Bilan de mes lectures du mois de mars 2017

Coucou tout le monde !

Je reviens aujourd’hui pour vous présenter mes lectures du mois de mars 2017!

Les résumés et les images ont été pris sur Amazon sauf le visuel du Puits des Mémoires tome 2 qui a été pris sur le site de la Fnac.

Livres lus durant le mois de mars 2017: 7

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

Le jour où Anita envoya tout balader – Katarina Bivald

Nombre de pages: 464 pages

Editeur: Denoël

Date de parution (dans cette édition): 11 mai 2016

Résumé:

L’été de ses dix-huit ans, Anita Grankvist s’était fixé trois objectifs : apprendre à conduire une moto, acheter une maison et devenir complètement indépendante. Presque vingt ans plus tard, Anita n’a toujours pas réalisé ses rêves. Elle mène une petite vie tranquille, seule avec sa fille Emma, et travaille au supermarché local. Le départ d’Emma pour l’université va bouleverser ce quotidien un peu fade. Anita va devoir gérer quelque chose qui lui a cruellement manqué ces deux dernières décennies : du temps libre. Qu’à cela ne tienne, Anita commence à prendre des leçons de moto, se lance dans un projet impossible, apprend à connaître sa mère légèrement sénile, et tombe follement amoureuse. Finalement, n’est-ce pas merveilleux de réaliser ses rêves d’adolescence à l’approche de la quarantaine ?

Mon avis:

J’avais adoré le livre précédent de cette auteure (la bibliothèque des coeurs cabossés) et ce livre-ci est tout-à-fait dans la même veine! On y suit Anita, la petite quarantaine, qui se rend compte que sa vie est monotone et ennuyeuse. Elle essaie donc d’y mettre un peu de piment en réalisant des rêves qu’elle avait étant jeune adulte. J’ai trouvé le personnage d’Anita attachant même si un peu névrosé (avec sa fille en particulier). Il s’agit d’un livre doudou à lire sous un plaid accompagné d’un bon thé .. un livre feel good qui fait très bien son boulot.

Ma note: ♥♥♥♥

 

Angor – Franck Thilliez

Nombre de pages: 624 pages

Editeur: Fleuve Editions

Date de parution (dans cette édition): 9 octobre 2014

Résumé:

Camille Thibault est gendarme dans le nord de la France. Depuis sa greffe du cœur, ses collègues s’inquiètent pour elle. Chaque nuit, elle fait des cauchemars où une femme séquestrée l’appelle au secours. Un rêve tellement vrai, comme un souvenir… celui de son donneur ? Camille n’a plus qu’une obsession : retrouver son identité et découvrir quel drame il a vécu…
Au même moment, à une centaine de kilomètres de là, deux employés de l’Office National des Forêts constatent les dégâts des orages violents survenus en ce mois d’août. Dans une cavité laissée par un arbre déraciné, ils croient apercevoir une ombre. L’un d’eux s’approche. Deux yeux presque blancs, dépourvus d’iris, c’est tout ce qu’il aura le temps de voir avant qu’une main venue des entrailles de la terre ne lui agrippe les cheveux.
Lucie et Sharko sont en train de donner le biberon à leurs jumeaux quand Franck est appelé sur une nouvelle affaire : une femme, victime d’une longue séquestration. Presque aveugle, tant elle est restée dans le noir… sous un arbre. L’enquête prend des proportions inhabituelles lorsque Sharko s’aperçoit qu’à chacune de ses découvertes, il a été devancé par une jeune femme, gendarme dans le Nord…

Mon avis:

Même si j’ai un peu de retard dans les aventures de Sharko et Hennebelle, j’étais ravie de les retrouver pareuts dans ce roman. On les sent un peu assagis, voulant surtout mettre l’accent sur leur vie de famille, mais trop d’événements surviennent qui les titillent et leur donne encore envie d’aller sonder les profondeurs du mal. J’ai aimé le fait que d’autres personnages soient mis en avant, en particulier Camille, la jeune flic transplantée du coeur et le jeune chef de Sharko et Hennebelle (dont le nom m’échappe), ce qui laisse à penser qu’ils deviendront des personnages récurrents dans les prochains épisodes… la relève est assurée !

