Bilan de mes lectures du mois d’avril 2018

Coucou tout le monde !

Je reviens aujourd’hui pour vous présenter mes lectures du mois d’avril 2018

Les résumés et les images ont été pris sur Amazon.

Livres lus durant le mois : 7

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

Les (♥) représentent les demis 

Feed – tome 1 – Mira Grant

Nombre de pages: 683 pages

Editeur: Folio

Date de parution (dans cette édition): 30 octobre 2014

Résumé: 

Lorsque le virus s’est propagé, en 2014, tout le monde a cru à une blague, alors que ça pouvait aussi bien être la fin du monde. Aujourd’hui, en 2039, chacun a appris à éviter les zones infectées et les rassemblements publics. Mais lorsqu’il s’agit de suivre la campagne pour les présidentielles aux Etats-Unis, certains, comme les blogueurs Georgia et Shaun Mason, au nom de la vérité, sont prêts à affronter le danger : les meetings, les hordes de journalistes et d’agents chargés d’assurer la sécurité des candidats… Autant de risques de se retrouver en présence d’un infecté, face à face avec un zombie. Feed est à la fois un roman d’horreur, une fable grinçante sur le journalisme et la politique, une ode à la culture geek, un thriller conspirationniste haletant… et bien plus encore !

Mon avis: 

Comment vous dire combien ce livre m’a bouleversée, ce monde postapocalyptique et totalement différent du monde que l’on connait actuellement est tellement bien décrit qu’on s’y croirait… ce monde dominé par la peur et où les rapports humains sont réduits au minimum, les gens préférant se cacher derrière leurs écrans plutôt que de risquer de se faire infecter par ce virus qui transforme tous les humains en zombie après leur mort… Les bloggers sont devenus les nouveaux journalistes, les seuls qui osent dénoncer les dérives des hommes politiques qui profitent de la situation et de la peur ambiante pour monter leurs campagnes présidentielles. Dans ce roman, nous suivons donc 3 bloggeurs, adolescents, courageux et très malins qui sont choisi pour suivre la campagne présidentielle d’un sénateur. A mesure que la campagne bat son plein, plus ils commencent à prendre des risques et des accidents surviennent. Un roman palpitant, intelligent, qui fait réfléchir sur notre société actuelle accro aux réseaux sociaux. Une pure merveille ! J’ai hâte de lire les tomes 2 et 3 🙂

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

Les ravagé(e)s – Louise Mey

Nombre de pages: 425 pages

Editeur: Fleuve

Date de parution (dans cette édition): 12 mai 2016

Résumé: 

Andréa est une silhouette chancelante après un énième samedi soir alcoolisé. Ses amies ont prolongé la fête, les taxis ont déserté la place, le vide a empli l’espace et on a qu’une envie, ici et maintenant : faire passer le temps plus vite. Mais pas le choix. Il s’agit d’être pragmatique : mettre un pied devant l’autre, entendre le bruit de ses pas en triple exemplaire et trouver ça normal, fixer la lumière, un point de civilisation. Ne pas tomber.

Pourtant, cette nuit-là ne ressemble pas aux autres. La tête collée au bitume, dans l’urine et la poussière, Andréa a mal.

Alex est flic et mère célibataire. Elle officie aux crimes et délits sexuels d’un commissariat du nord de Paris. Chaque jour, elle voit défiler les plaintes pour viol, harcèlement, atteinte à la pudeur. L’ambiance est à l’anesthésie générale et il faut parfois lutter pour continuer à compatir. Ses parades pour éviter de sombrer : la bière, sa fille et les statistiques.

Sauf quand deux affaires viennent perturber la donne.

Mon avis: 

Ce roman policier dont les victimes de viol sont des hommes pointe le doigt les inégalités de traitement entre les hommes et les femmes. Même si le thème de ce livre est original, je trouve que le fond de l’histoire est un peu creux et la fin m’a vraiment déçue. Finalement cela pointe juste que homme/femme, quand nous sommes bourreaux nous ne valons pas mieux que les autres. Bref, je n’ai pas réussi à m’identifier au personnage de la policière que j’ai trouvée très froide. J’avais lu de bonnes critiques et j’attendais que le sujet soit plus fouillé et pas seulement que l’auteure nous balance les chiffres des statistiques des viols en France. A un moment je me suis demandée si j’étais en train de lire un vrai roman ou si je lisais un documentaire. Dommage car le sujet était intéressant, mais la façon de l’aborder pour le moins maladroite à mon sens. Sinon le roman se lit bien et j’ai beaucoup aimé le personnage du collègue (masculin) de l’héroïne qui est pour sa part beaucoup plus attachant que cette dernière.

