Bilan de mes lectures du mois de décembre 2018

Coucou tout le monde !

Je reviens aujourd’hui pour vous présenter mes lectures du mois de décembre 2018!

Les résumés et les images ont été pris sur Amazon.

Livres lus durant le mois : 4

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

Les (♥) représentent les demis 

Le cri – Nicolas Beuglet [Cold Winter Challenge]

Nombre de pages: 580 pages

Editeur: XO Editions

Date de parution (dans cette édition): 8 septembre 2016

Résumé: 

Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. À l’aube d’une nuit glaciale, le corps d’un patient est retrouvé étranglé dans sa cellule, la bouche ouverte dans un hurlement muet. Dépêchée sur place, la troublante inspectrice Sarah Geringën le sent aussitôt : cette affaire ne ressemble à aucune autre…

Et les énigmes se succèdent : pourquoi la victime a-t-elle une cicatrice formant le nombre 488 sur le front ? Que signifient ces dessins indéchiffrables sur le mur de sa cellule ? Pourquoi le personnel de l’hôpital semble si peu à l’aise avec l’identité de cet homme interné à Gaustad depuis plus de trente ans ?

Pour Sarah, c’est le début d’une enquête terrifiante qui la mène de Londres à l’île de l’Ascension, des mines du Minnesota aux hauteurs du vieux Nice.

Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va lier son destin à celui d’un journaliste d’investigation français, Christopher, et découvrir, en exhumant des dossiers de la CIA, une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort…

Et la réponse, enfouie dans des laboratoires ultrasecrets, pourrait bien affoler plus encore que la question !

Inspiré par des découvertes et des événements réels, Le Cri renvoie à nos peurs les plus intérieures. Un thriller sur la folie des hommes et le danger d’une science dévoyée, transformée en arme fatale. 

Mon avis: 

J’ai été vraiment emportée par ce roman, l’ambiance est angoissante à souhait et les personnages principaux, Sarah et Christopher, sont hyper attachants. Il n’y a pas un instant de répit, ce roman vous tiendra en haleine jusqu’au bout !! Je dois avouer que l’histoire m’a pas mal retournée, si le roman est vraiment inspiré par des faits réels cela fait vraiment peur !! En tout cas j’ai aimé la plume de l’auteur et le fait que je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ! Un gros coup de coeur !

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

Pas si simple – Lucie Castel [Cold Winter Challenge]

Nombre de pages: 317 pages

Editeur: Harlequin

Date de parution (dans cette édition): 2 novembre 2017

Résumé: 

Parce que, dans la vie, rien n’est simple, Scarlett se retrouve coincée par la neige à l’aéroport d’Heathrow avec sa soeur Mélie l’avant-veille de Noël. Parce que, dans sa vie, tout est compliqué, Scarlett entre par erreur dans tes toilettes des hommes et tombe sur William, un Britannique cynique et provocateur dont le flegme et le charme distingué sont ce que la Grande-Bretagne promet de mieux. Les heures d’attente leur permettent de faire plus ample connaissance et William leur propose alors de passer le réveillon dans sa maison, près de Kensington Street, le temps que le trafic reprenne. Une invitation en apparence innocente, mais qui va conduire les deux jeunes femmes au coeur d’un réveillon riche en émotions et en surprises de taille…

Mon avis: 

J’ai été un peu déçue par cette comédie romantique car les dialogues sonnaient un peu faux et surfaits, l’histoire n’était pas très intéressante et les personnages finalement pas tellement attachants. Sachant que Lucie Castel et Oren Miller (dont j’avais adoré le roman « j’agonise fort bien, merci ») sont la même personne, j’attendais beaucoup de ce roman, même si ce n’est pas mon genre de prédilection. Cependant, si vous aimez les romances sans prise de tête, je pense que ce roman vous plaira mais si comme moi, vous connaissez déjà la plume de l’auteure, je pense qu’il vaut mieux (malheureusement) passer votre chemin pour cette fois ! J’ai cependant acheté sa nouvelle romance qui vient de sortir (« qu’est-ce qui fait pleurer les crocodiles? ») et j’espère avoir une bonne surprise cette fois-ci !