Ma note: ♥♥♥♥

 

Le dernier des nôtres – Adélaïde de Clermont-Tonnerre

Nombre de pages: 496 pages

Editeur: Grasset

Date de parution (dans cette édition): 17 août 2016

Résumé:

« La première chose que je vis d’elle fut sa cheville, délicate, nerveuse, qu’enserrait la bride d’une sandale bleue… » Manhattan, 1969 : un homme rencontre une femme.
Dresde, 1945 : sous un déluge de bombes, une mère agonise en accouchant d’un petit garçon.
Avec puissance et émotion, Adélaïde de Clermont Tonnerre nous fait traverser ces continents et ces époques que tout oppose : des montagnes autrichiennes au désert de Los Alamos, des plaines glacées de Pologne aux fêtes new-yorkaises, de la tragédie d’un monde finissant à l’énergie d’un monde naissant… Deux frères ennemis, deux femmes liées par une amitié indéfectible, deux jeunes gens emportés par un amour impossible sont les héros de ce roman tendu comme une tragédie, haletant comme une saga.
Vous ne dormirez plus avant de découvrir qui est vraiment « le dernier des nôtres ».

Mon avis:

Premièrement ce livre m’avait attirée de par sa jolie couverture en noir et blanc. Ensuite j’ai compris qu’il s’agissait d’un roman qui se passe lors de la Seconde Guerre Mondiale, sujet qui m’intéresse tout particulièrement. On y suit un jeune homme rêvant de faire fortune et rencontrant la femme de sa vie … mais celle-ci ne le sait pas encore ! Ils jouent un peu au chat et à la souris durant tout le roman et on revient dans le temps entre deux chapitres traitant de leur présent pour découvrir ce qu’il s’est réellement passé durant la guerre … Mensonges, trahisons ne sont pas en reste et le final est très bien amené, je ne m’y attendais pas ! J’ai aimé l’écriture de l’auteur, très fluide et cependant pleine de détails. Bref, vous l’aurez compris, ce roman a été une excellente lecture pour moi et je ne peux que vous le conseiller.

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

Là où elle repose – Kimberly McCreight

Nombre de pages: 560 pages

Editeur: le Cherche-Midi

Date de parution (dans cette édition): 18 août 2016

Résumé:

À Ridgedale, petite ville aisée du New Jersey, le corps d’un bébé est retrouvé dans les bois voisins de l’université. Malgré toutes les rumeurs et les hypothèses que ne manque pas de susciter le drame, personne ne connaît l’identité de la fillette et encore moins les raisons de sa mort. Molly Anderson, journaliste indépendante récemment arrivée avec son mari et sa fille, est recrutée par le journal local pour couvrir le fait divers. Une affaire, pour la jeune femme, qui réveille un tourment douloureux. En effet, elle a perdu un bébé et ne s’est jamais vraiment remise de cette épreuve… Or, ses investigations vont mettre à jour certains secrets bien enfouis de cette petite communauté aux apparences si convenables.

Mon avis:

Il s’agit également du 2ème livre que je lisais de cette auteure. Le premier, Amalia, traitait de la mort d’une adolescente. Ici, il s’agit de la mort d’un bébé retrouvé dans une forêt dans une petite ville tranquille et plutôt riche. Encore une fois, j’ai été impressionnée par la maîtrise de l’auteure pour nous faire prendre de fausses pistes… Dans cette communauté de prime abord irréprochable, on découvre peu à peu des failles dans chaque famille, craquelant le vernis de cette apparente perfection.  Encore une fois, j’ai été bluffée par la conclusion, je ne m’y attendais pas du tout. L’écriture est fluide, les chapitres bien rythmés, un roman à dévorer sans plus tarder !

