce petite village de bord de mer. On suit donc Alex, qui revient dans la région de son enfance pour y tourner un documentaire sur les gens du coin, tout en s’intéressant à des disparitions suspectes de jeunes filles.  

Là-bas, tout va lui rappeler le drame qui l’a fait s’enfuir et tout quitter des années auparavant, se faisant passer pour morte. 

Le scénario de départ était alléchant mais j’avoue que j’ai trouvé ce roman un peu long et lent, j’ai mis du temps pour me mettre dans l’histoire et comprendre vraiment ce qu’il se passait.

Alex était vraiment énervante, elle se fait si facilement rouler dans la farine. Peu à peu, la lumière se fait et elle se rappelle de son passé mais ses démons sont-ils vraiment derrière elle? 

Ce qui m’a un peu dérangée dans ce roman somme toute plutôt intéressant quand même, c’est que l’auteur élude pas mal de points et certaines choses ne sont pas expliquées. Donc j’ai eu l’impression que certaines actions des personnages étaient juste là pour faire du remplissage plus que pour servir réellement le récit. 

On alterne les chapitres avant/aujourd’hui, ce qui nous permet de comprendre un peu plus ce qu’il s’est passé dans ce village des années auparavant. 

L’ambiance humide et salée due aux embruns de ce village côtier est vraiment bien décrite, S. J. Watson a le don pour nous mettre dans l’ambiance. 

L’intrigue est bien pensée mais pas tout à fait cohérente à mon avis sur certains aspects. L’auteur a pris des raccourcis et a choisi parfois la facilité. De plus, j’aurais aimé que le personnage d’Alex soit plus abouti et qu’on arrive à plus s’attacher à elle ce qui n’a pas été mon cas.

Bref, un livre qui aurait pu être vraiment génial si certains points avaient été plus travaillés, mais ce n’est que mon humble avis et je suis loin d’être experte en la matière 😉

Ma note: ♥♥♥


J’ai lu: Celle qui brûle de Paula Hawkins

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du roman Celle qui brûle de l’autrice Paula Hawkins. Elle est entre autres l’autrice de « la fille du train » qui a été un gros succès à sa sortie et que j’avais bien aimé même si cela n’avait pas été un coup de coeur (l’héroïne m’avait un peu agacée).

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de cœur !

Les (♥) représentent les demis 

L’image provient de mon instagram.

celle qui brûle

Nombre de pages: 464 pages

Maison d’édition: Sonatine

Date de parution (dans cette édition): 16 septembre 2021

4ème de couverture:

Jusqu’où sont-elles prêtes à aller pour obtenir réparation ?

Londres. Trois femmes sont frappées de plein fouet par l’assassinat d’un jeune homme à bord de sa péniche. Carla, sa tante. Miriam, sa voisine, qui a découvert le corps. Et Laura, avec qui la victime a passé sa dernière nuit. Si elles ne se connaissent pas, ces trois femmes ont un point en commun : chacune a été victime d’une injustice qui a gâché sa vie. Chacune couve une colère qui ne demande qu’à exploser. L’une d’entre elles aurait-elle commis l’irrémédiable pour réparer les torts qu’elle a subis ?

Mon avis:

On suit trois femmes qui ont en commun un jeune homme retrouvé assassiné sur une péniche. 

Toutes ont un mobile pour être l’assassin. On revient donc dans le passé et on suit chacune de ces femmes pour comprendre leur rapport à la victime et les liens qui les rattachent. 

Carla, sa tante, est une femme inconsolable de la mort de son fils survenue des années auparavant. Elle ne s’est  jamais remise de ce drame. Son (ex) mari, écrivain à succès, essaie de lui changer les idées au maximum mais sans grand succès sur le long terme. Elle semble très proche de son neveu (le fils de sa soeur) qu’elle considère un peu comme un fils.

Laura, jeune femme pour le moins psychotique et nymphomane, qui a passé la dernière soirée avec la victime, cache également un passé peu reluisant. Elle souffre d’un syndrome de persécution et a peur de l’abandon.

Myriam, la voisine de péniche de la victime semble l’avoir épié plus que de raison et est traumatisée par une événement passé. C’est une vieille filles à qui personne ne fait attention.

J’ai vraiment aimé toute la construction des personnages féminins. On sent qu’elles sont toutes hantées par leur passé et qu’elles aimeraient s’en affranchir. Cette mort va tout remettre en question et remuer des souvenirs douloureux. 

Les chapitres sont relativement courts ce qui donne un bon rythme au roman; il se lit très vite. A plusieurs reprises, j’ai cru connaître le fin mot de l’histoire mais à chaque fois l’autrice faisait apparaître d’autres éléments qui relançaient le mystère et faisaient rebondir l’intrigue dans un autre sens. La jalousie et la folie se côtoient et se mélangent tour à tour dans un cocktail détonnant.

J’ai vraiment apprécié le côté thriller psychologique de ce livre et je l’ai dévoré en quelques soirs à peine. J’ai trouvé les personnages bien construits, j’ai eu envie de les prendre dans mes bras et de les bercer en leur disant que tout ira bien.

J’ai aimé le fait qu’on suive plusieurs personnes, créant une grande toile où chaque personnage est relié aux autres par un fil invisible. 

Bref, si vous recherchez un roman doté d’une intrigue qui saura vous tenir en haleine jusqu’au bout de la nuit, je ne peux que vous le recommander! 

Ma note: ♥♥♥(♥)