Ma note: ♥♥♥

 

 

La serpe – Philippe Jaenada

Nombre de pages: 634 pages

Editeur: Julliard

Date de parution (dans cette édition): 17 août 2017

Résumé: 

Un matin d’octobre 1941, dans un château sinistre au fin fond du Périgord, Henri Girard appelle au secours : dans la nuit, son père, sa tante et la bonne ont été massacrés à coups de serpe. Il est le seul survivant. Toutes les portes étaient fermées, aucune effraction n’est constatée. Dépensier, arrogant, violent, le jeune homme est l’unique héritier des victimes. Deux jours plus tôt, il a emprunté l’arme du crime aux voisins. Pourtant, au terme d’un procès retentissant (et trouble par certains aspects), il est acquitté et l’enquête abandonnée. Alors que l’opinion publique reste convaincue de sa culpabilité, Henri s’exile au Venezuela. Il rentre en France en 1950 avec le manuscrit du Salaire de la peur, écrit sous le pseudonyme de Georges Arnaud.
Jamais le mystère du triple assassinat du château d’Escoire ne sera élucidé, laissant planer autour d’Henri Girard, jusqu’à la fin de sa vie (qui fut complexe, bouillonnante, exemplaire à bien des égards), un halo noir et sulfureux. Jamais, jusqu’à ce qu’un écrivain têtu et minutieux s’en mêle…
Un fait divers aussi diabolique, un personnage aussi ambigu qu’Henri Girard ne pouvaient laisser Philippe Jaenada indifférent. Enfilant le costume de l’inspecteur amateur (complètement loufoque, mais plus sagace qu’il n’y paraît), il s’est plongé dans les archives, a reconstitué l’enquête et déniché les indices les plus ténus pour nous livrer ce récit haletant dont l’issue pourrait bien résoudre une énigme vieille de soixante-quinze ans.

Mon avis: 

J’ai fait très long pour terminer ce roman. J’ai même lu d’autres livres en même temps, tellement j’ai fait long… le sujet était intéressant, l’écriture fluide et le tout formait vraiment un thriller, mais avec des faits réels. J’ai beaucoup aimé toute la partie « historique » du roman et la reconstitution des faits par l’auteur. Cependant, j’ai trouvé dommage que l’auteur parle sans cesse d’un autre roman qu’il avait écrit avant celui-ci (autopromotion, bonjour) et les anecdotes sur sa propre vie ne faisait que rallonger le roman pourtant déjà bien assez touffu et n’apportaient surtout rien à son roman (bon peut-être que son éditeur lui avait donné un nombre de caractères à atteindre, ceci explique cela). J’ai tout de même passé un bon (mais très long) moment de lecture et ne peut que vous conseiller ce livre si le mystère entourant la vie du romancier Georges Arnaud vous intéresse !

Ma note: ♥♥♥

 

 

Voici venir les rêveurs – Imbolo Mbue

Nombre de pages: 499 pages

Editeur: Pocket

Date de parution (dans cette édition): 

Résumé: 

Ils ont traversé l’Atlantique pour vivre leur rêve, le vrai, l’américain.
Originaire du Cameroun, Jende Jonga sait que le sort de sa famille repose sur l’obtention d’un visa de travail. Des études pour sa femme, Neni, un avenir pour son fils, Liomi… Après plusieurs petits boulots clandestins, Jende croit enfin tenir sa chance : un job de chauffeur pour Clark Edwards, riche banquier de Manhattan. Mais nous sommes en 2007, et la crise des subprimes réserve, à tous, un réveil brutal…
Choc des cultures et quête du bonheur : le rêve que l’on poursuit n’est pas toujours celui qu’on croit…

Mon avis: 

La petite pépite de fin d’année ! On y suit une famille de Camerounais qui sont venus à New York pour y faire leur vie et désespère d’obtenir le sésame qui leur permettra de rester définitivement aux USA. Les protagonistes sont tous attachants, entre le mari qui s’épuise à travailler du matin au soir (et la nuit parfois) pour rapporter de l’argent à sa famille et pour l’envoyer au Cameron et sa femme qui essaie de faire des études pour devenir pharmacienne et veut s’émanciper malgré son mari bien plus traditionnel… Un roman très bien écrit sur la réalité de ce que vive les étrangers aujourd’hui et leurs rêves souvent déchus, une réflexion également sur le monde du travail d’aujourd’hui, où l’on est souvent que des pions sur un échiquier. Un livre à découvir !

Ma note: ♥♥♥♥(♥)

 

Et voilà, c’est tout pour mes lectures du mois de décembre 🙂

Comme on est déjà début février, je vais essayer de ne pas trop tarder à vous parler de mes lectures du mois de janvier 2019!

Et vous, que lisez-vous ?

Bisous !