J’ai lu: Les soeurs de Fall River de Sarah Schmidt

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du roman Les soeurs de Fall River écrit par Sarah Schmidt et inspiré d’un réel fait divers.

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de cœur !

Les (♥) représentent les demis 

L’image provient de mon instagram.

1A56AD6C-C0D2-47D4-A4AC-B5CFD43726F9

Nombre de pages: 444 pages

Maison d’édition: Rivages

Date de parution (dans cette édition): 7 mars 2018

4ème de couverture:

« J’ai regardé Père. Touché sa main en sang… »

Le 4 août 1892, à Fall River (Massachussetts), Lizzie Borden découvre son père et belle-mère sauvagement assassinées. Très vite, son attitude oriente les soupçons. Sa fragilité la rend-elle coupable ? Et comment une telle violence a-t-elle pu surgir dans une ville si paisible?

D’après une histoire vraie, Sarah Schmidt a composé un roman fascinant, réinventant l’un des crimes les plus célèbres d’Amérique. Elle plonge dans les secrets d’une famille, mettant à nu la relation bouleversante de deux soeurs, Lizzie et Emma, leur besoin d’indépendance aux prises avec les carcans de l’époque. Au-delà du fait divers, ce contre hypnotique lève le voile sur la part d’ombre de chacun.

Mon avis:

Tout d’abord, parlons de l’ambiance dans ce roman. Pesante, étouffante. Sarah Schmidt retranscrit super bien la touffeur de cet été meurtrier, on a l’impression de sentir l’odeur métallique du sang des victimes.

S’agissant d’un cold case, on ne saura pas qui a véritablement commis les meurtres, même si tout nous ramène à Lizzie. Lizzie, cette fille pour le moins étrange, vénéneuse même. Elle vampirise sa grande sœur, Emma, et la garde sous sa coupe grâce au chantage car un jour elle l’a surprise avec un garçon.

Lizzie est une jeune femme capricieuse qui pense que tout lui est dû, elle est également experte en chantage affectif. Emma, au contraire, est une jeune femme plutôt effacée, une artiste, qui ne rêve que d’une chose, s’éloigner le plus possible de Fall River et de sa petite soeur afin de pouvoir (enfin) vivre sa vie comme elle l’entend.

J’ai apprécié le personnage d’Emma même si je l’ai trouvée un peu « molle » d’obéir ainsi à sa petite soeur sans penser à son propre bonheur. L’altruisme est sa plus grande qualité mais surtout sa plus grande faiblesse. Les deux soeurs sont bien sûr un peu « coincées » par le fait d’être des femmes, elles aspirent à l’indépendance mais financièrement elles dépendent de leur père.

Bridget, la gouvernante, est également un personnage que j’ai bien apprécié car c’est une bosseuse qui n’aspire qu’à remplir son bas de laine afin de pouvoir rentrer chez elle et offrir une vie meilleure à sa famille. Elle comprend très vite que la famille Borgen est toxique.

Dans ce roman, tous les personnages pourraient être suspects car ils ont tous un mobile pour avoir tué Monsieur et Madame Borgen. Le crime aurait pu être profitable a pleins de personnes.

Même si l’autrice essaient de nous mettre dans la peau de ses personnages car nous passons de l’un à l’autre au gré des chapitres, j’ai eu de la peine à ressentir de l’empathie pour eux.

Bref, vous l’aurez compris, je n’ai pas vraiment été séduite par cette histoire, même si la plume de Sarah Schmidt est très agréable et retranscrit parfaitement l’ambiance glauque et poisseuse de cette maudite maison. J’ai cependant trouvé que le roman souffrait de quelques longueurs.

J’espère que son prochain roman m’intéressera plus!

Ma note: ♥♥♥

J’ai lu: L’heure du diable de Patrick Bauwen

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du roman de l’un de mes auteurs fétiches, l’heure du diable de Patrick Bauwen, 3ème tome de sa trilogie « du chien » comme j’aime à l’appeler. (en vrai la trilogie s’appelle la trilogie « Evangile » du nom de la brigade qui enquête sur les crimes)

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de cœur !

Les (♥) représentent les demis 

L’image provient de mon instagram.

l'heure du diable

Nombre de pages: 480 pages

Maison d’édition: Albin Michel

Date de parution (dans cette édition): 26 août 2020

4ème de couverture:

Chris Kovak est médecin, agoraphobe, incapable de sortir de chez lui. Quand un mystérieux patient le contacte, un compte à rebours meurtrier commence.
Audrey Valenti est lieutenant de la brigade Évangile, spécialiste des crimes du métro. Lorsque le corps d’une inconnue habillée en sorcière est retrouvé sur les voies ferrées, débute la plus incroyable des enquêtes.
Tous deux traquent le diable, un psychopathe monstrueux et insoupçonnable.
Mais c’est le diable qui va les trouver.

Mon avis:

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, j’ai adoré la lecture de ce roman. J’avais beaucoup aimé les deux premiers tomes de cette trilogie et j’avais du coup vraiment hâte d’avoir le fin mot de l’histoire et j’avoue ne pas avoir été déçue.

Encore une fois, Patrick Bauwen nous emmène dans les tréfonds de l’âme humaine et ne prend pas de gants avec ses personnages. Le pauvre Kovak ne peut même plus sortir de chez lui car tout lui fait peur. Au début du roman, on le retrouve sous forme de loque alcoolique et accro aux médocs.

Il reprendra cependant contact avec son ex compagne, la flic Audrey Valenti, que nous avons également déjà suivie dans les tomes précédents afin qu’elle l’aide à se sortir du pétrin dans lequel il s’est (encore) fourré.

Il est à nouveau au centre d’une sombre série de meurtres et le personnage mystérieux et récurrent des deux précédents tomes, « le chien », le met à l’épreuve.

Comme à son habitude, Patrick Bauwen aborde pleins de sujets différents ce qui donne une touche « en plus » à ses romans, un soupçon de réalité également. En effet, Audrey est malheureusement victime d’un pervers narcissique mais a de la peine à s’en rendre compte. consciente d’un malaise mais n’arrivant pas à mettre des mots dessus, elle se noie dans le travail pour ne pas passer du temps à la maison et se faire manipuler. On aborde également le thème des troubles psychiques tels que l’agoraphobie (comme dit plus haut) ou encore la schizophrénie.

Audrey m’avait toujours impressionnée dans la série mais là elle m’a réellement bluffée car elle est vraiment mise en avant, contrairement à Novak qui finalement est plus en retrait cette fois-ci.

Toutes les pièces du puzzle s’assemblent afin pour nous donner un final à couper le souffle et totalement cohérent avec le reste de la série. On a les réponses à nos questions et on comprend que Patrick Bauwen avait vraiment le plan de toute l’histoire dans la tête dès le départ quand il a commencé à écrire le premier tome, ce qui est vraiment plaisant.

Un thriller maîtrisé de bout en bout qui se lit comme une série télé, impossible de le lâcher avant la fin car l’auteur arrive à chaque fois à nous laisser sur un suspens insoutenable et jongle entre ses différents personnages du coup il faut parfois attendre plusieurs chapitres pour connaître ce qui arrive à untel ou untelle. Ce roman est tout simplement génialissime!

Et si vous ne connaissez pas encore cet auteur (shame on you!) et bien….si vous aimez les livres de Maxime Chattam ou de Franck Thilliez vous adorerez la plume de Patrick Bauwen !

Ma note: ♥♥♥♥♥