Ma note: ♥♥(♥)

 

Carnets noirs (Mr Mercedes 2)- Stephen King 

Nombre de pages: 426 pages

Editeur: Albin Michel

Date de parution (dans cette édition): 2 mars 2016

Résumé: 

En prenant sa retraite, John Rothstein a plongé dans le désespoir les millions de lecteurs des aventures de Jimmy Gold. Rendu fou de rage par la disparition de son héros favori, Morris Bellamy assassine le vieil écrivain pour s’emparer de sa fortune, mais surtout, de ses précieux carnets de notes. Le bonheur dans le crime ? C’est compter sans les mauvais tours du destin… et la perspicacité du détective Bill Hodges.

Après Misery, King renoue avec un de ses thèmes de prédilection : l’obsession d’un fan. Dans ce formidable roman noir où l’on retrouve les protagonistes de Mr. Mercedes (prix Edgar 2015), il rend un superbe hommage au pouvoir de la fiction, capable de susciter chez le lecteur le meilleur… ou le pire.

Mon avis: 

En grande passionnée de lecture (depuis toujours), je ne pouvais qu’aimer ce roman qui commence par le meurtre d’un auteur par une petite frappe qui veut s’emparer de ses écrits non publiés… mais on est dans un Stephen King et rien ne se passe jamais comme c’était prévu ! On retrouve dans ce roman les protagonistes (et surtout le flic à la retraite Bill Hodges) du roman Mr Mercedes puisqu’il se place chronologiquement directement après celui-ci, même si comme d’habitude Stephen King aime bien nous balader dans le présent et le futur.  L’intrigue est super bien construite, le suspens est présent jusqu’au bout… Il m’a autant plu que le premier tome de cette trilogie (qui se termine par Fin de Ronde – que je suis en train de lire au moment où je vous écris). Du grand King !

Ma note: ♥♥♥♥♥

 

La fille de Brooklyn – Guillaume Musso

Nombre de pages: 464 pages

Editeur: XO Editions

Date de parution (dans cette édition): 24 mars 2016

Résumé: 

Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer.
L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé :

 » Si j’avais commis le pire,
m’aimerais-tu malgré tout ? « 

Vous auriez répondu quoi, vous ?
Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire.
Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile, et m’a tendu une photo.
– C’est moi qui ai fait ça.
Abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours.
Sous le choc, je me suis levé et je suis parti sans un mot.
Lorsque je suis revenu, il était trop tard : Anna avait disparu.
Et depuis, je la cherche.

Mon avis: 

Même si certaines situations sont assez invraisemblables (le héros du roman, Raphaël, prévoit de se marier avec « la femme de sa vie » qu’il ne connait que depuis 6 mois et dont il ne connait rien du passé….), je me suis vite pris au jeu de ce roman, qui a su me surprendre. Comme tous les romans de cet auteur, on le lit très vite, comme une série télé haletante dont on enchaîne les épisodes. J’ai cependant trouvé la fin un peu décevante (je ne peux pas vous en dire plus sous peine de vous spoiler) car un peu trop facile et rapide. On se dit, tout ça pour ça ? Bref j’ai passé un bon moment de lecture – l’intrigue est vraiment chouette – mais je pense que l’auteur peut faire beaucoup mieux 🙂

Ma note: ♥♥♥(♥)

 

Arrête avec tes mensonges – Philippe Besson

Nombre de pages: 159 pages

Editeur: 10/18

Date de parution (dans cette édition): 4 janvier 2018

Résumé: 

Quand j’étais enfant, ma mère ne cessait de me répéter :  » Arrête avec tes mensonges.  » J’inventais si bien les histoires, paraît-il, qu’elle ne savait plus démêler le vrai du faux. J’ai fini par en faire un métier, je suis devenu romancier.
Aujourd’hui, voilà que j’obéis enfin à ma mère : je dis la vérité. Pour la première fois. Dans ce livre.
Autant prévenir d’emblée : pas de règlement de comptes, pas de violence, pas de névrose familiale.
Mais un amour, quand même.
Un amour immense et tenu secret.
Qui a fini par me rattraper.