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

Et tu n’es pas revenu – Marceline Loridan-Ivens

Nombre de pages: 112 pages

Editeur: Grasset

Date de parution (dans cette édition): 4 février 2015

Résumé:

« J’ai vécu puisque tu voulais que je vive. Mais vécu comme je l’ai appris là-bas, en prenant les jours les uns après les autres. Il y en eut de beaux tout de même. T’écrire m’a fait du bien. En te parlant, je ne me console pas. Je détends juste ce qui m’enserre le cœur. Je voudrais fuir l’histoire du monde, du siècle, revenir à la mienne, celle de Shloïme et sa chère petite fille. »

Mon avis:

Un récit pour le moins bouleversant, l’auteure « parlant » à son papa disparu dans les camps de concentration lors de la Seconde Guerre Mondiale. Elle-même en a réchappé mais elle porte en elle le poids de cette perte, ce vide et cette douleur que rien ni personne ne peut combler.

Ma note: ♥♥♥

 

La pendule du souvenir – Thierry Amstutz

Nombre de pages: 130 pages

Editeur: Slatkine

Date de parution (dans cette édition): 20 avril 2012

Résumé:

«C’est un peu avant vingt-trois heures, un jeudi, au début de l’hiver…»

Il y avait juste deux ans que Paul-Alexis Sandoz était décédé dans son élégante demeure de l’avenue Beauregard. Les derniers mois, il se nourrissait peu, se reposait moins encore et perdait régulièrement du poids. Il ne pouvait plus sortir que solidement soutenu.
Alors qu’il était un homme plein d’énergie, avec la robustesse des montagnards, sa santé s’était détérioré brusquement après son quatre-vingt-troisième anniversaire. La mort l’avait choisi comme prochaine victime.
– A son âge, avait dit l’infirmière à Roger et Jeannine, les deux enfants de Paul-Alexis Sandoz, il y a peu de chance qu’il retrouve un semblant de lucidité avec la quantité de morphine qu’on lui a injectée. Ce ne sera plus très long ; préparez-vous à son départ.
Les derniers jours de Paul-Alexis Sandoz s’étaient écoulés hors des rythmes du monde extérieur. Les yeux vitreux comme de la peinture diluée, il avait de rares moments d’éveil avant de sombrer dans un nouveau long sommeil le rapprochant de la mort.
C’est un peu avant vingt-trois heures, un jeudi, au début de l’hiver, que Paul-Alexis Sandoz partit rejoindre son épouse après une brutale et violente quinte de toux.
Dans le silence et la pénombre de la pièce, Roger arrêta le balancier de la pendule et vit sa soeur Jeannine en larmes. Il lui passa ses bras autour des épaules et elle se serra contre lui, le corps secoué de sanglots.

Mon avis:

J’ai aimé suivre « l’histoire » de cette pendule à travers les générations et suivre la vie de ses différents propriétaires. Un chouette livre à lire si tout comme moi l’horlogerie vous intéresse et si retrouver des lieux connus de Suisse dans les descriptions vous plaît. Un livre très bien écrit et qui m’a beaucoup plu.

Ma note: ♥♥♥

 

Le Puits des Mémoires tome 2: le fils de la lune – Gabriel Katz

Nombre de pages: 448 pages

Editeur: Pocket

Date de parution (dans cette édition): 9 avril 2015

Résumé:

Fuyant le royaume d’Helion où leur tête est mise à prix, Nils, Karib et Olen s’embarquent pour Woltan, sur les traces de leur identité. Pourquoi ont-ils assassiné le plus puissant roi du monde ? Dans leur quête de la vérité, ils vont découvrir un royaume fascinant, colossal, aux frontières des terres barbares. Mais leurs poursuivants n’ont pas abandonné la traque… Pour les fugitifs sans mémoire, c’est l’heure des révélations, et de la plongée dans le grand nord, où leur vie ne tient qu’à un fil.

Mon avis:

Que de révélations et de rebondissements dans ce 2ème tome ! J’ai été très heureuse de retrouver Nils, Olen et Karib et d’en apprendre plus sur le passé, les voir retrouver peu à peu leur vie d’avant sans pour autant avoir retrouvé la mémoire ! Comme le premier tome, les dialogues sont savoureux, pleins d’humour, les personnages attachants (Nils ♥) et l’intrigue bien menée. Je ne m’attendais à aucun des événements qui surviennent durant ce tome ! Si vous aimez les romans Fantasy, ne passez pas à côté du Puits des Mémoires!

Ma note: ♥♥♥♥♥

Et voilà, c’est tout (et c’est déjà pas mal!) pour mes lectures du mois de mars 🙂

Et vous, vous avez lu quoi récemment ? 