Mon avis: 

Ce roman, qui n’en est pas vraiment un, raconte un pan de la vie de l’auteur. Il y parle de son amour de jeunesse, un jeune homme qui n’assumait pas totalement son homosexualité (contrairement à lui). J’ai trouvé ce récit émouvant et vraiment bien écrit. Je pense que l’auteur s’est vraiment livré avec ce livre et on le ressent. Reste toujours un petit doute: vérité ou mensonge ?Une jolie découverte !

Ma note: ♥♥♥(♥)

 

Chanson douce – Leïla Slimani

Nombre de pages: 227 pages

Editeur: (France Loisirs) 

Date de parution (dans cette édition): 18 août 2016

Résumé: 

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame. À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c’est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l’amour et de l’éducation, des rapports de domination et d’argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

Mon avis: 

Bien sûr, en lisant la première page du livre, on sait déjà comment tout finira, on sent pointer le drame tout au long de ce roman. Et même si on sent la tension sous-jacente qui monte de plus en plus, on ne peut s’empêcher de lire, même si la fin est horrible, même si le geste de la nounou est le pire au monde. Ce roman parle d’infanticide bien sûr mais également de la solitude, de la précarité et du besoin des mères d’être « plus que ça », de se réaliser hors du cadre familiale également. Un roman qui m’a bouleversée, en tant que maman bien sûr mais tout simplement en tant que femme. Un chef d’oeuvre qui mérite bien les prix qu’il a reçu.

Ma note: ♥♥♥♥(♥)

 

Ilmoran – l’avènement du guerrier – tome 1 de la trilogie massaï – Nicolas Feuz

Nombre de pages: 361 pages

Editeur: The BookEdition

Date de parution (dans cette édition): 1er février 2013

Résumé: 

Premier volet de la « trilogie massaï », ILMORAN, l’avènement du guerrier, conduit le jeune inspecteur de la brigade des stupéfiants Michaël « Mike » Donner des rives du lac de Neuchâtel – petite ville estudiantine suisse, calme et paisible au pied du Jura – jusqu’au coeur le plus secret du Kenya, du littoral paradisiaque et perdu du sud-ouest de Mombasa à la célèbre réserve du Massaï Mara, dans une enquête sur une série de meurtres sordides, qui le mènera aux confins de la noirceur de l’âme humaine et aux portes de la folie.

Mon avis: 

J’étais impatiente de lire la suite des aventures du policier neuchâtelois Michaël Donner, après avoir lu les préquels Emorata et Eunoto (cliquez sur les noms pour accéder à leur revue!) ! Ilmoran est donc chronologiquement la 3ème aventure de Donner mais le premier roman écrit par Nicolas Feuz (les deux préquels ont été écrit après coup). J’ai aimé cette première aventure, l’intrigue est complexe et la fin est horrible à souhait, on ne sait pas comment Michaël Donner pourra s’en sortir (psychologiquement parlant). J’ai trouvé le récit bien construit et on est tout de suite happés par l’histoire. J’ai cependant relevé 3 petites incohérences par rapport aux préquels (j’en ai discuté avec l’auteur et il m’a dit que cela sera corrigé lors d’une prochaine réédition de la trilogie massaï). Un premier roman brillant… les livres d’après n’ont fait que confirmer le talent inné de l’auteur pour les thrillers bien noirs…. je suis impatiente de lire le second tome de cette trilogie (Ilayok) qui m’attend déjà dans ma pal 🙂

Ma note: ♥♥♥♥(♥)

et voilà, c’est tout pour mes lectures du mois d’avril 🙂

Et vous, vous lisez quoi en ce moment ? 

bisous !

Bilan de mes lectures du mois d’avril 2015

Hello tout le monde !

Je reviens aujourd’hui pour vous présenter mes lectures du mois d’avril 2015 !