Bisous 🙂

Bilan de mes lectures des mois de novembre et décembre 2016


Je reviens aujourd’hui pour vous présenter mes lectures des mois de novembre et décembre 2016. J’ai décidé de regrouper les deux mois pour rattraper mon retard dans la rédaction de mes articles lectures ! 

Les résumés et les images ont été pris sur Amazon.

Livres lus durant le mois de novembre 2016: 6

Livres lus durant le mois de décembre 2016: 4

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

Wash – Margaret Wrinkle

wash

Nombre de pages: 432 pages

Editeur: France Loisirs (l’image du livre ne correspond pas)

Date de parution (dans cette édition): 18 septembre 2014

Résumé:

Sa force, Wash la puise dans les voix de ses ancêtres africains ; dans les souvenirs de sa mère, Mena ; dans les rituels chamaniques auxquels elle l’a initié dans son enfance ; dans les talismans qu’elle lui a légués ; et aujourd’hui, dans ces instants volés le long de la rivière, auprès de Pallas, esclave elle aussi, métisse et guérisseuse.
Sa force, c’est ce qui lui a permis de survivre. Aux humiliations de ses anciens maîtres, jaloux de sa capacité à endurer le pire sans jamais montrer sa douleur ; aux coups qui lui ont ôté un œil ; au marquage au fer rouge, sur sa joue, de la lettre des fugitifs.
Cette force, c’est ce qui l’aide à supporter que Richardson, son maître, pour sauver la plantation d’une ruine annoncée, l’utilise désormais comme étalon reproducteur. Qu’il le loue chaque vendredi aux propriétaires voisins pour féconder leurs esclaves.
Et quand sa force vacille, Wash se raccroche à Pallas et l’écoute parler du lien qui unit maître et esclaves dans une toile d’araignée aussi fragile qu’inévitable.
Prix Flaherty-Dunnan du premier roman

Mon avis:

Un livre sur l’esclavagisme, qui raconte l’histoire de Wash, un homme noir grand et fort qui est utilisé comme « étalon » pour faire tomber enceintes les femmes esclaves des propriétaires voisins. Sans cesse partagé entre son envie de liberté, son « attachement » pour le moins ambivalent pour son « maître » et la peur que du mal soit fait aux gens qu’il aime et laisserait derrière lui, on le suit enfant puis adolescent, adulte et pour finir vieil homme et j’ai trouvé cette histoire assez fascinante. Les descriptions sont bien faites et pas ennuyeuses, le livre reste très classe malgré le sujet assez audacieux.

Ma note: ♥♥♥

 

Mes secrets – Elsa Makeup

elsa-makeup

Nombre de pages: 128 pages

Editeur: M6 Editions

Date de parution (dans cette édition): 25 mai 2016

Résumé:

Elsa ouvre son cœur et se confie sur son parcours, sa famille, ses joies et les épreuves qui ont fait d’elle la personne qu’elle est aujourd’hui. Son récit est à son image, poignant, souvent drôle, touchant et joyeux, toujours sincère. Tel un écrin, ce livre ouvre la porte de ses secrets, mais aussi, de ses astuces, routines beauté… ainsi que ses tutoriels très complets pour un maquillage zéro faux pas ! Du teint, aux lèvres en passant par les yeux, le make up n’aura plus de secrets pour ses lectrices !

Mon avis:

J’aime bien Elsa du coup forcément j’ai voulu lire son livre pour connaître un peu mieux sa vie. J’ai trouvé son histoire très touchante (cela prend les 20 premières pages du livre environ) puis on y apprend des conseils makeup et des recettes de cuisine, tout ce qui fait son blog en somme ! J’ai surtout acheté le livre pour la personne car étant assez calée en maquillage (sans vouloir me vanter) je n’y ai pas appris grand chose. J’ai trouvé cependant son écriture agréable et le livre est un joli objet en soi.

Ma note: ♥♥♥

 

13 à table! Edition 2016 – collectif

13-a-table-2016

Nombre de pages: 288 pages

Editeur: Pocket

Date de parution (dans cette édition): 4 novembre 2015

Résumé:

Les plus grands auteurs de la littérature contemporaine ont pris cette année encore leur plus belle plume pour vous concocter un délicieux recueil de nouvelles autour d’un thème : frère et sœur.

Ceux qui s’aiment, ceux qui se détestent…
Souvenirs d’enfance, vie commune, haine larvée ou avouée, à chacun sa recette.

Douze fratries à découvrir sans modération.

Françoise Bourdin – Michel Bussi – Maxime Chattam – Stéphane De Groodt –
François d’Epenoux – Karine Giébel – Douglas Kennedy – Alexandra Lapierre –
Agnès Ledig – Nadine Monfils – Romain Puértolas – Bernard Werber

Mon avis:

Comme pour l’édition 2015, je suis assez mitigée. Autant certaines nouvelles m’ont bien plu, autant d’autres m’ont complètement saoulée ou alors je n’ai pas compris où voulait en venir l’auteur. Décidément, le format nouvelles n’est pas adapté pour moi car j’ai souvent l’impression que l’histoire est baclée ou incomplète.

Ma note: ♥♥

 

Un doux pardon – Lori Nelson Spielman

un-doux-pardon

Nombre de pages: 448 pages

Editeur: le cherche-midi

Date de parution (dans cette édition): 7 mai 2015

Résumé:

Hannah Farr est une personnalité en vue de La Nouvelle-Orléans. Animatrice télé, son émission quotidienne  » The Hannah Farr Show  » est suivie par des milliers de fans. Côté cœur, elle file depuis deux ans le parfait amour avec Michael Payne, le maire de la ville. Mais sa vie toute tracée va être bousculée par deux petites pierres…
Ces  » pierres du Pardon  » connaissent un immense succès aux États-Unis. Le concept est simple : si vous avez quelque chose à vous faire pardonner, il suffit d’envoyer une lettre d’excuses à la personne que vous avez blessée, accompagnée de deux pierres. Si cette dernière accepte vos excuses, elle vous renvoie l’une des deux pierres.
Bien inoffensives à première vue, celles-ci vont toutefois forcer Hannah à replonger dans son passé, celui-là même qu’elle avait soigneusement mis de côté depuis de nombreuses années, et toutes les certitudes de sa vie vont être balayées comme un château de cartes…
Est-il encore temps de changer le destin ?

Mon avis:

J’avais adoré le livre précédent de cette auteure et j’attendais donc beaucoup de celui-ci. J’en attendais tellement qu’il a traîné plus d’un an et demi dans ma pile à lire !! J’ai vraiment apprécié ce livre, les personnages sont attachants, même si j’ai trouvé l’héroïne un peu naïve à des moments (surtout au travail et avec son amant). L’écriture de Lori Nelson Spielman est très fluide ce qui fait que j’ai dévoré ce livre en deux jours il me semble ! Un très bon roman même si je le place un tantinet en-dessous du premier livre qui m’avait personnellement plus touchée.

Ma note: ♥♥♥♥

 

Dr Sleep – Stephen King

dr-sleep

Nombre de pages: 600 pages

Editeur: Albin Michel

Date de parution (dans cette édition): 30 octobre 2013

Résumé:

Danny Torrance a grandi. Ses démons aussi…
La suite tant attendue du cultissime Shining.

Stephen King renoue avec l histoire et le personnage de l un de ses plus grands succès : Shining. Le petit Dany Torrance est désormais adulte. Il a échappé au sort de son père alcoolique et travaille en tant qu aide-soignant dans un hospice où il utilise ses pouvoirs surnaturels pour apaiser la souffrance des mourants. D où son surnom : Docteur Sleep. Il rencontre Abra, fillette de 12 ans, pourchassée par un étrange groupe de voyageurs qui traversent les Etats-Unis en se nourrissant de la lumière des enfants télépathes. Commence alors une guerre épique entre le bien et le mal…
King signe un livre magistral, d une richesse inouïe : à la fois conte fantastique, roman d aventure, thriller et allégorie de l Amérique contemporaine – et nous prouve qu il est bel et bien « The King » !