Comme pour les mois précédents, je vais vous donner mon avis sur chacun des livres lus 🙂

Les résumés ont été pris sur Amazon.

Livres lus durant le mois : 6

 ♥ = Bof bof, à éviter

♥♥ = Sympa, sans plus

♥♥♥ = Pas mal du tout , j’ai passé un bon moment !

♥♥♥♥ = A lire absolument !

♥♥♥♥♥ = Attention, gros coup de coeur !

Requiem pour Sacha – tome 1 : Lacrimosa – tome 2 : Dies Irae – tome 3 : Agnus Dei – Alice Scarling

Nombre de pages: 307 pages – 406 pages –  379 pages 

Editeur: Milady

Dates de parution: 22 mai 2014 – 21 août 2014 – 23 janvier 2015

Résumé du tome 1:

Sous ses apparences de jeune femme bien dans sa peau, Sascha dissimule de lourds secrets. Orpheline, elle ignore tout de ses origines et surtout d’où lui vient son pouvoir étrange : elle peut posséder les gens d’un simple contact, qui lui suffit à échanger de corps. Elle s’en sert pour voler et traquer les vampires qui ont massacré sa famille adoptive. Jusqu au jour où elle rencontre Raphaël. Immunisé à son pouvoir (et à ses charmes), le mystérieux jeune homme va lui donner les moyens de sa vengeance… au risque de la conduire à sa perte.

Résumé du tome 2:

Je croyais que découvrir enfin mes origines m’apporterait la paix… je n’imaginais pas que ce serait un aller simple pour l’enfer. Littéralement. Destinée à déclencher l’Apocalypse, j’ai fui Lucifer. Mais le sulfureux et insupportable général démon envoyé pour me ramener m’a mise face à un choix impossible: sacrifier l’homme que j’aime ou condamner l’humanité toute entière. Devinez ce que j’ai choisi ?

Résumé du tome 3:

Convaincue que le salut de l’humanité repose entre les mains de Lucifer, Sascha a ouvert cinq Bouches de l’enfer sur six. Pourtant, alors que l’affrontement final commence, et qu’elle vient de regarder Zekiel et Raphaël s’entretuer, la jeune femme doit reconsidérer ses allégeances. D’autant qu’une personne de son passé qu’elle n’imaginait plus rencontrer va tout remettre en question. Face à la fin des temps, Sascha doit choisir entre enfer et paradis, anges et démons, Raphaël et Zekiel…

Mon avis:

J’ai vraiment adoré cette trilogie qui a vraiment été crescendo le long des tomes ! Impossible de rester de marbre face à cette héroïne très attachante dont le coeur balance entre l’ange déchu Raphaël et le général démon Zekiel .. Du fantastique, de l’amour, du sexe (et les scènes de sexe sont vraiment bien décrites et plutôt émoustillantes, à faire rougir Mr Grey!) et une intrigue qui tient la route, bref vous l’aurez compris j’ai vraiment apprécié cette saga ! Je suis très contente du choix amoureux qu’elle fait à la fin, mais je ne vous en dirai pas plus 🙂

Ma note: ♥♥♥♥

Les fantômes d’Eden – Patrick Bauwer

les fantomes d'eden

Nombre de pages: 631 pages

Editeur : Albin Michel

Date de parution: 29 octobre 2014

Résumé: 

Paul Becker (le héros de Monster) est au fond du gouffre. Obèse, divorcé, dépressif, ruiné… Il échappe miraculeusement à une tentative de meurtre alors qu il s est réfugié dans le parc de Yellowstone pour tenter de se refaire une santé. Mais il laisse croire à sa mort et se lance dans une enquête méticuleuse qui l oblige à exhumer ses souvenirs d enfances et les énigmes de son passé en Floride dans les années 70 pour découvrir qui a commandité son meurtre et pourquoi.

Alternant le récit de l adolescence de son héros, des frasques de sa petite bande d amis en mal d aventures, et celui de la traque de son « meurtrier », Bauwen nous embarque dans une aventure pleine de rebondissements.