Mon avis:

J’ai été heureuse de retrouver Danny de  Shining dans ce livre. Danny a grandi et ses démons également. On le suit essayer de faire sa vie malgré tout mais quand une jeune surdouée télépathe lui demande de l’aide, il replonge en plein cauchemar pour la sauver. On retrouve là le rythme très particuler de Stephen King, ses phrases en italique, sa façon de passer d’un personnage à un autre dans la narration. Tous les personnages sont très attachants, j’ai adoré l’ambiance et le dénouement de ce roman (dont je ne vous dirai rien). Un excellent King !

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

Illettré – Cécile Ladjali

illettre

Nombre de pages: 212 pages

Editeur: Actes Sud

Date de parution (dans cette édition): 6 janvier 2016

Résumé:

Illettré raconte l’histoire de Léo, vingt ans, discret jeune homme de la cité Gagarine, porte de Saint-Ouen, qui chaque matin pointe à l’usine et s’installe devant sa presse ou son massicot. Dans le vacarme de l’atelier d’imprimerie, toute la journée défilent des lettres que Léo identifie vaguement à leur forme. Elevé par une grand-mère analphabète, qui a inconsciemment maintenu au-dessus de lui la chape de plomb de l’ignorance, il a quitté le collège à treize ans, régressé et vite oublié les rudiments appris à l’école. Puis les choses écrites lui sont devenues peu à peu de menaçantes énigmes. Désormais, sa vie d’adulte est entravée par cette tare invisible qui grippe tant ses sentiments que ses actes et l’oblige à tromper les apparences, notamment face à sa jolie voisine, Sibylle, l’infirmière venue le soigner après un accident. Réapprendre à lire ? Renouer avec les mots ? En lui et autour de lui la bonne volonté est sensible, mais la tâche est ardue et l’incapacité de Léo renvoie vite chacun à la réalité de ses manques : le ciel semble se refermer lentement devant celui que les signes fuient et que l’humanité des autres ignore. Centré sur le combat de Léo contre son illettrisme, le nouveau roman de Cécile Ladjali est un livre d’énergie et de conviction qui ouvre une voie imprévue et poétique sur ce handicap invisible, poursuivant une réflexion qui lui est chère autour des mots, de l’école, de la dignité et de l’estime de soi, impossibles sans le langage.

Mon avis:

J’ai eu de la peine à accrocher avec le personnage de Leo, un jeune homme illettré qui essaie tant bien que mal de s’en sortir. Je n’ai pas trop aimé également le dénouement de l’histoire, qui fait que le roman est un peu vide. Sans être un flop total, je pense être passée à côté de ce roman.

Ma note: ♥♥

 

Nous étions faits pour être heureux – Véronique Olmi

nous-etions-fait-pour-etre-heureux

Nombre de pages: 212 pages

Editeur: Albin Michel

Date de parution (dans cette édition): 22 août 2012

Résumé:

« C est étrange comme il suffit d un rien pour qu une vie se désaccorde, que notre existence, tellement unique, si précieuse, perde son harmonie et sa valeur. »

Quand Suzanne vient dans la maison de Serge à Montmartre, il ne la remarque pas. Elle accorde le piano de son fils. Elle est mariée, lui aussi, et à 60 ans il a ce dont rêvent les hommes : un métier rentable, une jeune femme parfaite, deux beaux enfants. Pourquoi soudain recherche-t-il Suzanne qui n est ni jeune, ni belle, et apparemment ordinaire ? Pourquoi va-t-il lui confier un secret d enfance dont il n a jamais parlé et qui a changé le cours de sa vie ?

Pour évoquer la passion naissante, les vérités enfouies et coupables, l absence, le désir et les peurs, Véronique Olmi décline avec subtilité, en musique douce, juste et fatale, ces moments clefs où les vies basculent et cherchent désespérément la note juste.

Mon avis:

L’histoire d’une rencontre, un jour, d’un homme et d’une femme mariés, que tout oppose et qui pourtant sont attirés comme des aimants. Ce qui ne devait être qu’une passade prend des proportions un peu plus grandes et finit par bouleverser l’existence des deux couples. Bon je dois dire que les histoires d’adultère en règle générale ce n’est pas trop ma tasse de thé. Cependant, j’ai trouvé la plume de Véronique Olmi agréable et fluide. Ce livre se lit très vite, comme dans l’urgence (un peu comme les protagonistes de l’histoire).

Ma note: ♥♥♥

 

Pirates – Michael Crichton

pirates

Nombre de pages: 304 pages

Editeur: France Loisirs (la couverture est identique à la version de chez Robert Laffont)

Date de parution (dans cette édition): 3 juin 2010

Résumé:

1665. La Jamaïque est une petite colonie britannique perdue au milieu des possessions de l’Empire espagnol. Port Royal, capitale de l’île, n’est pas un endroit où s’établir si l’on veut vivre centenaire : c’est un véritable coupe-gorge où se bousculent aventuriers, loups de mer, filles de mauvaise vie et autres repris de justice. Du point de vue du capitaine Edward Hunter, cependant, la vie sur l’île est riche de promesses. Il faut juste s’y entendre un peu en matière de piraterie…
La rumeur circule justement qu’un navire chargé d’or est à quai dans le port voisin de Matanceros. Gouvernée par le sanguinaire Cazalla, l’un des chefs militaires favoris du roi d’Espagne, l’île est réputée imprenable. Qu’à cela ne tienne ! Hunter met rapidement sur pied une équipe pour s’emparer du galion. Une femme pirate, fine gâchette dotée de la meilleure vue des Caraïbes, un ancien esclave, muet doué d’une force herculéenne, un vieillard paranoïaque expert en explosifs, et le plus remarquable barreur du Nouveau Monde seront ses compagnons de voyage…

Mon avis:

J’en attendais plus de ce roman sur la piraterie. Le début du roman est très lent, voire ennuyeux. Puis vers le milieu du roman cela s’anime un peu pour se finir un peu en eau de boudin, 3 pages et la conclusion. Je comprends que ce roman de Michael Chrichton soit sorti de manière posthume car ce n’est vraiment pas son meilleur, sans être mauvais pour autant. J’ai passé un agréable moment, ce roman m’a fait voyager, mais j’ai trouvé l’histoire un peu creuse et sans âme.

Ma note: ♥♥

 

Le puits des mémoires – tome 1: la traque – Gabriel Katz [Cold Winter Challenge 2016]

le-puits-des-memoires-tome-1-la-traque

Nombre de pages: 384 pages

Editeur: Pocket

Date de parution (dans cette édition): 8 janvier 2015

Résumé:

Trois hommes se réveillent dans les débris d’un chariot pénitentiaire accidenté en pleine montagne. Aucun d’eux n’a le moindre souvenir de son nom, de son passé, ni de la raison pour laquelle il se retrouve là, en haillons, sur une terre inconnue et glacée. Sur leurs traces, une horde de guerriers venus de l’autre bout du monde met le royaume à feu et à sang pour les retrouver.
Fugitifs, mis à prix, impitoyablement traqués, ils vont devoir apprendre à travailler ensemble afin de découvrir la vérité, et survivre dans un monde où règnent violence, complots et magie noire.

 » À la fois roman de bonne fantasy et polar psychologique, voilà un début de trilogie très réussi ! « ActuSF

Cet ouvrage a reçu le Prix Imaginales

Mon avis:

J’avais entendu tellement de bonnes choses sur cette trilogie dont ce livre est le premier tome que je ne pouvais que le choisir pour mon entamer mon Cold Winther Challenge. J’ai aimé l’ambiance du roman, le monde imaginé par l’auteur est très complet et on le visualise assez facilement. On s’attache très vite aux trois protagonistes de l’histoire, malgré le mystère qui plane sur leurs origines et leur véritable identité. J’ai littéralement dévoré ce premier tome et me réjouis de pouvoir lire très bientôt la suite qui m’attend sagement dans ma pile à lire !