Mon avis:

J’ai vraiment adoré ce roman qui alterne entre les scènes du passé (l’adolescence du narrateur) et le présent, le tout afin de reconstituer l’histoire et comprendre qui a essayé de tuer Paul. J’ai retrouvé un peu l’ambiance de « ça » de Stephen King avec ces gamins qui partent à l’aventure, l’horreur en moins (quoi que..). Un roman qui vous tient en haleine jusqu’à la fin et qui saura vous surprendre 🙂

Ma note:  ♥♥♥♥

L’instant présent – Guillaume Musso

l'instant présent

Nombre de pages: 363 pages

Editeur : XO Editions

Date de parution: 26 mars 2015

Résumé : 

Lisa et Arthur n’ont rendez-vous qu’une fois par an.
Il passe sa vie à la chercher…
…  elle passe la sienne à l’attendre.

Lisa rêve de devenir comédienne. Pour payer ses études d’art dramatique, elle travaille dans un bar de Manhattan. Un soir, elle fait la connaissance d’Arthur Costello, un jeune médecin urgentiste. Leur complicité est immédiate. Pour le séduire, Lisa est prête à tout. Dans une ville-labyrinthe qui n’offre aucun répit, elle prend tous les risques. Mais Arthur n’est pas un homme comme les autres. Bientôt, il révèle à Lisa la terrible vérité qui lui interdit de l’aimer :

 » Ce qui m’arrive est inimaginable, et pourtant bien réel…  »

Dans un New York plus imprévisible que jamais, Arthur et Lisa vont lier leur destin pour déjouer les pièges que leur impose le plus impitoyable des ennemis : le temps.

Mon avis:

J’ai trouvé ce roman un poil décevant par rapport aux autres livres de l’auteur. J’ai trouvé la fin un peu bâclée, comme si l’auteur s’était dit « bon j’ai écrit 350 pages maintenant il va falloir terminer ce roman ». La fin est un peu vite balancée et m’a laissée sur ma faim ! Dommage car ce roman avait un bon potentiel au début et j’ai tout de même eu du plaisir à le lire mais je pense que dans quelques semaines je ne me rappelerai même plus de l’histoire 😉

Ma note: ♥♥

Le confident – Hélène Grémillon

le confident

Nombre de pages: 311 pages

Editeur: Folio

Date de parution: 22 mars 2012

Résumé:

Un jour, j’ai reçu une lettre, une longue lettre pas signée. C’était un événement, car dans ma vie je n’ai jamais reçu beaucoup de courrier. Ma boîte aux lettres se bornant à m’annoncer que la-mer-est-chaude ou que la-neige-est-bonne, je ne l’ouvrais pas souvent. Une fois par semaine, deux fois les semaines sombres, où j’attendais d’elles, comme du téléphone, comme de mes trajets dans le métro, comme de fermer les yeux jusqu’à dix puis de les rouvrir, qu’elles bouleversent ma vie.
Et puis ma mère est morte. Alors là, j’ai été comblée, pour bouleverser une vie, la mort d’une mère, on peut difficilement mieux faire.

Je n’avais jamais lu de lettres de condoléances. A la mort de mon père, ma mère m’avait épargné cette funèbre lecture. Elle m’avait seulement montré la convocation à la remise de médaille. Je me souviens encore de cette foutue cérémonie, j’avais treize ans depuis trois jours : un grand type me serre la main, il me sourit mais c’est un rictus que je reçois à la place, il a la gueule de travers et quand il parle, c’est pire.
– Il est infiniment déplorable que la mort ait été l’issue d’un tel acte de bravoure. Votre père, mademoiselle, était un homme courageux.

Mon avis:

Ce roman m’a un peu dérangée par le thème un peu spécial (une jeune femme de modeste condition va porter l’enfant d’une femme riche qui ne peut pas avoir d’enfant – sur fond de seconde guerre mondiale). Je trouve dommage que le personnage de Louis n’ait pas été plus exploité étant donné que c’est lui qui fait éclater la vérité par le biais de ses lettres. La fin est assez brouillon et on n’est pas sûr d’avoir tout compris. Bref, un livre sympa mais sans plus, je ne comprend pas toutes les louanges que j’ai peu lire et entendre à son sujet !

Ma note: ♥♥

Voilà c’est tout pour mes lectures du mois passé ! j’espère que cet article vous aura plu, n’hésitez pas à commenter !

Bisous 🙂