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

Quand la neige danse – Sonja Delzongle [Cold Winter Challenge 2016]

quand-la-neige-danse

Nombre de pages: 432 pages

Editeur: Denoël

Date de parution (dans cette édition): 1er avril 2016

Résumé:

2014. L’hiver est le plus froid que Crystal Lake ait jamais connu. Cette petite ville paisible proche de Chicago semble pétrifiée, mais la neige et le blizzard ne sont pas les seuls coupables. Depuis un mois, quatre fillettes se sont volatilisées. Les habitants sont sous le choc. Ce matin-là, Joe Lasko s’équipe pour une énième battue dans les bois gelés lorsqu’on lui dépose un paquet. Dedans repose une poupée, une magnifique poupée aux cheveux longs et roux, comme sa fille Lieserl disparue. Comble de l’horreur : la poupée est vêtue exactement comme Lieserl le jour où elle s’est volatilisée. Ce matin de février 2014, toutes les familles des fillettes vont recevoir une poupée… C’en est trop pour Joe. Ce jeune divorcé n’a plus que Lieserl dans sa vie. Il décide de mener sa propre enquête, aidé par Eva Sportis, une détective privée dont il était secrètement amoureux des années plus tôt. Eva comprend très vite que l’affaire la dépasse et appelle à l’aide Hanah Baxter, son ancienne prof de fac, la célèbre et charismatique profileuse et son inséparable pendule. Hanah réalise au fil de l’enquête que quelque part, dans Crystal Lake, quelqu’un s’en prend aux enfants depuis très longtemps. Les détient-il prisonniers ? Sont-ils encore en vie ? Un criminel maintes fois condamné semble être le coupable tout indiqué, pourtant Hanah, Eva et Joe sont persuadés que la police se trompe de coupable. Dans un décor impressionnant de froid et de glace, Sonja Delzongle mène de main de maître une histoire trépidante dont les rebondissements et les fausses pistes trouvent leur sens dans le passé et nous mènent inexorablement vers un final terrifiant.

Mon avis:

Je ne connaissais pas du tout cette auteure mais avais lu une excellente critique de ce livre dans un magazine, ce qui m’avait fait l’acheter. L’ambiance y est glaçante, l’intrigue est super bien ficelée, jusqu’au bout le suspense est à son comble, jusqu’au dénouement final qui m’a laissé sans voix ! Une auteure à suivre de près, de très près !

Ma note: ♥♥♥♥♥

Et voilà, c’est tout pour mes lectures de fin 2016, je me réjouis de vous retrouver très vite pour un article sur mes lectures de janvier et février ! J’espère pouvoir retrouver un rythme plus soutenu (un article par mois) mais comme j’ai déjà du retard je trouve plus simple de regrouper les deux prochains mois également. Dites-moi ce que vous en pensez !

Bisous et à bientôt !

[Lecture] Cold Winter Challenge 2016!

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous présenter brièvement les livres que j’ai choisi de lire pour réaliser le Cold Winter Challenge organisé cette année par Margaud de la chaîne et blog Margaud Liseuse et Alicia de la chaîne et blog Moody Take a Book.

J’avais déjà participé à ce challenge l’année passé (avec succès!) et du coup je me suis dit que c’était un bonne solution pour sortir des livres qui traînent dans ma pal depuis bien trop longtemps 🙂 Les challenges, c’est connu, sont toujours hyper motivants !

img_3865

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec ce challenge, il s’agit tout simplement de lire des livres sur un thème donné par les organisatrices (en général avec le thème du froid ou de Noël), le challenge a commencé le 1er décembre 2016 et prendra fin le 31 janvier 2017. Si jamais, tout est bien expliqué sur la page Facebook dédiée au challenge.

Il y avait deux menus à choix, pour ma part j’ai choisi le menu 1: Montagne enneigée : lire 2 livres dont la thématique principale est le froid, la neige ou l’hiver.

Comme j’avais pas mal de livres qui collaient au thème, j’ai choisi de lire 4 livres dont les titres sont les suivants:

  • Winterheim de Fabrice Colin
  • Personne n’y échappera de Romain Sardou
  • Quand la neige danse de Sonja Delzongle
  • Le puits des mémoires tome 1 La Traque de Gabriel Katz

J’espère réussir ce challenge ! En principe je lis 5-6 livres par mois donc je pense que cela devrait aller si j’arrive à en lire 2 de cette sélection par mois 🙂 Je n’ai pas voulu m’imposer trop de lectures car j’aime lire un peu au gré de mes envies et pas forcément en fonction de la saison 🙂

Et vous, vous participez également à ce challenge ?

Bisous !